Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

Restaurant Radio à Copenhague

20 Avril 2014, 19:02pm

Publié par Docadn

Restaurant Radio à Copenhague

Copenhague, le temps d'un week-end.

Une ville qui occupe souvent l'espace médiatico-culinaire depuis la "chute" d'El Bulli. Il va sans dire que les 3 titres consécutifs de meilleur restaurant du monde (2010-2011-2012) du Noma ont pas mal aidé à cette mise en lumière !!

Un éclairage qui aurait pu s'apparenter à la résistance d'une benzodiazépine à demi-vie longue, sans l'octroi de macarons bibemdumesques agrémentant, depuis, certains établissements de la ville, sans parler du Bocuse d'Or de Rasmus Kofoed en 2011.

Le Danemark, via Copenhague, s'évertue à donner un sens et une dimension à la cuisine nationale, de la faire briller au niveau international, même si les chances de la voir reprise ailleurs sont assez minces !! L'inspiration semble par contre avoir conquis plus d'un cuistot en Europe moins septentrionale !!

En attendant, le goinfre qui sommeille en moi a voulu voir de plus près à quoi cela pouvait bien ressembler !!

Le budget pour le Noma ayant potentiellement pu grever la dette publique étatique d'un quart de point supplémentaire au-delà des critères de Maastrich, je me suis rabattu sur le Noma du pauvre : Radio.

Restaurant Radio à Copenhague

Une réservation indispensable pour cet établissement, situé juste en face du The Royal Danish Academy of Music's Concert Hall, d'où le nom du resto selon la légende !!

Radio semble avoir remplacé un resto italien (Caffé La Sosta, merci Street View).

Ouvert depuis 2012, on lit souvent que ce sont d'anciens cuistots du Noma qui ont ouvert la chose, mais aussi que c'est Claus Meyer (actionnaire notamment du Noma, figure bouffeuse-gastro de la ville) qui est derrière les manettes du Radio.

Je ne sais pas où se situe la stricte vérité, je m'en fous même carrément oserai-je écrire !!

Accueil très chaleureux, par un personnel physiquement très IX-Xème Richer et consorts !!

Je sais désormais d'où vient cette mode de serveurs barbus et anorexiques, qui sévit à Paname depuis quelques années !!

Restaurant Radio à Copenhague

Une salle sobre, parquet en chêne et ferronnerie, quand la lumière très très discrète tamisée distille une ambiance intime très scandinave dans l'esprit vous laisse penser que le kWh local coûte 132 € HT (je sais désormais d'où vient cette mode-déco-éclairage-minimalistes-qui-sévit-à-Paname-dans-tous-les-néo-bistrots !).

Le resto n'est qu'à moitié plein à cette heure-là (20h00), le niveau sonore déjà quasi insupportable !!

Restaurant Radio à Copenhague

Un verre de riesling autrichien correct pour accompagner des crakers champignons-moutarde pas mal.

Un beurre lardé, bien foutu, nous est proposé pour tartiner un délicieux pain, à la mie hautement acidulée !!

Le soir, 2 formules au choix : 3 ou 5 plats, pour 300 ou 400 DKK (soit au cours du 20/04/14, 40 ou 50 € selon la formule choisie).

Un option mets-vins est dispo pour chacun des 2 menus pour 200 à 250 DKK supplémentaires (27 à 35 €).

Une alternative sans alcool, pour 120 à 200 DKK supplémentaires (16 à 27 €), peut accompagner ces 2 menus !!

Nous partons pour la séquence 3 plats + eau gazeuse.

Cod/Potato/Onion

Cod/Potato/Onion

Le crémeux visuel de cette entrée se confirme en bouche. Un poisson bien planqué, dans un plat aux accents fumés très prononcés. L'oignon est justement grillé.

Assez bien équilibré, malgré la générosité conjuguée de la crème et de l'assaisonnement .

Au global, c'est quand même bon.

Squid/Leeks/Dried beef

Squid/Leeks/Dried beef

Des poireaux brûlés-croquants, là encore d'une justesse irréprochable, quand le boeuf séché paraît neutre sous la langue.

Le calamar est tendre, bien cuit. L'ensemble est toujours trop salé pour mon palais. La première expression dominante d'agrume asiatique fait son apparition. Pas mal aussi !!

Lumpfish roe/Grain/Cheese

Lumpfish roe/Grain/Cheese

Des oeufs de lompes croquants, pour un plat totalement croquant aussi. Un peu l'esprit ceviche-perle-du-Japon, quand la citronnelle (forcément asiatique) s'invite à nouveau, me fatigant déjà les sens... mais c'est encore bien fait !!

Chicken/Parsley/Aronia berries

Chicken/Parsley/Aronia berries

Poulet extra-moelleux, fumé, pas sec, à l'ail très bien dosé. Un bouillon toujours trop assaisonné et cette impression continue de goûter un plat d'obédience nordique préparé par un chef chinois !!

Apple/Milk/Caramel

Apple/Milk/Caramel

Loin d'être le plat le plus inintéressant, cette conclusion se retrouve même avec le statut de très bonne surprise de la séquence !!

Une glace au lait cohérente, un caramel surpuissant sur une pomme judicieusement exploitée, où même les épluchures sont redoutablement mises en valeur !! Coup de chapeau pour ce dessert (trop rare au resto pour que je le passe sous silence !!).

Un service toujours souriant, très barbu mal rasé, mais plus costaud qu'au Richer !!

Une carte des vins très branchée France-bio-nature, aux tarifs locaux (soit pas donné pour le péquin français moyen !!).

En conclusion, un resto dont je ne sais quoi penser... en mal comme en bien !! C'est pas mal à bon, un poil trop centré Asie-citron-acidulé-nordique-revisité.

Une cuisine assez bien exécutée, mais peu causante-excitante à mes sens d'enculeur de mouches qui voit du sel et de la citronnelle partout...

La salle reste jusqu'au bout vraiment trop bruyante !!

Radio

Julius Thomsens Gade 12

1632 København

(+45) 2510 2733

info@restaurantradio.dk

restaurantradio.dk

fermé le lundi

Commenter cet article

Garde d'animaux 06/05/2014 11:21

Elles sont excellente les photographies, ça m'a donné faim toutes ces images! J'espère que vous avez pu profiter de cette expérience gastronomique au maximum. Comme le dit "Anomimosus", la carte des vins est effectivement très branchée France-bio-nature, ils devraient diversifié un peu à mon goût!
Merci d'avoir partagé ces informations avec nous!!! A bientôt!

mixlamalice 22/04/2014 10:54

Salut Doc,

En tout cas, un beau symbole de "mondialisation galopante Top 50 San Pe" dans le royaume de la gastronomie. Tables en bois, éclairage minimaliste, carte écrite à la machine à écrire, serveurs velus en chemises à carreaux, vins nature, plats aux énoncés "en trois produits" (bavette/purée/échalotte), touches asiatisantes et croquant/fondant/régressif...
On ne sait plus si on est au Danemark ou au 6 Paul Bert...

Du coup, même quand c'est bien fait, on finit par regretter qu'il n'y ait plus que ça qui ouvre, de Paris à Copenhague en passant par New-York, Londres, ou j'imagine Melbourne...

Docadn 22/04/2014 16:22

Salut Mix,

eh oui, le "marketing passif" a encore frappé !! Quel cuisinier un peu doué n'a de cesse de marteler qu'il fait SA cuisine, ce qu'il a envie, "ce que la saison lui dicte" (même là, le discours est marketé à mort, repris par tous, et on se fout de la gueule des footeux après ça)... mais de rajouter "il me fallait un lieu qui ME ressemble, qui M'INSPIRE...
Comme tu le résumes parfaitement, TOUT LE MONDE FAIT LA MEME CHOSE, mais s'en défendra toujours !! Mêmes codes déco, mêmes ingrédients tendances, mêmes visuels dans l'assiette... du coup, quand tu aimes manger, ben tout bégaie d'un resto à un autre... et tu finis par t'emmerder, te demandant qu'est ce qui change à part la note à la fin !?
D'ailleurs ce sont les mêmes qui continuent de fustiger les "restos classiques restés embourbés dans leurs services, leurs cuisines et leur décorum", sans voir qu'eux-mêmes nagent dans le leur !!
A suivre (dans un bon bout), Playtime et Youpi & Voilà (oui, je nage toujours dans le "chébran 18 mois après", ça me change de mes adresses improbables).

Anomimosus 20/04/2014 20:17

Une carte des vins très branchée France-bio-nature, aux tarifs locaux (soit pas donné pour le péquin français moyen !!).

C'est pour cela que t'es resté a l'eau.Les coef sont de combien si ta mémoire est bonne?.

Ifif

Anomimosus 20/04/2014 22:48

C'étais juste pour contrôler ton temps de réaction. Plutôt bon visiblement.

Des Bibis a la casa.

Docadn 20/04/2014 20:31

Non mais oh Ifif, déjà tu te réfères au point 9 du l'article précédent devisant sur la "chèreté" de la couronne danoise, en plus en DKK, j'ai pas de convertisseur automatique dans la tronche, mais tout est cher (t'as déjà le tarif du service au verre), et puis je suis pas AlainT pour retenir tous les coefs et tarifs bordel !! je prends de moins en moins de pif au resto, où que ce soit, les tarifs et les coefs (connus) me gavent souvent menu-menu !! j'ai pris un verre de riesling autrichien pour démarrer (ah ça fait plaisir d'être lu !!).