Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
EscapadeS

Oui Ski du monde

21 Janvier 2008, 22:03pm

Publié par Docadn

Derrière ce jeu de mots pathétique, une jolie dégustation organisée par un collègue de goulot. Ce dernier  est  plutôt du genre allumé dès que l'on murmure des mots anodins comme "malt", "single" et autre "tourbe". Tous les breuvages ont été goutés en 2 phases : tel quel puis après ajout de 10 mg d'H20 (je sais c'est précis mais on ne plaisante pas avec les whiskeys).

DSCN3420.JPG
Mise en gueule : seule indication, un blended, un nez sur le noyau de prune et l'endroit favori de la carte vitale, quelques notes de poire de sparadrap et de bois. En bouche l'attaque est douce puis monte très rapidement pour laisser eclater un alccol immonde, c'est très artificiel et industriel... Même l'eau n'arrange pas les choses. Bref c'est déguelasse, c'est William Peel. (0) On déteste déja notre initiateur...

Glen Deveron- single Malt- 10 years
(1997): un nez fumé et tourbé et des notes de pomme. L'attaque est douce, c'est plutôt soyeux et la matière est toute en finesse. L'eau fait ressortir un caractère boisé et rend le breuvage encore plus doux. C'est bon (***)

Springbank - Campbeltown - Single Malt - 10 years : nez sur le grain,  la mirabelle et le vernis, la bouche s'avère sucrée dense dynamique et "tout en largeur". L'eau fait ressortir le boisé et ce sont les fruits a l'eau de vie qui s'imposent en bouche. Ce single très apprécié des amateurs m'a laissé un impression mitigée.Sans plus (**)

Nikka - Myyagikyou-10 years : Déja le design de la bouteille plus proche du concept "parfum pour gosier "que "boutanche pour picolo". Nez fleuri sur la poire et la cerise, la bouche me scotche littéralement. J'ai l'impression de sucer un caillou, la longueur est incroyable. Cela n'en fini pas. L'eau complexifie la chose, c'est du caramel, et de la cannelle qui déboulent et cette "minéralité" bluffante. J'adore (****)

Redbreast- Pure Pot Still - 12 years : Surnommé "le nectar" par les irlandais, je découvre un des 2 seuls "pure pot still" existants. C'est une  vieille technique irlandaise (a l'origine fiscale) mélant l'orge et le malt a proportions égales. Un nez "sucré", sur les fruits jaunes. En bouche c'est d'une très belle suavité. L'alcool déboule droit sans plis. C'est gras, avec une amertume des plus agréable. L'eau renforce le caractère boisé et relance des notes de barbapapa. C'est très très bon (****)

Talisker - 10 years
: La seule distillerie de l'ile de Skye célèbre comme tout et que je n'ai plus gouté depuis au moins 10 ans, l'age de ce dernier. Un nez pharmaceutique et de pneu (du 16 pouces en 195). En bouche l'alcool est dévastateur. L'eau révèle des notes de terre humide, cela reste chaud en bouche et l'amertume est too much. J'ai aimé ce whisky il y a 10 ans, ce n'est plus le cas. (*)

Une dégustation d'un haut niveau avec des découvertes bluffantes. Le Nikka (attention pas mal de cuvées différentes et onéreuses parait il) et le Redbreast sont a découvrir de toute urgence...

Bon le collègue de goulot vient de recevoir du Couvreur, on est impatient de découvrir cela....

Voir les commentaires

A propos, l'histoire continue...

1 Janvier 2008, 21:15pm

Publié par Docadn

C'était l'été dernier. Je reçois une lettre en date du 08 Juillet. L'entête m'est familière, c'est celle du Clos Roca. On m'y rappelle que Jean Christophe nous a quitté un mois plus tôt jour pour jour. C'est Stéphanie qui écrit.
Elle annonce que malgré sa souffrance et sa douleur, "elle a décidé de poursuivre l'aventure et le projet de Jean Christophe". Elle parle de la solidarité des vignerons de Nizas et du terroir de Pézénas, de ses amis, de ses proches. Stéphanie nous annonce qu'elle devient vigneronne. Elle termine sa missive par ses mots simples et pleins de sens : "Merci à vous d'avoir cru en lui, merci à vous de croire en moi".
Alors oui Stéphanie, je vais croire en vous comme nous avons osé vous croire nous lorsque vous nous aviez interpellé Nidal & moi sur votre stand du salon de vignerons de Rennes en 2006 par un banal mais dynamique " Messieurs voulez vous découvrir des vins naturels...? "
Un regard vers mon collègue de goulot et hop voilà nos verres qui se dirigent vers vous.  Et la dégustation fût une révélation. Je me souviens  avoir dit à Jean Christophe : "C'est incroyable vos vins sont signés, il y a votre patte sur chaque cuvée..."Dit comme ça c'est tout con ,mais c'était la 1ere fois pour ma part que je sentais "une taille reconnaissable" dans chaque vin. Nous vous délestâmes de quelques flacons, enchantés et tout excités de notre découverte. Puis en 2007, vous n'étiez pas là mais Jean Christophe oui. Nous fîmes une longue pause sur son stand, pour déguster et parler. Il nous fît cette confidence : "C'est la première & dernière fois que je fais un salon sans Stéphanie, c'est un cauchemar pour moi. Elle, elle est douée pour cela, pas moi..." Et de nous raconter comment ,vous aviez ébloui et convaincu un exportateur d'outre atlantique pendant un repas avec une bouteille d'A Propos dégainé de votre sac...
Alors oui cette tâche sera difficile, mais qu'elle est belle et grande et vous semblez bien entourée. Aussi pour cette nouvelle année, je vous souhaite tous mes voeux de réussite pour cette grande et belle aventure que nous ne manquerons pas de suivre...

clos-Rocca.jpg
(source site Clos Roca)


Voir les commentaires