Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
EscapadeS

Crêperie d'Antan

24 Juillet 2009, 14:52pm

Publié par Docadn

S'il y a une catégorie de table pour laquelle je pense être "difficile"(chiant étant un gros mot qui n'a pas le droit de citer sur ce carnet), les crêperies joueraient hors concours. Habitant "Crêperiland" et proportionnellement un département plutôt bien équipé dans ce créneau, j'ai essuyé plus d'échecs dans ces lieux que l'équipe de Clermont Ferrand dans la conquête du bouclier de Brennus.
Aussi, je passe très souvent mon chemin lorsqu'une façade de pierre, laissant transpirer un biniou gémisseur, me fait de l'oeil et m'invite à pénétrer dans un décor le plus souvent kistch et garni de toute la symbolique bretonnante pour touristes fraîchement déguisés en jean Paul Gaultier version Popeye ou en pseudo pêcheur de langoustines au ciré couleur "poussin écrasé".
Vous l'aurez compris, "le folklore pseudo culturel local" me gonfle, et les crêperies ont tendance à jouer à fond sur cette note.
Mais au delà de "l'esprit" c'est la platitude des mets proposés qui me pousserait à clouer sur le bilig bien chaud le ou la crêpière responsable de ces galettes souvent insipides, toujours trop onéreuses et rarement trop garnies...
La seule crêperie locale (avant cette découverte) à avoir ému mes papilles s'appele "le Merdy". elle se situe à Pont Scorff et le patron (en instance d'abandonner le piano depuis 4-5 ans !!) ouvre quand il veut.
Les galettes sont au top,pas trop chères mais il faut être patient (tout est fait maison, même la confiture) et surtout chanceux pour trouver la boutique ouverte...
Puis en ce samedi de juillet, une randonnée avortée par 3 averses successives me conduisit en "cette batisse en pierre au cadre authentique".
Il est 14h00, nous sommes à St Gildas de Rhuys et je pousse la porte d'une énième et basique crêperie avec ses affiches endémiques et sa déco surannée.


La carte (au premier abord classique) retient tout à coup mon attention sur une sarrazine à la composition enfin originale. Son nom l'est moins. Je commande la dite "quiberonnaise".
Moins de 2 gorgées de "cidre primé" (honnête sans plus) plus tard, je me retrouve avec ma galette fourrée d'une délicieuse rillette de sardines.
La sarrazine est fine mêlant moelleux et craquant...en face une sarrazine armée de lard fumé et de coeurs d'artichaut ne se laisse pas compter non plus...
Enfin une crêperie qui tient la route !!!
On enchaine avec les froments et j'opte pour "une gourmande" composée de pommes et poires cuisinées au caramel de cidre.


Bon je ne commenterais pas la présentation "naïve ou 1er degré" de cette dernière mais même constat que pour la sarrazine, ça fait plus que de tenir la marée et le caramel est top !!! Toujours en vis à vis une froment à la frangipane & pommes (frangipane dont je suis absolument pas fan et pour qui le mois de janvier représente un véritable Halloween gustatif) excellente et qui calmera n'importe quel boulimique...
ayant passé la porte avec un air de Droopy sous Prozac
® (et trempé) à la perspective d'une 262 ème déception, j'affiche à la fin du repas le sourire béat d'un Oui-Oui qui sort sa bagnole de 25 ans d'un contrôle technique vierge.
j'interpelle la serveuse (jeune, débordée et volontaire) pour lui faire part de ma satisfaction.
Apprenant que je ne suis "pas de passage", elle me confie alors le guide des "crêperies gourmandes de Bretagne".
Ce dernier regroupe les établissements sous "un label developpé afin de fédérer les crèperies dans une démarche de qualité et de promotion des produits régionaux".
En le parcourant, j'y ai retrouvé 2 crêperies déjà testées et qui était en effet un peu au dessus du lot (mais pas du niveau de cette dernière).
Avis donc aux visiteurs, si vous voulez "une véritable crêperie avec des vrais produits locaux et du goût" (Jean Pierre Coffe d'avant Leader Price sort de ce corps !!), cliquer donc sur www.bretagneacroquer.com,et dans la rubrique idoine faite votre choix.
Espérant que ce ne soit pas un énième label qui se fasse plaisir tout seul.

Crêperie D'Antan
15 rue du général de Gaulle
Bourg de St Gildas
56730 St Gildas de Rhuys
tél : 02-97-45-28-77

Le site internet : ICI
Sur ce je vous laisse puisqu'à l'heure ou vous lirez ces lignes, j'aurais, j'espère, trouvé à Madrid de vrais bons bars à tapas, goûté une authentique paëlla et marché sur de véritables chemins de randonnées de qualité à Tijarafe et ses environs...

Je vous souhaite un excellent été...

Voir les commentaires

L'Eden

18 Juillet 2009, 09:44am

Publié par Docadn



"Escapades joue à domicile" ou presque avec cette adresse qui commence à faire pas mal de bruit dans le Landerneau (même si on est loin de Landerneau).
Nous sommes donc à Vannes dans une rue anonyme située à l'arrière de la préfecture. Pas de commerces alentours, seule l'antique et immense façade du ciné voisin du même nom s'est vu offrir une seconde vie moins ludique mais plus rose (ne cherchez pas la programmation, il y a 2 ou 3 professions libérales plus un programme immobilier en cours).
Nous voici donc à l'Eden, récemment sacré "meilleur rapport qualité prix de Bretagne" par le très parisien guide Pudlowski dans son édition régionale.
Vincent Thomas et Nicolas Jouret sont donc  2 beaufs (attention pas celui de Cabu, des vrais beaux frères avec des soeurs) qui transpirent depuis plus de 2 ans pour faire vivre et connaître leur table.
Leur stratégie s'est faite sur des prix très très serrés et une cuisine qui tient tête aux autres. La route est longue mais ils ne désespèrent pas de jouir enfin d'une reconnaissance méritée...
C'est Vincent qui est en charge de la salle et qui nous accueille.
La carte arrive et se décline en 3 thématiques temporelles :

  • L'Hebdomadaire :

Plat + 1 verre de vin ou 1 café = 11 €
Entrée + Plat ou Plat + Dessert = 13,20 €
Entrée + Plat + Dessert = 15 €

  • Le Mensuel :

Entrée + Plat ou Plat + Dessert = 20 €
Entrée + Plat + Dessert = 25 €

  • Le Trimestriel :

Entrée + Plat ou Plat + Dessert = 29 €
Entrée + Plat + Dessert = 34 €

L'Eden fait partie des établissements jouant " à fond" le jeu de la baisse de la TVA. Les intitulés sont alléchants comme tout. il n'y a pas de plat à la carte. Je pars sur "un trimestriel complet", ma compagne de table sur "un mensuel intégral".
Pour nous ouvrir l'appétit, une tapenade douce et équilibrée pendant que Vincent nous anime sa carte (originale) des cocktails et apéritifs maison.


Et il vend bien son affaire le bougre puisque je pars sur un Maydie de Laplace. Un vin muté sur une base 100% Tannat tout simplement délicieux et bien moins "liquoreux" que je ne le redoutais.c'est frais, gourmand et à la buvabilité bien plus grande que moult vins mutés croisés ça et là.
En face c'est Zéro Pointé, un rosé dont l'histoire aujourd'hui banale dans le monde du vin, nous montre les incohérences des "critères de typicité" de certaines AOC. Ben AOC ou pas, c'est bon comme un jus de fraise à la sortie du mixeur !!Le perlant décrit n'est pas là mais c'est là aussi très gourmand et sans chichis...

A TABLE !!!


Les Entrées



Demi-Homard tiède, Compotée de Tomates Confites à l'Ail en Saveurs d'Anisette

Et en face je pouvais admirer



Nems de fromage de chèvre, salade d'endives au deux couleurs et réduction de miel au balsamique

Entrées fort convenables. La compotée de tomates confites est dominée par l'anisette et mon conditionnement "couleur-goût" en prend un coup sur ce plat. C'est déroutant mais fort bon.
Sur la seconde entrée, je remarque immédiatement la douceur de l'huile d'assaisonnement qui accompagnera presque tous les plats.
Après échange avec la serveuse, j'apprendrais que Nicolas Jouret "coupe" une Puget standard avec de l'huile de tournesol.
Une "vieille astuce" que ma mère utilise avec les huiles d'olive marocaines bien trop fortes pour les palais peu familiarisés à la puissance de certaines d'entre elles...

Les Plats


Noix de Saint-Jacques poêlées, Rhubarbe légèrement acidulée 
& Crème de Balsamique au cacao

en face


Gambas rôties au citrons verts et paprika spaghettis à l'encre de seiche et julienne de mangue

Déjà visuellement, c'est top. Je me délecte des St jacques d'un must de fraîcheur et à la cuisson vraiment parfaite. Je n'en avais plus mangé ainsi depuis "les mythiques" de la Closerie de Kerdrain à Auray !! L'acidulé de la rhubarbe balance bien le fin amer du cacao (un poil moins de rhubarbe aurait été parfait). L'ensemble est tout de même excellentisme, un grand plat !!
Du coté des crustacés, cela n'est pas moins grand !! Là aussi une cuisson exceptionnelle des 2 gambas taille XL et l'étonnante julienne de mangue non sucrée (est ce une variété ou le fruit pas mûr ??) juste croquante. C'est aussi justement épicé.Là encore une tuerie gastronomique comme j'aime en rencontrer...

Les desserts


Mille Feuilles de Fraises en Espumas

En face il y avait "ananas et mangue sautés au thym et romarin quenelle de glace à l'huile d'olive et menthe fraîche" ayant échappé à l'objectif.
Le mille feuilles est d'une finesse et d'un croustillant d'anthologie, l'espuma est juste sucré, goûteux et aérien.Un dessert diabolique.
La gourmandise d'en face est un peu plus sur la réserve. Les fruits sont parfaitement saisis mais la glace est peu expressive.On a même cru déguster une glace à la vanille !!
Coté carte des vins, une présentation avec une table des matières pour aller à l'essentiel. Les "grandes maisons" côtoient les vignerons. Elle est entre deux eaux, oscillant entre Jaboulet et Chidaine ou Kreydenweiss, mais suffisamment éclectique pour trouver le compagnon de repas, avec un choix de vin au verre plus inspiré qu'ailleurs.
N'ayant pas les moyens de Gilles Pudlowski pour savoir s'il s'agit en effet du meilleur rapport qualité prix de Bretagne, il ne fait aucun doute sur le rapport qualité prix vraiment exceptionnel de l'Eden...
Avec son menu "haut de gamme" à 34 euros proposant du homard (sans les 10-15 euros minimum de rigueur en supplément) et des St Jacques, j'ai beau chercher dans le coin, je ne vois pas !!
L'Eden mérite une reconnaissance à la hauteur de sa cuisine.Et ils y travaillent assidûment nos 2 beaux frères !! Ca va bien finir par payer...
A part donc dans le "Pudlocal" rien dans les autres guides à ma connaissance.
Vannetais, vannetaises, bretons, bretonnes,gourmands, gourmandes,touristes, touristes courrez-y...

PS : La table 11 est idéalement située...

Restaurant L'Eden
3 rue Pasteur
56000 Vannes
02-97-46-42-62

Fermé le samedi midi et le dimanche midi / soir
Pas de site mais un lien plutôt complet : ICI
Et un article dans le Télégramme : ICI

Voir les commentaires

Le Saint Guillaume

1 Juillet 2009, 20:52pm

Publié par Docadn

Pour démarrer cette édition pleinement estivale, Escapades vous donne un tuyau non pas hippique mais dégustatif...
Voilà près de 5 ou 6 ans que je fréquente cette ferme ostreicole se transformant en saison (et le week end hors saison) en restaurant...
Mais ce dernier se mérite, et il a cultivé pendant longtemps le mystère de ses heures et jours d'ouverture..
Après échange avec le producteur & restaurateur, les choses sont en passe de se "normaliser" avec l'édition d'une vraie carte de visite avec des horaires et même un site internet...
Les locaux fréquentent assidûment cette adresse un poil confidentielle mais résolument au top de ce qui se fait en matière de fruits de mer et de panorama.
Elle a aménagé au sein de la ferme une salle à manger et propose une carte dédiée aux coquillages et crustacés.


La déco est faite de bric et de broc et fait "vieux rade de pêcheurs". Mais l'alléchante odeur du court bouillon (composée selon mon tarin d'au moins d'un apéritif marseillais se troublant au contact de l'eau) reniflé avant d'entrer dans la salle  vous fait rapidement oublier ce détail.
Mais au delà de tout c'est la vue hallucinante que l'établissement propose. Sans conteste une des plus belles de la Ria.
En fait la ferme est pile en face d'un des hauts lieux du tourisme breton : St Cado.


Et c'est face à ce panoramique que le patron vous propose ses assiettes & plateaux de fruits de mer, ou les délicieuses moules du Mont Saint Michel dans sa formule à 12 euros !!


C'est sur une cagette que l'on peut découvrir les propositions de la maison...Ce sera l'assiette du pêcheur pour moi ce soir :


Bien évidemment que du frais de bout en bout, cuisson impeccable des bulots, une véritable thalasso du palais.

Coté vin, c'est pas gégé mais le muscadet anonyme disponible fait l'affaire.
Service détendu et complice. Le cuistot n'hésitant pas à vous parler de sa principale activité : l'élevage des célèbres huîtres de la Ria d'Etel.
L'assiette est très copieuse et les plateaux pour 2 sont monumentaux (pour appétits XXL).
C'est, en terme de goût pour ma part,une des meilleurs adresses du Morbihan pour les fruits de mer.
L'autre adresse étant le Vivier à Lomener dans la "banlieue" de Ploemeur.
Vue "éclatante" sur Groix et plateau royal divin avec "le prince bleu à pinces" mais budget conséquent de rigueur.
Le plus difficile concernant le Saint Guillaume étant de le localiser !!
Suivre les panneaux de type "monument classé ou historique" indiquant la "Chapelle St Guillaume" puis Nestadio.
Le restaurant se trouve juste devant.
Alors si vous êtes de passage dans le coin et que les fruits de mer vous font saliver, foncez...

Le St Guillaume
Nestadio - Plouhinec
0297367326
Ouvert tous les jours en saison
et vendredi, samedi, dimanche hors saison
fermeture annuelle de janvier à Pâques
www.fruits-de-mer.eu

Voir les commentaires