Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
EscapadeS

Florilège de dégustations Part XXI

15 Avril 2010, 11:29am

Publié par Docadn

XXIème volet de mon carnet mauve de dégustation, et l'inventaire des blancs sacrifiés :

 

photos-2010-0003.JPGVin de Bugey- Cuvée Confidentielle – Domaine Monin :

Nez fleuri, sucre candi, au joli cordon. Attaque très marquée sur la poire, peu dynamique, bulles moyennes, longueur raccord. Sans plus. **



Anjou – Les Bergères 2004 - Domaine Jo Pithon :

Nez très miellé, un poil pharmaceutique (vernis), fumé, pierre humide, eau croupie, métallique, colle Cléopâtre.

Attaque pharma, pleine, fruitée, sur la poire intense, finement oxydative, amer relevé, acidité élevée, l'ensemble manquant un peu de squelette. **(*)


Fleur de Roc 2004 – St Peray – Cave de Tain :

Nez lourd, boisé, fruits blancs, anisé.

Attaque molle, dense, très boisée, à l'amer surgissant, sur le noyau et alcooleux. C'est "pommadé-glycériné" à la finale épicée. Bof *(*)/**


Savennières – Clos du Papillon 2004 – Domaine des Forges :

Lacté caillé, pierre humide, discret et fin boisé.

Attaque liégeuse, à l'amer terrible et un côté éthéré violent. Structure déficiente et "boisé-toasté" dominant. Loin d'être l'extase. *(*)


photos-2010-0003-copie-1.JPGAlsace – Pinot Gris 2007 – Domaine Allimant-Laugner :

Nez de serpillère humide et caillou après la pluie, confiserie, poire, minéral, botrytis et ligérien. Attaque très fruitée, finement rôtie mais fraîche. Matière un peu lâche, peu complexe, assez neutre et pataude. *(*)


Arbois – Fauquette 2004 – Domaine Gahier :

photos-2010-0018-copie-3.JPGNez délicat, miellé, peu disert et pierre humide. Attaque boisée, finement oxydative, pleine, grasse, épicée sur le curry, aux amers marqués. Ben y'a pas à dire, j'aime toujours. ***

 


Le vin de Bob 2003 – Bergerac Sec - Adler :

Fruits blancs, fleurs, fin boisé, cosmétique. Attaque très aromatique, très "boisée-toastée", grasse et à l'amer austère. Cela reste frais, pas mal fait, mais dommage pour le boisé entêtant (et dire qu'il n'y en pas peut être pas !!). À 2,60 € on joue aux enfileurs de perles. **(*)


Muscadet Sèvre & Maine – Souverain 2004 – Ph. Guerin :

Une jolie robe orangée.

Confiserie, fruits blancs intenses, pierre humide, sanguin, et sucre au nez. Attaque grasse, dense, sur la poire mûre, à la trame paresseuse et à la finale finement épicée. Ce fruité exubérant laisse la place à une expression plus minérale le lendemain. **


photos-2010-0001-copie-4.JPGVouvray – Les Argiles 2006 – Domaine Chidaine :

Minéral, miellé, carton mouillé, oriental & épicé.

Attaque vive, citronnée, qui s'arrondit, frais, sr bienvenus et pas "mou comme un 06 du coin". Juste un peu déficitaire en structure. **(*)


ab.jpgClos de la Briderie 2007 – Touraine – Mesland :

Nez peu disert, confiserie et aromatique.

Attaque miellée, fruits blancs, fraîcheur. C'est ample, épicé à la finale idoine. A J+1 c'est fluide sur de jolis amers mais caractère neutre. **(*)


photos-2010-0006-copie-3.JPG

Montbazillac – Les Pins 2005 – Domaine de Tirecul la Gravière :

Miel, rôti, sous bois et pain chaud.

Attaque grasse, fluide, dynamique et finement poivrée. De la relance en milieu de bouche. C'est un véritable arc tendu, à l'acidité en relief, pour une finale fraîche, sur l'abricot très concentré, longue, longue... ***(*)


photos-2010-0012-copie-2.JPGDomaine des Tours 2006 – Vin de pays du Vaucluse :

Fin bois, beurré et typé "bourguignon jeune au bois neuf".

Attaque boisée, fraîche très épicée marqué sur le bois neuf. Matière dense, pleine, droite mais à l'amer marqué et à la prégnance alcoolique importante. Dynamique, finale anisé et finement oxydative. **/**(*)

 

Champagne 1er Cru - Terre de Vertus - Larmandier Bernier (Bt Nature, Blanc de Blanc) :

Selon le code gravé sur la quille, j'ai traduis que c'était un 06 dégorgé en Mars 09. Grosses bulles très nerveuses, nez chardonnesque et de fruits blancs. Attaque sur les fruits blancs et une bulle bien plus fine que visuellement.

Matière caressant et rectiligne. C'est plein, aux amers nobles, d'une longueur, d'un crémeux et d'un racé de grande classe !! ***(*)

Voir les commentaires

Spring break...Fast in America !!

8 Avril 2010, 17:51pm

Publié par Docadn

C'est la quinzaine de la relâche sur Escapades qui part à la découverte de :




Après la côte Est , me voilà donc parti à la découverte de la côte Ouest.

Un périple qui démarre à San Francisco (je vous épargne la version de Maxime le Forestier), et qui devrait se terminer, après moult détours et étapes, dans la "ville néon" du Nevada : Las Vegas.

Au menu : de la marche, de la route, du vin, et quelques tables piochées au hasard ou non. Mais seulement 15 jours pour apercevoir un tout petit bout du pays continent...

Bon je me plains, mais après j'enchaîne avec mon pèlerinage annuel dans ma Drôme natale, et on reprendra le boulot après ce spring break tant attendu.

Je vous raconterai. En attendant, je vous laisse, j'ai le sac à boucler...

Voir les commentaires

Le Tire Bouchon II : Le retour de la revanche....

3 Avril 2010, 10:54am

Publié par Docadn

Pas de revanche en l'air pour cet établissement, juste la petite frustration personnelle de ne pas avoir eu mon appareil photo lors de ma première visite...


Cette fois, je suis paré et je déjeune avec un ami. Il est pile midi, et comme des belges affamés, nous ouvrons le service de ce vendredi.

Karine Mahé est toujours en salle, épaulée d'une serveuse au sourire naturel et à l'accueil idoine.


L'ami propose de démarrer par "un apéro du maçon". Mon incrédulité face à l'expression, le pousse à m'expliquer que cet apéro se compose en fait d'un verre de vin...

Voilà donc la nouvelle du jour : je m'envoie des apéros de maçon depuis des années sans le savoir !!


L'ami commande sans conviction un verre de rouge (de pays d'Oc dont j'ai oublié le pedigree). J'opte pour un sauvignon de Loire : Attitude 09 de P. Jolivet . Un poil variétal, à l'aromatique marquée, et à l'amer consensuel.


Nous partons sur le menu du jour.


photos-2010-0002-copie-1.JPG


Mises en bouche


Pas de détails donnés lors de leur arrivée sur la table. Au premier plan, des tranches d'andouille fumée, des sablés salés parsemés de graines au second plan, du fromage fondu sur toasts avec quelques feuilles de persil au dernier plan.

C'est simple, bon, mais encore bien mystérieux à l'heure où j'écris ces lignes.


photos-2010-0004-copie-2.JPG


Poêlée de gnocchis à la pomme de terre


Dans une délicieuse crème de champignons, gnocchis fondants et copeaux de parmesan en "dépôt minute".

Une entrée bien exécutée, à la température de service idéale.


photos-2010-0008-copie-4.JPG


Cabillaud aux tagliatelles fraîches


C'est le poisson du jour et ça tombe bien puisque j'adore ce dernier. La cuisson est une leçon de cuisine de la mer. C'est terrible de justesse. La peau est craquante quand la chair reste fondante. Le morceau se détache en lamelles et offre cette magnifique teinte nacrée qui signe la fraîcheur et la juste cuisson du cabillaud.

Un morceau d'anthologie (bien trop petit) qui condamne les tagliatelles à un certain anonymat dans le plat...


photos-2010-0009_1-copie-1.JPG


Verrine de fruits frais


Un dessert qui porte bien son nom de part sa taille. Les fruits sont effectivement frais, mûrs et signent la fin de ce déjeuner léger et soigné.


Ce menu à 15 euros laissera quand même sur sa faim le moindre maçon au vu des proportions proposées. Mais il déculpabilisera à coup sûr les chasseurs de calories qui veulent se régaler sans remords.

Un menu qui valide déjà la cuisine raffinée que l'établissement revendique à travers les autres menus et plats proposés...


On signalera l'arrivée d'un vivier en salle, où on peut voir s'ébattre les crustacés royaux avant le grand saut dans la marmite...


Un rapport qualité prix de très bon niveau, avec juste un ratio quantité à revoir. Karine Mahé semble plus en retrait dans le service (présence d'une serveuse, alors qu'elle assurait seule le service auparavant !?).

Elle n'hésite pas à jouer les sommelières pour la maline carte des vins alternant petits et grands domaines.

La première visite est visible ICI.

 

Le Tire Bouchon

45 Rue Jules Le Grand
56100 Lorient
02 97 84 71 92

Fermeture le Mercredi toute la journée et le samedi midi

Le Restaurant est ouvert le Dimanche midi et Soir

www.letirebouchon.net

Voir les commentaires