Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
EscapadeS

Les Vendredis du Vin #50 !!

26 Octobre 2012, 09:13am

Publié par Docadn

Bonjour à tous,

50 !!

50 ème numéro des Vendredis du vin, qui l'eût cru ?! Honneur à un de ses confondateurs, ayant atteint le même score en années : Laurent Baraou.

 

50-cl.jpeg

 

(crédit Rémy Bousquet)

Le taulier est accessoirement scribe pour la promotion de l'alcool et de ses producteurs, quand il ne tient pas la barre agitée de son clandé à Bû !!

Aussi, pour ce 50 ème rendez-vous avec notre addiction, Le "Père Baraou" nous propose d'aller fouiner dans notre "remise" pour y déterrer une 50 cl, la 500 ml, le demi-litron quoi !!

 

Vin-2012-bis-0725.JPG

 

50 cl !! Un volume toujours insuffisant pour 4 gueules desséchées, presque trop gros pour un plaisir solitaire...

Par contre, c'est un volume très très pratique quand on possède, comme mézigue, une cave électrique...

Pratique, car il reste toujours un putain espace rageant qui ne sert à rien, où tu ne peux rien foutre, au risque d'exploser soit la quille, soit la clayette, soit les deux (c'est comme un jean à la rentrée, le bouton et la fermeture Éclair, solidement rivés depuis des années, lâchent subitement, mystérieusement !!).

 

Vin-2012-bis-0723.JPG

 

Aussi, dans ces cas-là, le demi-litre de vin (comme la quille de 37,5 cl) se faufile toujours très facilement dans cet espace, calant pour le coup toutes les 75 cl environnantes.

Pour des raisons pratiques, au risque de faire dégringoler le fragile équilibre de mon "Tétris liquide", je ne touche que très rarement à ces cales naturelles que sont les bouteilles de 50 cl.

Mais parfois, au hasard d'un "recensement" aléatoire, elles effectuent une courte mobilité pour rejoindre un autre putain de trou à la con espace libre limité. 

 

Vin-2012-bis 0719

 

Pour l'occasion, j'ai mis en péril les blancs pour extirper cette longiligne bouteille de 50 cl, aux allures de bouteille de vin de glace. Mais point de breuvage canadien, germanique ou autrichien dans cette dernière, juste un demi-litre "bien de chez nous"...

 

Vin-2012-bis-0720.jpg

 

Vingt-neuf octobre 2010 - Vin de Pays Portes de Méditerranée -

Les Alyssas - Laurent Bès

 

Un demi-litre issu d'une vendange "un peu tardive" (comme son sobriquet l'indique par sa date de vendange,) pour un vin du Rhône sud. Une expérience que Laurent Bès voulait tenter depuis un moment. 2010 semblait bien s'y prêter : de beaux raisins, un état sanitaire remarquable...

Passons à l'examen :

un nez prononcé de grenache rhodanien, où se mêlent menthol, encre, fruits à noyaux, fève de Tonka. L'aération lui donne même un petit air faussement castel-papal, où la fraise se love dans les poils lissés de mes narines...


Alors que mon palais s'attend presque, sans grande surprise, à une grosse matière devenue forcément trop sucrée, lourde comme un sketch de Michel Leeb, c'est au contraire un joli "programme court" qui m'est dévoilé. 


L'attaque est très finement sucrée, étonnamment épicée ensuite. Je "regloute" pour voir le reste du casting : de la figue, de la finesse, un équilibre évident, une puissance affirmée (15,5 volts sur l'étiquette, 16 en vrai, de quoi faire tourner une bonne perceuse sans fil), à peine chaleureuse en finale.


La surmaturité de ce 100% grenache, élevé 5 mois en vieux fûts, fit sûrement l'objet de toutes les attentions (15 g de sucre au final). Le résultat dans le verre est gustativement bien foutu, laissant même poindre un potentiel de plaisir encore plus grand dans l'avenir. 


Pas totalement sec, loin d'un VDN*, un objet viticole bien maîtrisé. Quelques gorgées supplémentaires évoquent même la solarité d'un pinot très musclé...

**(*)/***


Pour le coup, 50 cl est le volume approprié pour ce "jus d'automne", qui saura se défendre face à du salé à table... 

C'était les VdV#50, à vous les studios !!

 

*VDN : vin doux naturel

 

Laurent Bès

Les Alyssas

26130 Clansayes

www.lesalyssas.com

Voir les commentaires

Courrier des lecteurs N°4, ou comment tu commences à "maudire sévère" Google

20 Octobre 2012, 08:58am

Publié par Docadn

Bonjour,

 

Comme promis, voici enfin le florilège estival des requêtes ésotériques ayant abouti sur ce petit carnet obscur. Le dernier opus avait révélé le haut niveau de l'absurdité des recherches.

doodle-JO-2012.jpeg


 

(source Google)


Il faut croire que les dernières olympiades ont inspiré les geeks du clavier, surpassant une fois de plus tout ce que ce blog a capté en terme d'audiences involontaires...

 

Pour ce 4ème volet, j'ai associé les requêtes collectées avec des images que ce même Google héberge sous des définitions aussi discutables que discutées.

 

rillettes.jpeg

 

(source au creux du vent)

 

Beaux visuels rillettes de maquereaux : Bonjour lecteur. Tu dois faire un exposé pour ta maîtresse, tu cherches une belle image de rillettes de poisson. Désolé de te décevoir, mais je ne sais pas faire de beaux visuels de rillettes de maquereaux, encore moins les prendre en photos.

L'image ci-dessus est très légèrement trompeuse, le maquereau est rarement doté de cuisses repeintes à la main... J'espère néanmoins que tu auras une bonne note !! Bon courage Kevin !!

 

liege.jpeg

 

(source Liège urbain)

 

Hommes nus aux fourneaux : Pas mal de requêtes orientées sur l'iconographie du "mâle dévêtu en train de cuisiner" (on ne demande jamais quoi).

Cette illustration met en avant l'implication de belges peu frileux, prêts à réaliser des recettes exotiques aux sobriquets évocateurs comme "le bateau ivre" ou "bukakke" (aucun rapport avec une quelconque viennoiserie norvégienne pour cette dernière).

dindons

 

(source Zackerbloo)


Petit requin mangeur de roquette : Là encore cher lecteur, votre imagination est féconde !! Ou vous pensez que ces sympathiques sélachimorphes n'ont rien d'autre à foutre que de traîner dans les potagers pour taxer quelques feuilles de salade, ou vous vous êtes mis en tête de créer une escouade avec ces mêmes squales pour neutraliser quelques chars de guerre ?!

L'image ci-dessus pourrait compromettre vos belliqueux projets, car ces requins qui font "glouglou" peuvent manger de la roquette, mais sont d'une efficacité limitée face aux chenilles guerrières.

 

wc

 

(source Match)

 

Légumes secs marinés : un bel oxymore que je n'ai jamais osé utiliser. Évidemment, je vois d'ici des hordes de linguistes et autres cuisiniers Ferran Adrià en herbe me rétorquer que ça existe, que c'est possible, même si le vocable est "maladroit".

En attendant, en tapant ces mots sur l'onglet images de Google, on peut admirer ce splendide flacon flanqué du plus célèbre anatidé des wc. De là à tenter une recette avec, je laisse cela aux apprentis du moléculaire !!

 

plage.jpeg

 

(source Passouline)

 

Escapade porno imprévue sur la plage : sachant que le premier terme de la requête est le plus grand responsable de sa destination, je constate que les séances de fornication au grand air sont toujours légion partout.

Aussi, je trouve la pertinence de Google remarquable sur ce plan !! Plus courageux qu'Ikéa en Arabie Saoudite, en diffusant cette photo osée d'une partouze sous burqa sur une plage yéménite, avec 2 cannes à pêche en guise de symbole phallique, chapeau !!

 

GPS.jpeg

 

(source cyclerit)

 

Hémorroïdes et randonnée pédestre : je veux bien admettre une certaine affection pour tout ce qui a trait à la marche, mais de là à m'y coller toutes les complications anales plus souvent liées à l'abus de clopes, cafés et autres piments prompts à vous métamorphoser le conduit final en volcan d'Auvergne pas endormi, il y a un pas que je ne peux vous laisser franchir !!

Rando = orientation, Google nous balance des tests de GPS. Pour la partie hémorroïdaire, le mystère reste entier (je sens bien un lecteur troll prêt à balancer que "seuls les trous du cul en ont", mais mon lectorat fidèle est au-dessus de cela, n'est-ce pas ?!).

 

tyson.jpeg

 

(source docteurcarie)

 

Protoxyde d'azote dans les couilles : restons en dessous du cuir chevelu avec cette recherche très ciblée, sans jeux de mots abscon. La première question est : pour quoi faire ?

Ce gaz dit "hilarant" est souvent utilisé comme "détendeur" lorsqu'un médecin intervient sans anesthésie, mais là ?! A moins de vouloir organiser une séance de coups de pieds arrêtés sans douleur dans les gonades ?!

Sur l'illustration ci-dessus, on imagine aisément la quantité de protoxyde d'azote nécessaire, pour l'équipe chirurgicale, en cas d'insensibilité chronique du chaton traité...

 

bouteille-de-vin-humoristique.jpeg

 

(source webmarchand)

 

Chiasse en bouteille : Finissons-en avec la coprologie avec cette dernière requête digestive. Là encore, mon imagination est, à côté de cette requête, aussi débridée qu'un mormon après 2 Tourtel !!

Il est vrai que je parle parfois de "daube" pour qualifier une bouteille (faisant mon Coffe poli pour ne pas écrire : "c'est de la merde"), mais jamais de chiasse !! 

Pour l'illustration ci-dessus, on peut saluer la véritable pertinence de Google, au sommet de son art pour un classement juste de certains vins de Bordeaux...

 

men-s.jpeg

 

(source meltyfashion)

 

Nombre de téléchargement de l'appli Fooding : Deuxième bon point pour google !! J'ai en effet évoqué cette thématique lors d'un billet un poil acerbe sur le Fooding. J'avais juste repris les chiffres donnés par Alexandre Cammas : 60 000 !!

Illustration réductrice, mais peut-être révélatrice du profil des geeks du Fooding ?! Google est encore plus moqueur que moi !!

 

Hollande.jpeg

 

(source Le Nouvel Obs)

 

Image qui montre la maîtrise douce de la création : certains lecteurs devraient renoncer aux possibilités relativement limitées du oueb !! Comment voulez-vous qu'un moteur de recherche alimenté par des algorithmes à la complexité d'un Rubik's cube à 196 127 faces puisse vous délivrer une "image qui montre la maîtrise douce de la création" !? 

Cette illustration montre un gars normal, dans une salle de classe normale, en train de twitter normalement avec sa copine. Tous ces éléments réunis sont-ils censés dégager une "image qui montre la maîtrise douce de la création"?!

 

demorand

 

(source michelvalois)

 

Dessert traditionnel tchétchène : quand la pâtisserie orientale s'en mêle !! Aucune idée des spécialités sucrées de cette région, plus célèbre pour ses chantiers de démolition que pour ses plaisirs sucrés.

Google suggère, notamment, le portrait d'un ex-critique gastronomique qui semble avoir fait du journal qu'il dirige, un champ de bataille moins sanguinaire, mais tout aussi impitoyable que le champ de ruines qu'est désormais la Tchétchénie !!

PS : vu que ça m'a gratté "le poil de la curiosité", j'ai cherché, puis seulement trouvé du "garzni hovla" sans savoir de quoi il est constitué...

 

fruits.jpeg

 

(source maykan)

 

Résumé de l'histoire "le petit singe banane" : on peut parfois, légitimement, s'interroger sur l'état physique des propriétaires des doigts pianotant ce genre de recherche approximative !!

Très en retard sur les contes et légendes, actuellement en vigueur,  à destination des enfants, j'ai quand même la vague impression que le duo singe-banane est toujours à la mode en dehors des abrutis du "cercle des poètes supporters du PSG"...

Pour l'illustration, on se rendra à l'évidence qu'un plateau d'huîtres et le "petit singe banane" ont des points communs que la décence m'empêche de citer ici-bas.

 

Sarkozy-Marseille.jpeg

 

Serveuse PMU La Hague : je veux bien admettre une recherche d'emploi dans le Cotentin, mais je cherche encore un rapport avec ce carnet ?!

J'ai évoqué cette région une fois lors d'un sympathique séjour, que j'ai même déguisé sous le titre "olivierlejeunesque" de "Cot en thym"... Trop fort Google !!

Pour l'illustration, choisie au hasard, on peut tergiverser des heures durant sur "la culture de Marseille" et de son expert en bas à gauche...

 

gilbert-montagne.jpeg

 

(source tvmag)

 

Les photos de la naissance des montagnes : je dois avouer un certain malaise face à cette requête empreinte de naïveté et de confusion temporelle.

Comment expliquer, sans se moquer, qu'il n'existe pas une seule photo montrant l'accouchement puis la naissance des montagnes actuelles. 

De plus, l'une des images associées à cette requête est encore plus impertinente  !! Google :  sûrement le comique le plus corrosif en activité...

 

chat.jpeg

 

(source etcetera)

 

Une carte marquée "Marie je t'aime en cheval" : pour conclure ce florilège le plus déroutant depuis sa création.

Là encore, comment expliquer le plus sérieusement de monde que notre ami le cheval n'a pas encore atteint le stade d'évolution lui permettant d'éditer des Cartes Vitales avec sa propre écriture !?

Si Google était un chat, il pourrait mettre fin à ses jours ainsi, en constatant le contenu des millions de recherches quotidiennes sur sa plate-forme.

En attendant, ces requêtes (toutes vraies dont j'ai volontairement oublié d'en développer la moitié, pour rendre à peu près digeste la lecture de ce billet) sont toujours un rayon de soleil avant l'heure, lorsque le matin je regarde mes audiences de chaîne de TNT en panne, assorties des mots clés ayant conduits dans cette impasse les égarés de la toile... 

Voir les commentaires

L'Adresse à Saintes

12 Octobre 2012, 06:51am

Publié par Docadn

Bonjour,

 

Un court week-end charentais, pour un mariage du même cru. Pour une fois, j'ai pris hâtivement le temps "d'étudier le terrain", l'heure de la "cérémonie nuptiale" me permettant une courte halte à Saintes. 

 

J'ai longuement hésité entre La Table de Marion & L'Adresse. Des formules tarifairement du même ordre, relativement alléchantes d'un côté comme de l'autre.

 

C'est tout de même L'Adresse qui a remporté l'appel d'offres, pour "aptitude à un service rapide" (je n'avais qu'une heure) que j'ai imaginé (peut-être à tort) plus souple qu'à la table étoilée.

 

DSCF4552

 

Parking de l'église, pratique et libre, juste en face du resto. Accueil tout sourire, la salle est quasiment vide. Seule une table de deux débute son déjeuner. La déco semble "récente" (j'ai crû lire que le resto est ouvert depuis 2007).

 

Je n'ai évidemment pas réservé, il est 13h00, il y a de la place. J'indique immédiatement que je n'ai qu'une heure pour déjeuner, "pas de problème" me rétorque la patronne (Vanessa) enceinte jusqu'aux seins (si j'abuse souvent de l'hyperbole, je n'ai jamais apprécié l'expression à la con "enceinte jusqu'aux yeux" !! Désolé, mais un foetus va rarement foutre ses orteils ou ses doigts dans l'oeil de sa mère...). 

 

Le menu arrive rapidement entre mes pognes. La formule du déjeuner se décline en ABC. A pour les entrées, B pour les plats, C pour les desserts.

 

On peut combiner B, AB, BC, ABC au choix. Je pars sur AB (presque à regret, ayant vu après coup, que le chef était pâtissier de formation). 

 

DSCF4548.jpg

 

Mises en bouche : Tartelette courgettes et saumon-pomme de terre

 

De mauvaise mémoire. Gentilles minuscules mises en bouche, en attendant mon entrée.

 

DSCF4549.jpg

 

Tartare de boeuf et huîtres

 

C'est l'entrée du jour. En dehors du persil "old school", ça démarre en fanfare !! Très bel équilibre entre la viande et les huîtres. Le bon assaisonnement porte à merveille l'onctuosité de l'alliance du bovidé et du bivalve. Excellente entrée (à laquelle ma photo floue ne rend pas l'hommage mérité) !!

 

DSCF4550.jpg

 

Daurade royale, petits légumes du moment cuits "al dente", tapenade

 

C'est le plat du jour. Énormes filets (plus impressionnants en réalité que la photo ne le laisse paraître), à la cuisson sur le fil. Celui du dessous s'avèrera même bien mieux cuit que son partenaire de levrette du dessus. Chose rare, on peut choisir son accompagnement !!

 

Légumes à la juste cuisson, tous parfaitement saisis, tapenade un poil salée. Un ensemble très gourmand, roboratif comme j'en croise trop rarement avec des plats maritimes. Une belle assiette qui transpire l'effort, le soin et l'envie de faire plaisir.

 

Il ne vous aura pas échappé, une fois de plus, que le persil "old school" fait encore inutilement son intéressant sur ce plat !!

 

Une formule à 24 € (nous sommes samedi midi) cohérente, pour cet établissement qui fleure bon la gastronomie soignée, dans son décor "chic et sobre". Service raccord avec les ambitieuses aspirations affichées de "cuisine locale de saison"

 

Un Bib Gourmand, largement mérité pour Vincent Coiquaud (membre de GC) et son équipe, orne la façade, en compagnie de nombreuses plaques "décalées" du gonflant ex-moustachu et son sac à dos mappemonde. Une adresse sûrement trop peu "feeling, terroir" pour Le Fooding...

 

Carte des vins moyenne, aux tarifs abordables. 

En conclusion, une jolie découverte qui donne forcément envie de s'y rasseoir et plonger dans les autres menus...

 

L'Adresse

48 rue Saint Eutrope

17 100 Saintes

Tél : 05 46 94 51 62

 www.adresserestosaintes.com

restaurant-ladresse@orange.fr

fermé dimanche, lundi

EDIT 2016 : changement de propriétaire le 11/02/16

Voir les commentaires

Un Midi dans les Vignes à Rennes

9 Octobre 2012, 06:29am

Publié par Docadn

Bonjour, 

Comme promis lors du précédent billet, un petit mot sur la "cave à manger" qui nous accueillait. Un Midi dans les Vignes"resto-cave à vins" tenu par Isabelle & Christophe Ligeron depuis deux ans, à quelques pas du parc Oberthür à Rennes. 

 

DSCF4625

 

Christophe s'occupe de la cave. Le casting des quilles ne ressemble pas à de"l'artillerie lourde", bien au contraire !!

Il s'attache à découvrir et faire découvrir des domaines tenus par des hommes et des femmes de convictions, pas par des "traders du terroir-caisse". Plageoles,  La Sorga,  Mas Coris,  Côtes de La Molière, La Tournelle, Jean-Philippe Padié pour n'en citer que quelques-uns.

C'est "naturellement branché bio", souvent bon...

Le vin c'est bien joli, mais en mangeant c'est parfois même meilleur !! Isabelle est au piano. Tous les midis, elle concocte un menu au fil de ses trouvailles du marché. Ce jour-là, c'est "rien que pour nous".

 

DSCF4627.JPG

 

Graines de courges au curry - charcuterie

 

De mémoire, pour les graines. N'ayant goûté ni à l'un ni à l'autre, pour cause de service de roteuse, "no comment" pour le coup.

 

DSCF4631.JPG

 

"Comme un apéro gourmand"

hoummous de pois chiche / un cake au pesto / un sablé au Comté et au thym / Rillettes de saumon

 

Plaisante dînette, au hoummous doux, à la rillette idoine, au cake cohérent, au sablé puissant, bien équilibré entre Comté et thym. Isabelle nous fait patiemment l'article de chaque préparation, soucieuse des accords potentiels avec les vins en cours de dégustation. 

 

DSCF4638.jpg

 

Sauté de veau de Lisbonne

veau mijoté dans du Porto et du chorizo + olives noires et pommes de terre

 

Un vrai bon plat mijoté, à l'esprit familial, réconfortant en ce samedi pluvieux. La viande est impeccablement cuite, joliment épicée, le chorizo joue les costauds, les olives ont du répondant, la sauce est divine. Ça sent la cocotte qui colle un peu, donnant ce goût inimitable des plats en sauce réussis !!

 

Là encore Isabelle a pensé aux vins en concoctant cette recette. Elle avoue être fan d'épices et de condiments (en plus de la cuisine asiatique), se freinant souvent sur la "posologie" pour ne pas "enflammer" les palais de lopettes souvent sensibles de sa clientèle. 

 

DSCF4649.jpg

 

Tatin pomme-gingembre

 

L'infatigable Isabelle nous fait à nouveau l'article de cet ultime plat de la séquence du déjeuner, "name-droppant" quasiment tous les ingrédients composant cette tatin.

 

Au-delà de la gourmandise évidente de l'ensemble, c'est la pâte qui retient toute mon attention. Agréablement granuleuse, naturellement "sablonneuse", comme devraient l'être toutes les vraies bonnes pâtes sablées.

Cette dernière ne contient que de la farine d'épeautre (élaborée par Paul & Chantal Simmoneaux). C'est un véritable gommage doux du palais, mâtiné de beurre frais, qui se répète à chaque bouchée. Le gingembre n'est pas envahissant, la pomme d'Armorique juste acidulée. 


Une cuisinière visiblement passionnée, qui court tous les marchés locaux, questionne sans relâche les (bons) producteurs.

Une petite alchimiste du fourneau qui s'interroge souvent, cherche en permanence, doute par intermittence. Des certitudes cuisinées qui se déclinent en plats d'une singulière simplicité, assortie d'une recherche gustativement palpable.


En conclusion, voilà une table de poche qui mérite une qualification moins réductrice que celle de "cave à manger".

On est loin de celles se contentant de facturer (à prix d'or) une tranche de jambon d'Eric Ospital sur une tartine de pain Poilâne beurrée par du Bordier.

Ici, ça bosse, ça mijote, ça cogite constamment sur l'éternelle équation de "comment respecter et valoriser au mieux de beaux produits !?"

 

DSCF4626 2

 

Le tout à des tarifs très accessibles* (plat à 10,30 €, entrée-plat ou plat-dessert à 13,00 €, séquence entrée-plat-dessert à 15,90 €), en compagnie de vins au verre ou à la bouteille de la pertinente sélection de Christophe...

 

Un Midi Dans les Vignes

115 rue de Paris

35 000 Rennes

Tél : 02 99 36 95 45 / 06 77 74 20 59

info@unmididanslesvignes.fr

www.unmididanslesvignes.fr

Uniquement le midi

fermé samedi & dimanche

 

* notre repas faisait partie d'une prestation spécifique (déjeuner privé + dégustation de nos propres vins) à 25 €. 

Voir les commentaires

LPV BzH acte VI, session Roazhon

7 Octobre 2012, 12:41pm

Publié par Docadn

Bonjour,

 

Un vieux voeu pieu vient enfin d'être exaucé : voir le cercle LPV BzH voguer vers des horizons moins morbihannais !!

Aussi, cette 6ème édition de LPV BzH, organisée par un groupuscule rennais passionné et motivé, s'est déroulée le 06/10/12 dernier au sein de la cave à manger "Un Midi dans les Vignes".

 

DSCF4625.JPG

 

Isabelle & Christophe Ligeron accueillent une grosse dizaine d'alcooliques de passionnés de la dive quille pour un déjeuner "exceptionnel" (le resto est normalement fermé le week-end).

Le temps d'assimiler les prénoms et les pseudos des participants, que j'oublie presque dans la minute suivante, nous voilà déjà attablés attendant que les premiers bouchons sautent. Aucune thématique pour cette session, juste une limite tarifaire de 20 € pour chacun des apports. Tous les vins sont dégustés à l'aveugle.

 

DSCF4629.JPG

 

Domaine Les Loges de la Folie - Montlouis sur Loire - Extra-Brut

 

Nez finement sucré, de pierre humide, à l'attaque tendre, à la bulle moyenne relativement agréable pour le palais, aux amers "pointus". La "tendresse" s'accentue au fil des gorgées, les amers se polissent. Une bulle consensuelle, qui plaira sûrement à un auditoire large, dont je ne suis pas le 1er fan. **

 

DSCF4630.JPG

 

Vouvray - Brut 08 - Domaine Foreau

 

Un nez un poil plus disert que le précédent, laissant juste échapper des flaveurs fermentaires et crayeuses. Une bulle vive, une matière un peu endormie qui se tend lentement. L'ensemble est éthéré, se tonifiant au fil des gorgées. Une bulle à la taille "idéale", portant une matière complexe, complète, vivifiante. J'aime !! ***

 

DSCF4632.JPG

 

Chardonnay - Hautes-Côtes de Nuits 08 - David Duband (mon apport)

 

Un nez boisé prégnant, teinté d'une certaine élégance, où la fraîcheur tente de s'extirper. Une attaque idoine, mêlant insolente jeunesse, soyeux, puissance, ainsi qu'une acidité presque mordante. Un côté alcooleux heureusement dompté par l'entrée du déjeuner. L'ensemble me paraît plus massif que lors des précédentes dégustations. Il n'empêche que le travail délicat d'élevage, l'acidité naturelle du millésime, la puissance de ce chardonnay ne plairont pas à tous. J'aime toujours !! ***

 

DSCF4633.JPG

 

Vouvray - Les Tartemains 03 - Lemaire-Fournier

 

Nez appuyé de champignon, figue, botrytis, avec une pointe d'oxydation de type "peu protégé". Une attaque demi-corps, au sucre évident, relativement déséquilibrée pour mon palais de chieur-né. Moins que la puissance en filigrane de l'ensemble, c'est cette impression d'oxydation prématurée qui me gène un tantinet. Pas mon kif. *(*)/**

 

DSCF4635.JPG

 

Vouvray - Cuvée Château Gaillard 08 - Vigneau-Chevreau

 

3ème vouvray sans entente préalable, un record !! Nez extrêmement fruité, se déclinant sur le berlingot et le raisin flétri. Une acidité salvatrice équilibre parfaitement l'ensemble "typé moelleux", s'étirant sur le bonbon anglais et les fruits exotiques. Très jolie bouteille. ***(*)

 

Place aux rouges.

 

DSCF4640.jpg

 

Mas de la Seranne - Le clos des immortelles 08 - Terrasses du Larzac

 

Nez frais, fruité au bois finalement dominant. L'aromatique très épicée (de ce qui sera au final identifié comme de la syrah) finit par dominer les débats olfactifs. Une attaque boisée, à l'amertume saillante, dont la robe claire (et forcément trompeuse) de la matière m'a fait partir dans un premier temps sur un pinot mal travaillé maltraité !! Les amers désagréables parachèveront mon opinion moyennement positive. **

 

DSCF4641.jpg

 

Porto - Traditional LBV 92 - Ramos Pinto

 

Une incompréhension entre le contributeur et Christophe (ce dernier a compris "bordeaux" au lieu de "porto") met le lusitanien sur les rails d'un improbable accord avec le plat en cours. Nez de cerise à l'eau de vie qui laisse place à une remarquable matière au sucre juste, à la longueur et à la mâche conséquentes. ***

 

DSCF4642.jpg

 

Marqués de Riscal - Rioja - Reserva 06

 

Nez prononcé de "boisé bordelais", avec l'impression d'un élevage relativement soigné. Quelques notes de rafle clôturent le générique du nez. Une attaque plutôt soyeuse, aux épices ménagées, à la fine amertume finale. Pas si mal au bout du compte. **(*)

 

DSCF4643.JPG

 

Clos Romain - Patience 10 - Coteaux du Languedoc

 

Très joli nez, empli de finesse, teinté de fruits à noyaux, assurément sudiste, à la syrah dominante (syrah/grenache selon le site du domaine, mais pas de proportions disponibles). Un boisé, relativement conséquent, laisse une jolie trame jaillir et danser sur le palais avec des amers d'abord prononcés, puis standards. Pas de lourdeur notable, juste un bois un poil prégnant (et c'est encore jeune). **(*)/***

 

DSCF4645

 

Plan de Dieu - Côtes-du-Rhône Villages - Philippe Gambie & Gilles Ferran - Calendal 10

 

Nez gore de boucherie et de lame de couteau froide. Une attaque pleine de mâche, très épicée, à l'élevage dominant, à l'amertume soutenue. Vin servi un poil froid. **(*)

 

Retour sur les blancs. 

 

DSCF4650

 

Mas de Libian - Cave Vinum MMXI - IGP Vin de Pays de l'Ardèche

 

Nez prononcé de carton mouillé, entêtante réduction. Une attaque à l'amertume immédiate pour un ensemble sec, relativement fruité, simple, voire simpliste, pas très mûr, qui m'a fait partir sur un "muscadet pas soigné" alors que nous sommes en présence de viognier, marsanne et clairette... juste à côté !! *

 

DSCF4652.JPG

 

Vignoble d'E - Gewurztraminer 10 - Domaine Ostertag

 

Un nez puissant de litchi nous met rapidement sur la piste du gewurzt. Une attaque fraîche, droite, nette, un poil demi-corps par moments. ***

 

DSCF4654.JPG

 

Domaine Jo Pithon - Anjou - Les Pépinières 05 

 

Bouchonné !! NN

 

Aussi, pour remplacer au pied levé ce TCA imprévu :

 

DSCF4655

 

Floréal Roméro - Dulcinée 05 - Le bouscas 

 

Nez de "flétri" prononcé, safrané, qui me fait partir sur des "sucres angevins". Une très belle acidité anime ce nectar à l'équilibre modèle, à la puissance maîtrisée, à la finale vibrante. Épatant colombard passerillé !! ***(*)

C'est sur cette belle douceur que se termine cette session à l'ambiance détendue, ponctuée des plats gourmands et des explications passionnées d'Isabelle Ligeron (Cf un prochain article). 

En conclusion, un éclectisme plaisant qui me fait (enfin) réfléchir sur les limites de certaines thématiques (cépage, appellation, région) avec leur cortège limité de comparaison, d'exigence subjective, de discipline et de concentration souvent mal appropriées dans ce type de rencontre. 

 

DSCF4648.jpg

 

Encore merci les gars (c'est vrai que ça manque cruellement de filles), c'est quand vous voulez pour la prochaine !! Vous pouvez d'ailleurs lire leurs CR ICI.

Voir les commentaires

Florilège du Languedoc...

1 Octobre 2012, 09:45am

Publié par Docadn

Bonjour,

 

Un de mes dealers organise régulièrement des dégustations dans son "clandé". Aussi, quand le soir vient, tel un tripot d'antan, il tire les rideaux, puis dégoupille quelques quilles tirées des rayonnages et de sa cave perso. 

Ce soir, c'est Languedoc !! Notes succinctes en 12 tableaux. 

 

DSCF4522.JPG

 

Les Cabanes - Vin de France (11) - C. Barbier - Domaine de Simonet

 

Nez fruité, berlingot, carton mouillé intense, éthéré, aux fruits blancs marqués. Une attaque douce, rapidement épicée, grasse, relativement fraîche, à l'amertume saillante. Relativement simple au global. **

 

DSCF4524.jpg

 

Bourboulenc 11 - Domaine de Simonet - IGP Aude Terre de Perignan

 

Carton mouillé, fruits blancs sur le nez. Fraîcheur, limpidité et joli poivre blanc sur le palais. Un ensemble plaisant, au bon goût de friandise, à la complexité timide et tardive. ***

 

DSCF4526_2.jpg

 

Viognier 11 - La Prade Mari - Vin de Pays d'OC

 

Une réduction tenace finit par laisser place à de jolis effluves d'orange amère et d'anis. L'attaque, malgré une certaine vivacité, retombe rapidement, pour laisser la matière ronde très fruitée s'exprimer mollement comme un "blanc du sud". **

 

DSCF4530.JPG

 

L'Or des Garrigues - Minervois 11 - La Prade Mari

 

Nez de "chardo boisé" pour ce 100% roussanne. Belle robe jaune soutenu, qui exhale pierre humide, curry et fraîcheur. Un matière ample, fort boisée, encore dans sa gangue forestière. A revoir. **

 

DSCF4529.JPG

 

Quelques grignotages bien affinés avant les rouges.

 

DSCF4532.jpg

 

Secret de Fontenille - Minervois 11 - La Prade Mari 

 

Un mix de grenache-syrah-carignan (40-20-40), au nez ostensiblement boisé, au cassis et à la rafle expressifs, aux allures cosmétiques teintées de menthol et de fruits à noyaux. Une attaque finement sucrée, fort épicée, mettant en exergue une ensemble mûr, aux tanins hélas saillants. **

 

DSCF4534.jpg

 

Domaine Verdy Mayrannes - Minervois 96

 

Nez prononcé de champignons et de pruneaux à l'eau de vie. Matière fluette, très évoluée, sans fulgurances notables. Comme un vieux bordeaux simple et sans âme. L'aération finira par le tuer, selon les fans de la 1ère heure. *(*)

 

DSCF4536.JPG

 

Les Novices - Faugères 11 - Abbaye Sylva Plana

 

Café, caoutchouc, réduction, ronce se croisent au-dessus du verre. Une attaque sucrée, relativement fluide. Un vin plein, épicé, "étiré mais court", à la matière très mûre, simple et digeste. **(*)

 

DSCF4538.JPG

 

La Prade Mari - Conte des Garrigues - Minervois 08

 

El Gringo débarque avec ses notes de café, mêlées de fruits noirs et d'étonnantes notes anisées. Une attaque encore sucrée, sur le caramel au lait, qui se décline sur les épices, un certain soyeux et une puissance sous-jacente tardive. **

 

DSCF4540.JPG

 

Château Haut-Blanville - Grès de Montpellier 06 - Coteaux du Languedoc - Grande Cuvée

 

Aromatique prononcée de syrah, de bois, de fruits à noyaux. Un amer immédiat rare, qui s'estompe rapidement, pour laisser de jolies épices et la syrah dominer les débats. **/**(*)

 

DSCF4543.JPG

 

Domaine de Montcalmès - Coteaux du Languedoc 06

 

Nez peu disert, distillant des notes de rafle et d'épices fines. Il s'ouvre lentement pour laisser une impression de profondeur évidente. L'attaque est suave, aérienne, équilibrée, plus contemplative que gourmande. Le "reviens-y" est pourtant naturellement gourmand.

***/***(*)

 

DSCF4544_2.jpg

 

Les Fusionels - Intemporelle - Faugères 08

 

Boisé soutenu, camphre et fourrure signent le nez d'une matière qui, comme le Montcalmès, annonce une certaine "profondeur" de l'ensemble. Une attaque mûre, suave, au bel acidulé, aux jolis amers, "salivant comme un blanc", à la fraîcheur étonnante. ***/***(*)

 

DSCF4546.JPG

 

Les Creisses - Vin de Pays d'Oc 08 

 

Café torréfié et réglisse intense flottent au-dessus du verre. Une attaque mûre, relativement fine, fort épicée donne de belles gorgées à ce vin encore empreint de jeunesse. **

 

En conclusion, une dégustation relativement "light" pour les papilles, sans cette impression de rapide saturation accompagnant souvent les vins de la région.

Un Montcalmès qui tient son rang de "grand du Languedoc", une belle découverte que cette Intemporelle 08, à la texture remarquable. 

Voir les commentaires