Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
EscapadeS

504 (Break)

19 Avril 2013, 18:07pm

Publié par Docadn

Bonjour,

Un titre à la Livr-esque ou à La Pi(g)nardotheK (avec la nouvelle version d'Overmachin, je ne comprends rien bordel, désolé pour cette vision un peu stalinienne du carnet, mais je règlerai tout ça après !!), pour vous informer de la mise en jachère, pour quelques semaines, du blog pour cause de vacances largement méritées... synonyme (dans mon cas) 15 jours sans vins !!

Mon kit de voyageur limousin ci-dessous comportant l'essentiel : les lunettes.

Aussi, à mon retour, ma liste des devoirs à rendre devrait comporter :

  • 2 visites chez des vignerons d'Anjou et du Saumurois
  • Le debriefing d'un dîner chez Mets & Vins Plaisirs à Angers
  • Un autre compte-rendu sur la cantine du moment à Lorient : Le Poulpe
  • Le carnet de bord d'un séjour au coeur de la côte chalonnaise, voire mâconnaise, voire au-delà...

En attendant, ayez toujours large soif et appétit vibrant...

 

504 (Break)

Voir les commentaires

Le Quellen à Trébeurden

14 Avril 2013, 13:36pm

Publié par Docadn

Bonjour,

 

Seconde et dernière table testée sur les rivages des Côtes d'Armor.

Repris en 2003 par Bruno et Olivier Goarin, cet hôtel-restaurant jouit d'une petite réputation locale, que nous nous sommes empressés d'aller vérifier par nos estomacs !!

C'est Olivier Goarin qui est aux manettes en cuisine. Il aurait travaillé au Miramar du Crouesty (info donnée par Bruno Goarin himself à la fin du dîner, ce dernier assurant le service) !!

La salle est bien plus chaleureuse que celle de la Cotriade, voire chaude en fin de soirée. On nous installe dans ce qui semble être une véranda avancée, moins haute de plafond que le reste de l'établissement (expliquant l'efficace exothermie de la pièce).

 

http://img15.hostingpics.net/pics/430210DSCF5371.jpg

 

 

http://img15.hostingpics.net/pics/978640DSCF5364.jpg

 

Fricassée de Calamar aux Épices Douces 


http://img15.hostingpics.net/pics/895802DSCF5367.jpg

 

Filet de Lieu Jaune aux Petits Légumes, Crème de Coquillages 

 

http://img15.hostingpics.net/pics/792787DSCF5372.jpg


Brie crémeux au croustillant de blé noir et miel de Pontrieux


http://img15.hostingpics.net/pics/480601DSCF5374.jpg

 

Crème brûlée 

 

http://img15.hostingpics.net/pics/431843DSCF5376.jpg

 

Il s'agissait du "Menu Tradition", composé d'une séquence entrée-plat-dessert à 26 € (30 € avec le fromage). 

Une entrée passe-partout, avec des calamars moins tendres qu'à l'attendu, d'une sauce assez neutre, de "cheveux de sarrazin" au goût tardif.


Le plat est dans la continuité de cette relative neutralité. Un poisson joliment saisi, des légumes bien traités, mais un manque cruel de résonance, que même l'assaisonnement aux 5 baies (très expressif, incroyablement parfumé !!) n'arrive pas à "réveiller"


Le fromage (pris par La Miss en guise de "dessert") était bon, réunissant tout ce qu'on aime quand on mange : la sapidité du gras et du sucré !!


Une crème brûlée classique, sans surprise !! Un bon service, empreint de sourire et de douceur, quand la cuisine m'a laissé quasiment de marbre par son manque de profondeur, de caractère, que la fraîcheur et le "soin" apportés ne galvanisent pas !!


Carte des vins à la peine, avec une 1/2 Menetou-Salon 11 très bof (au pedigree déjà oublié pour la peine) !! 

 

Le Quellen

Hôtel - Restaurant

18 Corniche Goas Treiz

22560 Trébeurden

Tél : 02 96 15 43 18

Voir les commentaires

LPV BzH Acte VIII, session Roazhon III

7 Avril 2013, 14:50pm

Publié par Docadn

Bonjour,

 

Petit intermède liquide, pour vous narrer une nouvelle session de dégustation de notre groupuscule d'alcoolos d'amateurs. C'est autour de la (bonne) cuisine d'Isabelle Ligeron que nous nous retrouvons pour "plancher" sur 2 régions que l'on "siamoïse" systématiquement dans le langage courant, alors que ce sont 2 régions viticoles bien distinctes !!

So welcome on board for a trip to Languedoc & Roussillon !!

 

http://img15.hostingpics.net/pics/946339DSCF5391.jpg

 

Alors que nos palais se préparent à recevoir des salves bodybuildées de 15 ampères et des blancs à l'énergie d'un paresseux sous Xanax, nous démarrons la séance par une bulle champenoise en guise de "talc pour les papilles" !!

 

http://img15.hostingpics.net/pics/746507DSCF5393.jpg

 

Champagne Bourgeois-Diaz Cuvée Distinguée


Un jolie robe "saumon délavé" qui me fait dire que du Blanc de noir doit sûrement entrer dans la composition de cette sympathique bulle vive, fine, qui se révélera un poil lâche en fin de tronche pour mézigue. Une "Cuvée Distinguée" composée à 1/3 de pinot meunier, 1/3 de pinot noir et 1/3 de chardonnay, élaborée à Crouttes-sur-Marne dans l'Aisne. **(*)

 

http://img15.hostingpics.net/pics/997168DSCF5397.jpg

 

Lady Chasselas - Vin de France - Mylène Bru

 

Une importante réduction au nez,  quelques notes de cacahuètes, fumée, grillé, anis, finement oxydatif, que je classe dans la catégorie "globalement peu protégé", me laissant songeur sur le potentiel en bouche. C'est déstabilisant comme prévu, "nature qui dilate la pupille et le reste", pas du tout sexy. Les gorgées suivantes sont moins fougueuses, plus "comestibles", avec un côté "romorantin", au visage très ligérien, un poil asséchant en final. *(*)


http://img15.hostingpics.net/pics/933202DSCF5399.jpg

 

Le Soula 02 - Vin de Pays des Coteaux de Fenouillèdes - Gérard Gauby & associés 

 

Un élevage assez "classieux" flotte au-dessus du verre. C'est presque bourguignon, teinté d'effluves de vernis, d'anis, virant alsacien avec de puissantes notes de pétrole. Une bouche étonnamment perlante, marquée par les hydrocarbures, juvénile, fraîche, équilibrée, à la juste tonicité. J'aime beaucoup cet assemblage "ésotérique" de 40% grenache blanc et gris (vignes de 50 ans environ), 30% sauvignon (vignes de 15 ans environ), 20% marsanne, roussanne (vignes de 20 ans environ), 10% chenin (vignes de 15 ans environ) !! ***/***(*)

 

http://img15.hostingpics.net/pics/970271DSCF5401.jpg


Domaine Le Conte Des Floris - Arès Banc 11 - Coteaux du Languedoc 

 

Un boisé puissant (avec l'impression que Le Soula a "tatoué" nos verres pour les quelques vins suivants), de jolis fruits jaunes, pour une matière à la mâche puissante, à l'acidulé saillant, finement oxydative, à l'appréciation moyenne au global. **/**(*)

 

http://img15.hostingpics.net/pics/971372DSCF5404.jpg


Domaine Le Conte Des Floris - Lune Blanche 11 - Coteaux du Languedoc 

 

Des notes intenses de "vernis ligérien" laissent place à une délicatesse olfactive, dont les fragrances peuvent nous mener vers un chenin typé. L'ensemble se décline sur les agrumes, les épices et une étonnante craie. L'amertume finale gâche abondamment les promesses nasales et buccales du départ. **/**(*)

 

http://img15.hostingpics.net/pics/796449DSCF5408.jpg


Les Sorcières du Clos des Fées 11 - Côtes du Roussillon - Hervé Bizeul 

 

Un nez typique de "syrah-grenache" (ça tombe bien, y'en a !!), style "Rhône sud". Les gorgées révèlent un vin encore tout jeune, à la matière "serrée", un poil "fermé", aux amers finaux désagréables. Une impression générale d'un "vin aux allures technos".  Bof  *(*)

 

http://img15.hostingpics.net/pics/339802DSCF5409.jpg


Château St Martin de la Garrigue - Bronzinelle 05 - Coteaux du Languedoc 

 

Bois et olive verte enlacés sur mes narines, avant de délivrer une fraîcheur et une élégance remarquables, immédiatement flinguées par une finale amère atroce. Un vin "Hulk" (Copyright Phil72 !!). Dommage. **

 

http://img15.hostingpics.net/pics/362379DSCF5412.jpg


Domaine Le Roc des Anges - Segna de Cor 11 - Côtes du Roussillon Villages 

 

Une boutique de cosmétiques défile devant mon imposant tarin, avec son lot d'arbres sciés, de notes terreuses, crémeuses, lactées. Ces dernières notes bégaient en bouche, pour un ensemble peu excitant, là encore avec des amers finaux désagréables !! **

 

http://img15.hostingpics.net/pics/966630DSCF5414.jpg


Domaine Pin des Marguerites - Horizon 08 - St Chinian

 

Un nez enfin joueur, avec des notes de violette, d'orange sanguine, de petits fruits acidulés qui appellent au "glou de soif" !! La bouche ne déçoit pas, avec une immédiate gourmandise, une matière bien mûre ne versant jamais dans la lourdeur grâce au bel acidulé prégnant !!

Il y a un "esprit Gramenon" dans cette bouteille (j'ai dit "esprit", pour les sourds de la tablée qui ont crû que je comparais la qualité intrinsèque de ce vin à celle de Gramenon ), à savoir, de la gourmandise, de l'immédiateté, sans complexes (ni complexité), simple mais (très) efficace !! ***(*)

 

http://img15.hostingpics.net/pics/792608DSCF5417.jpg

 

Domaine D'Aupilhac - Les Cocalières 09 - Coteaux du Languedoc Montpeyroux 

 

Du pruneau, une certaine élégance, de la finesse, rapidement dissipés par des notes de fumée et de terre humide. La fraîcheur, un lacté-boisé, des épices et un trait vert marqué qui s'amplifie au fil de la dégustation laisse une impression générale bien fade pour l'ensemble. **

 

http://img11.hostingpics.net/pics/776985DSCF5430.jpg


Château La Voulte-Gasparets - Cuvée Romain Pauc 04 - Corbières


Une bouteille carafée 03h00 qui délivre un évident "végétal-boisé-bordelais", tabac, sous-bois, quand la bouche confirme ce végétal rédhibitoire additionné d'un boisé appuyé. Une cuvée souvent bien moins médiocre, plus complexe, très en-dessous de l'attendu. *(*)

 

http://img15.hostingpics.net/pics/731259DSCF5419.jpg 


Mas Laval - Grande Cuvée 08 - Vin de Pays de l'Hérault 


Un nez de boucherie, avec du sang et des lames (genre acier AUS-10A) !! Une matière dense, gourmande, fraîche, joliment fruitée, mais à l'amertume trop marquée à ce stade, dommage !! **(*)

 

http://img15.hostingpics.net/pics/398652DSCF5420.jpg


Mas de Daumas Gassac 00 - Vin de Pays de l'Hérault 


Un nez Bougrain Dubourg animal, terreux, boisé, "cliché bordelais". Un ensemble élégant, plein, au végétal rédhibitoire, encore dommage vu l'entame. **

 

http://img11.hostingpics.net/pics/873966DSCF5422.jpg

 

Domaine des Grécaux - Hêméra 00 - Coteaux du Languedoc Montpeyroux 


Un boisé soutenu, une pointe de rafle mêlée au menthol, pour une attaque douce, éthérée, finalement peu nette (sûrement liégeuse). NN

 

http://img11.hostingpics.net/pics/268588DSCF5425.jpg

 

Le Maury Blanc 08 - Maury - La Preceptorie de Centernach 

 

Un nez qui "poire", "muscate" gentiment, assurément plein de fruits !! des sr peu intégrés (sucre candy), un profil pommadé qui lui confère cet "esprit sudiste mollasson" tant redouté !! Les épices ne suffisent pas à relever l'ensemble trop tendre à mon (humble) goût. *(*)/**

 

http://img11.hostingpics.net/pics/254452DSCF5427.jpg

 

Vieux Grenache - Vin de France (solera 10 ans) - Jean-François Coutelou


Nez jurassien de noix et noisette. Attaque oxydative, épicée, puissante, mêlant gentiane et rancio. Un OVNI (Objet Vinicole Non Intégré) surprenant, qui n'a pas fait l'unanimité dans l'assemblée, malgré la sympathique histoire des "Aventures de Jeff Coutelou" contée par Isabelle !! **(*)

 

Au global, une dégustation plus aérienne que prévue (une météo fraîche qui s'y prête assez bien, ne l'oublions pas !!), des déceptions (Romain Pauc, jamais goûté aussi végétal et tant boisé), une belle découverte (Pin des Marguerites, moins de 9 €, une belle affaire !!), du potentiel (Grande Cuvée, oubliez-les !!).


http://img15.hostingpics.net/pics/458187DSCF5396.jpg

 

Lieu jaune, légumes racines "aïoli destructuré"


Puisque l'on parlait de la cuisinière, juste avant la conclusion liquide, parlons justement cuisine, avec un scénario à rebondissements qui nous a permis de découvrir un aïoli raté destructuré avec notre entrée !!

Hormis ce détail (un jour sans, comme parfois avec les vins !!), je tiens à saluer, derechef, l'impeccable maîtrise de la cuisson du poisson ci-dessus !!

Elle raconte avoir des parents aussi chiants que mézigue sur "la cuisson du poisson", un 10 mérité à la Nadia Elena Comăneci sur ce point !!

Pour refréner cet élan lyrique gastronomique, la "faute de goût" résidait en la présence de navets nouveaux, légumes éternellement aussi insipides qu'un livre de Marc Levy, qu'une chanson de Benjamin Biolay, qu'un film de Luc Besson !! Tous avec moi pour dire halte à la promotion du navet !!

 

http://img11.hostingpics.net/pics/452231DSCF5407.jpg

 

Cassoulet en 2 services (ben oui, pour goûter un max de vins avec le plat, on nous servi 2 fois !!) et ses lingots chanteurs !!

 

Des lingots, de la canette bio, du confit maison, du goût et de la musique de chambre assurée le soir venu !!

 

http://img11.hostingpics.net/pics/791669DSCF5424.jpg

 

Croustade languedocienne, salade d'oranges sanguines à la fleur d'oranger, panacotta au lait d'amandes

 

Après le navet, mes deux autres phobies : la fleur d'oranger et la "pâte d'amande". Si Isabelle a reconnu avoir été généreuse avec  la fleur d'oranger, la galette des rois croustade était au max du TF* supporté par mes papilles.

Une panacotta délicieuse, la fleur d'oranger sur les oranges sanguines était effectivement généreuse !!

Au-delà de ces remarques de sodomite de diptères pour certains détails, sans parler des penchants gustatifs personnels sur lesquels on ne peut pas lutter, la cuisine soignée et généreuse était encore de la partie !! Merci Isabelle et Christophe (sans oublier les "petites mains" en cuisine). 

Merci aussi à tous les alcooliques amateurs de se mobiliser ainsi, pour faire vivre ce genre d'happening hautement enrichissant.

 

*TF : Taux de Frangipane 

Voir les commentaires

La Cotriade à Ploumanac'h

5 Avril 2013, 15:31pm

Publié par Docadn

Bonjour,

 

Petite escale, fraîche et ensoleillée, de dernière minute sur la Côte de Granit Rose. Un week-end de Pâques pour redécouvrir les petites et grosses merveilles naturelles de cette "côte mal pavée".

 

http://img11.hostingpics.net/pics/764245DSCF5343.jpg

 

De jolies randonnées s'offrent à nous, quand quelques tables nous font aussi de l'oeil !! Comme d'habitude, point de folie dans ces 2 domaines, juste l'envie de faire le plein d'iode, de vitamine B2, B12, phosphore, zinc, etc.. mais aussi de redémarrer sagement la saison des "randos sans bâtons"...

C'est du côté de Ploumanac'h que notre choix s'est porté pour la première des 2 tables visitées ce week-end. Pas de "buzz", ni de "menus alléchants" (la carte ferait même croire le contraire) pour cette dernière. De la curiosité et le  "goût du risque" comme (trop) souvent.


C'est un certain Mr Monchoix (35 ans au compteur... professionnel) qui dirige les cuisines, sa femme Chantal drive la salle, quand leur fils Mathieu s'occupe de la crêperie attenante. 

Pas de résa, de la place, d'aimables sourires de bienvenue, pour découvrir une horrible salle au look de "salle de bains années 80, période romaine revisitée, style discutable de Berlusconi". Cela donne une ambiance assez fraîche froide à l'ensemble de la salle. 


Pas moins de 6 menus (aux segmentations tarifaires assez étranges) disponibles de 15,50 à 99 € (pour deux) !! Une formule entrée-plat à 15,50 € pour La Miss, à 21,90 € pour la même séquence pour mézigue (c'est la crise, j'vous dis !!). 

 

http://img11.hostingpics.net/pics/967331DSCF5305.jpg

 

Velouté de chou-fleur

 

En guise de mise en bouche : chaud, crémeux, fort comestible, quand comme moi, on déteste en temps normal le chou-fleur !!

 

 

http://img11.hostingpics.net/pics/302761DSCF5307.jpg

 

Assiette du pêcheur (saumon fumé, terrine de poissons, crevettes)

 

Des Deux crevettes passables, une terrine un peu sèche, quand le saumon, subtilement fumé, est extra !!

 

http://img11.hostingpics.net/pics/405390DSCF5309.jpg

 

Pavé de cabillaud à la plancha sauce vierge, Parmentier à l'huile de noix

 

Mon incurable phobie de la surcuisson ressurgit, à la vue du pavé aux coloris peu rassurants. "L'effeuillage" presque naturel du (gros) pavé et les premières bouchées lèvent les derniers doutes. Une superbe cuisson "sur le fil", une sauce vierge à l'acidulé fort expressif tonique (on doit être pas loin du  pH du Coca !!) comme j'aime. Un plat plein de "gnaque", au poisson divin de fraîcheur, au "Parmentier" à la "purée parfumée à l'huile de noix" classique. 

 

La Miss, avec son menu de pauvre sa formule à 15,50 €, semblait fort satisfaite de la qualité générale de ses plats. Pour nos 2 formules, la séquence entrée-plat était largement suffisante, au vu des portions servies !!


Recensé par le "Gros Rouge", voilà un "Logis de France" qui derrière son label (mérité) de "Maître Restaurateur", délivre une gentille cuisine vieille France classique, soignée, aux tarifs très sages, aux sourires généreux. Dommage que la carte des vins soit autant à la peine. 

Si vous traînez vos guêtres l'été prochain dans le coin, La Cotriade vous offre un îlot de fraîcheur et de bonne cuisine à moindre frais, dans l'océan de médiocrité qui l'entoure... 

 

La Cotriade

Hôtel-restaurant du Parc

Ploumanac'h

22700 Perros-Guirrec

Tél : 02 96 91 40 80

hotel-duparc-perros.com

Voir les commentaires

FIP aka "Flops In Paris"...

1 Avril 2013, 18:36pm

Publié par Docadn

Bonjour,

 

Avec la même foi qu'un moine tibétain ignifugé qui rêve de voir un jour son pays libéré retrouver sa pleine autonomie, je quadrille, toujours sans faiblir, le sud parisien (principalement les XIV et XVème arrondissements), en vue :

  1. de doubler tout le monde pour faire émerger le Redzepi de demain.
  2. d'atteindre 117 adresses pour publier avec Mix, "Bad cook, bad food, le guide des cuistots Rive gauche qui n'ont que de la gueule", une sorte d'antimatière aux "Tronches de Vin"
  3. de garnir un peu plus ce carnet bordélique de mauvaises expériences vécues et contées, quand d'autres étouffent systématiquement ces "rendez-vous manqués", abusant (volontairement ou pas) leur lectorat d'une honnêteté discutable pseudo-transparence...
  4. d'avoir la prétention d'éviter que d'autres ne se fassent couillonner vivent cet éventuel désagrément...
  5. de ne pas "prouver" que Tripadvisor est souvent aussi pertinent que l'enseignement de l'astrologie à l'université...

 

C'est du côté de Pernety, qu'un soir de pluie et de brouillard quelques taxis passent sans me voir j'ai tenté ma chance au restaurant Le Laurier. 

 

http://img11.hostingpics.net/pics/529162DSCF4531.jpg

 

L'inusable La trop longue mode des burgers n'a de cesse "d'inspirer" toutes les tables. Malheur à celle qui ne propose pas le sien !! Nous sommes pour le coup, les cobayes témoins de versions "revisitées" surfant parfois avec le grand n'importe quoi.

Celui de ma table du soir, sobrement intitulé "Hamburger Laurier", proposait pour 18 €, un généreux sandwich avec l'inévitable "french touch" : le foie gras !!

L'ensemble est loin d'être convaincant. Pain neutre, garnitures sans âme, frites myopathes, foie gras maltraité, en plus d'être insipide !!

Je ne m'appesantis pas sur l'assortiment de crèmes brûlées, en dessert, aux saveurs aussi évidentes que les standards aromatiques de synthèse, en vigueur dans l'industrie agroalimentaire, ni sur le service, sympathique jusqu'à la prise de commande, inexistant après !!


Le Laurier

2 rue Pernety

75014 Paris

 

http://img11.hostingpics.net/pics/783399DSCF4535.jpg

 

Partons vers le Levant, du moins pour une de ses cuisines. Une adresse dénichée "grâce" à La Fourchette, le meilleur ami des pauvres budgets serrés, avec son cortège des désillusions assurées.

C'est sur les abords de la place Denfert-Rochereau que Baladna sévit. Je pense que Chrisos pourrait y déclencher un énième conflit gastronomique, moins meurtrier que ceux qui ont "façonné" le Liban d'aujourd'hui. Mes rares incartades dans cette cuisine, m'ont laissé des souvenirs plus aimables en termes de saveurs et de complexité. 

 

http://img11.hostingpics.net/pics/820118DSCF4538.jpg

 

Des "kelleges" assez quelconques, quand le "kebbe au four" enfonçait le clou de la médiocrité. Même le Château Kefraya ne relevait pas le niveau souterrain de l'ensemble. 

 

Baladna

26 place Denfert-Rochereau

75014 Paris

 

Pas d'images pour cet anonyme "pigeonnier" de la rue de la Gaité. Le Tassei joue les japonais alors que le personnel n'a sûrement jamais mis les pieds et les phalanges sur une des 6852 îles officielles recensées par l'archipel.

47 menus Un choix de menus aussi lisibles que les combinaisons de l'Euro Millions, des sushis et makis fabriqués au kilomètre, une soupe plus proche du bouillon Knorr que de la miso attendue, accueil et sourires aussi chaleureux qu'un formulaire Cerfa. Passez votre chemin, achetez-vous n'importe quel "kebab-valeur-refuge" plutôt que de mettre des pièces dans cette fade cantine !!

 

Tassei Restaurant

4 rue de la Gaité

75014 Paris

 

http://img11.hostingpics.net/pics/677787DSCF5281.jpg

 

Direction boulevard Raspail, Le Petit Broc' avec son ardoise aussi aguicheuse que le coup de la bague en or.

 A l'intérieur, des espagnols qui n'ont pas trouvé le Stade de France, plus quelques têtes blanches qui trinquent à la roteuse au comptoir.

Le "sauté d'agneau aux épices, taboulé à l'oriental" arrive 02 minutes après la prise de commande, alors que je n'ai bu que 2 gorgées de mon kir. L'agneau est peu tendre, le jus dilué, quand le taboulé est une semoule de merde en sachet passée au micro-ondes. 

 

 

http://img11.hostingpics.net/pics/370440DSCF5278.jpg

 

Pommes tapées de Turquant au triple sec, cake au caramel au beurre salé

 

Objectivement, la pomme est pas mal, le sirop qui l'englobe pourrait tuer instantanément 11 ruches et enrichir aussi rapidement 7 chirurgiens-dentistes !!

Quant aux 2 tranches de cake, elles doivent provenir directement de chez Leclerc Lidl, version "tout premier prix" tellement c'est indigne !! 

 

Le Petit Broc'

206 Bd Raspail

75014 Paris

 

PS : Mix m'apprenant, dans l'intervalle, que le chef (Frédéric Merrili, si c'est encore lui derrière les fourneaux), aurait été étoilé à Lyon !! Comme dans Pifou, j'en tombe à la renverse !!


Pour finir, un petit tour dans les Caraïbes, à La Créole. La moins indigne des tables citées dans ce billet, mais pas de quoi s'y ruer non plus !!

Un vrai bon sourire de serveuse (la locale, quand les créoles sont en grève de zygomatiques) qui me sert mon ti-punch, puis mon "féroce d'avocat" 1 minute après (je suis sûr qu'elle a fait un pari avec le serveur du Petit Broc', le battant pour le coup à plate couture !!). Un féroce aussi relevé qu'un guacamole de coiffeur-visagiste chez Super U (je ne l'ai jamais goûté, mais ayant cité Lidl, je me dois de respecter une représentativité des enseignes !!). 

 

http://img11.hostingpics.net/pics/401130DSCF5293.jpg

 

Cabri Massalé

 

Le mélange d'épices (le massalé) est assez transparent inexistant. Pour autant le plat n'usurpe pas une de ses racines : salé, voire très très salé !! Musique de daube pour fans de Francky Vincent et consorts, déco très "Disney-toc". Dîner en 28' montre en main !!


La Créole

122, Bd du Montparnasse

75014 Paris

 

Je pense que la capitale dégoulinera toujours de dispensables adresses mauvais plans !! Après, certains vivent peut-être sur des références (passées) prestigieuses, un bon papier (souvent vieux de 4-5 ans), une plaque rouillée du "Guide du RoutChampéPudlo 2003", abusant parfois de ce que je nomme le "syndrome de la Mère Poulard" !!


Comment choisir son resto ? Quid de la bonne source ? Qui croire dans ce magma de communications ? Quelle solution pour "séparer le bon grain de l'ivraie"


  • les limites des guides dits "has been", avec leurs coquilles lots d'anachronismes et de moyens financiers indépendants toujours plus limités ?! 
  • les blogs dits "indépendants et prescripteurs", gisement inépuisable (et souvent pas cher) pour les agences de com', avec l'émergence de "billets sponsorisés, écrits en toute liberté" (un concept qui peut prêter à sourire sur sa réelle objectivité) ?!
  • la mise en place d'un mécénat qatari (c'est vrai quoi !! Y a pas que l'immobilier, le luxe, la presse et le sport dans la vie), prêt à accepter que les "inspecteurs" puissent recommander librement un resto préparant un "porc ibérique hallal nourri aux glands marinés dans un whisky israélien" ?! 

 

 

En attendant une source totalement désintéressée et réellement objective, la seule solution consiste à avoir du temps, pas mal de pognon, un organisme solide et stable, de bons potes gourmands, pour pouvoir profiter pleinement d'un hobby largement moins difficile qu'un Ironman ou qu'une Diagonale des Fous... 

Voir les commentaires