Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
EscapadeS

Les Escapalmes d'Or® 2013

20 Décembre 2013, 09:39am

Publié par Docadn

Bonjour,

Pour la 4ème année consécutive, "L'Académie des sets de table, du verre à pied et du poisson trop cuit" vous présente le palmarès des Escapalmes d'Or® 2013.

Une chronologie respectée, réglée à l'identique des sorties de guides comme les Gros Jaune & Rouge, ou l'anorexique Fooding.

Si c'est le calendrier de l'Avin qui ouvre toujours la saison des "prix litres et verts", la distribution de bisous des Vindic d'or suit de très près l'éphéméride alcoolique...

Place désormais aux Escapalmes d'Or, pour conclure l'année fiscale, entre 2 rots improvisés à table et un pet négligé en la quittant !!

Eh oui, comme chez Pudlo, on recycle les photos, quand c'est pas les textes !!

Eh oui, comme chez Pudlo, on recycle les photos, quand c'est pas les textes !!

Trêve de blabla, fonçons voir tous les résultats de ce nouveau millésime !!

La double Escapalme d'Or® 2013 de "la grosse feignasse blogueuse qui s'est fait voler son clavier et son mot de passe, mais qui arrive à écrire "caca" 2 fois par semaine sur FB, quand l'autre feignasse publie seulement des pochettes "freaks" tous les vendredis sur FB, sans se rappeler que son dernier article date de Noël 2012", est attribuée à David Fourien et Estèbranleur pour leur grève illimitée avec risque de préavis de travail !!

Donc, pas bravo les gars, mais votre littérature de comptoir & piano manque cruellement au paysage !!

Les Escapalmes d'Or® 2013Les Escapalmes d'Or® 2013

L'Escapalme d'Or® de plomb et d'arsenic 2013 d'honneur pour "le service le plus pourri de la Voie Lactée, assuré par 2 truffes que même un chien aurait honte de déterrer, dont on ne voudrait même pas sur le marché de Saint-Paul-Trois-Châteaux" est attribuée au... personnel du K5 à Lorient pour ce moment unique de professionnalisme et de savoir-vivre !! Encore merci !!

Les Escapalmes d'Or® 2013

L'Escapalme d'Or® 2013 de la "meilleure carte des vins du 4-9 qui ne t'allume pas comme un Zip avec des coefficients de grandes marées sur le prix des cartouches" est attribuée Aux P'tits Oignons à Angers, pour sa remarquable sélection au juste prix à faire bander, prompte à exciter les buveurs d'étiquettes victimes de déni dans ce domaine.

Les Escapalmes d'Or® 2013

L'Escapalme d'Or® Paillettes 2013 du "resto-bistrot parisien éclairé par un briquet en fin de vie, avec des serveurs anorexiques et duveteux qui te laissent respirer à peine 4 secondes entre l'entrée et le plat, mais ça doit être un concept que seul le Fooding peut comprendre, vu que c'est Ze bistrot de l'année" est attribuée au Restaurant Richer, avec mention complémentaire pour le foutage de gueule assumé du "concept" de la carte des vins où, je cite, "on a des vins jeunes, c'est normal, il faut aller dans les étoilés pour trouver des vins à maturité..."

Les Escapalmes d'Or® 2013

L'Escapalme d'Or® 2013 de "l'adresse de retraité en camping-car, qui entre les yeux fermés dans les Logis de France, parce que c'est toujours bon et pas trop cher, que le Saumur-Champigny il est bon aussi et y va bien avec tout, parce que j'aime aussi ces adresses silencieuses, qui ne brilleront jamais, mais qui sont solides" est attribuée à La Cotriade à Ploumanach, car si demain le "label fait maison" vit survit tient mieux que les autres tentatives, il n'y a guère que cette dernière dans le bourg pour vous nourrir "sainement à prix humain".

Les Escapalmes d'Or® 2013

L'Escapalme d'Or® 2013 de "l'adresse surprise que tu n'attends pas plus, au service le plus sympathiquement austère de la ville, qui avec sa formule à 18 € déchire toutes les tables rondes, carrées, ovales de n'importe quel chevalier casqué, en renvoyant dans leurs frigos tous les imposteurs avec leur radis-beurre à 10 boules" est attribuée au Restaurant Le Parvis à Orange, pour la belle équation prouvant qu'on peut faire de la très bonne cuisine à midi comme à 20h00, sans pour autant être obligé de contracter un emprunt toxique pour se sustenter...

Les Escapalmes d'Or® 2013

La double Escapalme d'Or® 2013 du "meilleur accueil vigneron, avec d'un côté, des êtres humains d'une trop rare sincérité et gentillesse dans un milieu peuplé aussi d'enf... de conn... de pas très gentils, aux vins harrypotteriens magiques, puis de l'autre, un couple animé par les miracles de la nature, qui te montre des plantes que tu ne verras jamais dans Silence ça pousse, tout en élevant des vins d'une rare justesse" est attribuée à Catherine et Philippe Delesvaux, ainsi qu'à Aymeric Hillaire et Mélanie Cunin.

Les Escapalmes d'Or® 2013Les Escapalmes d'Or® 2013

L'Escapalme d'Or® 2013 du " meilleur parcours VTT, où tu dors, tu manges, tu grimpes, tu redors, tu remanges, tu regrimpes, tu re-redors, tu re-remanges, tu re-regrimpes, le tout pendant 6 jours, en gardant la banane et en te laissant un peu pousser le bide, ne te lassant jamais des paysages, des chemins, des dénivelés, du Comté, des fritures, des galettes de Michon, que si t'avais le temps (et la forme), tu le ferais en aller-retour tellement c'est bien", est attribuée à la Grande Traversé du Jura en VTT... car elle existe aussi à pied, en bourricot, en deltaplane et en tondeuse autoportée...

Les Escapalmes d'Or® 2013

L'Escapalme d'Or® 2013 de "la meilleure table de banlieue rennaise, qui même en oubliant ta résa ne te pourrit pas le reste de la soirée, se mettant en 8 pour t'offrir un long métrage culinaire unique en 3D, qui fait passer toutes les émissions bouffe de M6 pour un Netto aveugle sans labrador" est attribuée à toute l'équipe de l'Auberge du Pont d'Acigné à Noyal-sur-Vilaine.

Les Escapalmes d'Or® 2013

L'Escapalme d'Or® 2013 du "meilleur canon surprise, qui appelle les gorgées les unes après les autres, sans te soucier du tarif parce que c'est donné, que t'as pas besoin de te branler la tête pendant 03h00 sur le milieu de bouche ou la finale, que même le voltage est transparent, pourtant ça vient du sud, donc ça cogne normalement, mais là je dis sus aux clichés et bois un coup" est attribuée à la cuvée Horizon 08 en St-Chinian, du Domaine des Pins.

Les Escapalmes d'Or® 2013

L'Escapalme d'Or® 2013 de "la meilleure dégustation de chenin organisée par un hypocondriaque limousin-nain et son haltère et gros bonnet 110B, qui te fait dire au bout du compte, que tu aurais vraiment eu les boules d'avoir un rhume ou dentiste ce soir-là, tellement c'était grandiose malgré les bouchonnées de circonstance" est attribuée au quatuor Alain-Patricia-Julien-Sonia, pour leur dévouement continu lors de la soirée diabète comme ses pieds de vignes !!

Les Escapalmes d'Or® 2013

L'Escapalme d'Or® 2013 du "chocolat qui fait un peu vaciller la suprématie de Gillotte sur les Escapalmes d'Or® 2011 et 2012, arrivant même à te laisser la tronche en biais de plaisir, provoquant à l'occasion des réactions outragées, mais lentes, chez les victimes d'AVC très susceptibles" est attribuée à Christophe Roussel pour le splendide équilibre de la majorité de ses créations.

Les Escapalmes d'Or® 2013

L'Escapalme d'Or® 2013 du "caviste découvert tardivement, mais c'est tant mieux pour mon banquier, chez qui t'as souvent envie de crever le ridicule plafond de ton découvert, car ce con malin a toujours un truc dont t'as entendu parler, mais que t'as pas vu la fois d'avant, que t'as pas encore goûté, donc il faut bien éclaircir le mystère littéraire, qui ose en plus vendre du Grignan-Les-Adhémar" est attribuée à :

François Le Henanff, caviste à "Le goût de la vigne" à Pluvigner.

Source www.legoutdelavigne.fr

Source www.legoutdelavigne.fr

L'Escapalme d'Or® 2013 de "la pseudo caution littéraire de hall de gare routière, tellement délicieuse à lire, que tu jalouses en secret toutes les expressions croisées dans cet essai hautement caustique d'anthropologie australienne, sorti il y a déjà 8 ans, mais je suis toujours à la bourre, lisez-le, c'est très drôle et très instructif" est attribuée à Bill Bryson, pour ses chroniques australiennes intitulées "Nos voisins du dessous".

Source Payot & Rivages

Source Payot & Rivages

La tradition voulant que la dernière Escapalme d'Or® soit forcément musicale, nous concluons ainsi ce palmarès 2013 avec :

L'Escapalme d'Or® 2013 du "meilleur album, à mes oreilles, écouté parmi plein d'autres, mais qui fait la nique à tous par le nombre de fois où il a été diffusé chez moi, dans ma Dacia nippone, dans le TGV, dans le RER B, sur la RN 165" est attribuée pour la seconde année consécutive à Bill Ryder Jones, pour son dernier album "A Bad Wind Blows in My Heart", qui après If laisse enfin entendre sa (petite) voix, dont le timbre n'est pas sans rappeler, par moments, celle de Mark Oliver Everett, alias Mr.E (Eels).

Domino Recording Co

Domino Recording Co

Ainsi s'achève cette 4ème cérémonie des Escapalmes d'Or aux "intitulés les plus longs du monde, mais avec moins on comprend pas tout".

Bravo à tous les récipiendaires, ainsi qu'aux nominés jamais nommés !!

Rendez-vous l'an prochain !!

Voir les commentaires

Auberge du Pont d'Acigné à Noyal-sur-Vilaine

13 Décembre 2013, 17:42pm

Publié par Docadn

Bonjour,

La traditionnelle sortie pour "la bonne table de fin d'année pour cause d' grâce à un anniversaire", se tenait cette année dans la banlieue rennaise.

J'ai jeté mon dévolu, pour cette édition 2013, sur la table de l'Auberge du Pont d'Acigné.

Fraîchement auréolés d'un second macaron au Gros Rouge, Sylvain & Marie-Pierre Guillemot, ainsi que toute leur équipe, ont les projecteurs braqués sur leur jolie maison depuis le début 2013.

Sylvain Guillemot a débuté sa carrière chez Marc Tison (Rennes), puis Thorel (La Roche Bernard), avant de se "révéler" chez Passard (à L'Arpège, où il rencontrera sa future femme Marie-Pierre).

Ils montent leur "petite affaire" en 1995 à Acigné, à côté de Noyal-sur-Vilaine. Ils attendront 10 ans pour se voir récompenser d'une première étoile au Gros Rouge, 8 de plus pour se voir couronner de la seconde.

Seul bi-étoilé du département (il y en a seulement 4 en Bretagne), l'établissement s'est vu octroyer une 4ème toque au Gros Jaune en novembre dernier.

Auberge du Pont d'Acigné à Noyal-sur-Vilaine

Notre péril périple en leur demeure commence plutôt mal.

"Le mystère des internets", dirait une belge, qui ferait mieux de parler flamand plutôt que de massacrer la langue française avec des expressions vandammesque, fait que ma confirmation écrite n'est jamais arrivée !!

Grand moment de panique du staff, puis improvisation totale pour nous accueillir, malgré un service complet ce soir-là !!

L'équipe transforme le "petit salon d'accueil" en salle privative, rien que pour nous. 2 coupes de champagne nous sont offertes avec mille excuses.

Nous verrons, pour le coup, défiler l'intégralité de l'effectif pendant tout le service, terriblement inquiet de notre "situation peu standard".

Cette aventure nous amuse plus qu'elle ne nous dérange. Nous optons assez rapidement pour le "Menu Découverte" (110 €).

Amuses-bouche

Amuses-bouche

Pré-entrée : couteau
Pré-entrée : couteau

Pré-entrée : couteau

Grosse huître en fine gelée

Grosse huître en fine gelée

Craquant de chanterelles grises et ravioles d'oignons

Craquant de chanterelles grises et ravioles d'oignons

Mousseline de châtaignes et truffe blanche d'Alba

Mousseline de châtaignes et truffe blanche d'Alba

Turbot au jus de soja

Turbot au jus de soja

Ris de veau poêlé citronnelle

Ris de veau poêlé citronnelle

Plateau de fromages Jean-Yves Bordier

Plateau de fromages Jean-Yves Bordier

Soufflé pomme, glace au romarin

Soufflé pomme, glace au romarin

Coque chocolat caramel au beurre salé, émulsion café froid
Coque chocolat caramel au beurre salé, émulsion café froid

Coque chocolat caramel au beurre salé, émulsion café froid

Mignardises

Mignardises

04h00 plus tard, nous sortons repus, mais pas fatigués, heureux, mais pas ballonnés.

Maire-Pierre Guillemot (très active pendant tout le service) nous présente son cuisinier de mari, forcément plus dispo pour discuter avec nous à minuit passé !!

Nous revenons sur les moments forts de ce "long métrage culinaire".

  • Si le couteau nous ouvre gentiment l'appétit, l'huître (vraiment énorrrrme !!) nous donne le premier uppercut de la soirée !!
  • "Le craquant de chanterelles" est une ode au végétal et à la noble nature...
  • "La mousseline de châtaignes et truffe blanche d'Alba" nous propulse dans un historique vol stratosphérique !! Un plat gigantesque, dantesque, monstrueux, magique, unique, qui restera gravé tatoué dans ma boite noire, tant que ce connard d'Alzheimer la sale maladie ne l'attaque pas (ce n'est que la 3ème fois en 18 ans que Sylvain Guillemot travaille la truffe blanche d'Alba !!).
  • Le "turbot au jus de soja" s'offre avec une cuisson PARFAITE (oui, oui même ça il sait faire "comme j'aime") et ses faux airs asiatiques. Le végétal, siégeant à ses côtés, est toujours d'une ébouriffante justesse !!
  • "Le ris de veau" est, selon la spécialiste, parfait, énorme, à la cuisson là encore d'orfèvre !!
  • Passé le (classique et fort bien foutu) plateau de fromages, la suite "version sucrée" est un ton en-dessous du "déroulé salé", mais très largement au-dessus des niaiseries qui concluent souvent les repas.
  • Mention pour le rafraîchissant "soufflé pomme, glace au romarin" (et son "vin de sureau" maison), quand la "coque chocolat caramel au beurre salé, émulsion café froid" fait un vibrant baroud d'honneur avec son cacao d'excellence et la splendide juxtaposition du caramel et du café froid.
Auberge du Pont d'Acigné à Noyal-sur-Vilaine

Sylvain Guillemot a l'humilité d'un travailleur fou qui a pris conscience de ses errements, avant de revenir à "l'essentiel".

Il plaisante facilement avec "ses prises de têtes de jeunesse", quand l'évidence jouait avec ses nerfs et sa passion.

Il aborde, à 42 ans, "l'âge de la raison en cuisine", comme certains peintres voient, avec soulagement, "leur coup de pinceau" s'épurer, leurs peintures "s'illuminer"...

Il a fini par comprendre, comme tant d'autres avant et après lui, qu'une bonne cuisine passe par des produits d'excellence, un respect systématique de ces derniers, en les traitant "tout simplement".

Il ne remerciera jamais assez tous les jardiniers et primeurs du marché Ste-Thérèse, de cultiver avec autant d'amour tous ces légumes, toutes ces herbes, sans lesquels son métier ne vaut rien !!

Je n'ai pu m'empêcher de lui confier qu'il y avait cette putain cette foutue une "jouissive lisibilité" dans sa cuisine.

Je sais, c'est très convenu, cette expression m'agace quand je la lis chez les autres, mais là, j'ai "compris sa cuisine".

Elle est d'une "évidente simplicité", sans maquillage (pas de sauce), à l'expression végétale cinglante (il cuisine avec l'eau de tous ses légumes), aux cuissons délicates, presque caressantes...

De tous les "2 macs" fréquentés, ce n'est pas la plus "bluffante" des cuisines croisées... mais assurément la plus "directe", la plus "juste", la plus "compréhensible", à l'opposée des "cuisines chiadées qui te perdent par des non-sens", avec laquelle Sylvain Guillemot a aussi flirté avant...

A cela s'ajoute un service très pro, intelligent, équilibré, une carte des vins d'une rare justesse (où de jolies références bios et tradis se côtoient en cohérence) au service d'une foutue belle cuisine !!

Auberge du Pont d'Acigné

Lieu dit Pont d'Acigné

35530 Noyal-sur-Vilaine

Tél : 02 99 62 52 55

Fermé lundi & mardi

www.auberge-du-pont-dacigné.com

PS : sympathiques chambres d'hôtes à quelques kilomètres de l'établissement, au charmant accueil, aux tarifs doux.

La Métairie

12 rue du Petit Bois  

35410 Domloup 

02.99.37.53.37 ou 06.48.19.39.64

lametairiededomloup.jimdo.com

Voir les commentaires

Calendrier de l'Avin 2013, Saison IV

5 Décembre 2013, 07:18am

Publié par Docadn

Bonjour,

A l'instar des séries tv ricaines (non, "Joséphine, ange gardien" saison 8, ça ne compte pas !!), le Calendrier de l'Avin entame une 4ème saison !!

Depuis le 1er décembre (et ce, jusqu'au 24), vous pouvez "déguster" une bouteille par jour, grâce à ce calendrier, depuis copié par la concurrence !!

(source Boutique des Vignobles de Larose)

(source Boutique des Vignobles de Larose)

C'est notre gourou onglé rédac' chef, incarnation oubesque de la Liliane de C+ (c'est celle de gauche, pour ceux qui doutent encore), Eva qui gère, comme à l'accoutumée, la ligne éditoriale les "apports".

La synthèse est consultable sur Oenos.net.

Calendrier de l'Avin 2013, Saison IV

Ayant encore eu la chance été plus rapide que d'autres sur l'appel d'offres, me voilà donc titulaire de la 5ème bouteille du calendrier 2013, sans bimbos ni rugbymen tatoués à poil !!

En relisant rapidement mes contributions passées, nous pouvons constater une outrageante domination du gamay, quand le chardonnay occupe les 33% restants.

Dans les 3 cas précédents, les vins furent appréciés.

Ce sera, à coup sûr, le cas de toutes les autres bouteilles à l'affiche de cette édition du Calendrier de l'Avin !!

Aussi, pour cette 4ème contribution, j'ai décidé de placer "la bouteille qui dérange", vous savez un peu comme ce chocolat au kirsch immonde "spécial", dont personne ne veut à la fin, qui reste tout seul, qu'on vire avec la boîte...

Ce, afin de pérenniser, avec une inutile fierté, mon statut de "goûteur de l'improbable", guidé par une curiosité naturelle forcément plus large que d'autres buveurs dogmatiques et/ou bling-bling !!

Grace Kayagatake 2011 - Yamanashi - Japon

Grace Kayagatake 2011 - Yamanashi - Japon

Le seul vin japonais, dégusté sur place, découvert dans un "hôtel-restaurant à thème" de Kawaguchiko.

Le district de Kayagatake (région de Yamanashi) semble bénéficier d'un microclimat, lui permettant de conjuguer le plus gros ensoleillement et la pluviométrie la plus basse du pays.

Composé de cab' sauvignon, de cab' franc et de "muscat Bailey A", le vin dégage des flaveurs de poivron aussi vert que Hulk et Shrek réunis !!

En bouche, le constat est (très très) amer !! Une scierie déboule, avec son flot de "végétal" à vous donner envie de massacrer tous les végétariens à bonnets péruviens !! Sans parler des tannins aussi doux qu'une toile émeri neuve !!

Bref, c'est pas bon du tout, tout rigolo que cela puisse paraître sur le papier !!

Voilà, c'était mon "chocolat au poivre" du sapin de L'Avin, à vous les studios !!

Grace Kayagatake Rouge 2011

Composition : cabernet sauvignon, muscat Bailey A, cabernet franc

Pays/région:Japon/Yamanashi

Voltage :12%

Voir les commentaires