Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
EscapadeS

Le site La Passion du Vin racheté par Olif, François Audouze et Gérard Depardieu !!

17 Octobre 2015, 13:44pm

Publié par Docadn

La rumeur n'avait cessé d'être relayée, mais c'est acté : le site francophone n°1 des passionnés du vin est désormais entre les mains de l'improbable trio Olif-Audouze-Depardieu !!

Revenons sur les dessous de cette incroyable transaction, qui fait déjà frémir tout le Mondopicolo !!

Le site La Passion du Vin racheté par Olif, François Audouze et Gérard Depardieu !!

Un joint-venture au-delà de toutes les stratégies imaginables...

Qui aurait pensé que ces 3 passionnés du vin, que tout oppose, se seraient ralliés pour faire main basse sur le site leader des analyses de vin et de la plus grande concentration de trolls picologues internautiques.

Un peu d'histoire...

Né il y a une dizaine d'années, le site La Passion du Vin a rapidement acquis une audience qui, aujourd'hui, fait désormais force dans le Paysage Vitipicole.

Une équipe franco-belgo-suisse compose le noyau des fondateurs... dont Olif occupera brièvement un strapontin en tant que membre du bureau !!

Premiers nains d'IGP Pontarlier / Prescription finale pour l'obtention de l'IGP (source Google)
Premiers nains d'IGP Pontarlier / Prescription finale pour l'obtention de l'IGP (source Google)

Premiers nains d'IGP Pontarlier / Prescription finale pour l'obtention de l'IGP (source Google)

Les histoires d'amour finissent mal... en général !!

Mais comme toutes les "success story", les déchirements sur les visions divergentes de la gestion d'un site et d'une même passion ne tardent pas à se dessiner.

Même si l'équipe dirigeante ne manque pas de médecins, la fièvre monte... et Olif se voit obligé de quitter le giron de LPV pour se lancer dans un élevage de nains jurassiens nourris au Comté 36 mois, affinés au tonneau de ploussard, massés à la cancoillotte tiède sur fond de Benjamin Biolay diffusé 24h sur 24 !!

Source Darty

Source Darty

Et François Audouze arriva...

L'ex-capitaine d'industrie fit une entrée fracassante dans le "bistrot ronronnant de LPV".

Rapidement estampillé "buveur d'étiquettes", décrié par beaucoup, il se signale très rapidement comme un "nécrophage-nécrophile du vin", de prestige si possible...

Pour lui, un vin de moins de 30 ans c'est un peu notre beaujolais nouveau à nous !!

Il a tout bu, mangé dans tous les triples étoilés, s'ouvre du Clos du Mesnil à l'apéro, le termine en kir si c'est trop jeune...

Attaqué de toutes parts, le "tombeur des vieilles (bouteilles)" ne lâche jamais prise.

Depuis, il prend régulièrement part aux "mêlées de LPV". Ses mollets portent toujours les mêmes morsures, mais il résiste.

Un rachat maintes fois démenti... et pourtant !!

Si l'équipe dirigeante a toujours martelé son indépendance, refusant toutes les publicités et autres propositions financières, elle n'a pas vu arriver cette "OPA peu amicale", dont l'habileté force l'admiration !!

Soucre l'Express

Soucre l'Express

Et Depardieu dans tout ça.. et des "winetapes" !!

Un Blitzkrieg (guerre éclair en teuton) qui a laissé pantois l'équipe historique, obligée de céder les rênes du site.

Depardieu, par l'entremise de son ami Vladimir Poutine, a diffusé une série de "winetapes" concernant certains membres du bureau.

Ainsi, on a pu voir Luc Javaux défendre la notion de terroir, tout en se gargarisant (avec un plaisir non dissimulé) d'un vin sans soufre issu de la biodynamie...

Que rajouter en voyant Thierry Debaisieux faire de la sangria avec les 2005 de Laurent Charvin, ou encore Jérôme Perez se lancer dans un bashing ultra-violent contre les vins du sud...

Des "winetapes" qui ont laissé des traces profondes, forçant les "coupables" à renoncer définitivement à leurs fonctions sur LPV... entraînant dans leur chute les autres membres innocents !!

Source "lamidesarts.fr"

Source "lamidesarts.fr"

Le montant de la transaction tenu secret... payé en liquide(s) !!

 

Des "winetapes" qui ont fait largement chuter la valeur intrinsèque du site.

Si personne ne confirme les montants les plus bas jamais atteints pour l'achat d'un site internet, Il se raconte (en off) que les "vendeurs" auraient empoché 12 bouteilles de la cuvée "De battre mon cœur s'est arrêté" sur le millésime 2008, ainsi qu'une carte de réduction de 15% (valable toute l'année) à "Un Midi Dans les Vignes" à Rennes (hors périodes de soldes, hors prestations culinaires, dans la limite des bouteilles sans soufre disponibles).

Un financement occulte, complexe, qui a vu naître un bloc majoritaire composé de François Audouze et Gérard Depardieu, quand Olif, malgré un crowdfunding actif (il n'a récolté que des bouteilles), ne se voyait doté que de 0,7% du nouveau capital !!

 

Source guitarist.com

Source guitarist.com

L'avenir du site LPV...

 

D'après les 3 nouveaux administrateurs, la refonte du site devrait, selon leur communiqué, "améliorer la visibilité de ce dernier, tout en innovant sur des thèmes volontairement écartés par l'ancienne équipe".

La nouvelle équipe a assuré de pas vouloir "censurer" les membres actuels, dont certains jouissaient d'une "liberté de ton plus grande que d'autres"... Gérard Depardieu et son ami Vladimir (dont le pseudo est "Vladim est là" sur LPV) seront chargés de faire respecter cette équité de liberté d'expression.

Une ouverture qui devrait permettre à des prescripteurs classés "bordeline" de pouvoir à leur tour entrer dans l'arène.

On annonce déjà Nicolas le Rouge et un certain Philippe Qu(c)bi côté Hexagone, mais aussi Sandrine Goeymachin et Vincent Pousse-toi pour la partie internationale...

François Audouze souhaite ardemment ne pas "bolloriser" cet espace d'expression, en achetant des chroniqueurs à coups de Petrus et autres La Tâche !!

Il ne paiera ces "consultants en avis définitifs" qu'en "avoirs valables pour un dîner au sein de son Académie des vins anciens".

Source Audiofanzine

Source Audiofanzine

Un nouveau site... 2 rubriques... et des nouvelles tensions !!

François Audouze a décidé de scinder le site en 2 rubriques.

La première sera consacrée aux "Vins à plus de 250 € avec un nom connu en Bourgogne, à Bordeaux ou en Champagne + les restaurants 3 macarons au Michelin", quand l'autre rubrique sera modestement intitulée "Pinards et cubis pour pauvres + bistrots à 19,90 € le midi".

Olif, très fâché par cette nouvelle stratégie, n'a pu opposer son véto contre cette nouvelle architecture.

Il a juste réussi à arracher la gestion de la rubrique "Pinards et cubis pour pauvres + bistrots à 19,90 € le midi", qu'il a immédiatement redécoupé en 2.

Ainsi, les lecteurs pourront lire et alimenter 2 sous-rubriques.

La première sera consacrée aux "vignerons rebelles et respectueux des terroirs, vins natures et bios-avec-n'importe-quoi-derrière + les casse-croûtes charcutiers", quand la seconde sera consacrée aux "vins de merde industriels, foire aux vins, avis sur Bettane et autres cochonneries marketées".

Olif nous confiait (au téléphone) qu'il était peu fan des "forums"... mais qu'avec cette nouvelle opportunité, il espérait attirer et reconquérir des lecteurs éparpillés et désorganisés sur les réseaux sociaux qui se veulent soucieux de la bonne image que le vin et sa culture doivent véhiculer... mais aussi promouvoir l'élevage des nains sous voile, plus aptes à résister à leur exploitation à la téloche ou au ciné !!

Le site La Passion du Vin racheté par Olif, François Audouze et Gérard Depardieu !!

Souhaitons "bonne chance" à ce nouveau défi internautique... qui n'arrivera sûrement jamais !!

Une laborieuse tentative de parodie pour soutenir un nouveau blog drôle, réservé à une niche de lecteurs aux amateurs de pinard qui zonent sur les réseaux sociaux et autres forums, qui comprendront sans mal le 8ème degré et les personnages mis en scène.

Ça s'appelle La Revue des Gros Vins de France (RGVF), c'est tenu par un certain Marc Hélalie, c'est un peu "notre" Gorafi pinardier... et longue vie à lui !!

Voir les commentaires

Miettes liquides et solides

11 Octobre 2015, 14:30pm

Publié par Docadn

Bonjour,

Une rentrée très calme sur le front de ce foutoir internautique !!

Mon tire-bouchon est quasiment dans le coma, quand mes raids de gastronomie se réduisent à la fréquence d'un jamboree de scouts unijambistes Burkinabés.

Miettes liquides et solides

Côté liquides, la mandale mensuelle m'est tombée sur le râble par l'intermédiaire d'un splendide Riesling 2008 du Château Béla (Sturovo Region, Muzla, Slovaquie), produit la mythique Weingut Egon Müller (et un certain Miroslav Petrech).

La star allemande (Egon Müller IV de son petit nom) a découvert l'incroyable potentiel de ce terroir (ayant appartenu à un Baron Ullmann) situé sur les bords du Danube, au début des années 2000.

1er millésime en 2001, avec pour objectif de venir se mesurer, notamment, aux "références alsaciennes" des grands secs.

Sur ce 08, le nez est à l'archétype d'un riesling. Hydrocarbures puissants, élégance, déjà salivant. Une attaque finement perlante, à l'expression étonnante "d'écorces de citron", au gras très marqué, finement boisé, aux amers extraordinaires vibrants.

Finale miellée, à l'élégance indéniable, avec une infime-ridicule-limite-tu-la-sens-pas pointe de sucre, que l'équilibre exemplaire intègre parfaitement. Pour à peine 18€, une très belle bouteille qui vieillira encore admirablement. ***(*)

Miettes liquides et solides

Revenons sur nos terroirs, avec un joli jeu de mots dreadlockstracté capillotracté que "Le Telquel un poil dur" (Vin de France 2013), produit par le duo Puzelat-Bonhomme, m'a donné à voir.

Une macération carbonique pinot noir-gamay (80/20) sans soufre ajouté (à la vinif comme à la mise) ni filtration, qui renifle le "peu pas protégé mais droit", avec sa réduction qui sent les poches du manteau de fourrure remisé depuis 3 saisons... limite "cab' franc bio" dans l'esprit.

En tronche, c'est extrêmement fruité, souple, à l'acidité de diable, tout en restant gourmand et équilibré. Un truc pour convaincre les anti-natures par nature qui réduisent (parfois à raison) ces cidres vins à des cours de poterie pour zadistes dépressifs !! ***

Autour de 10 € le glouglou, qui semble avoir plus la cote chez nos voisins anglais que par chez nous, tout en se gardant de tarifs débiles de plus en plus fréquents chez certains "ultra-naturistes" !!

Mises en bouche - Escabèche de maquereau - Dos de lieu jaune aux cocos de Paimpol - Dos de cabillaud - Champs de choux à la framboise
Mises en bouche - Escabèche de maquereau - Dos de lieu jaune aux cocos de Paimpol - Dos de cabillaud - Champs de choux à la framboise
Mises en bouche - Escabèche de maquereau - Dos de lieu jaune aux cocos de Paimpol - Dos de cabillaud - Champs de choux à la framboise
Mises en bouche - Escabèche de maquereau - Dos de lieu jaune aux cocos de Paimpol - Dos de cabillaud - Champs de choux à la framboise
Mises en bouche - Escabèche de maquereau - Dos de lieu jaune aux cocos de Paimpol - Dos de cabillaud - Champs de choux à la framboise
Mises en bouche - Escabèche de maquereau - Dos de lieu jaune aux cocos de Paimpol - Dos de cabillaud - Champs de choux à la framboise

Mises en bouche - Escabèche de maquereau - Dos de lieu jaune aux cocos de Paimpol - Dos de cabillaud - Champs de choux à la framboise

Côté solides, un dîner (le 1er) chez le très discret mais néanmoins très recommandable Tire-bouchon à Lorient, que je fréquente irrégulièrement (au déjeuner).

La déco de "vieille pizzeria-auberge" triste et sombre a laissé place à un intérieur plus "damidoesque". Les poutres ont été repeintes en blanc, une nouvelle moquette à bouclettes, des tons gris... et toujours les classiques nappes blanches.

Un menu à 19, un autre à 29 €, pour 2 séquences parfaitement maîtrisées, où l'esthétisme des assiettes rimaient avec la fraîcheur et le respect des produits .... bon y'a bien 9,58 secondes de cuisson de trop sur les poissons, mais je ne suis toujours pas une référence "normale" dans ce domaine !!

Estampillé d'un "Bib au Gros Rouge", il ne manque à cette table qu'une carte des vins en phase (oui, oui, je me contredis par rapport à ce que j'écrivais en 2009, mais moi z'aussi j'ai changé) avec l'excellence de ces plats, dans cette catégorie "bistrot très soigné", au rapport qualité-prix indéniable le soir comme au déjeuner.

Le Tire-Bouchon

45 rue Jules Legrand

56100 Lorient

Tél : 02 97 84 71 92
Crédit photo : letandem.bzh

Crédit photo : letandem.bzh

Côté "nouveauté qu'il faudra tester", on m'a annoncé l'ouverture "récente" (le 19/05 dernier quand même, mais on est pas à Paname non plus où il faut avoir donné son avis avant l’ouverture) à Vannes, d'une nouvelle adresse détenue par Olivia et David Jubin, aux cv de 1ers de la classe (Guérard, Rambaud, Bras, Boulud, ducasse) : Le Tandem.

David est pâtissier de formation, quand Olivia officiait côté salé lors de leur rencontre chez les Bras. Après 3 ans chez les Québécois, les voilà en néo-voisins du Roscanvec.

Le lieu se définit comme "restaurant-brunch-salon de thé". La cave devrait s'étoffer rapidement selon les murmures d'un caviste... à suivre !!

Une naissance qui succède à la fermeture précipitée-soudaine-surprenante du Café de la Mairie à St-Avé en juin dernier. Un énième rideau baissé pour cause de "modèle économique non-viable".

En souhaitant à Nicolas Séjourné de rebondir rapidement après ce trébuchement !!

crédit photo : Laurentleberrigaud.com

crédit photo : Laurentleberrigaud.com

Autre miette solide, sur la côte lorientaise : La Table de Laurent Le Berrigaud à Guidel.

Après avoir transpiré pendant près d'une décennie au Bistrot Saumon à Pont-Scorff dans un anonymat totalement injustifié, Laurent Le Berrigaud s'est rapproché de l'océan au printemps dernier (le 18/04/15 pour les astiqueurs de diptères).

Il en a profité pour "augmenter sa visibilité" en participant à un jeu tv intitulé "le meilleur menu de France", l'été dernier.

Une nouvelle ligne à rajouter à ma liste "nouveauté qu'il faudra tester" !!

Crédit photo : cavepurjus.com... caricature d'Antony tortul alias "le Jésus déclouté" !!

Crédit photo : cavepurjus.com... caricature d'Antony tortul alias "le Jésus déclouté" !!

Dernière miette bretonne, liquide cette fois-ci, avec un "nouveau dealer internautique de jus" basé à Ploemeur (près de Lorient, une adresse signalée par notre correspondant du 8-7, AT) : Pur Jus.

Google m'apprend que c'est un certain Tegwen Naveos qui semble se "cacher" derrière cette enseigne (dont le début des activités date de 2014) axée "vins naturels", avec une boutique en ligne déjà bien achalandée.

Tegwen Navéos est surtout connu dans le milieu de la gastronomie morbihannaise. Il est cuisinier de formation et possédait une très jolie table au milieu des années 2000 à Guidel... qui a fermé... pour rebondir avec 2 autres établissements plus "accessibles" (1 pizzeria et un bistrot de la mer), toujours à Guidel.

J'avais mangé à sa "grande table" (en 2005), puis au "bistrot de la mer" à l'ouverture, mais ne sait pas si les 2 derniers établissements sont toujours d'actualité !!

Voilà, le long flash info "j'ai pas mangé ni bu grand-chose, mais je vous dis ce qu'il en est de l'actu tiède des fourneaux pas encore testés dans le 5-6" est terminé, vous pouvez fermer l'onglet !!

Voir les commentaires