750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EscapadeS

En route pour Régis Marcon tome I

9 Avril 2007, 13:05pm

Publié par Docadn

Voilà donc que je commence à meubler cet espace avec un des mythes de la cuisine française j'ai nommé Régis Marcon .
Eh bien oui j'ai eu l'énorme chance d'être invité dans ce temple de la gastronomie enfin "consacré" 3 macarons par le "petit livre rouge" en 2005 alors que les fans de la cuisine du Velay criaient que dis je hurlaient  à cette injustice depuis des années.
Tout d'abord la route. Sachant que j'habite l'un des lieux les plus excentré
du centre justement, nous avons pris l'option de faire cette escapade
par étapes.
Une première étape à Bourges. Ce qui ne connaissent que le printemps
musical
du même nom ratent une jolie ville aux multiples maisons à colombages et au passage l'un des plus joli bureau de poste que j'ai croisé (si si ca compte !). Il y fait froid au moment de notre passage et
nous faisons halte dans une très jolie chambre d'hôtes à l'accueil digne de ce mode d'hébergement que je ne manque jamais de promouvoir.
Le site vous donnera un apercu du standing de la demeure pour le prix d'un hotel en plastique dans une zone d'activités glauque.
Je passerai sur l'affreuse pizzeria à éviter au décor de péplum en carton pâte qui devait nous délivrer d'une faim certaine mais nous la coupa rapidement par la médiocrité de sa cuisine.
C'est du coup notre charmante hébergeuse qui nous fit découvrir par le biais de 3 friandises offertes à nos bouches curieuses avant de nous coucher les fameuses forestines.C'est terriblement bon. Du coup nous en avons achetés avant de quitter la ville dans une magnifique confiserie (avec un non moins superbe plafond en faience de Gien)qui ne porte pas un autre nom que "la maison des forestines" (3 place cujas). Attention les forestines sont des confiseries de luxe car elles s'échangent contre 3 billets de 20 euros le kilo.
Nous reprenons la route direction l'abbaye de Noirlac :

DSCN2108.JPG

Petit hameau à quelques kilomètres de St-Amand-Montrond.
Même si vous n'êtes pas amateur de lieux de culte, je vous conseille malgré tout la visite de cette abbaye cistercienne magnifiquement restaurée et entretenue.
Voici un apercu d'une des plus belles salles (à mon goût) qui est le dortoir des convers.
DSCN2106.JPG

si vous avez la chance d'être seul dans le cellier comme ce fut notre cas vous pouvez vous essayer à des vocalises (même avec des voix de chèvre comme la mienne) ou  vous pourrez prendre toute la mesure  de l'acoustique inouïe que possède cette très jolie salle.

DSCN2096.JPG
La visite prend environ 1h00 et vous pouvez terminer par le parc agréable et
ombragé
DSCN2111.JPG

Mais voilà que nos estomacs nous lancent des signaux d'alertes alarmants (alors pléonasme ou non ??).
Diantre mais ou allons nous nous sustenter ??Et bien juste en face une auberge au nom étrangement commun à l'abbaye nous tend les bras .
Cette dernière aux murs très épais (et très anciens il va de soi puisque les familles des moines séjournaient déja là lors des visites à leurs proches), aux belles tommettes, mais à la déco banale (avec des tableaux limite kitsch mais bon les goûts...) nous proposa une excellente cuisine de terroir. C'est  le menu du terroir à 25 euros qui eut nos faveurs et qui nous a permis de déguster :
(E)Fricassée de lumas (des escargots) et gésiers confits,
(E)les 3 Fromages Berrichons en Croustillants sur Salade de Saumon Fumé
(P)Cuisse de Lapereau au Thym, Crème de Cocos Blancs et Gâteau de Racines.
(P)Vapeur de saumon aux Trompettes et Lentilles du Berry
(F)Terrine de chèvre du Berry aux noix et salade de saison.
(D)Panaché de desserts Berrichons (Fondant aux poires et biscuit moelleux aux noix).
(D)Rencontre Craquante "Pruneaux-Abricots" jus au Sancerre et Glace au Marc.
C'est d'un rapport qualité prix remarquable.Le Service souriant.
(E pour entrée, P pour plat,F pour fromage et D comme vous l'aurez deviné pour la Dition).
Coté vin une petite carte des  crus de la région.Mais je suis au régime jusqu'à St Bonnet le Froid, ce fut donc de l'eau (Bon d'accord y'avait un p'tit Ménetou Salon à l'apéro).
Mais c'est pas le tout il nous faut reprendre la route. Prochaine étape Brioude
en Haute loire. On approche du temple...

 
Commenter cet article
E
J'ai habité il ya a fort longtemps à St Amand Montrond (à l'époque où un certain Maurice Papon en était le maire...). Il y a moins longtemps, j'ai assisté à Noirlac à une représentation de la Passion selon St Jean de Bach. Mon plus beau souvenir de concert de musique classique!!!
Répondre