Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

St Aubin de Luigné, le paradis caché des Anges...

9 Décembre 2007, 10:25am

Publié par Docadn

Pour sa 2ème édition, ce ne fût pas le froid mais la pluie qui rythma ces Angevins... Pour 5 euros vous voilà propriétaire d'un spiegelau et locataire d'une jolie salle remplie de quilles prometteuses...Un peu à la bourre, je tombe directement sur les incontournables passionnés dont quelques "régionaux" de l'étape (alias le duo Laurent-Julien), le père de La Pipette et des limougeauds ayant fait le déplacement rien que pour ça tellement ils aiment ça. Ptiphilou à la tête d'une délégation francilienne très active.Ca fait longtemps que l'on ne s'est point vu mais nous poursuivons nos libations le verre à la main en le humant ou le portant à nos badigoinces...
Nous démarrons le marathon dégustatif par le domaine Jo Pithon dont la principale nouveauté réside en la "joint venture" des 2 cuvées "Bonnes blanches" et "bergères" en 1 seule sous le nom des "blanches bergères" sur le millésime 2006... C'est la cuvée Croix Picot Savennières 2006 qui a retenue mon attention sur le coup. Puis un saut sur la gauche du stand précédent pour découvrir l'autochtone du salon (il est de St Aubin) à travers le récent domaine de Jérome Saurigny qui fit sursauter (dans le bon sens du terme) mon palais avec son vin de table en sauvignon répondant au code Sau6. Puis l'incontournable étape chez Richard Leroy avec ses Clos des rouliers et ses Noëls de Montbenaults 2006 d'une droiture et d'un équilibre magistrals. 2006 est très grand selon lui. Selon moi c'est immense (du moins chez lui)... Petit saut chez Chaffardon où sa cuvée Isidore 2004 m'a parue outrancièrement boisée. Une pause agréable chez Stéphane Pz avant de me "réconcilier"avec la cuvée des nourissons 2004 de chez
Stéphane Bernaudeau qui m'avait laissée sur une impression mitigée de cette cuvée. Cette fois çi le vin et mon palais sont en phase. Le 2004 est excellent mais 2005 encore plus affable et dispo. Comme Richard Leroy, Stéphane est lui aussi convaincu de l'apport des tries sévères avec "zéro botrytis" dans les secs pour une identité marquée et une évolution saine de ces derniers dans le temps...Une petite discussion la quasi disparition de l'étiquette de la mention Anjou entre 2004 et 2005.

DSCN3352.JPG
nous amène à apprendre que ses 2006 seront en vin de table.La colère gronde chez certains vignerons de l'anjou. Le système et les critères des agréments aux Aoc semblent fort chahutés et contestés. La disparition de René Renoux n'a guère aidé à la réforme tant attendue... Même son de cloche chez le très controversé Mark Angéli qui à lui aussi fait la bascule en vin de table sur ses 2006. Plus affable (du moins pour moi) que l'an dernier, j'ai aussi trouvé ses vins plus cohérents. Son cabernet sauvignon (seul rouge dégusté ce jour) plein de matière avait par contre un taux de bois un poil élevé a mon goût et une astringeance relevée, son blanc sec était consensuel mais assez plaisant. Chez Le moing, plus de 2006 dans ses gains de Maligné, seuls ses 2004 étaient encore présents. Petites escales chez Juchepie,chez Patrick Baudoin, puis la découverte du domaine des Griottes au pétillant (moussaillon) surprenant voire agréable mais un vin tranquille trop proche du cidre pour en apprécier pleinement la matière. La grosse étape chez Mosse , pour déguster quelques blancs en Erlen tchèque ...Dont une Marie Besnard

DSCN3353.JPG
remarquable mais bien évidemment non dispo !! 4h00 ça passe très vite. J'avais malheureusement (et au pour le plus grand bonheur de mon ange gardien de banquier) oublié mon chèquier mais j'ai récupéré des flacons bourguigno-alpins grace à l'infatiguable Pipette-man...








Commenter cet article

Baraou 23/12/2007 11:32

le "S" de Saurigny c'est Super... Je l'ai goûté tout au long de son élevage et c'est un des vins qui marquera notre début 2008 (mais ça c'est une autre histoire). Les Griottes, Baudoin... c'est tout bon.

docadn 09/12/2007 21:41

Salut Olif,
je dois avouer que non,mais je vois qu'il ne t'as pas échappé... Juste eu le temps d'apprendre que pour l'année en 7 ça serait comme "un jus de cho7"...

Olif 09/12/2007 21:27

Plus vif que l'éclair, Doc! Et le S, de Saurigny, tu l'as goûté? Moi oui, en compagnie de Sophie Saurigny, du côté des Halles de Troyes. Et sa belle robe dorée m'a franchement emballé!