Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

Florilège de dégustation Part II : Les Rouges

24 Décembre 2007, 10:56am

Publié par Docadn

Suite et fin du florilège avec les rouges dégustés ces derniers mois . Même système de "notation" que pour les blancs...
DSCN2489-copie-1.JPG

Cairanne "Réserve des seigneurs" 2004
Domaine de l'Oratoire St Martin :
Une robe rubis pour un nez levuré et typé de grenache. On nage dans une écurie négligée avec des notes de réductions, de marc de café et un soupcon de noix de muscade. Le vin se révèle riche en bouche avec beaucoup de mache, épicé et un tantinet sucré. La finale est relativement courte. Peu d'émotion J'en attendais plus. (**)

Touraine 2006
Domaine de la Charmoise : robe violacée intense au nez c'est la groseille qui déboule suivie de l''artichaut, du silex et un boisé marqué. On renifle même un  caractère "acidulé".En bouche c'est surtout le végétal qui s'exprime. Malgré une matière plutôt dynamique, le "vert" écrase le reste. L'ensemble est cohérent et assez doux. Dommage (**)

Côteaux d'Aix-
Domaine des Béates 1999 : Robe évoluée intense avec une nez de bois humide et de sous bois (ca m'a fait penser à un Margaux sur le coup), de champignons, du végétal bref un vieux bordeaux. En bouche le vin se révèle simpliste, la matière est moyenne, peu de longueur. Il reste agréable avec une belle acidité. Bien fait pour à peine 7 euros. (***)

Afrique du Sud -
Pinotage 2004 -Western Cape - Domaine Spier : robe violacée à rubis d'intensité moyenne et un nez d'une "pureté" rare (en fait c'est net, ca dépasse pas). Petits fruits noirs, notes de caramel, ca sent presque les Landes tellement c'est boisé, et bizarrement un nez de Syrah alorq qu'il n'y en a pas une goutte (Pinot noir + Cinsault = Pinotage). En bouche pas mal de matière, c'est la prune qui ressort du lot, avec un caractère solaire et épicé jusque dans la rétro. L'ensemble est cohérent. (***)
DSCN3175-1.JPG

Fiefs Vendéens -
Domaine St Nicolas - Le Poiré 2003 : Robe intense rubis avec une belle expression de fruits noirs, de figue, de réglisse intense ( on dirait encore une Syrah , je sais je fais une fixette sur ce cépage) et de vanille. En bouche une amertume marquée (à la 1ere gorgée) et des tannins rugueux. Les autres gorgées seront plus agréables révélant un vin plus harmonieux et unitaire. Le boisé reste important. (**)

Pic St Loup -
Domaine de l'Hortus - Bergerie de l'Hortus 2003 : Robe intense au relents de fruits rouges, de violette et de réglisse. Des notes de réductions et un caractère alcooleux. On retrouve une matière de consistance et de longueur moyennes en bouche ainsi qu'une sucrosité qui laisse transpirer le millésime. (**)

Costières de Nîmes -
Domaine de Campagnol - Gourmandise 2005 : Robe intense sur les fruits noirs, le pruneau, le pain grillé. Un caractère herbacé et sudiste viennent complêter le tableau nasal. En bouche l'attaque est douce puis épicée. La longueur est quasi nulle mais c'est agréable et frais. (***)

VDP de l'Hérault -
Domaine de Clairac - Renaissance 2000 : une syrah 100% d'un domaine bio que j'aime bien. Robe évoluée intense au nez forestier (pour arrêter de dire boisé), puis de l'olive, mélée au pruneau,la violette, le sous bois et le champignon . J'ai du mal à y voir une Syrah. Le nez n'est pas typique. J'attend. Il s'ouvre enfin pour me laisser gouter un vin plein, rond au grain serré, à l'acidité relevée mais excellente. J'aime beaucoup. (****).

VDP des Côtes Catalanes -
Calvet Thunevin - Constance 2004 : robe intense, nez marqué par des notes de réductions, de fruits rouges, de prune, de figue, de poivron vert, d'olive, de pierre chaude, de beurre rance et l'alcool (cela fait bordelais et solaire).En bouche, l'attaque se fait douce, la matière est très conséquente, il y a de la mache, finale un tantinet chaude. (**)

Givry 1er cru - Domaine Joblot - Clos de la servoisine 2005 : Robe d'intensité moyenne. Nez sur la framboise et la fraise, une pointe de vanille, le poivre blanc, un poil herbacé. En bouche c'est d'une fraîcheur, on croque des petits fruits rouges, c'est droit, net (avec une très très fine amertume de fin de gueule). J'adore (****)


Côtes du Rhône -
Domaine Richaud - Les Garrigues 2005 : Robe violacée intense. Nez "profond" sudiste (avec un poil d'alcool) sur la figue, l'olive, les fruits noirs, l'humus, la réglisse et la terre chaude. En bouche la matière est pleine, ronde, droite, sans creux d'une jolie longueur, finale sur les épices et sans la chaleur alcoolique. mamita que c'est bon (****)

DSCN3302.JPG

VDP de la Principauté d'Orange -
Domaine de la Janasse - Terre de Bussiere 2005 : Robe violacée intense, nez sur le cassis, le caramel et le pain grillé (pour pas dire boisé), typé sud. En bouche le vin est dense, ramassé, droit et sans aspérité. Une belle acidité, de la "mache", c'est gras c'est bon (***)
DSCN3301.JPG
Barbera d'Asti - Enrico Sérafino 2003
: robe pourpre intense, nez "profond" sur les fruits noirs, le poivron, les épices accompagnés de fortes effluves de vernis, peinture et de bois. C'est typé cabernet. En bouche c'est banal, sur le poivron, finale alcooleuse courte sur l'amertume. (*)


DSCN3315.JPG

Maroc - Côteaux de l'Atlas  2002 - Celliers de Meknès : Robe rubis, nez intense de cassis, le poivron, le cêdre et une vanille limite insoutenable. C'est boisé comme le parc des Ecrins. Une fois les lêvres franchies, du sucre et une avalanche de chêne, on devine difficilement le fruit. Un grand vin pour termites (*)

VDP Collines Rhodaniennes -
Domaine les Bruyeres - (S) vin des Monestiers  2006 : Une Syrah bio élaborée par David Reynaud. Des notes d'olives noires saumurées, de beurre rance, de sang de boeuf et de pierre mouillée. Un acidulé sympa (qui pourrait le faire passer pour un blanc en dégust "total aveugle") qui laisse place a une amertume et un alcool dominants. C'est simpliste, la matière est  fluette, la fin de bouche est marquée par des notes de grenade sympa. Dommage (*)
DSCN3318.JPG
Lirac - Domaine de la Mordorée - la Dame Rousse 2005 : robe violacée intense, nez sur les fruits rouges et le menthol. Un coté végétal qui le mettrait coté "Bordeaux pas mûr". Un vin ferme aux tannins assez durs. Il s'avère plein, dense, avec un léger perlant. Une fin de bouche sur la prune avec une astringeance marquée. Plutôt austère (comme un bordeaux jeune), d'autres diraient "fermé". Et pourtant il en a sous la semelle (**)

VDP des côtes du Brian- Domaine du Gabelous - Cuvée Plaisir 2005
: une cuvée à base de carignan, syrah et grenache à la robe pourpre intense sur des notes de fraise, de menthol, d'humus et de caramel. Une bonne attaque laissant place à un vin velouté, épicé, plein le tout porté par une très jolie acidité, bouche sur le pruneau... Une vraie cuvée Plaisir (***)

Côtes du Rhône - Domaine de la Réméjeanne - Les Genevriers 2005 : des notes de pruneau et de fruits noirs ouvre ce vin à la teinte sombre. des effluves de caramel au lait succèdent à un boisé évanescent. L'attaque en bouche est d'une douceur envoutante, c'est velouté, sphérique, droit, une pointe d'alcool mais pas trop pour finir sur un pruneau plein et savoureux. Matière superbe... (****)

Lalande de Pomerol - Château Moulin à Vent 1997 : robe évoluée tuilée sur les fruits noirs fugaces puis mon légume favori : le poivron. le nez ne serait pas complet sans signaler les notes de boisé et de fumée. La matière est moyenne, plutôt agréable, soyeuse, une acidité encore vive pour une longueur moyenne. (**)

Ribera Del Duero - Protos - Roble 2005 : un vin fort boisé au nez et typé sud (trempranillo) sur des notes de cerise et de vanille entêtante, les 5 mois de barriques signalés sur l'étiquette sont bien là !! le vin présente une acidité vive, il reste court en bouche et la finale et un poil alcooleuse (**)

Maroc -  S de Siroua (syrah présumée de 2004) : robe tuilée evoluée un boisé ostensible et des notes d'olives noires puissantes. La matière se révèle fluette avec une finale sur les fruits à l'eau de vie. J'avais bien aimé ce vin bu sur place il y a 2 ans mais là y'avait plus l'ambiance !! (**)

Maroc - Guerrouane - Domaine de Sahari 2004 : robe pourpre intense. Le nez présente de fortes notes de réductions, un boisé excessif et des notes de poivron soutenues. En bouche, c'est sucré, boisé et brulé (*)

St Joseph - Cheze - cuvée Ro Rée 2005 : pour l'avoir confondu avec la cuvée en blanc je l'ai mis 3h00 au frigo, donc c'est foutu. Je le regoute le lendemain a température "normale". Le nez fait  "très combustible a cheminée" (c'est plus long a dire que bois mais bon ca change), pain grillé et vanille en force. L'attaque est souple, le fruit déboule vite, une grosse matière, la longueur est moyenne. Un nez nul mais une bouche savoureuse, c'est ce qui compte non !! (***)

Gevrey Chambertin 2005 - Sylvie Esmonin : robe violacée d'intensité moyenne. Le nez peu expressif au départ est "aérien" sur les fruits rouges. En bouche le vin se présente tout en finesse, soyeux, toujours aérien, sur la cerise, de longueur moyenne, aucune aspérité, ca "glisse"... (****)

Et dire qu'il y a eu les vins de noël entre temps !!

Commenter cet article