Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

Marathon des liquoreux à Thouarcé 1ere Partie

2 Février 2008, 22:21pm

Publié par Docadn

Pendant que quelques acharnés enchaînent les dégustations à un rythme à faire passer Depardieu pour un buveur de St Yorre , je me suis privé de "Renaissance des AOC" à Angers pour reposer mon foie, mon palais et tout le reste. Et l'occasion de revenir sur cette belle et enrichissante journée du 19 janvier 2008 proposée par notre infatiguable vendéen aux 4 vins...
Le layon comme chez lui, dans les "douves fraîches" du Domaine des Grandes Vignes, ou une quinzaine de courageu(ses)x zinzins du chenin étaient venus croiser leurs verres.
Cette matinée fût consacrée aux liquoreux angevins du millésime 2004. Un millésime ordinaire entre 2 années exceptionnelles qui va avoir du mal à se faire une place dans les caves...

DSC00107.JPG

1 Coteaux de l’Aubance Domaine Richou – Sélection
:
un nez sur le miel et plutôt "minéral"(expression de sauvignon). La bouche se révèle fraîche, linéaire, vive sur le bonbon anglais. Une jolie acidité, c'est rarement aussi bien en début de dégustation pour le palais. (***)

2 Coteaux de l’Aubance Domaine Bablut – Ch.Daviau –Grandpierre
:
nez sur les hydrocarbures (alsacien) et qui hume le "riche en sucre". La bouche est dense mais retombe illico, une amertume agréable. (**)

3 Coteaux du Layon – St Lambert Domaine Vincent Ogereau
:
nez boisé, pétrolé et un poil déviant. En bec, c'est frais, un poil fluet en densité, mais une très jolie amertume, c'est bien. (***)

4 Coteaux du Layon – St Lambert Domaine Jo Pithon – Les Bonnes Blanches
:
nez pharmaceutique sur le sparadrap. En bouche c'est vers l'hopital qu'on se dirige, c'est chimique, sur l'acétone (*)

5 Coteaux du Layon - Rablay Domaine des Sablonnettes – J. Ménard – Les Erables
:
nez sur un miel intense et des notes de fraises. En gueule, on a une énorme matière, suave, délicieuse et un très bel équilibre.Miam (****)

DSC00071.JPG

6 Coteaux du Layon Domaine Philippe Delesvaux – Grains Nobles
:
nez ethéré et rapidement evanescent sur des notes fleuries (lilas).La matière s'avère riche,dense, ethérée avec une petite phase de lourdeur en fin de bouche. Dommage (**)

7 Coteaux du Layon – Faye d’Anjou Domaine Juchepie – La Passion
:
nez sur la prune. Un sucre intense, un alcool envahissant (*)

8 Coteaux du Layon – Faye d’Anjou Domaine Richard Leroy – Noëls de Montbenault
:
une nez sur la nonette, le cannelé et un poil pharmaceutique. En bouche le boisé massif domine,c'est très riche et alcooleux (*).

9 Bonnezeaux Domaine des Petits Quarts- J.P. Godineau - Les Melleresses
:
des notes fécales et déviantes très dérangeantes, puis des notes de fleurs et de fruits jaunes remplacent les intrus. L'attaque est vive, sur le curry et le safran, mais cela reste moyen (**)

10 Bonnezeaux Domaine Les Grandes Vignes – Le Malabé
:
nez profond sur le vernis à ongles. le vin est plein, avec une très belle acidité, un bel équilibre et une finale sur le bonbon anglais. Ouf , je l'ai bien noté et je n'ai pas croupi tout le week end dans le chai... (***)

DSC00076.JPG

11Quarts-de-Chaume Château de Suronde:

nez sur les fruits confits et le pétrole. En bouche, c'est riche et sur les agrumes l'acidité est remarquable, belles densité et amertume. (***)

12 Bonnezeaux Mark Angeli – Coteau du Houet
:
nez sur l'abricot, la prune et le vernis. L'attaque est amère l'alcool envahissant. La finale sur l'abricot est sympa (**)

13 Quarts-de-Chaume Domaine de la Bergerie – Y. Guégniard
:
nez de Savennières, sur le miel et le boisé. En bouche c'est "poussif", amer, simple. Bof, bof (*)


14 Quarts-de-Chaume Domaine des Forges – S. Branchereau
:
Ca sent la 403 neuve (les sièges en "skaïe"), l'abricot et la datte. Le vin lui est dynamique, linéaire sur le bonbon anglais avec un amer pas si mal (**)

15 Quarts-de-Chaume Domaine des Baumard
:
un vrai nez de sec. Tiens on avait plus l'habitude.En bouche, c'est perlant, amer et fluet (*)

16 Quarts-de-Chaume Château Pierre Bise – Claude Papin
:
des notes de Caramel au Beurre Salé et d'hydrocarbure. En bouche on retrouve notre CBS en masse, c'est gras, plein et plutôt bien (***)

17 Vin de table Domaine Des Griottes – Navine
:
Un des rares moments de total plébiscite de notre table en L. C'est vraiment pas bon...Oups pardon, je n'aime vraiment pas...(000)

18 Coteaux de l’Aubance Didier Chaffardon  ou L’Arcane à sucre
:
nez sur la résine de pin, la pomme cuite. C'est fruité, plein , légèrement surboisé, mais c'est bon (***)

DSC00084.JPG

Et pour finir nous quittâmes 2004 pour l'année suivante avec 2 ultimes vins pour cette matinée :

19 Coteaux de l’Aubance Domaine de Montgilet – Vincent et Victor Lebreton - Les Trois Schistes 2005
:
des notes de sueur et de bois déroutante pour une matière riche, pleine, et fruité. Très bel équilibre. C'est bien beau et bon (****)

DSC00085.JPG

20 Coteaux de l’Aubance Marc Houtin – La Grange aux Belles 2005 :
un nez boisé sur le pain grillé. En bouche une matière pleine droite mais trop boisée (**)

Nous n'en sommes qu'au 21,100 kms, un ravitaillement s'avère nécessaire. J'avais la crainte d'une hyper glycémie avant l'heure mais il n'en est rien. Ce fut plutôt digeste.
Mais la 2ème moitié du marathon restait à couvrir...
Suite bientôt.


Commenter cet article

docadn 03/02/2008 11:40

Petit rectificatif concernant la 403... La dyslexie n'aidant pas, je voulais parler de la 304 break gris métallisé... Les spécialistes auront rectifier d'eux mêmes.

tordjman 03/02/2008 10:34

J'aime toujours autant tes commentaires, notamment tes évocations pharmaceutiques au sens large (le sparadrap c'est grand !). Cependant, cette fois-ci c'est le skaï de la 403 neuve que je mets sur la plus haute marche du podium, car sur le même vin, j'ai noté un plus sobre "un peu évolué, pas trop chenin", tandis que ma moitié a carrément osé un "confit, bonbons, fleurs" !
Je te transmets nos notes dès qu'elles seront remises en forme, mais je peux d'ores et déjà te dire qu'on a noté nettement plus haut que toi, Philippe ou Laurent par exemple. On se rapproche plus du niveau de notes de Nidal, mais pas forcément sur les mêmes vins !
A plus.
Alain

Alain