Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

Q'nelles, Georges et le Musée

20 Juin 2008, 09:06am

Publié par Docadn

Voilà près de 10 ans que je n'avais pas remis les pieds dans la capitale des Gaules. J'en avais gardé un souvenir acre et sombre. Et à l'instar de Bordeaux, Lyon s'est refait une beauté et quelle beauté. J'y ai redécouvert une ville très agréable et pleine de charme.


Les places, les rues piétonnes et ses boutiques luxueuses, mais aussi le quartier St Jean, le vélov, les traboules, les pentes de fourvière & ses nuits.Le visiteur pourra allègrement roder ses chaussures de rando dans cette cité magnifique.
Mais il pourra aussi mettre son systéme digestif à l'épreuve d'une cuisine ô combien célèbre et en adéquation avec sa réputation. Disons le tout de suite, on ne va pas à Lyon pour perdre quelques grammes superflus. Le bon est célébré richement par les tabliers de sapeur et autres q'nelles savament préparés. Aussi la ville regorge de bonnes adresses et des fameux bouchons.
En dehors des "4 restos cardinaux",hélas souvent complets, j'ai découvert une des plus grande institution lyonnaise : La brasserie Georges. Une salle immense pour un établissement plus que centenaire pour gouter à la "bonne bière et bonne chère depuis 1836". Un décor digne de "Garcon" ou Montand nous faisait vivre l'ambiance d'une grande brasserie à la française. Le serveurs y sont impeccables, rapides et courtois.Quant à la nourriture elle est impressionnante de qualité quand on sait que pas moins de 450 couverts sont servis au quotidien.L'ambiance y est exceptionnelle et elle varie au rythme des omelettes norvégiennes scintillantes qui traversent la salle. La lumière baisse, et un orgue de barbarie joue l'air de "joyeux anniversaire". La lumière revient et l'heureux souffleur de bougie se voit gratifier d'un tonnerre d'applaudissements de la part de tous les clients...



A l'opposé , de par la taille mais avec une ambiance pas moins envoutante,nous avons diné au musée (rue des forces derrière le musée de l'imprimerie). Une déco dans son jus et un couple installé depuis 4 ans dans cet authentique bouchon lyonnais. Luc & Sylvie Minaire animent leur "bar restaurant" avec un talent indéniable. Et la cuisine y est d'un niveau a faire palir bon nombre de restos "dits gastro". Pas de carte. C'est le marché qui fait la carte et Luc l'anime oralement au gré de son panier. Pas moins de 7 entrées proposées ce soir et 5 à 6 plats. C'est frais, gouteux et sans chichis. Le pain est fait maison (Luc est un ancien boulanger) et le lapin aux olives servi dans sa cocotte m'a fait littéralement fondre.Puis il vous propose la visite de Sa Traboule. Il est intarissable et connait l'histoire de sa maison par coeur. On y découvre une magnifique traboule historique abritant une ex maison close, la très ancienne mairie de Lyon et la facade arrière du musée de l'imprimerie.


Et l'on quitte très tard cette maison le coeur léger et le ventre plein... Les Minaire sont des passionnés et Luc avoue lui même "ca ne sert à rien de faire ce métier si on est pas passionné. Dès que je ne serai plus passionné, j'arrête, beaucoup me parle de concept (resto+traboule), mais c'est pas un concept, c'est comme ça que je vois les choses...". L'établissement ouvre ses portes dès 7h00 pour le machon, le traditionnel petit déj lyonnais à base de tablier de sapeur, tête de veau et pot lyonnais de beaujolais. Je n'ai pas eu le temps de découvrir le mythique Bernachon, mais c'est sur j'y reviendrai pour completer mon parcours gustatif et me pencher un peu plus sur les "vins du coin"...Et certainement visiter une 2ème fois ce musée gourmand...

Commenter cet article

Alain T 22/06/2008 18:52

Je ne peux pas rebondir sur la gastronomie lyonnaise, car je la connais trop peu.
Par contre, je confirme que cette ville est vraiment pleine de charme(s), et que les "vins du coin" valent plus que le détour, au Nord comme au Sud. J'ose un *** (valent le voyage)...
Alain