Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

Florilège de dégustations part IX

19 Décembre 2008, 09:43am

Publié par Docadn

Avant dernier florilège de l'année avant l'incontournable trève des confiseurs et la nuée d'étoiles associées des quilles sacrifiées ces derniers mois.1er acte consacré au blancs.

Bourgogne 2005-Domaine Chantal Lescure : nez très miellé, typé Loire (eh oui je sais comme d'hab), minéral avec l'apparition du chardonnay (tendance Jura),fruits exotiques, fin boisé et pain toasté. La matière se révèle boisée, anisée, fluide et aérienne. Le tout est ramassé puis volumineux, légèrement oxydatif et un soupçon de CO2.La finale est forestière et longue... C'est bien bon ***

Jurançon-Uroulat 2005-Charles Hours
:Nez d'abeille, coing et fin hydrocarbure. Bouche très fruitée sur un ananas intense, gras et ananas persistant jusqu'à la finale. Un poil lourd et au caractère "schiteux". Du coup cette lourdeur lui confère une buvabilité limitée, mais j'ai rarement vu autant d'ananas dans un vin **



Macon- Viré Clessé-Terroir de Clessé 2004- Domaine Merlin : Fruits blancs et sucre aux premiers abords, puis du sauvignon (!!) et un poil de bois débordent du verre. En bouche c'est la minéralité (type silex) qui jaillit. C'est typé Pouilly, le boisé et un gras complètent le tapis buccal. ‚Riche et "pierreux" et un bel amer au final pour une longueur interminable... Chouette vin ***

Clos Marie-Manon 2006 : Leger boisé, notes de réductions et marqué par le soufre. En bouche, pas grand chose a dire sur cette bouteille bouchonnée...

Vin de pays des Côtes de Gascogne-Elément Terre 2006 : Flaveurs de violette, d'anis (un coté Rhône sud). La matière est fleurie, fruitée avec un coté confiserie et un sucre aérien. C'est gras, un poil molasson avec un amer sympa. Léger CO2 et fin boisé, pas mal foutu *** et vin ethique reversant une partie de ses revenus à la WWF.


Champagne De Castelnau : nez sucré sur les fruits blancs, bulles fines, matière crémeuse, amer appuyé, finale sur le jus de pomme et rétro sur l'amande toujours amère. C'est sans ame, malgré la douceur de l'ensemble et plutôt simple.**

Champagne -Rose de Jeanne-Cédric Bouchard : nez vif "chardonnesque" (alors que c'est du pinot), boisé fin. En bouche ce sont les fruits blancs qui s'extirpent, finesse et amer du même acabit. Toujours bien bon et un potentiel de vieillissement prometteur ***




Muscadet -Expression Tardive 2003 -Cuvée du Soleil Levant - Philippe Guérin : Eh oui un muscadet en vendanges tardives cela existe. Nez de chenin ou de muscadet aux arômes de carton mouillé et de poire. En bouche, le vin " a mangé son sucre", c'est oxydatif au possible et alcooleux mais hélas surtout bouchonné... Je viens de battre en l'espace de quelques semaines mon record de vins bouchonnés croisés dans ma cave... Une déception pour un vin très apprécié et acheté au caveau du restaurant Anne De Bretagne à la Plaine/Mer...



Champagne-Moet & Chandon-cuvée Brut Impérial : Nez végétal, toasté et donc boisé.La matière est vive en bouche, amer sur le pamplemousse, ample et alcooleuse au final et amer dérangeant. Un poil trop dosé à mon goût. Pas mon style de champagne *(*)

Champagne Yannick Prévoteau-Cuvée Amandine : cuvée 100% chardonnay à la bulle fine. Au nez ici aussi un végétal accompagné de fruits blancs. En bouche c'est vif, brouillon, les bulles paraissent plus grosses que l'oeil les avait jugé, le tout pour une finale sur les agrumes un poil agressive. Déception **

Et oui j'ai bien réduit la voilure sur les vins ces derniers temps mais les rouges à venir sont bien plus nombreux... Rendez vous pour l'opus one 10 de ce florilège...
A SUIVRE

Commenter cet article

AlainT 19/12/2008 16:34

40% de bulles, et 20 % de bouchonnées, je ne peux guère rebondir cher ami ! Par contre, je retiens la "finale forestière" et tenterai de la placer dans un futur cr.
J'attends donc les rouges en espérant y trouver un peu plus d'inspiration...
Alain
P.s : je suis ravi de ne plus avoir à taper des "caractères de sécurité" à la c..