Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

Florilège de dégustations part XII

30 Mars 2009, 10:06am

Publié par Docadn

Comme annoncé il y a quelques semaines, ce florilège a pris tout son temps pour se poser sur cette page. Voiçi enfin la 12ème "saison" des dégustations. 1er bilan des rouges de cette année bien entamée.

Domaine de la Réméjeanne - Côte du Rhône Villages 2006 - Les Genévriers
: vin carafé 1h30 s'ouvrant sur des notes de menthol et de fruits rouges avec une facette acidulée. Le camphre, l'humus et le poivre (plus un peu de réduction) complètent la palette. La matière présente une trame très épicée, un poil asséchante et un amer prononcé.C'est une vraie liqueur de fruits noirs qui déboulent (une petite touche sucrée), de longueur moyenne et qui va s'arrondir au fil de la dégustation. Mais c'est pas l'extase. **


Rueda -Crianza 2002 - Sindo - Espagne : fruits noirs intenses et un boisé bordelais ouvre le vin. Un caractère solaire et une pointe de graphite pour une bouche aussi boisée que le nez. Typé Rhône sud jeune avec des tannins "en dehors". C'est juste épicé avec une connotation jaillissante de syrah. La finale est sur la prune portée par une belle acidité. C'est pas mal du tout.
**(*) / ***


Rully 2003 - Meix du Pellerey - Duvernay père & fils : un joli nez évolué sur la fraise cuite, les épices et la cerise plus un poil de rafle. En gueule le vin est plein, savoureux laissant la place à un super fruit. Fraîcheur et épices douces caressent le palais. Très fine astringence de fin de bouche pour une finale sur la fraise délicate. Super gourmand et super bon. ***(*)


Saint Joseph 2007 - Jean Michel Gerin : notes de réductions et nez peu bavard (est ce fermé comme dirait les pros ?!).
Une pointe de menthol, de café et un soupçon de bois transpire malgré tout.L'attaque est acidulé (sur les fruits rouges), fraîche et pleine. C'est gras, épicé avec un amer appuyé. Le lendemain, l'acidité se confirme et le boisé s'est fait plus fin. ***


Côtes du Roussillon 2006 - Sol Payré : Certains diront que je m'acharne sur ce domaine. Je souhaite juste connaître toute la gamme et pouvoir dire sans hésiter si ce domaine me sied ou pas. nez très réduit et alcooleux sur le cèdre, la cerise, le plastique, le camphre. Un poil de menthol et une pointe lactée pour terminer cet inventaire du nez. En bouche l'alcool répond présent avec sa grappe de cerises marinées.La matière est mince, courte et très épicée. L'amer est désagréable. Maintenant c'est sûr, je n'aime pas. *


Crozes Hermitage - La Guiraude 2001 - Alain Graillot : Vin carafé 30'. Robe très sombre aux flaveurs profondes d'olive, camphre, menthol, cerise et de fin boisé. Le lendemain ce sont les fruits noirs qui occuperont le terrain olfactif.L'attaque est riche, pleine, sur la prune. L'ensemble est suave,puissant à l'acidité pointue comme affirmant sa jeunesse insolente (elle en a encore sous la pédale la bougresse !!). Finale poivrée longue et amer superbe. Du grand Graillot. ****


Bourgogne - Vieilles Vignes 2005 - Dom. Feuillat - Juillot : Nez alcooleux et cortège fruité (fraise, prune) mêlé à de la réglisse, le menthol, crème fraîche et une pointe herbacée. L'attaque est légèrement sucrée sur la fraise. La matière est fine et aérienne, joliment fruitée et suave. Bel amer et sympathique fraîcheur pour une acidité relevée et une finale tout en douceur. C'est bien bon.***


Vin de Pays des Coteaux du Salagou - L'Hérétique 2005 - Mas des Chimères : nez frais et finement boisé. notes de terre humide, caramel et caractère sudiste avec son coté viandé. Fine sucrosité en entrée, tannins jaillissants et amer prononcé. Un poil asséchant pour une finale poivrée. Le lendemain, c'est la prune qui domine le lot mais avec un amer dérangeant. **(*)


Faugères - Château de la Lauze 2003 ( JC Estève) : Nez délicat et profond sur la confiture de mûre & la réglisse. L'attaque est sucrée sur la fraise et rappelle un pinot. Fin boisé, puissance et fruits à l'eau de vie pour une finale un poil  alcooleuse et très épicée.Voilà un vin que je décris comme ayant "des grains serrés". Amer un poil exacerbé. Mais c'est gourmand et ça coûte moins de 5 euros !! ***


Vin de pays de l'Hérault - Les Pampres 2007 - Mas Laval : concentré de fruits noirs au 1er coup de narine, sanguin, menthol et une syrah jaillissante mêlée à un fin boisé. L'attaque est métallique avec toujours cette syrah dominante. La bouche est serrée et laisse place à une jolie douceur pour monter en puissance avec une finale sur les épices douces.C'est plein, fruité, rond avec un amer sur le fil et des notes de cacao portées par une belle acidité. J'aime bien. ***

Saumur Champigny - La Seigneurie 2006 : nez intensément boisé, végétal et alcooleux et un joli concentré de poivron vert.Acidité relevée, matière courte et fluette à l'amer marqué. Le lendemain, l'ensemble est moins agressif avec des connotations de poire. Pas gégé du tout. *


Coteaux du Languedoc - Pic Saint Loup - L'Arbouze 2007 - Mas Bruguière : Nez solaire, boisé avec des notes de rafles, café et de caoutchouc brûlé. L'attaque est vive à l'acidité là aussi relevée. La matière est malgré tout grasse, sur une expression de fruits noirs mais avec une touche végétale. La longueur est moyenne, l'amer est là aussi relevé. Le vin s'améliorera dans le temps mais me laisse sur ma faim... **


Ainsi s'achève ce tome XII des quilles (version rouge) avec notamment :
  •  la confirmation de la réputation méritée de la Guiraude.
  •  la jolie surprise et l'excellent rapport qualité prix du Château de la Lauze.
  • La belle découverte du Rully des Duvernay père & fils.

Commenter cet article

vente vin 02/07/2009 12:07

Absolument d'accord sur le mas laval ! Ce domaine est toujours au Rendez-vous... d'ailleurs je vais descendre dans ma cave pour voir si il m'en reste pas une !!

ulysse 11/04/2009 18:33

merci pour la découverte du chateau de la lauze ....je vais m'en mettre dans le gosier !

AlainT 30/03/2009 21:57

"Certain" (au singulier) ne dira pas que tu t'acharnes sur ce pauvre domaine roussillonnais, dans la mesure où j'ai mal goûté la gamme cette année, notamment cette cuvée qui doit être le "Tradition". Sur 6 vins, seule la cuvée "Scélérata" 04 (haut de gamme) présentait un profil équilibré...et encore !
Je suis en phase avec toi sur les Pampres 07, extrèmement gourmand et équilibré.
Pour la Guiraude, je ne comprends pas comment tu as pu en laisser pour le lendemain ! Alors de deux choses l'une : soit tu l'as ouverte en étant seul (et je ne te félicite pas), soit vous l'avez attaquée à deux, et faudra que tu m'expliques comment vous avez pu ne pas la terminer...
Le "certains" te salue !
Alain