Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

Florilège de dégustations Part XIV

19 Juin 2009, 17:35pm

Publié par Docadn

Attention voici la batterie des rouges- rosés. Affûtez votre mulot et la fonction défilement. C'est parti :


Vacqueyras 2005-Domaine de Montvac : Nez métallique, fruité, sanguin et profond (impression de grains serrés) de figue. Entrée en matière toute en douceur et relativement courte. L'amer est vif et la finale sur des fruits à l'eau de vie (pour pas dire alcooleuse).Vin un peu simpliste dans un 1er temps. Le lendemain la matière s'est complexifiée, c'est toujours aussi peu concentré mais il devient bon en fin de vie... A carafer longuement peut être **(*)


Cahors-Solis 2004-Mathieu Cosse : nez très mûr et sur la mûre, boisé, terre humide, de fumée et un poil de réduction. Attaque sucrée, enchaînant sur le poivre. Une acidité relevée mais de bon aloi laisse surfer un joli fruit. Finale sur la prune, la figue et les épices. Le boisé sera bizarrement encore plus marqué le lendemain. ***


Bordeaux-Medoc 2004-Rollan de By : Nez concentré, torréfié, solaire et caféine. Le vin démarre sur une acidité marquée et un cortège de bois et d'austérité.C'est un poil végétal, de longueur moyenne. Le soir le vin se met à pinoter agréablement. Il délivre en gueule non pas des fruits noirs mais rouges, il s'est assagit, pas si mal. **(*)

Bordeaux-Medoc 2003-Rollan de By : nez évolué, solaire, prune, fruits à l'eau de vie et bois humide.L'attaque est pleine, un poil végétale là aussi avec une acidité marquée et un amer encore plus démonstratif.Finale poivrée et bizarrement verte (quid de 2003 !!). L'ensemble est court, gras, plutôt frais mais austère et pas vibrant. **

Côtes du Rhône 2005-Guigal : nez réduit, sanguin, solaire, végétal sur les fruits rouges et la pierre humide.Entrée suave puis l'austérité s'installe pour laisser place à une fine astringence et des tanins saillants. Amer appuyé et rétro très épicée. **


Vin de pays des collines rhodaniennes-Syrah 2007-Louis chèze : fin boisé, hémoglobine, café et rose ouvrent le nez. L'attaque est légèrement sucrée et enchaîne avec une matière gourmande, fraîche, sur les fruits noirs. Amer tenace avec une rigueur bordelaise. C'est bon. ***

Bordeaux-Medoc 2000-Rollan de By : Bois, rafle et vanille pour commencer. matière ramassée, vanillée mais fraîche et agréable. Toujours cette austérité, mais il apparaît comme le plus abouti des 3 Rollan dégustés.La matière exprime un coté flatteur par son boisé persistant et une jolie crème de mûres. **(*)

Beaujolais-Fleurie 2005-Domaine du Niagara : solaire, sanguin, réduction et bois humide jaillissent du verre. attaque un peu molle sur les fruits rouges (fraises). C'est court, de corps moyen mais porté par une belle acidité. Pas si mal en fait. **(*)

Vin de pays des collines rhodaniennes-La dernière vigne 2007- Gaillard
: flaveurs de fruits rouges, de bois et d'alcool. Un coté bordelais par la grosse gousse de vanille qui déborde du verre. L'attaque est herbacée, puis fruitée. L'acidité est relevée, la matière marquée par le bois, des tanins granuleux et lâches. Le lendemain la matière s'est adoucie mais le corps du vin a aussi fait une cure d'amaigrissement. **


Côtes du Rhône 2006-Domaine Charvin : nez terreux, de rafle et de rose dans un 1er temps.Puis ce sont les fruits rouges, la figue et de la réglisse qui frappent les parois nasales.Attaque souple, ronde et aérienne, puis la matière se durcit avec là aussi des tanins rugueux. C'est fin, à l'amer marqué. le lendemain le vin s'est assagit. **(*)


Corbières-La Combe des Oliviers 2007-Miren de Lorgeril : nez solaire, réduit, de liqueur de café et de caillou après la pluie.Le vin s'ouvre sur une acidité relevée puis enchaîne avec une expression poivrée. Le tout présente de la fraîcheur, une pointe de sucre. Le lendemain, l'acidité est moindre, l'amer est marqué. C'est hélas simple et sans grande personnalité.*(*)


Fitou-Bel Amant 2006-Château Champs des Soeurs
: Fin bois, rafle et métal au 1er coup de narine.Puis Camphre, éther et essence algérienne dans un second temps. Attaque finement sucrée avec une matière un peu granuleuse.Matière fine, fraîche et fruitée. C'est dynamique, droit et net . Finale charmeuse et dense sur le cassis. C'est bon. ***


Coteaux du Tricastin-Entre chien et loup 2007-Rosé-Les Alyssas : Fruits rouges, métal et pierre humide plus un coté bizarrement liégeux.L'attaque sur les fruits rouges (grenade) est large, pour un léger perlant. Finale plutôt courte et éthérée sur les fraises aux épices. Amer appuyé. **(*)


Vin de pays de l'Hérault-Mas de Daumas Gassac 2003 : seul millésime en ma possession et carafé 10h00. nez de prune et de sous bois humide, puis d'alcool et de poivron, solaire. Entrée suave puis rebondissant sur une acidité très relevée. tanins fondus, matière de structure très moyenne. Amers discret. Finale un poil chaude. C'est évolué mais manque cruellement de structure. Déçu. **

Mendoza-Clos de los Siete 2004-Argentine
: nez végétal, de fruits noirs et de boisé conséquent. Sous bois, épices et poivron (sur du malbec !!) terminent le cortège olfactif. attaque sucrailleuse, douce, fluide au boisé flatteur. C'est un brin végétal au final, et gras. Le fin amer sauve grandement les meubles, c'est pas si mal et ça s'est réellement arrangé dans le temps puis c'est devenu alcooleux à J+2. **(*)


Alsace-Pinot Noir Rosé 2006-Coteau du Haut Koenigsbourg-C.Fahrer : Nez discret sur les fruits rouges, sudiste, pommadé et confiserie. Une certaine minéralité et des notes de miel pour clôturer le dessus du verre. à l'intérieur on découvre une matière sur la fraise écrasée intense. C'est sec, de structure moyenne à l'amer marqué et à la finale d'amande. une certaine austérité. Pas gégé *(*)


Coteaux du Languedoc-Le Marteau 2006- Domaine Clavel : Nez sudiste, solaire et sanguin au 1er coup de tarin. L'olive, les épices et un peu de rafle me font penser à un Châteauneuf !! (or il n'y a que 23% de grenache pour 59 de syrah et 18 de carignan). D'emblée la matière se montre tout en puissance. C'est rond, ramassé, à l'équilibre acide/amer excellent et tout en haut de l'échelle si une mesure existait pour cet ensemble.Ensemble épicé à souhaits, douceur de la syrah et puissance de la grenache pour une finale de fraise. cuvée tirée à 8952 exemplaires. ***

Vous pouvez arrêter votre défilement, Le 14 ème "listing de Cr" est terminé...
J'ai volontairement soustrait 3 vins rouges pour un (petit) billet à venir, spécial beaujolais...

Commenter cet article

jull 02/07/2009 23:02

eh bien moi aussi plutot decu... d'habitude (j'ai commencé avec les 03), c'est gourmand tout de suite et presque tout le temps... avec toujours une belle finesse d'ou ma surprise... je vais laisser passer l'été et en regouter une, et le C9P 06?

Docadn 05/07/2009 08:44


Je pense (j'espère !!) que c'est une mauvaise phase, quant au CDP 06, ne les ayant récupéré qu'au mois de mai dernier, je n'en ai pas encore dégoupillé une seule... Et vu la "tronche" du CDR 06
actuellement, je vais là aussi attendre...


jull 02/07/2009 19:00

Avec un peu de retard, je voualis rebondir sur le CdR 06 de Charvin, dont j'ai ouvert la 1ere bouteille il y a 1 ou 2 mois et plutot les meme sensations que toi, sur une bouche dure...
etait ce ton 1er essai? phase ingrate?attendre combien de temps selon toi?
jull

Docadn 02/07/2009 21:42


Salut Julien,
ce n'est pas la 1ere quille de CDR 2006 que je dégoupille mais je dois reconnaitre qu'elle fut largement différente de mes sensations précédentes...
Elle m'a un poil déçu par rapport au plaisir que je prends sur les vins de Charvin...
Je mettrais cela sur une phase ingrate car je l'ai gouté bien mieux par le passée et que tu peux l'oublier 2-3 ans sans soucis...et surtout j'ai constaté que le début du printemps ne réussi pas
particulièrement aux vins de Charvin...


AlainT 21/06/2009 10:00

En vrac, j'ai trouvé que le CDR Guigal 05 gagnait énormément à la longue aération, le 2004 est agréable à boire maintenant (désolé Laurent si tu lis, j'ai dit agréable, pas grand !)
J'ai trouvé très bons les vins du Champ des Soeurs et Laurent Maynadier confondant de gentillesse.
J'ai une bouteille du domaine Clavel "Garrigues" 05, achetée chez ton caviste, j'avais hâte de la goûter, mais j'attendrai l'automne pour le faire, car le Sud en Limousin en été, c'est pas le top !
J'ai aussi du Rolland de By 01, issu d'une FAV, mais je n'ai aucune envie d'y toucher...
Sinon, pour ton post sur le Beaujolais, attends de tester Viornery, à moins que ce soit fait !