Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

Florilège de dégustations Part XVII

20 Décembre 2009, 14:45pm

Publié par Docadn

Petit bilan pré noël avant l'avalanche des bulles, liquoreux, rouges et blancs sacrifiés lors de cette période païenne et où les boucles de ceintures se font plus lâches.
On ne déroge pas à la tradition en présentant d'abord les blancs :

JUIN-2009-0004.JPGAlsace - Sylvaner 2003 - Dopff : Nez pétrolé, fleurs blanches, camphre matiné d'une certaine profondeur et d'une lourdeur équivoques. L'attaque est pétrolée puis immédiatement fraîche relayée par des épices. C'est gras mais vide. Hormis le sr, le pétrole domine de bout en bout. *



Domaine les hauts de la Noëlle - Muscadet Sèvre et Maine 2007 : Jolie poire, fleurs et sucre plus une pointe d'hydrocarbure pour ouvrir le bal. L'attaque fraîche, caressante sur les fruits blancs (pomme et poire), la finale arrive vite et elle est décevante. cela manque un poil de structure malgré un gras et un amer correct. fin perlant et pétrole persistant. **(*)


ab.jpgDomaine Lattard - Marsanne 2004 -Vin de pays des collines Rhodaniennes : Boisé, miellé et très "toasté bourguignon" (oh ça va vous vous énervez pour des clichés qui n'en valent pas la peine, est ce que les bordelais en font des tonnes sur ce sujet ? Non bon alors !!). L'attaque est molle et grasse, petite expression sur la violette et encore ce magasin de meuble qui emplit la gueule. Un poil oxydatif et une finale à l'amer marqué.*(*)

Champagne Gardet - 1er Cru (d'Hautvillers) .Assemblage de pinot meunier (40%) Pinot noir (40%) :
nez brioché, assez discret avec quelques effluves de craie et de poudre pour des bulles nerveuses.L'attaque est dynamique laissant le palais se gargariser de fines bulles. Joli volume et acidité frétillante sans ce coté "végétal" caractéristique de nombres de champagnes pour une finale crémeuse et gourmande sur la poire. ***/***(*)

Champagne Ayala - Brut Majeur : nez végétal sur les agrumes et un dosage qui transpire. En bouche, l'expression est très "chardonnesque", c'est crémeux et sur des agrumes intenses et à la bulle caressante et fine. C'est pas très tendu, mais une certaine fraîcheur et un coté aérien rendent ce champagne fort plaisant avec une finale légèrement toastée. ***

Domaine Jomain - Puligny Montrachet 2007
: Boisé, confiserie, pierre humide et fragrances lourdes flottent au dessus du verre.Attaque florale et un poil confiserie pour une matière " tendue et détendue". Expression de poire et finale épicée et tourbée. **(*)/***

Autrement 2008 - Chardonnay - Vin du pays d'Oc : Floral et bordelais au 1er contact nasal. Pomme verte à la seconde rotation du verre. Attaque sur le bonbec anglois, grasse et doucereuse. Milieu sucré et fruité. L'ensemble est mou, c'est typé sud et pommadé. Bof *(*)

Champagne - Perrier Jouet - Grand Brut : nez léger, agrumes et un poil levurien, pommes au four et miel. Fines bulles nerveuses. Attaque vive, matière un poil dosée, expression sur le pamplemousse. Matière volumineuse portée par ces jolies bulles qui cisèlent parfaitement l'ensemble malgré l'amer marqué. ***/***(*)

René Muré - Crémant d'Alsace (dégorgé le 06/08/09)-Cuvée prestige : bulles au ralenti, nez de champagne matiné de pomme, pierre sèche, un tantinet chardonnesque et finement levurien.L'attaque surprend par la taille des bulles, expression de pomme verte suivie des agrumes. C'est étonnement typé Chablis pour une finale de bonbon anglais et une impression un peu "grossière" coté bulle. **

Domaine de l'Engarran - Vin de pays d'Oc - cuvée Adelys : nez liégeux, poire, fleurs blanches, vernis, pétrolé.Attaque grasse et pommadée, matière volumineuse, expression ligérienne, finale amère pour un ensemble mou et simpliste. *(*)

Crémant de Loire - Dom Nature 2005 - domaine Richou : Nez végétal, levuré, menthe et sucré couronné par une joli cordon de bulles. Attaque vive, à la bulle serrée, la poire apparaît mais aussi une sensation de "dosage" un poil appuyé (alors qu'il n'y a pas de liqueur d'expédition). C'est pas mal mais ça manque un poil de longueur. **(*)

Argentine - Vida Organza - Chardonnay 2009 : Nez fleuri, anisé, typé rhône sud, épicé, miellé. L'entrée est molle mais laisse place au fruit et un acidulé bienvenu mais pas suffisant pour réveiller l'ensemble. Nette impression de gras et de pommadé matinée de poire pour une finale asséchante et amer. *(*)

Champagne - Canard Duchène Rosé
: Sucre, fruits rouges et levure pour de jolis et intenses cordons. Attaque très fruitée, bulles serrées avec une pointe de chardonnay jaillissante, mais cela s'avère là encore un peu mou. **

Champagne - Extra Brut - Larmandier Bernier
( Blanc de Blanc 1er Cru ) : Carton mouillé, fruits blancs et grosse expression d'agrumes et l'observation de grosses bulles. Attaque sur la pomme, bulle caressante, une fine pointe végétale, ensemble délicat, crémeux et ciselé. très belle matière pleine et jolie rétro épicée et amande amère. ***(*)

Savennières Roche aux Moines - Château Chamboureau - Cuvée D'avant 2001
: nez oriental de miel, cèdre, datte complété de vernis et une pointe oxydative. Bouche un poil pharma, douce, un poil déficitaire en structure. Reste une fraîcheur agréable et un léger caractère oxydatif pour une ensemble gras à la jolie rétro épicée et miellée. **/**(*)

Et voili pour les blancs, déjà pas mal de bulles et Noël n'est pas passé. Les rouges a suivre...
et ce p... d'éditeur d'image qui chie dans la colle !!

Commenter cet article

J-C 24/12/2009 10:10


J'peux pas dire mieux, les bulles me montent au cerveau !
Intéressants les blancs.
Vive les rouges !!!


AlainT 20/12/2009 21:57


P..... que de bulles ! Comment veux-tu que je rebondisse là-dessus, j'en bois jamais ! Toi, c'est le cabernet franc, chacun sa croix...
Allez, y'a plus qu'à attendre les rouges, j'ai le clavier tout chaud.
Alain