Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

La Palma à Boire...

9 Octobre 2009, 06:24am

Publié par Docadn

Malgré la suprématie bananière, l'île cultive bon gré mal gré un petit millier d'hectares de vignes.


Mais force est de constater que la vigne a été plantée là où on ne pouvait pas planter de bananiers...


Comme par exemple après l'éruption du volcan Teneguia en 1971 où nombre d'agriculteurs ont exploité ces "nouvelles parcelles" avec de la vigne...

L'appellation "La Palma" est composée de 3 entités géographiques :
  • Hoyo De Mazo (à l'est)
  • Fuencaliente (sud et sud ouest de l'île )
  • Norte Vinos (essentiellement au nord et ouest de l'île)
On compte 16 coopératives actives (donnant lieu à une cinquantaine de cuvées) et quelques rares indépendants.
On y produit toutes les couleurs :

Vin blanc : titrant généralement entre 11 et 14,5% et essentiellement composé de Malvasia,Listan Blanco, Bujarieco, Albillo et quelques autres cépages minoritaires.

Vin doux naturel : Obtenu sans aucune chaptalisation et titrant autour de 22%, c'est la star locale alias Malvasia mais aussi le Sabro, le Grual, le Verdello et le Bastardo (nommés au local Viduenos) qui entrent dans la composition de ce VDN.

Vin Rosé : composé majoritairement de Négramol, d'Almuneco et de Listan et titrant entre 11 et 13%

Vin rouge: vinifié à partir de Négramol et d'Almuneco et titrant comme le rosé.

Tea : principalement produit sur Vinos Norte, ce vin composé de Négramol et d'Albillo est vieilli en fût de pin des Canaries.
Communément appelé Tea de part sa couleur après passage dans le fût, il se caractérise par ses arômes intenses de résine qui ne serait pas sans rappeler la retzina (d'après les spécialistes dont je ne fais pas parti). Il titre entre 11 et 13%.

Sont aussi utilisés les cépages  Forestera, Tintilla, Castellano et encore Prieto.

Historiquement c'est un des rares vignobles à avoir échappé au Phylloxera du 19ème siècle...

Passons au travaux pratiques :


Teneguia - Rosado Seco 2008 - La Palma - Fuencaliente

nez discret, fruits rouges "dilués", groseille et confiserie. Attaque grasse, sucrailleuse, épicée. Un léger amer et un perlant ne suffisent pas à le rendre plus expressif. Ca fait un poil rosé de provence "billette"... Teneguia est la plus grosse Winery de l'île et porte le nom du dernier volcan né... *(*)


Vina Traviesa - Blanco 2008 - Coopérative Virgen Del Pino - Puntagorda

nez de fleurs, pétrolé à tendance "muscat d'Alsace". En bouche la matière se révèle perlante et toujours pétrolée puis laisse place à une jolie fraîcheur. Ca part sur le bonbon anglais plein pot pour une finale muscatée sympa. Mais les gorgées se succédant, le vin valse entre Bordeaux et Alsace. C'est très hétérogène dommage. Mais il a fait la belle affaire sur un excellent chèvre local... **


Vega Norte - Tinto 2007 - Bodegas de la Palma - Tijarafe

Nez rhodanien, acidulé, café, chocolat, camphre et très épicé.Le vin continue sur sa lancée pour délivrer des notes végétales et des fragances de "syrah boisée"...L'attaque est typé bordeaux. L'acidité dérangeante portée par une matière éthérée aux accents végétaux et boisés ainsi qu'à l'amer terribles. Finale épicée et alcooleuse. *

Vega Norte - Rosado 2008 - Bodegas de la Palma - Tijarafe

Nez sur la fraise évanescente. Attaque sur les fruits rouges et amer très prononcé. C'est perlant grossier à la longueur très limitée. Fade et au "pouvoir de rafraîchissement" limité. *(*)


Talgalguen - Tinto 2008 - Juan Jesus Perez y Adrian - Villa de Garafia

réduction au premier coup de narine, puis épices, bois et cosmétique. Attaque acidulée, un poil végétal puis la douceur s'installe.Matière dynamique avec un petit coup de mou en milieu de gueule. L'ensemble est aérien, au bel acidulé et à la trame gourmande.j'aime bien ***
je complète la fiche pour signaler que c'est le vin le plus cher acheté (environ 7 euros) que c'est un producteur indépendant et que c'est aussi le seul vin bio gouté lors de mon séjour et de loin le meilleur...

Et pour comparer le comparable j'ai quand même goûté à 2 vins des "voisins" :


El Grifo - Malvasia Seco 2007 - Lanzarote

Fleurs, agrumes, amandes pour le nez. Bouche compacte et fraîche me rappelant la dégustation du Roussillon lors des dernières REVEVIN. L'ensemble est fruité (sur la poire), très perlant au bel équilibre amer-acide. Dommage qu'il soit un peu court, mais c'est pas mal. **(*)


El Alto - Malvasia Seco 2005 - Fincas las Quemadas - Lanzarote

Nez miellé, agréable, citronné presque ligérien. Attaque grasse (glycérine) toujours sur le miel, moyennement expressive. Un poil de sr et un peu de poire. Je me retrouve là encore dans le Roussillon. Finale un peu épicée. Peu complexe mais sans plus. **

En conclusion, des vins qui m'ont peu convaincu hormis le Talgalguen réussi et atypique de part son mode de production.
Les 2 blancs de Lanzarote sont plus précis et meilleurs que leur homologues de la Palma (2 autres goutés pendant le séjour mais pas de CR de par leur tranparence).
J'attendais une expression plus conséquente du terroir volcanique comme j'ai pu parfois l'entrevoir avec les vins des Açores mais ce ne fut pas le cas...
A suivre la Palma à manger..
.

Commenter cet article

jull 09/10/2009 21:05


Salut Doc, dommage effectivement que ne se soit pas degagé de veritable identité volcanique dans les vins...

J'ai pour ma part dégusté la malvoisie de Lanzarote avec Laurent l'an passé, que nous avions plutot bien aimé, de memoire, bouche sèche, fraiche sans la lourdeur/rondeur qu'on aurait imaginé vu la
lattitude...

jull


docadn 09/10/2009 14:13


Joli sieur Olif !!
"et c'est sous un pont qu'elle poussa son dernier soupir et moi mes premiers sanglots à l'ombre de ce 13ème pilier".
Valéry G.
extrait de "la malédiction du pont de Palma"


olif 09/10/2009 13:03


A quand La Palma cadémique, Doc? Tu la mériterais amplement!