Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

Le Caveau Municipal de Chassagne-Montrachet

26 Septembre 2010, 16:35pm

Publié par Docadn

Et hop, retour en Bourgogne avec une autre adresse hautement recommandable.

 

ete-2010-0597.JPG

 

Désolé pour la palette improbable squattant la façade du caveau municipal de Chassagne-Montrachet.

Caveau, qui a l'énorme avantage de regrouper une grande partie de la (très bonne) production locale.

 

ete-2010-0595.JPG

 

On découvre à l'intérieur, un véritable Harrods pour amateur de vin. Des bouteilles partout, mais pas le temps de détailler les étiquettes, qu'une employée nous tend immédiatement le "livre de cave".

Accueil un peu trop direct à mon humble goût. S'ensuit la question "quel type de vin recherchez vous ?". Tout cela, 20 secondes après avoir mis les pieds dans la boutique...

Je décide d'être aussi direct en annonçant : " je cherche du Saint Aubin, plus particulièrement le "En Remilly 08" de Pierre-Yves Colin-Morey ..."

L'employée se fait immédiatement plus souriante. Elle nous propose de nous installer autour d'un fût pour déguster une sélection de Saint Aubin.

 

Saint Aubin 1er Cru - "En Remilly 08" - Marc Colin & Fils : nez de médicament assez repoussant. L'attaque est très fruitée, douce, sur la poire bien mûre. La finale est épicée. Ensemble peu complexe. **

 

Elle me propose l'autre Saint Aubin de Colin-Morey, en détaillant avec talent et précision, la localisation et les caractéristiques de ce climat par rapport à celui de "En Remilly".

 

Saint Aubin 1er Cru - "La Chatenière 08" - Pierre-Yves Colin-Morey : nez très profond et débordant d'amande. La matière est vive, sur le citron dense. C'est relevé, très acidulé, mais à l'amer marqué et gênant. Je préfère "En Remilly". **

 

Toujours avec le même talent pédagogique, mélant maîtrise de la géographie et leçons de pédologie, elle nous propose :

 

Saint Aubin 1er Cru - "Les Murgers Des Dents de Chien 07" - Vincent Girardin : nez miellé et doux. Attaque idoine qui se délite en milieu de bouche pour laisser place à un amer un poil dérangeant. **

 

ete-2010-0594-copie-1.JPG

 

Le débat est engagé, elle enchaîne en proposant :

 

Meursault - Les Corbins 08" - Vincent Dancer : nez réduit pharmaceutique et très aromatique. Attaque sur les agrumes, puis une jolie poire pour une finale aux amers fins, qui équilibrent très bien l'ensemble. ***/***(*)

 

Chassagne-Montrachet 1er Cru - Les Caillerets 08 : le même nez fumé et un poil réduit que les Caillerets 08 de chez Morey-Coffinet. Attaque citronnée, dense, qui se développe tout en dentelle, équilibrée et à la belle finale évanescente. ***(*)

 

L'animatrice (Laurine, je crois) un peu rentre-dedans du début, s'est transformée en parfaite conseillère, passionnée, répondant très précisément à toutes mes questions. 

Elle m'a littéralement soufflé par sa connaissance pointue des climats de Chassagne-Montrachet et des vignerons qu'elle promeut.

Je suis reparti comme prévu, avec des "En Remilly 08" de P-Y Colin-Morey et "Les Corbins 08" de Dancer.

 

Une cave qui voit passer le monde entier mais qui a été dans l'obligation d'instaurer une méthode peu commerciale, mais dissuasive pour les alcoolos-radins de passage.

Longtemps victime de son statut "d'open bar", le caveau a rincé le palais de nombreux picolos avant d'imposer un ticket payant pour la dégustation.

Cela choque encore pas mal de clients, mais le crachoir ou des achats (50 euros de mémoire), vous éviteront les 10 euros en vigueur.

 

Un caveau sélectif, qui reçoit moult sollicitations des domaines non référencés pour y figurer...

Les tarifs sont, pour certains, pas très éloignés de ceux des domaines.

Une escale incontournable pour embrasser un petit panorama des climats de Chassagne...

Les amateurs de grandes étiquettes pourront aussi cligner des yeux devant les quilles (et les prix) les plus spectaculaires de Bourgogne, avec la sélection des Grands Crus que le caveau assure.

 

 

LE CAVEAU MUNICIPAL (alias le Caveau de Chassagne)

Ets Rateau

Rue du Village Charles Paquelin

21190 CHASSAGNE MONTRACHET

TEL 03 80 21 38 13

Caveau des Grands Crus

tél : 03 80 21 96 06

www.caveaudechassagne.com

Commenter cet article

jull 27/09/2010 20:30


Toutes mes excuses Grand Mamamouchi Escapadeur...
Je viens de relire une énieme fois et j'ai compris la subtilité, moralité, la Valstar rend aveugle!!!


AlainT 26/09/2010 23:08


Ben moi, ce qui me trouble le plus, c'est que je ne reconnais pas le lieu sur la photo ! Dans mon souvenir, ce n'était pas écrit "Caveau Municipal" et il y avait une entrée "commune" avec le resto
"Le Chassagne", que je n'aperçois pas non plus. Par contre, ce qui est certain, c'est que la dernière fois que j'y étais rentré, il n'était aucunement question de dégust payante. Il est vrai que
c'était en 2004 ! Comme le temps passe...


Docadn 27/09/2010 19:21



De souvenir aussi, l'entrée du Chassagne se trouve "désormais" sur le côté de la batisse et elle est uniquement réservée à l'établissement. On y accède par un escalier semblable à celui qui se
situe au fond de la photo... Pour ladite photo, le site donne en effet une autre "version" de la façade... Seule chose sûre de nos jours, c'est 10 euros la dégust de 4 verres...



jull 26/09/2010 22:45


bah j'ai bien lu!!!

tu as préféré En Remilly à l'autre mais tes commentaires en sont pas tres elogieux tout de meme...

pour illustrer ma pensée:
je prefere la 33 export à la valstar, mais je n'en acheterai pas pour autant


Docadn 27/09/2010 19:17



Bah, t'as pas confondu ?? C'est celui de son père que j'ai pas trouvé gégé ainsi que la Chatenière, je n'ai pas REgoûté le "En Remilly 07" (pensant que l'on pouvait goûter seulement 4 vins, à
tort puisque j'ai dépassé ce quota) découvert chez les normands et j'ai pris du 07 que j'avais décrit ainsi :


Saint Aubin - En Remilly 1er Cru 2007 - Pierre-Yves Colin-Morey

Nez réduit, fumé et étonnamment pur. Matière qui confirme la pureté pressentie, en affichant un caractère mêlant
droiture et netteté. Un joli gras, une prégnance de très jolis amers, et les fines épices finales font de cette bouteille, l'une des plus élégantes croisées ce week end. C'est suave et à 2
doigts d'une relative perfection. ***(*)/****


et du 08, le reste ne m'a pas emballé comme tu as pu le lire, mais les 2 achetés (dont un goûté sur place)... "Ils s'appellent tous Colin", donc une lecture en diagonale t'as fait peut-être
lire que j'achetais de la 33 alors que j'ai chopé de la Montagnarde...







jull 26/09/2010 22:10


curieux ca mon ami, tu dis
"nez de médicament assez repoussant. Ensemble peu complexe. **"
et tu achetes quand meme...???
gros becs



Elle me propose l'autre Saint Aubin de Colin-Morey, en détaillant avec talent et précision, la localisation et les caractéristiques de ce climat par rapport à celui de "En Remilly".


Docadn 26/09/2010 22:20



Tu lis trop vite Jullou !!! Relis donc !!!