Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

Le Savagnin dans tous ses états Acte II

24 Mai 2010, 16:57pm

Publié par Docadn

 

C'est au tour des jaunes d'entrer dans l'arène :


REVEVIN 0746


Vin Jaune  - En Spois - Arbois 2003 - Stéphane Tissot : Le nez confirme bien que nous sommes chez les jaunes. Ce dernier est finement oxydatif et se confirme en bouche. On y trouve même des notes fumées qui donnent de l'ampleur et un joli milieu de bouche. Finale douce-amère et tranquille. **(*)


Vin Jaune  - Les Bruyères - Arbois 2003 - Stéphane Tissot : Là encore, un pif de "là bas dit", mêlant confiserie et du macis selon mon voisin de verre. Cette cuvée me paraît plus austère que sa cousine, REVEVIN-0747.JPGmais dotée d'une puissance

de feu redoutable. Finale épicée et c'est un poil moins ma tasse de thé. **



REVEVIN-0748.JPGDomaine Macle - Château Chalon 2003 : "Pffff quel pif..." Ai je noté et un autre terme que je n'arrive pas à relire... Matière épicée et très prégnante et une austérité qui traduirait la jeunesse de ce dernier. **


Arbois Vin Jaune 2000 - Michel Gahier :

Nez miellé, noyau et fumé. Un attaque douce, fruitée et d'un bel équilibre. Dès que le nom apparaît (aprèsREVEVIN-0749.JPG ma note), je comprends mieux pourquoi j'aime. ***


 


REVEVIN-0750.JPGArbois vin jaune cuvée 1992, Stéphane Tissot :

Un savagnin qui s'est bien fait remarquer.

Nez "plongeant "qui exhale des écorces d'agrumes et des notes lactées. Là encore, une attaque tout en douceur, délivrant une finesse et un soyeux de haute couture. Un vin tout en puissance et dotée de la grâce d'une danseuse étoile... J'ai eu l'image d'une pelleteuse qui dépose un oeuf dans une assiette de porcelaine sans casser ni l'un ni l'autre (bon je sais y'a plus poétique comme vision, mais y'avait un spectacle de pelleteuse à St Jean de Monts, désolé)... ***(*)

PS : l'étiquette, elle claque, non ? Sinon plus sérieusement, je vous conseille fortement de lire les infos d'Olif  (le gourou de cette dégust), sur ce "savagnin

mené à la rouge".

 

Place aux sucres


REVEVIN-0751.JPGL'École Buissonnière 2008 - La Maison de Rose (Vin de Table) - Dominique Grand : un joli nez fruité, miellé, fleuri sur des notes d'élevage et qui laisse transpirer un caractère "chardonnesque". La matière propose finesse, miel et épices, pour un caractère aérien avec 80 g de sr annoncés. C'est pas mal du tout.

**(*)/***


Arbois Solstice 2003 - Domaine de la Tournelle - Evelyne et Pascal Clairet : Nez oxy, une pointe de végétal et son contraire en "surmaturation". L'attaque est relevée REVEVIN-0753.JPG(comprendre "épicée" puissance 4 chez les indiens sensibles), mais laisse une bizarre impression de "cul entre deux chaises". Comme pas fini, et c'est le "pas compris" qui l'emporte au final . *(*)

PS : Olif l'a classé chez les "savagnins surmaturés". Étant un élève discipliné, je l'ai classé dans "les sucres" comme indiqué pendant la dégust. J'ai noté aussi les 42 g de sr.




 


Arbois-Pupillin 2007 L'ivresse de Noé - Philippe Bornard :


REVEVIN-0755.JPGDe nouveau le nez typique d'un chardo et un caractère bien lacté. L'attaque est très acidulée, et déclame un beau citron vert que les antillais marieraient volontiers à un rhum endémique... *(*)


Arbois-Pupillin 1998 - Philippe Bornard : Une cuvée estampillée "PMG"

("Pour Ma Gueule" dans le patois vigneron) au nez tradi et de rancio. Un rancio qui s'exprime ouvertement et agréablement du début à la fin de la gorgée. ***




Arbois 2004 - Mélodie - Stéphane Tissot : Un "savagnin de glace" qui REVEVIN-0756.JPGexplose de clou de girofle et de raisin ( quoi de plus normal pour un vin !!). L'attaque confirme le clou du nez et propose douceur, suavité et une figue fraîche sensationnelle. Un ensemble qui tient du magistral pour un des plus jolis équilibres croisés dans le week end. La précision horlogère de Tissot a encore frappé...***(*)/ ****









 

SulQ 2002 - Jean-François Ganevat (Vin de Table) : On part dans les îles avec des parfums de papaye et de mangue. L'attaque est dynamique, avec une belle acidité relayée REVEVIN-0758.JPGpar le miel et une conclusion épicée et gouleyante qui ne laisse pas sulQ, mais qui assoit bien la chose. ***






Les Bulles


 

  Ça va bien - Philippe Bornard : Un vrai bonbec et de la pomme (le côté nature !!) sur les narines. Une attaque un poil REVEVIN-0759.JPGamère, un ensemble un peu court pour des bulles à la croupe trop généreuse pour mon palais de danseuse après cette transjurassienne version "Ironman" (les triathlètes comprendront la chose, les cinéphiles autre chose aussi...).


Moralité (c'est le renard de Bornard qui m'inspire cette facilité) :

Un panorama pertinent, construit avec intelligence avec des "duos - duels"  où la comparaison (si tant est qu'elle pût avoir lieu parfois) avait un véritable sens...

Une aveugle qui ne fait que confirmer mon attachement à Gahier et Tissot. Ma "confirmation" pour Ganevat et ses vins qui m'avaient déjà mis à l'envers à la Dive.

Ce genre "d'épreuve" qui nous fait dire à chaque fois : "Pourquoi j'en ai pas en cave...".

Le traditionnel troc des REVEVIN a exaucé ce voeu....

Merci à Philippe d'avoir osé cette carte blanche et chapeau au roi Olif (il ne pouvait pas rester dauphin toute sa vie !!!).


La traditionnelle (et rare) photo de famille :

 

REVEVIN-0761.JPG

Commenter cet article

J-C 31/05/2010 07:45


Sul Q d'ki ?


AlainT 25/05/2010 15:22


Monsieur Julien, je vous demande de vous arrêter !..
Alain


jull 24/05/2010 22:46


n'avais tu pas une autre photo de la cuvée SulQ???? :-o)))))))