Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

Quilles de fête...

25 Décembre 2010, 18:08pm

Publié par Docadn

Une expression qui devrait être de rigueur à chaque ouverture, chaque découverte.

Le tire-bouchonnage se doit d'annoncer une fête, une joie, une ola, un feu d'artifice, une standing ovation de 17 minutes, des bousculades sur un pont cambodgien...

Parfois, c'est un silence pesant qui suit "le pop à l'ouverture".

Le nectar attendu se mue en catastrophe abyssale, en Mister Hyde, en bide, en  navet, en équipe de France de foot, en idée de Sophie Davant...

 Large et vaste débat sur la pertinence ou non des "mauvaises critiques".

On pourrait en échanger des années lumières durant, aucune chance de tomber tous d'accord.

J'ai, personnellement, toujours pris "le risque" de commenter aussi bien les bons et les mauvais vins vins agréables à mon palais que les navets liquides croisés.

Les éloges sont rarement commentés avec  la même énergie que les "critiques négatives".

C'est ainsi, la passion nous rendant parfois épidermique,

très ou trop sensible ...

Pour illustrer en partie les propos chiants ci-dessus (la bauchérite aïgue me guette t-elle ?), un des derniers CR de l'année sur des bouteilles dont on attend forcément un peu, beaucoup, voire "un peu beaucoup trop" pour certaines puisque c'est la fête...

 

Restos-0035.JPG

 

Drappier - Champagne Brut Nature - Pinot noir - Zéro dosage

 

Un nez classique, sur les fruits blancs bien mûrs, un cordon de bulles nerveuses à la taille moyenne.

L'attaque est miellée, douce, signant une immédiate finesse.

Le déroulé est tranquille, presque trop tendre, avec un fin toasté en filigrane.

Les amers donnent un peu d'ampleur à l'ensemble. La poire cuite ferme le tableau gustatif de cette bulle agréable, fine mais un peu terne au final. **/**(*)

 

Restos-0037.JPG

 

Arbois - Fauquette 2000 - Michel Gahier

 

Ravissante robe or aux reflets orangés. Fin boisé, finement oxydatif, épices, ronce et "notes de fraîcheur".

Attaque un poil austère, qui s'ouvre délicatement, pour virer vers la fraîcheur attendue.

C'est plein, sur la noisette et encore finement boisé.

L'ensemble est plein, riche, fin et d'une complexité folle. Finale très épicée sur le gingembre frais.

J'ai goûté quelquefois la Fauquette, mais je n'ai jamais rencontré ce niveau de complexité dans cette dernière !!

Elle a une profondeur et une subtilité remarquables, que j'ose résumer par l'expression certes galvaudée mais vraie : la grande classe !!

Vache que c'est bon une Fauquette de 10 piges... ***(*)/****

 

Restos-0045.JPG

 

Domaine de Ravanes - L'Ille 1998

 

Le domaine produit 2 cuvées à base d'ugni blanc surmaturé : le Chapitre et l'Ille. Cette dernière contient 100% de raisins botrytisés (contre 30 à 50% pour le Chapitre).

Un nez très oriental mêlant datte et miel, avant que le safran n'impose toute sa puissance.

L'attaque, confirmant le safran outrageant, délivre une matière fraîche, indéniablement orientale, avec une acidité remarquable.

L'impression de boire un sec très aromatique, grâce au fil acide élevé, mais pas aberrant.

Je finis par lui reprocher un côté demi-corps dans l'expression, qui me laisse un poil sur ma faim...

Un Objet Viticole Non Identifiable au vu de son pedigree. **/**(*)

 

Voilà, la première teuf de fin d'année est finie. Pas grand chose à recracher ou à dénigrer...Raté !!

On verra ce que voudra bien nous délivrer le tire-bouchon de la fête,

dans une semaine ...


A suivre

Commenter cet article

J-C 29/12/2010 20:49


Merci Doc.
Joyeuses fêtes à toi aussi !!!


J-C 27/12/2010 09:02


Fauquette, tjs Fauquette ?! Faut qu't'arrêtes, ouais !
Joyeux Noël, le Doc !!!


Docadn 29/12/2010 20:41



Encore Fauquette, toujours Fauquette, never stop Ze Fauquette...


Belles fêtes JC !!