Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

LPV BzH acte II : Le repas.

23 Novembre 2009, 07:00am

Publié par Docadn

14h10, je ne lache pas le stylo pour découvrir tout au long du repas :
le tout fut évidemment servi à l'aveugle comme de coutume.

Novello 2009 - Venetto - Botter Merlot Nouveau - Italie :
Nez de bonbon anglais et de confiserie intenses. L'attaque est super fruitée et gourmande. Je retrouve mon bonbon anglais, c'est vraiment gourmand et c'est la 1ère fois que je goûte un "merlot nouveau".Heureux italiens, même si nos Beaujolais ont vachement progressé, ce Novello est une petite tuerie. ***/***(*)

Morgon 2005 - Cuvée Py (3,14)- Jean Foillard :
nez fruité, et très épicé. La matière s'avère archi pleine,mûre et croquante et d'une classe folle. ***/***(*)



Vin de table L07 - Cristal les murs - Hospices de saumur :
Rafle, épices au nez. Attaque plutôt soyeuse, puis une pointe végétale pour un vin issu d'une vigne plus qu'atypique puisque le pied est planté coté nord passe par un trou d'un mur pour voir ses raisins exposés coté sud (longueur totale des murs :3 bornes !!). Certains évoquent un problème de bouchon que je n'ai pas senti personnellement. **

Domaine Bruno Duchène -La Luna 2008 - Vin de pays de la côte vermeille :
Un fruiiiiiiiit démentiel au nez et toujours ce fameux bonbon anglais. La bouche s'avèrera nu poil pommadée a mon goût malgré ce coté Carbonique lui donnant ce croquant pour un grenache - Carignan (85-15) assez gourmand. **(*)

Domaine Barmès Buecher - Riesling 2004 - Clos Sand - Alsace :
pétrole, pétrole !! fleuri pour une matière grasse, volumineuse et très finement épicée. L'amer est un poil marqué et c'est un poil mollason. **



Château Montus - Madiran 1991 :
nez de terre humide et de sous bois, noyau de prune et poivre.La matière dense signe une fraîcheur et une finesse remarquable qui fait dire à certains "Pauillac" et autres appellations du bordelais. Tout à l'honneur de cette cuvée classique et tout juste majeure. ***/***(*)


Domaine de La pépière - ?? ( j'ai oublié de noter le nom de la cuvée "Moelleuse"!!!):
Écorces d'orange et figue suivis de pommes cuites ouvrent le nez sur un fond "d'eau de puits". Une attaque typée Rancio, miellée, aérienne, fluide sur de remarquables et délicates épices, juste "coupée" par un petit caractère oxydatif. ***

Arbois - La mailloche -Tamino 2006 - Opus Vinum :
désormais officiant sous le nom du domaine de l'Octavin, le vin nous propose son nez "jurassien" et une matière opulente et une expression de jasmin et de thé oriental en bouche. C'est délicat et puissant à la fois. ***





Domaine Serge Tellier -Vouvray moelleux 1989 :
les narines annoncent "attention y'a du lourd qui arrive !!". Miel et parfums d'Orient pour un vin ciselé, d'une puissance terrible et à la plus belle rétro épicée croisé sur ce week end. C'est d'une fraîcheur et porté par une acidité exemplaire pour une finale curry-safran longue. ***(*)

Jacques Selosse - VO - Grand Cru Blancs de blanc extra brut :
nez très nature et sur la pomme acidulée. Attaque fine, bulles délicates, expression là encore nature et brute pour ce rare et atypique champagne cadeau de la maison et de Nicolas...***

Et toutes ces annotations en dégustant l'excellente cuisine d'Emilie, servie par Vincent le sommelier passionné (qui a assuré la préparation de tous les vins) épaulé par le dynamique et toujours souriant Bertrand.

poêlée de champignons d’automne au lard paysan
quasi de veau, légumes anciens cuisinés ensemble jus corsé
Comté 18 mois affiné par la fromagerie Kerouzine, chutney de fruits secs
tarte fine aux poires, glace caramel au beurre salé

Il est déjà 17h00 !! Voilà près de 06h00 que l'on déguste des vins, et il est temps de se dégourdir les jambes et de s'aérer le cortex et de constater une partie des dégats :


 avant de prendre le chemin du débriefing prévu à 19h30 chez Ludo (un des participants ayant eu l'extrême gentillesse de nous proposer des prolongations).
La soirée ne fait que commencer...Et le spectacle fut à la hauteur de nos espérances...


A SUIVRE...

Commenter cet article

docadn 23/11/2009 21:39


Salut Alain,
non point de consensus concernant ma sémantique ligérienne, quand ça poivronne ça poivronne rouge quand ça végète, ça poivronne vert ;-))!!!
PS ; je l'ai trouvé vraiment très bien de Vouvray... Pas le cas de tous.
Laurent,
ce "bouchon ou pas" a causé débat, tu le sais,et je sais que Phil à un "tarin de laser sur cette déviance et ne la pas détecté , perso, rien ne m'a dérangé à part la verdeur...;-))
Jull,
bon c'est combien l'Ha de ce clos Gaimont, on se le fait !!
Bonne soirée à tous


jull 23/11/2009 18:51


Pour le Vouvray et pour changer un peu, pas de Foreau, d'autant que je me pensais que tu en apporterais un! mais un clos du gaimont 1ere trie de serge tellier, superbe terroir qui jouxte le clos
baudoin de Chidaine, la meme pointe de l'auutre coté du mur!
sinon Clos Cristal, pas franchement bouchonnée, mais pas aussi eclatante qu'elle aurait du! et jamais de poivron sur cette cuvée des Murs...
jull


Laurent L 23/11/2009 15:31


Alain, pour le Clos Cristal; il n'a pas pu trouver de poivron, il y avait pour moi un problème de bouteille.

Laurent


AlainT 23/11/2009 07:46


Bien content de voir qu'un Vouvray moelleux est aussi bien noté !
Je note par ailleurs une évolution dans ta formulation à propos du Clos Cristal : "végétal" ? Peux-tu certifier que tu n'as pas senti la moindre petite trace de poivron ?!
Alain