750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EscapadeS

REVEVIN 2010 : Jérémie Mourat & le Warm Up

17 Mai 2010, 19:57pm

Publié par Docadn

Amis buveurs, mangeurs, marcheurs et lecteurs, heureux de vous retrouver...


Après le périple du grand ouest américain (à venir), Escapades fait comme Passionvinloire , une "reprise en douceur" (allez Lolo reprends donc le clavier).

Cette reprise des activités s'est faite par l'intensif & incontournable week end ascensionniste des REVEVIN  à St Jean de Monts.

Comme (presque) tous les ans, je me rends a cette grande messe bacchique. Et j'affectionne tout particulièrement la pré-soirée du programme officiel où les plus mordus d'entre nous, entamons notamment les festivités sur la carte blanche offerte par les 2 Phil à un jeune talent du coin.


REVEVIN-0702.JPG


Pour ce cru 2010, c'est Jérémie Mourat qui a les honneurs de l'ouverture de la 7ème édtion des REVEVIN.

Mourat : une marque et un nom omniprésents en Vendée et dont Jérémie assume totalement l'héritage. Mais ce dernier est venu nous parler de l'aventure du Clos Saint André : Son propre domaine.

Le Clos Saint André, un terroir très réputé (le meilleur dit-on dans le bourg) abandonné pendant près de 40 ans et qui faisait rêver le jeune Jérémie. Il parvient enfin à mettre la main sur cette ancienne propriété de la famille Taittinger en 2006. Imaginez la joie de se voir confier un terroir vierge de tout traitement depuis 4 décennies. Le millésime 2009 est le 1er issu de ce nouveau domaine en démarche naturellement bio.


REVEVIN-0703.JPG



Clos Saint André 2009 : Un chenin au nez fleuri, de bonbec et d'eau de piscine (cherchez pas, moi non plus je sais pas à quoi ça correspond, mais ça me fait penser à ça !!). Matière à l'acidité vivace, mais au fruité très expressif. Un poil de sucre et des notes anisées pour une finale poivrée et un ensemble un poil mou. **


Les Terres Quarts 2009 : 2 tries pour ce chenin au nez semblable au Clos mais un poil moins expressif. L'attaque est moins vive. Là encore sur un fil fruité mêlant poire et poivre blanc et qui se termine par des amers puissants et à la longueur conséquente. **(*)


Grenouillère 2009 : Des vieilles vignes de pinot ragoûtant (le surnom local de la négrette) qui livrent un nez fumé, de la crème de fruits noirs, une pointe de graphite et un soupçon de rafle. L'attaque est là encore joliment fruitée, finement asséchante, mais garde un duo crémeux et épicé agréable. ***


Ne manquait que le pinot noir à l'appel. La Grenouillère plut beaucoup au sieur Olif, qui en vida quelques godets tout en grignotant les gourmandises salées de rigueur.


2 Grenouillère plus tard, les soiffards râlent déjà. Et c'est Laurent qui dégaine le premier :


REVEVIN-0705.JPG


L'Hurluberlu 09 - Saint Nicolas de Bourgueil - Sébastien David


Un nez de cabernet bien mûr (c'est un oxymore dans ma bouche) et concentré. La bouche confirme le nez. Une grosse matière, moins joueuse et joyeuse que le 08 que j'avais adoré l'an dernier. C'est presque trop sérieux pour un vin de soif (la faute à la carbo un poil poussée ?!), mais bon. ***


REVEVIN-0706.JPG


Poulsard Vieilles Vignes 2009 - Arbois - Stéphane Tissot


Là encore, un nez bien mûr et des notes de noyau. Fin sucre à l'attaque et acidulé bienvenu pour relancer la matière. Cela s'avère fort gourmand, avec une fine rafle et de jolis amers finaux. J'aime beaucoup ce véritable vin de grande soif. ***(*)


REVEVIN-0707.JPG


Vin de France - Nature - Marc Pesnot - Melon de Bourgogne


Un petit côté cétone, puis poire et fleurs. Le perlant est bien manifeste et laisse un caractère ""pomme et nature" s'exhiber dans le palais. Un amer final au laser. **(*)


REVEVIN-0708.JPG


Pinot Gris - Neufchâtel 2008 - La Clavenière - Christophe Landry


Des notes de gingembre et d'anis au nez. L'attaque est perlante, molle, anisée et finement sucrée. Une grosse matière déboule lentement avec son cortège de perlant. À nouveau de bien jolis amers au final. **(*)


REVEVIN-0710.JPG


Marceau - Le Blanc 2008 - Vin de Pays des Côtes Catalanes


Un poil de réduction et le duo "boisé-toasté" des cuvées élevées (alors qu'il n'y en a peut-être pas sur cette dernière). La matière est fraîche, marquée par le bois et un poil austère. Mais le caractère complet et la belle rétro épicée en font un joli blanc. **(*)/***


REVEVIN-0712.JPG


Henri Milan - Sans Soufre Ajouté


Un petit cadeau de JC  à la communauté. Un nez très prononcé de fruits à noyau et d'épices. Attaque dense et extrèmement fruitée. Un petit côté terreux et la sensation d'une grenache bien mûre (il y en a, ainsi que du cabernet sauvignon et de la syrah). C'est très bon et fort digeste. ***/ ***(*)


REVEVIN-0713.JPG


Vin de Table français - Sabonite - Marie-Claude & Pierre Bernard


Joli nez féminin (et un poil maquillé). Matière fraîche et très finement astringente. Bien fait. **(*)


Olif annonce alors la spéciale dédicace au Doc... Je suis tout touché par tant d'attention. Le matin même, j'écrivais sur son blog en me moquant de sa passion du Biolay et lui demandait au passage de ramener un bon gamay.. Ni une, ni huit et me voilà avec :


REVEVIN-0714.JPG


Domaine Chahut & Prodiges - Vin de France - La Mule 2008


Des fragrances de prune, de figue et de noyau. L'attaque se fait d'emblée sur la fraîcheur et une amplitude remarquable. Ça "rafle" joliment et c'est d'une gourmandise absolue... J'adore toujours et avec Madame "n'importe quoi" (c'est le second nom de Madame Olif) on liquide la quille. ***(*)


Et seconde dédicace d'Olif pour ma pomme, décidément je suis gâté, c'est mon anniversaire avant l'heure :


REVEVIN-0715.JPG


Domaine Chahut & Prodiges - Vin de France - Coup de Canon 2008


Nez profond, rafle, épices orientales et menthol. Là encore une matière totalement gourmande avec juste un caractère plus épicé que la Mule. Voilà l'autre cuvée de Grégory Leclerc que je ne connaissais pas encore. C'est fait.

***/ ***(*)


Et encore merci Olif !!! Promis, je ne dirai plus de mal de Biolay, juste de ses chansons...


REVEVIN-0716.JPG


Patapon - Domaine Brisseau - Coteaux du Loir


Un pineau d'aunis au nez "nature", solaire et de rafle. La bouche affiche une jolie fraîcheur et un acidulé hélas gaché par l'acidité extravertie. **


REVEVIN-0719.JPG


La Souteronne 2009 - Hervé Souhaut


Tabac et fruits rouges ouvrent le bal. Puis une facette végétale et profonde. L'attaque est finement sucrée, plutôt austère et marquée par un amer qui domine hélas le joli côté "plein" de la chose. **(*)


REVEVIN-0720.JPG


Cairanne 2009 - Domaine Alary


Caramel et rafle pour une matière à l'amer très très désagréable. C'est plus que bof. o


REVEVIN-0721.JPG


Pinot Gris passerillé - Neufchâtel 2006 - La Clavenière - Christophe Landry


nez de sirop de miel et typé "sud-ouest". L'attaque est suave et l'acidité remarquable équilibre un ensemble fort plaisant. ***


REVEVIN-0722.JPG


Richard Leroy - Coteaux du Layon - Les Noëls de Montbenault 2001


Nez ligérien et marocain. J'ai en effet le pif dans un pot de safran de Taliouine. C'est extrêmement prégnant et agréable. Attaque suave, relayée par les épices. C'est juste un poil court et le safran salue une dernière fois le palais avant de disparaître au fond du gosier. ***


C'est sur cette note très orientale que la soirée s'achève (bon il est déjà 01h00 du mat !!) et le lendemain nous avons cours avec le Pr Olif pour une leçon de savagnin...


A SUIVRE...

Commenter cet article
J

Suis d'accord avec toi concernant l'Hurlu, c'est plus un vin d'picole à ce compte.
Tiens, Les Noëls 2001 se sont mieux goûtés que chez Chinbourg... je garde encore la mienne, alors.
J'adore les pifs de Grégory Leclerc, surtout Coup de canon !!!


Répondre
D


Ah ça y est tu débarques lâcheur eternel de REVEVIN !!Il faut que S.David refasse du pif de soif comme en 08, Grégory Leclerc, j'aime beaucoup son grolleau mais sa mule m'émule un peu plus...
Sinon pour les noëls c'était 02 chez Laurent... 



A

Qu'est-ce qu'elles ont les photos ? C'est parce qu'on arrive à peu près à lire l'étiquette si on n'est pas trop bigleu ? C'est bien la moindre des choses avec l'attirail qu'il se trimballe le
loustic !
J'signe pas


Répondre
O

Wouaah! La qualité des photos! Ça en estomperait presque le compte-rendu! Mais je note néanmoins l'excellente tenue des vins neuchâtelois, que je m'empresse de relayer en Suisse voisine.
Et La Mule, comme Le coup de canon, c'est trop d'la balle!

Professorales salutations.


Répondre
A

Alors comme ça, seuls les plus mordus sont présents le jeudi soir ?! J't'en foutrais moi...
Bravo pour l'eau de piscine (j'ai comme le pressentiment que tu vas en offrir quelques autres m3 dans tes prochains crs !) et évidemment pour le safran de Taliouine, fort différent de l'iranien ou
de l'espagnol je suppose !
Pour finir, pas certain que tu seras capable de tenir ta parole par rapport à Benjamin, et c'est bien dommage, car le Pr Olif a bien gâté le Doc de l'Adn...
Alain


Répondre
J

rhhâââââ lovely
enfin!!! tres beau résumé du warm up
pour ma part regouté le blanc et les 2 rouges le dimanche, qui se goutaient bcp mieux quà Villebarou, du coup acheté de la Mule (sinon Coup de Canon c'est 100% grolleau)


Répondre