Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

Tastevin à Saint-Nazaire, les blancs...

12 Novembre 2012, 16:06pm

Publié par Docadn

Vino Vini (une petite "chaîne" de cavistes de l'ouest, 6 boutiques à ma connaissance) fête ses 30 ans. Du coup elle fait une surboum à St-Nazaire... "Tastevin" qu'elle s'appelle la teuf (comme le magasin de St-Nazaire, en fait) !!


C'est dans le hall du cinéma de la ville, qu'elle a convié une grosse vingtaine de vignerons, venus pour l'occasion présenter une cuvée de leur production.


Les blancs au rez-de-chaussée, les rouges sur la mezzanine. Nous démarrons par le frais (je suis en compagnie de Jull alias "la barrique buveuse d'étiquettes sur pattes", ainsi que David alias "le nez du vin version 372 fragrances".


Un billet au style télégraphique, comme mes notes prises entre deux crachats... 

Crémant de Loire – Domaine Richou :

90% chardo, 10% de chenin sur une base 2008. De fines bulles, un poil brouillonnes, une acidité soutenue. Réveil tonique des papilles. **(*)

      DSCF4838.JPG

 

Champagne Philipponnat – cuvée Royale Réserve : zéro dosage, une base 06 avec 75% de pinot, exhalant la "boulangerie à 07h02 du matin", ainsi que des notes fermentaires soutenues. L'attaque est crémeuse, ample, relativement aérienne, à la "tendresse" marquée, pour de jolis amers finaux. **(*)


http://img11.hostingpics.net/pics/260840DSCF4839.jpg

 

Bollinger "Spécial Cuvée" : présenté dans la bouteille au format "1846", 60% pinot, 25% chardonnay, 15 de meunier. Relative déception pour une cuvée que j'aime plutôt bien. Dans notre cas, c'est éthéré, simple, sans profondeur. *(*)/**


http://img11.hostingpics.net/pics/434520DSCF4840.jpg

 

Vincent Carême – Vouvray - Le Peu Morier 10 : Notes soutenues de berlingot et d'anis, pour une attaque tendre, aux amers vifs, à la rétro lente. Pas si mal en fait, même si j'attendais plus de "niaque". **(*)


 http://img11.hostingpics.net/pics/887862DSCF4841.jpg

 

François Chidaine – Montlouis/Loire - Les Choisilles 10 : nez assez discret, relarguant quelques effluves très exotiques. Ensemble très marqué par "l'ananas aux épices", plaisant. **(*)


      http://img11.hostingpics.net/pics/398342DSCF4842.jpg

 

Kientzler – Riesling - Grand Cru Geisberg 08 : nez très "pétro-calcaire" (alors qu'on est sur des schistes marnes de mémoire), à l'attaque suave, fruitée, épicée, à la puissance élégante, à l'équilibre spectaculaire. ***(*)


http://img11.hostingpics.net/pics/847614DSCF4843.jpg 

 

Domaine Huet - Vouvray – Le Mont Sec 09 : réduction et élevage marqués, pour une matière cristalline, fraîche, droite, aux fins sr et aux amers délicats. ***/***(*)


http://img11.hostingpics.net/pics/381697DSCF4844.jpg 

 

Chablis 1er Cru – Vosgros 10 – Picq & fils : nez "chablisien", fumé, à l'attaque fruitée, déliée, finement épicée, à la finale flottante et tendre. **


http://img11.hostingpics.net/pics/438197DSCF4845.jpg 

 

Domaine Pithon-Paillé – Anjou - Coteau des Treilles 10 : nez "angevin", puissant, précédant une jus croquant, "en dedans", aux fins sr, comme bridé (fermé !?). **(*)


http://img11.hostingpics.net/pics/666423DSCF4846.jpg 

 

Domaine Raveneau – Chablis 1er Cru – Butteaux 08 : Nez délicat, qui laisse place à une matière ample, tout aussi délicate que le nez, pleine, à la tonicité comme bridée par un côté "lacté marqué". **(*)

En fin de séance, nous retournons "enquêter" à nouveau sur ce dernier. Le vin est plus tonique, l'acidité plus évidente, l'élégance aussi. ***


http://img4.hostingpics.net/pics/962425DSCF4847.jpg

 

Domaine Leflaive – Puligny-Montrachet 05 : élevage et réduction dominants. Attaque schizo "lâche, puis resserrée, puis à nouveau lâche", très épicée, à la finale flottante, très longue. **(*)

Là aussi, en fin de séance, nous regoûtons. Pomme blette, sensation d'oxydation signent la bouche et le nez de l'échantillon testé. *(*)


http://img4.hostingpics.net/pics/695768DSCF4848.jpg

 

Domaine Coche-Dury – Meursault 09 : fin fruité au nez, matière fluide, glycérinée, épicée, avec une petite touche solaire. **(*)

La seconde dégustation révélera un vin plus longiligne, moins gras, à l'ossature plus élégante. ***

http://img4.hostingpics.net/pics/577938DSCF4849.jpg

 

Agrapart & Fils – Terroirs – Extra Bt : Blanc de Blancs sur une base 07-08, issu de vignes de 20 à 40 piges, à l'immédiate vivacité, bourré d'élégance, aux fruits blancs éclatants, à la bulle superbement calibrée pour le plaisir qu'Eva ne boira pas. ***(*)

 

http://img4.hostingpics.net/pics/804641DSCF4872.jpg

 

Ostertag – Fronholz 09 - VT de gewurztraminer : pif de "litchi typique du gewurzt", au fin perlant, à la sucrosité un poil jaillissante (97 g un poil large), au fin safran final. **/**(*)

 

http://img4.hostingpics.net/pics/803023DSCF4853.jpg

 

Domaine des Tours - Vin de Pays de Vaucluse 07 : 100% clairette, au nez sudiste, de berlingot et d'anis typiques. Une matière grasse, très épicée, mollassonne comme je ne les aime guère dans le coin. *(*)


http://img4.hostingpics.net/pics/423751DSCF4873.jpg

 

Domaine de Montgilet - Coteaux de l'Aubance - Les Trois Schistes 10 : nez de flétri, datte confite, à la fraîcheur et à l'acidité sur le rasoir. Joli jus pour diabétique suicidaire (190 g). ***

 

Transmission terminée pour les blancs...

Prochain télex sur les rouges...

Commenter cet article