Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

Un ibère très rigoureux... Saison rouge

10 Mars 2011, 18:35pm

Publié par Docadn

Je vous disais donc, que l'heure des rouges avait sonné .

Je vous épargnerai la métaphore (trop facile) sur la couleur du vin, la touche ibérique de la soirée et le sport national en vigueur outre-pyrénées.

Je préfère un taureau découpé par un boucher délicat, que livré à un danseur anorexique en paillettes, bouclant son macabre numéro en pantin désarticulé sur la corne agacée de notre bovin affolé ...


Revenons à nos ovins...


P1000310.JPG


La Souteronne 09 - Hervé Souhaut - Domaine Romaneaux Destezet


Le retour du "beaujolais du sud", avec ce gamay solaire, poivré, qui sent le beau végétal.

Attaque suave, très fruitée, sur l'orange sanguine. C'est gourmand, versatile mais un poil bizarre dans sa structure.

Un 09 qui laisse un sentiment d'extraction ou de mûrissement un poil poussé. **(*)

 

P1000311

 

Les Pierres Chaudes - Pinot noir 09 - Julien Meyer

 

Là encore, des notes végétales marquées, un sucre intense, le trait métallique du pinot", un joli poivre blanc pour finir la revue olfactive.

Le sucre se confirme dès le contact lingual. Un joli fruit qui se décline sur la figue sèche et un solaire marqué. Tendre pinot neuf  !! **/**(*)

 

P1000314.JPG

 

Domaine du Possible - Charivari 09 - Côtes du Roussillon Villages

 

Une photo improbable pour ce 100% carignan, au nez magique, mêlant notes anisées, clou de girofle, coton et sang frais. Immédiatement gourmand, soyeux, épicé, doté d'une fraîcheur inouïe. C'est terriblement aérien, et gourmand. Un  vin nature, brut de générosité. ***(*)

 

P1000315.JPG

 

G.D Vajra - Dolcetto d'Alba 09

(Florian, c'est le gars derrière la quille, affichant le sourire typique d'après la 8ème bouteille)

 

Un petit tour dans la botte pour ce breuvage aux airs marins très marqués. Un second nez boisé de "vieille futaille", quand le suivant répond finesse, suie et carbo.

La carbo se répand timidement sur la cavité buccale. Encore trop timide. Un coup de carafe plus tard, la fraîcheur se démarque, une certaine austérité aussi.

Les gorgées suivantes se font pesantes, le vin s'alourdit dangereusement... Nous aussi !! **

 

"Les docteurs es-grenache" se disent qu'il serait temps de revenir aux fondamentaux...

 

P1000316.JPG

 

Côtes du Rhône - La Pialade 01- S.C.E.A Château Rayas

 

Je survole le nez profond, évanescent, pour goûter une morceau de finesse et de volupté. Il y a de la profondeur, du poivre et une digression agréable sur le noyau.

Une rétro sur la suie, la fumée, une finale finement "kirschée". Les spécialistes ne le trouvent pas au niveau requis. Pour moi, c'est pas mal. ***

 

P1000317.JPG

 

Vin de table français - Valinière 01 - Léon Barral


C'est le caneton du 3ème oeuf qui donne le millésime (interdit) de ce vin de table.

Un nez foxé, qui fait rapidement place au menthol, à la garrigue, aux épices et à un joli trait de rafle.

Matière mûre, sur un cassis consensuel, expression poussive et déséquilibrée par la suite. Je vis la même déception qu'avec le Jadis du même millésime.

Comme si cette quille était, elle aussi, sur sa pente descendante. Finissez vos 01  de chez Barral d'urgence (avis superfétatoire, je vous le concède...)  !! **

 

C'est sur cette petite déception que se termine cette très jolie et terrible soirée pour les quilles.

Nos gosiers sont enfin hydratés, nos vessies pleines et nos haleines chargées comme des chouettes repues...

Gracias señores Florian, Nico y Julien. Muchas gracias señora Solen...

(souvenir de 4ème pour l'espagnol)

Commenter cet article

JCfromLivr-esse 13/03/2011 08:27


Du taureau, d'la chouette, du renard... une véritable ménagerie chez cet ibère ?!


Docadn 13/03/2011 15:26



Non, juste des animaux de compagnie déjà cuisinés par notre Maïté nationale pendant sa longue carrière télévisuelle... Ibère pas de temps le vendéen quand il veut pour les commentages
 !!



jull 11/03/2011 20:13


Wahouuuu ca rigole pas!!!
Pas moins de 4 bouteilles que j'aurais bien aimé gouté en votre compagnie, deja fait pour 2 d'entre elles
Souteronne 09, une gourmandise, meme si marqué un peu par le millésime 09, tes notes de RVV2010 en disaient quoi? (mon apport du soir de notre arrivée avec JF(pas de C)D
Valinieres 01, etait une vraie tuerie il y a qq années, quant à Jadis du meme millésime, la derniere goutée en magnum (chez le meme JFD) etait aussi un des plus beau rouge de la soirée pour moi de
memoire, cette touche nature de Barral allié à une belle maturité et une matiere dense et fondue
Sinon Pialade, j'ai une 05 qui dort en cave
Et Dom du Possible, pas regouté depuis tres longtemps, mais j'avais bien aimé les canons (tout en carbo) de son 1er millésime qu'il presentait à une Dive à Saumur il y a presque 10 ans...


Docadn 11/03/2011 21:52



Salut Jull, Souteronne était en effet marqué par ce
côté solaire, je suis allé du coup chercher les notes de RVV 10 et j'avais noté :


Tabac et fruits
rouges ouvrent le bal. Puis une facette végétale et profonde. L'attaque est finement sucrée, plutôt austère et marquée par un amer qui domine hélas le joli côté "plein" de la
chose. **(*)


Donc on retrouve ce végétal et le sucré l'austérité et l'amer en moins, j'ai noté pareil pour le coup...


Pour Barral, vlà le second 01 qui me déçoit alors que Jadis 01 (magnum de lolo) m'avait ébloui chez Jeff !! J'en attendais trop sur la mienne et je me disais que Valinière
01 rattraperait la chose... C'est cuit !! Domaine du Possible, vraie et belle découverte qui confirme la littérature croisée ça et là plutôt
positive...


Pialade, les grand mordus présents étaient déçus, moi j'ai trouvé ça correct (j'ai une 06 qui dort et j'avais goûté 04 aux states, excellent, très au dessus du 01 de ce
soir là)...