Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

Vendredis du Vin # 33: Vin et Chocolat

25 Février 2011, 06:20am

Publié par Docadn

N'ayant osé (totalement) plonger dans la thématique précédente pour "incompétence volontaire avec préméditation", je me joins sans hésiter à un item plus approprié à mes capacités.


vdv33_vin-et-chocolat_II.JPG

Dans ces 2 domaines, je resterai aussi ouvert qu'un enfant de coeur dans la tente d'un curé, pour oser commencer à imaginer les raisons pour lesquelles, on ne porte aucun intérêt à ces 2 drogues licites...

Un alcoolisme déraisonnable et breton (pardon pour le pléonasme) qui vous fait embrasser des piles de pont avec des princesses déchues, un diabète à déraciner des érables ... Hormis ces 2 raisons sérieuses, la faute de goût est de mise...


Miss Crok, qui n'a de commun avec le chocolat que la poire qui sied à son prénom, nous propose donc pour cette 33 ème édition cloutée (rapport avec un barbu illuminé qui avait décidé de ne pas cotiser ses 160 trimestres, s'est fait la belle sans rien dire à personne, pour faire prospérer une petite affaire de cierges et de chasubles) l'accord vin & chocolat...


Parlons d'abord du chocolat. Certainement une des gourmandises les moins écolos du monde pour les occidentaux que nous sommes...

Pas une fève à signaler dans un rayon de 5000 bornes, des conditions de production parfois limites, miraculeusement dominées par le caractère encore paysan et humain de cette culture, alors que sa commercialisation surfe sur une mondialisation bien orchestrée.

Boisson des élites devenue produit de consommation courante, il jouit encore d'une image luxueuse à travers le travail des grands chocolatiers.


J'ai la chance d'avoir un " artisan industriel" (moins gros & prestigieux que Valrhona, mais quand même !!) à proximité de chez moi.  Petite dégustation de plaques :

 

Vins-2011-0202.JPG

 

Chocolat Sao-Tomé (73% de cacao) 

 

Un chocolat africain (Sao-Tomé est une île située au large du Gabon) qui, sous la langue, dégage de fines notes de brûlé.

Le carré se propage sur la langue en dispensant un caractère suave, gras et fumé.

La puissance se décline sur la noisette. La finale est en effet sur les agrumes (citron confit), s'évaporant sur un délicieux praliné prégnant. 

Un chocolat engagé (depuis longtemps) auprès du solitaire et solidaire skipper  Thierry Dubois pour les droits de l'homme autour du monde.  ***(*)

 

Vins-2011-0204.JPG

 

Chocolat Venezuela  ( 75% de cacao)

Une plaque qui offre de la douceur. Un brin vanillée, aux notes torréfiées très marquées. Là encore un acidulé qui donne du peps et un joli pralin final . ***/***(*)

 

Vins-2011-0203.JPG


Chocolat Goviro - A la fleur de sel, crêpes dentelle & amandes caramélisées (67% de cacao)

 

Le chocolat craquant à croquer par excellence.

C'est concentré, là encore fort torréfié, un tantinet trop sucré pour ma pomme. L'assurance de faire bosser son dentiste. Le vrai plaisir relevé de la pointe de sel du réinventeur du CBS.... ***

 

Place au vin...

 

Le classique grenache-ganache (au programme des  REVEVIN 2011) est souvent sollicité.

Une Ebrescade 03, totalement dans l'esprit, a failli être sacrifiée pour l'occasion... 

Puis, mon vieux casier a révélé l'existence de sa dernière locataire. Une quille à la forme étrange...

Un truc oublié, "une erreur de casting" qui a payé lourdement mes facéties bipolaires de cave.

L'occasion de revenir sous les feux de la rampe, de démontrer que j'ai eu raison de l'oublier pour mieux la retrouver...

Bye- bye Ebrescade, direction le Far-Est :

 

Vins-2011-0199.JPG

 

Tokaji 1988 - Aszù - Disznoko- Hungary - 5 Puttonyos

 

Acquise à la fin des années 90 en GMS, elle a patienté, sans soins, au gré des multiples déménagements (le domaine Disznoko appartient aujourd'hui au groupe  Axa , ce millésime est antérieur à leur acquisition).

C'est son jour, comme un Black Swan de casier, elle va danser Le ballet de sa courte vie après 23 ans de gestation...

Une très belle robe ambrée sombre, offrant un très joli nez miellé, safrané, sur un air ligérien.

On voyage dans un verger avec l'abricot, sur un derrick avec le pétrole. Quelques fragrances fumées avant de plonger dans le vif du sujet.

L'acidité donne une immédiate hauteur à la structure. C'est vif, dynamique, aérien, mais relativement court. Le fil acide est continu, soutenu, sur le rasoir...

Le nez évolue sur le miel de sapin et le safran toujours plus prégnant. La matière affiche un équilibre et une jeunesse inouïes. Un sucre savoureux, délicat, aux agrumes intenses.***/***(*)

Avec ce(s) chocolat(s), c'est toppissime !!


La littérature nous apprend que les 5 Puttonyos (auges) garantissent un taux de sucres résiduels compris 120 et 150 g.

Au-delà, il existe l'Aszu Ezsencia affichant plus de 180 g, qui correspond à plus de 6 Puttonyos.

Puis "le nectar" nommé Ezsencia, à plus de 250g et pouvant aller jusqu'à 900 g selon la générosité des millésimes.

 

Chocolat & Tokaji, choco-Tok, duo gourmand dangereux!!

 

 Des précisions sur le  site d'Olivier Poussier pour le domaine.

Pour le Chocolat c'est ICI.

Commenter cet article