Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

Week end chez Les Vikings... Off I-Part II : les Rouges

25 Mars 2010, 18:48pm

Publié par Docadn

Nos guerriers dévorent le pauvre animal en sauce et ses carottes (terribles ces dernières, je me répète, je sais). Pierrothor, après son millier de grammes de barbaque, est à deux doigts d'attaquer la bête, à peine tiède, terrassée par Gildgdarr.
Les rouges sont déjà à la fête :


photos-2010-0013-copie-1.JPG
Pinot noir d'Alsace "Les Pierres Chaudes" 2007 - Julien Meyer

Nez de fraise intense, figue, sanguin et un poil alcooleux. L'attaque est suave, sur un trait métallique et intensément fruitée. Ces petits fruits rouges donnent un peps, une densité et une largeur qui font la révérence à la finale épicée délicieuse. Très jolie cuvée nature et chapeau à Cro-vignon d'avoir situé ce pinot noir en Alsace. ***/***(*)

Un duo est proposé pour les prochaines rasades :


photos-2010-0015-copie-1.JPG

Meursault "La Baronne" 2005 - Séléction René Manuel

Nez vanillé, cosmétique et boisé quasi outrancier. La matière révèle immédiatement une certaine fraîcheur, mais aussi une trame relativement austère et une pointe de rafle. La matière est énorme, voire too much pour ma pomme. Pas fan. *(*)/**

photos-2010-0016-copie-1.JPG

Chassagne Montrachet VV "La Goujonne" 2006 - Hubert Lamy

Là aussi, on retrouve les mêmes caractéristiques nasales que le vin précédent mais avec une touche bien plus féminine. L'attaque est un poil sucrée et la matière déroule tranquillement son fruit et son cortège de bois. L'amer est marqué et pas agréable. C'est à peine meilleur que la Baronne, mais là encore pas fan. **
Franckthor a mis ce dernier sous vide pour le regoûter cette semaine... Alors  ??


photos-2010-0017.JPG

Vosne Romanée 1er Cru - "Les Suchots" 2002 - Chantal Lescure

Nez solaire, profond et extrêmement plaisant avec sa petite pointe de rafle. Attaque suave qui décolle d'un coup, pour tapisser le palais d'un ensemble ciselé, joliment poivré, un tantinet boisé, et un peu court dans un premier temps. Il s'allonge et s'ouvre pour livrer un très beau vin au potentiel qui va faire très mal dans les années à venir. ***(*)

Nouveau duo proposé :


photos-2010-0018-copie-1.JPG

Sancerre Cuvée Prestige 2005 - Christian Salmon

Nez métallique, de sous bois et un poil végétal. Entrée très fruitée avec une pointe acidulée agréable. La matière glisse sans trop d'accroches. C'est frais, sanguin et à la fine sucrosité qui fait penser à 05. L'amer est marqué et un poil désagréable. Il souffre terriblement de son prédécesseur. **

photos-2010-0019.JPG

Sancerre Tradition 2000 - Gérard Boulay

Fine réduction et boisé en début de générique. Cosmétique et confiserie pour clore ce dernier. Attaque d'une fraîcheur absolue. Le vin se fait soyeux, gourmand et superbement structuré. C'est large, aérien et dense à la fois, c'est bon, c'est bon !! Qui peut oser dire après ça que le Sancerre rouge est un vin pour touriste. Cuvée ultra confidentielle (et tout juste mise en bouteille), renversante. Et encore ce satané Boulay. ***(*)

photos-2010-0020-copie-1.JPG

Côte Rôtie "Les Grandes Places" 1998 - Domaine du Monteillet

Le nez le plus élégant de la soirée !! Mûr, sensuel, teinté de rafle et de menthe. Une pointe terreuse. Nous sommes nombreux à partir sur "Rhône sud" alors qu'il s'agit d'une syrah nordiste évoluée sur un joli millésime. La matière confirme le côté mûr du nez. C'est d'une fraîcheur !!! Au-delà d'un visage un peu strict, c'est d'une structure enjoleuse, aux amers prégnants, d'une classe inouïe, à la finale très épicée et d'une longueur stupéfiante... C'est Xtor qui vient de nous gratifier de ce carat XXL ***(*)/****

photos-2010-0021.JPG
Clos Rougeard - Saumur Champigny - "Les Poyeux" 2004

Qu'il est difficile de succéder aux Grandes Places !! Le suivant souffre hélas de commentaires pas très élogieux !! On est bien au pays de Jull & Laurent sur cette bouteille ... Et derrière un nez de rafle, finement végétal et épicé, l'attaque est souple, dense, épicée et un poil austère. L'astringence monte au fur et à mesure. Je finis par clamer que "c'est pas si mal"... pour un breton  et me remémore la dégustation entre collègues de goulot. Il s'ensuit 5 bonnes minutes de discussion sur Poyeux 04, sans savoir que c'est justement elle que nous avons au bout des lèvres. Franck avait comme Laurent lu que les Poyeux 04 se goûtait bien ces derniers temps. Objectivement elle était meilleure que chez Laurent, mais toujours pas au niveau attendu pour ce domaine phare et cette cuvée carafée 08h00... **(*)

photos-2010-0022.JPG
Minervois La Livinière - " La Féline" 2000 - Domaine Borie de Maurel

Le nez le plus démoniaque de la soirée !! Figue intense, prune, noyau, et olive délirante !!! La matière délivre une belle tapenade et les fruits à noyaux du nez, sur un volume démentiel. Les spécialistes du domaine affirment que Féline prend des accents de Sylla avec l'âge... Je n'ai jamais bu Sylla, mais une chose est sûre, Féline 00 c'est bon !! ***

photos-2010-0025-copie-1.JPG
Pauillac- Mouton Rothschild 2001

El Gringo vient de débarquer dans mon verre !! Des notes très marquées de torréfaction et de boisé. La bouche est très bordelaise, droite, classique, finement sucrailleuse et teintée de moka. Le café ferme le peloton de la matière insolente de jeunesse... Une folie de Franckthor qui m'a laissé sans voix sur le coup. ***

Et pour clore cette soirée de dingo (il est 02h00 du mat', et les barbares ont encore soif !!), Xthor nous sert l'OVNI de la soirée :


photos-2010-0029.JPG

Mosel Saar Ruwer Riesling Erdener Prälat 1994 - Domaine Jos Christoffel
"On se croirait au Havre !!" s'écrie un viking. C'est en effet, pétrolé, soufré, gaz de ville et pas des plus glamour côté pif... L'attaque est très pétrolée. Elle développe de jolis sr, une fraîcheur remarquable, sur un perlant typique et volontaire des rieslings allemands selon notre initiateur. C'est terriblement curieux et déstabilisant, mais ô combien excitant pour l'apprenti permanent que je me targue d'être dans le domaine du vin.***

Voilà à peine 08h00 que je suis sur les terres normandes et mon week end prend une tournure "very very good trip".
Encore merci à Franck & Marie pour leur accueil et à tous les vikings pour leur sens du partage...

Commenter cet article

Gildas 27/03/2010 13:49


Message reçu Doc, dans moins d'un mois maintenant !


Docadn 28/03/2010 18:11


Cool !!


Gildas 27/03/2010 08:52


C'est bien celle-ci Alain ! CR à venir, mais c'était très bon, de l'avis de beaucoup.
Pour Boulay Clos de Beaujeu 2008, c'est achetable. Pour le Sancerre rouge Tradition 2000, c'est impossible, malheureusement ! :-(


Docadn 27/03/2010 10:52


Si une âme charitable peut m'intercepter 2-3 bouteilles de Beaujeu 08, je lui en serait très reconnaissant. Pour le Sancerre rouge, je vais donc aussi en faire mon deuil...


AlainT 27/03/2010 06:50


Bon, je ne dis rien, car je connais l'apport ! Indices pour Jull s'il veut continuer à jouer : c'est un domaine qui propose une cuvée 100 % grenache depuis peu, dont la cuvée "vedette" est 100 %
syrah...Pour faire bonne mesure, il y a également une 100 % mouvèdre au programme. Trop fastoche...
J'en connais un qui va acheter plus de Boulay la prochaine fois qu'il ira au domaine, et pas que pour lui ! Me trompe-je ?
Alain


docadn 26/03/2010 23:23


tsss, je suis déçu mon petit Jull,
Boulay, je n'en connaissais que la littérature avant cette dégust et Lescure, j'en ai pas (hélas) un gramme à la maison, tu sais très bien que je ne bois que des vins bâtonnés et moldaves ayant 8
jours de bouteille ;-)))


jull 26/03/2010 23:14


Boulay? ou Lescure?... à defaut de Zinfandel, ou autre shiraz