Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

Week end chez les vikings... Off II et fin

28 Mars 2010, 15:34pm

Publié par Docadn

Nous arrivons au QG de Pierrothor. Il défonce d'une botte rageuse la lourde porte de la cave et pénètre dans l'antre fraîs dédié aux bouteilles.
Il murmure des borborygmes incantatoires tout en reniflant les casiers. Il pousse tout à coup un grognement plus fort que les autres, semblant indiquer qu'il souhaite choisir seul les victimes.
Nous l'attendons dans la salle de torture des vins.

Les acharnés que nous sommes, refaisons le monde et le match de cet après-midi.
Pierrothor réapparaît. Il a les yeux injectés de sang et un filin de bave aux commissures des lèvres. Il a aussi troqué la massue contre une carafe emplie d'un liquide or pâle.

Cette première victime est tétanisée au fond de sa tanière de cristal. Mais son destin va se jouer entre chacun de nos verres.

photos-2010-0087.JPG
Saint Aubin - En Remilly 1er Cru 2007 - Pierre-Yves Colin-Morey

Nez réduit, fumé et étonnamment pur. Matière qui confirme la pureté pressentie, en affichant un caractère mêlant droiture et netteté. Un joli gras, une prégnance de très jolis amers, et les fines épices finales font de cette bouteille, l'une des plus élégantes croisées ce week end. C'est suave et à 2 doigts d'une relative perfection. ***(*)/****

photos-2010-0088.JPG
Puligny-Montrachet 1er Cru - Les Referts 2007 - Bachelet-Monnot

Nez citronné, beurré et de bonbon anglais. Attaque marquée sur la poire, finement sucrée et pleine. Très jolie structure et rétro de bonbon anglais pour un vin complet, mais moins vibrant à ce stade pour ma part, que son prédécesseur. ***/***(*)

photos-2010-0090.JPG
Erdener Treppchen Auslese - Riesling 1990 - Jos. Christoffel Jr.

La dernière salve Xthorienne avec cet autre riesling mosellan. L'incontournable nez pétrolé, soufré et gazeux. L'attaque est doucereuse, dotée d'une superbe acidité. Cette dernière hisse l'ensemble et donne toute l'ampleur, l'équilibre et la fraîcheur à la matière. Comme "son cousin" de la veille, les 100 à 150 g de sr sont transparents, les 7 à 8° en font un vin à coefficient de torchabilité élevé, et c'est toujours épatant. ***(*)

Un Sam havrais  a la gentillesse de me ramener à bon port. Après avoir remercié cent fois tous les acteurs & actrices de ce week end unique, je m'endors en comptant les bouchons, heureusement rares sur la route qui me ramène chez moué le lendemain...
Espérant revoir bientôt cette bande de fous furieux aux grands coeurs !!!

Commenter cet article

docadn 31/03/2010 18:59


Salut J-C,

en effet, cette horde de barbare s'étant sédentarisée, elle a adopté les mœurs locales en mangeant du beurre salé au goûter et en faisant claquer le calbut pour se signaler lors des battues de
bouteilles natures !!!


J-C 31/03/2010 12:20


Les Vikings sont devenus bien accueillants, c'est beau l'progrès ?!

Ai lu que tu participais à REVEVIN, je ne sais pas si je vais pouvoir mais vais négocier ça.