750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EscapadeS

cote de beaune

LPV BzH visite la Côte de Beaune

1 Novembre 2015, 18:23pm

Publié par Docadn

Bonjour,

16 ème rendez-vous pour notre cercle bacchique bretonnant LPV BzH.

Nous devions boucler la boucle ligérienne, mais le Doodle en a décidé autrement !!

Petit détour par la Côte de Beaune, avant de revenir explorer, très vite je l'espère, le Sancerrois .

Petit compte-rendu clinique des vins dégustés, comme d'habitude à l'aveugle, avec la cuisine de Maïté Ligeron qui tente avec nous des expériences culinaires comme d'autres tentent d'arriver à l'heure avec un RER un jour de grève !!

Vu le très bon niveau une fois de plus délivré par "la sorcière néo-végétarienne" de la rue de Paris à Rennes, voilà un sort de cobaye que je souhaite à tous !!

Fleur d'Aligoté (estimé 2014) Céline et Laurent Tripoz

Fleur d'Aligoté (estimé 2014) Céline et Laurent Tripoz

Fleur d'Aligoté (estimé 2014) Céline et Laurent Tripoz.

Nez très fementaire, bulle grossière, un poil demi-corps, matière simpliste avec un citrique appuyé sur la finale.

Très peu charmeur en l'état, déçu à double titre en voyant l'étiquette et le potentiel original "raté" de la chose. *

Bourgogne - Chardonnay 2011 - François Carillon

Bourgogne - Chardonnay 2011 - François Carillon

Bourgogne - Chardonnay 2011 - François Carillon.

Réduction appuyée au 1er nez, peu disert après une aération dynamique, pointe beurrée et caractère timidement élégant.

L'élégance s'affirme en bouche, fraîcheur de bon aloi, finesse et amers classieux, presque vibrants dans l'expression finale, si ce n'est cette petite pointe alcooleuse qui vient ternir le joli tableau. ***

Santenay le Bievaux - L'air de Rien 2012 - Antoine et Rachel Olivier

Santenay le Bievaux - L'air de Rien 2012 - Antoine et Rachel Olivier

Santenay le Bievaux - L'air de Rien 2012 - Antoine et Rachel Olivier.

Nez à l'évidente élégance, très fruité, légèrement anisé, qui se confirme en bouche.

Un "vin schizo", qui présente une très belle "entrée en bouche" avec joli déroulé, élégance et expression, mais qui rate totalement sa "fin de bouche", avec des amers grossiers et un manque d'allonge conséquent. Dommage . **

Saint-Romain 2012 - Alain Gras

Saint-Romain 2012 - Alain Gras

Saint-Romain 2012 - Alain Gras.

Nez peu disert, quasi muet. La bouche montre un caractère plutôt plaisant, mais se "dédouble" bizarrement, comme porté par un squelette et un exosquelette pas du tout taillés pour coexister. Un peu comme si on pouvait boire ce vin sur 2 niveaux à chaque gorgée. Ce manque d’homogénéité me dérange au global, quand l'assemblée hurle sa joie et son désaccord. Finale éthérée peu charmante. **

Bourgogne - Gravel 2012 - Catherine et Claude Maréchal

Bourgogne - Gravel 2012 - Catherine et Claude Maréchal

Bourgogne - Gravel 2012 - Catherine et Claude Maréchal.

Nez "boisé-torréfié" peu sexy, d'une jeunesse aussi rude que "le 1er bouton d’acné du reste de ton adolescence" . En bouche, c'est juste un infanticide à mains nues. Un nourrisson aux amers rédhibitoires, au végétal d'un cab' franc sur pied au mois de juin. Juste imbuvable en l'état... et c'était mon apport. 0

Beaune - Les Beaux et Bons 2013 - Jean-Claude Rateau

Beaune - Les Beaux et Bons 2013 - Jean-Claude Rateau

Beaune - Les Beaux et Bons 2013 - Jean-Claude Rateau.

Un nez archétypique de pinot noir, à la fraise exubérante, un poil "vendanges entières". En bouche, on retrouve un végétal aussi enivrant qu'une déambulation dans le rayon phyto d'un Jardiland. Aucune sympathie spontanée de ma part pour ce vin. 0

Savigny-les-Beaune 2012 - Olivier Decelle et Pierre-Jean Villa

Savigny-les-Beaune 2012 - Olivier Decelle et Pierre-Jean Villa

Savigny-les-Beaune 2012 - Olivier Decelle et Pierre-Jean Villa.

Nez "boisé-grillé", pinoteur à souhait. Une matière immédiatement soyeuse, simple mais efficace. La puissance augmente au fil des gorgées, à l'équilibre attendu depuis quelques verres. C'est très bon, pas d'une complexité folle, mais fort bien gaulé. ***(*)

Ladoix - Les Ranches 2013 - Domaine Bonnardot

Ladoix - Les Ranches 2013 - Domaine Bonnardot

Ladoix - Les Ranches 2013 - Domaine Bonnardot.

Nez discret, aux fines notes de grenadine. Un pinot avec de la mâche... mais rien d'autre !! On en reboit... et toujours rien d'autre. *

Savigny-les-Beaune - Aux Fournaux 2010 - domaine Rapet

Savigny-les-Beaune - Aux Fournaux 2010 - domaine Rapet

Savigny-les-Beaune - Aux Fournaux 2010 - domaine Rapet.

Un nez puissant de cosmétique, qui vous propulse directement dans l'ambiance survoltée d'un Nocibé à la Fête des mères !!

La bouche est agréablement gourmande... mais les amers finaux sont beaucoup trop saillants pour lui laisser son capital gourmand intact. **

Pommard - Vieilles Vignes 2010 - Domaine Loïc Durand

Pommard - Vieilles Vignes 2010 - Domaine Loïc Durand

Pommard - Vieilles Vignes 2010 - Domaine Loïc Durand.

Réduction marquée, robe évoluée, quand l'attaque trompe son monde par sa "jeunesse aboutie". La matière est soyeuse, pulpeuse, puissante. Seule la note finale de "bois brûlé" et le côté un poil court réduisent la majesté de ce vin qui aurait pu être très grand.

Cela reste quand même un très bon vin qui, comme le Finger de Cadbury, aurait mérité d'être un peu plus long... ***(*)

Beaune 1er Cru - Clos des Mouches 2009 - Brigitte Berthelemot

Beaune 1er Cru - Clos des Mouches 2009 - Brigitte Berthelemot

Beaune 1er Cru - Clos des Mouches 2009 - Brigitte Berthelemot.

Le plus joli et le plus complexe des nez de la série des rouges. Il mêle délicatesse, suavité, notes de cerise, graphite, fumée, presque hypnotisant !!

L'attaque est délicate, hyper charmeuse... puis presque plus rien derrière !! Un vin que je qualifie péjorativement de "jupe fendue" (le fait que ce soit une femme qui le fasse est un hasard absolu, nous buvons à l'aveugle pour rappel), ou "slip rembourré" si vous préférez, histoire d'éviter une campagne de sexisme trollage en plastoc !!

Des promesses non tenues après un nez des plus sensuels. **/**(*)

Saint-Aubin 1er Cru - En Montceau 2012 - Marc Colin et Fils

Saint-Aubin 1er Cru - En Montceau 2012 - Marc Colin et Fils

Saint-Aubin 1er Cru - En Montceau 2012 - Marc Colin et Fils.

Retour momentané sur les blancs. Nez salivant, puissant, sur la "tarte aux citrons meringuée". L'évidence de la maîtrise en bouche. Pas un protagoniste ne manque à l'appel. Nous avons l'équilibre, le fruit, l'éclat, les vibrations, la puissance, l'élégance d'un très grand vin. ****

Maranges 2000 - Yvon et Céline Contat-Grangé

Maranges 2000 - Yvon et Céline Contat-Grangé

Maranges 2000 - Yvon et Céline Contat-Grangé.

Nez puissant de citron, qui vire "poire très mûre". C'est un véritable jus de fruits qui déboule entre les badigoinces. C'est hyper gourmand, ça pète de fruits blancs, on en sifflerait des citernes en l'état. ***(*)

Volnay - Vieilles vignes 2011 - Joseph Voillot

Volnay - Vieilles vignes 2011 - Joseph Voillot

Volnay - Vieilles vignes 2011 - Joseph Voillot

Flaveurs "boisées-fumées", à l'acidulé très marqué, mais comme cloisonné dans son expression totale. "Fermé à double tour" diraient les fans de "Prison Break". *

Monthélie 2011 - Pierre Boisson

Monthélie 2011 - Pierre Boisson

Monthélie 2011 - Pierre Boisson.

Retour sur les rouges,avec un nez cosmétique, épicé, très mûr. L'acidité est très haute, les amers là encore un poil saillants. La cerise et l'amande amère s’enlacent agréablement en finale. Plutôt correct dans l'ensemble. **(*)

Ladoix 2011 - Edmont Cornu et Fils

Ladoix 2011 - Edmont Cornu et Fils

Ladoix 2011 - Edmont Cornu et Fils.

Un nez étonnamment "salin-marin", à l’astringence très marquée, asséchante, aux amers rédhibitoires, au caractère global "rustique" qui plaît à certains... pas à moi !! *(*)

Pommard - Paisseaux 2000 - Moillard-Grivot

Pommard - Paisseaux 2000 - Moillard-Grivot

Pommard - Paisseaux 2000 - Moillard-Grivot.

Un nez de "marée basse en plein été" et "iodé-barré" peu rassurant. La bouche signe le constat : bouchonné !! NN

En conclusion, une dégustation où les blancs (peu nombreux) ont été plus brillants moins déçu que les rouges pour ma part.

Marc Colin confirme son rang, quand des "inconnus" brillent en rouge face à des "références". Beaucoup de vin jeunes dans notre casting et une acidité très particulière sur les rouges 11, qui fait qu'on peut quasiment les sortir du lot à l'aveugle en fin de partie...

Voir les commentaires

Balade bourguignonne volume V : Domaine Olivier à Santenay

13 Juillet 2013, 09:51am

Publié par Docadn

Bonjour,

Dernière étape de notre "Tour des Vignerons", avec Antoine (& Rachel) Olivier, installés à Santenay (Côte de Beaune) sur près de 10 ha selon la presse (7,5 selon mon oreille distraite).

C'est Olivier "père" qui nous accueille dans la sympathique cave familiale.

Balade bourguignonne volume V : Domaine Olivier à Santenay

Il nous hydrate rapidement avec :

Santenay 11, à la mise récente, au notes métalliques puissantes, boisées, à l'attaque douce, souple, un poil "fermé" mais très fruité. **/**(*)

Balade bourguignonne volume V : Domaine Olivier à Santenay

Antoine Olivier arrive. Très souriant, volubile, il nous résume rapidement son parcours, avouant, une fois son père parti, que ce dernier a eu un "peu de mal" à lâcher le domaine.

Désormais "seul" aux rênes du domaine, cet ex-ingénieur chimiste a converti le domaine en bio depuis 4 ans, tout en faisant quelques essais en biodynamie...

La dégustation continue avec un Savigny-les-Beaune 1er Cru - Les Peuillets 10, issu de vieilles vignes de 60 ans, aux notes "empyreumatiques" (un adjectif qui fait kiffer les belges enceintes) marquées, à la pointe sucrée, relativement asséchant. **

Balade bourguignonne volume V : Domaine Olivier à Santenay
Balade bourguignonne volume V : Domaine Olivier à Santenay

Santenay 1er Cru -Beaurepaire 11 (vignes de 35 ans, sol argilo-calcaire, zéro pigeage, zéro action mécanique) est boisé au pif, frais au nez, aux fruits rouges intenses (là, je sens l'ombre de la barbe de Pierre de Benoist qui plane au-dessus de mon verre), à la finesse évidente, un poil asséchant. **(*)

Santenay - Les Charmes 08 (vignes de 15 ans) à la réduction tenace, quand la rafle (vendange entière) se fraie un chemin dans une matière serrée, là encore asséchante. **

Il est l'heure d'aller voir les vignes...

La pluie ponctue une sympathique vulgarisation de géologie, mâtinée de pédologie, des terroirs exploités...

Balade bourguignonne volume V : Domaine Olivier à Santenay

C'est au hangar du domaine que nous nous retrouvons pour la dégustation des blancs...

Balade bourguignonne volume V : Domaine Olivier à Santenay

Santenay Clos des Champs Carafe 11 (vignes de 20 ans) "boise et poire" sur une trame monolithique, aux discrets amers. **

Santenay - Les Coteaux Sous la Roche 11(vignes de 18 ans), sous sa réduction marquée, a une acidité un tranchant plus soutenu. **(*)

Santenay - Le Biévaux 11 -L'Air de Rien (vignes de 24 ans) propose réduction et bois, quand la matière fruitée, relativement rondouillarde, s'évanouit sur de jolies amandes en finale. **(*)

Santenay - Le Biévaux 08 - L'Air de Rien a un caractère plus affirmé, de part son opulence, son fruité et l'expression très épicée en finale. ***

Bourgogne - Les 2 Dindes 11, en "hommage" à ses 2 filles, est simple, relativement sudiste, rondouillard. **

Antoine Olivier est assurément un "fou du vin", dont les activités (domaine+ négoce) et les investissements prennent une dimension financièrement vertigineuse pesante quand on observe cela derrière notre carnet de dégust'.

Avec 3,5 ETP* et 100 000 quilles produites, on peut aisément imaginer la fragilité d'un modèle économique domaine pareil avec des conditions climatiques exceptionnellement dramatiques...

Des vins au consensus relatif, sur un millésime 11 apparemment très difficile partout, encore plus discutable après ces 4 jours de dégustation....

Domaine Olivier

3 bis Route de Chassagne,

21590 Santenay

Tél : 03.80.20.61.35

domaineolivier@orange.fr

http://www.domaineolivier.fr/

Caveau : 5, rue Gaudin, 21590 Santenay

*ETP : Equivalent Temps Plein

Voir les commentaires