Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
EscapadeS

Articles avec #paris 9eme

Restaurant Les Saisons, Paris 9ème

11 Novembre 2015, 11:35am

Publié par Docadn

Suite de l'escapade parigote, avec les versions salées des tables picorées.

Nous démarrons dans le IXème arrondissement de la ville, avec Les Saisons.

C'est Jonathan Lutz (ex-Crillon, L’Alcazar et Glou, ce qui n'est pas pour me rassurer pour cette dernière mention) qui drive le piano d'une adresse polymorphe qui a dû coûter plus cher en changement d'enseignes qu'en ravalement de façade (on compte pas moins de 4 noms différents dans l'histoire récente de cette adresse) !!

Accueil souriant par Reiko Lutz, la moitié japonaise du patron-cuisinier, nous découvrons un "resto de poche" sur 2 niveaux, qui n'est pas sans rappeler l'intérieur/l'ambiance d'une crêperie malouine dans la ville close.

Déjeuner à l'étage, à l'escalier casse-gueule, où l’habileté des serveurs semble indispensable pour ne pas ébouillanter les clients avec les plats.

On retrouve tous les "codes du Fooding" : du pain très correct "typé Poilâne", des assiettes plus grandes que les tables (les 60 cm maxi de rigueur), le serveur d'1m82 et 31 kg.

La soupe de panais (9€) est un petit modèle du genre !! C'est la "comfort food" type que j'affectionne en automne.

Même si je tance régulièrement les "légumes anciens à Paris", fatigué de les voir envahir chaque cm2 de nos assiettes, il y a dans ce plat toute la "gra(s)titude attendue" !! La "pointe sucrée", la richesse voluptueuse d'une crème très expressive, à l'écume de cèpes puissante.

La salade César (17€) à suivre (avec un temps d'attente un poil longuet) est des plus basiques. Les gambas sont nombreuses, bien saisies, mais le plat ne fait pas décoller le séant.

Soupe crémeuse de panais et marrons, écume de cèpes

Soupe crémeuse de panais et marrons, écume de cèpes

Une adresse pratique pour le déjeuner, à partir du moment où on accepte une certaine exiguïté, un niveau sonore élevé, ainsi que l'éventuelle diarrhée verbale de 2 connasses-clientes, qui commentent comme de puantes prescriptrices la prestation du moment.

Ayant même cru à un sketch, j'ai cherché partout la caméra d'un avatar de "Connasse", mais non, c'était des vraies, des bios, sans OGM !!

Mais comme dans tous les duos, il y a une surdouée !!

L'entendre parler sans manières au serveur, l'interpeller sans-gêne (alors qu'il sert des desserts sur une autre table) pour lui demander de lui garder un morceau de tarte, s'indigner de constater qu'on ne peut pas changer de plat dans la "formule cheap" (alors qu'avant c'était, paraît-il, possible !!) et de pérorer "je vais le dire sur les réseaux sociaux"...

Aussi, toi la (jeune et très prometteuse) super connasse qui fait tout ce cirque pour laisser moins de 20 € sur la table, qui ne peut avaler plus de 436 calories sinon tes petits doigts boudinés ne pourront plus twitter à la vitesse de la lumière, continue de troller à l'infini sur la toile et n'emmerde plus les serveurs et les clients avec tes caprices de branleuse-anorexique-radine-fauchée et très mal élevée !!

Service et accueil dans le ton pour les pros de la salle, dont je salue la patience et le professionnalisme face à ces vilaines et tenaces bactéries !!

Les Saisons
52 rue Lamartine
75009 Paris
Tél : 01 48 78 15 18
 www.restaurant-les-saisons.com



NB : offres régulièrement disponibles 
sur le site La Fourchette proposant, 
au déjeuner, entre -20 et -30% sur les plats de la carte.

Voir les commentaires

Les Diables au Thym à Paris

5 Octobre 2014, 14:22pm

Publié par Docadn

Bonjour,

Retour dans un quartier qui a laissé exsangue mon pouvoir d'achat et presque intact mon appétit.

Le BAT est déjà très loin, quand on m'invite* à dîner aux Diables au Thym, adresse hors des radars et guides tendances.

Les Diables au Thym à Paris

Eric Lassauce a repris cette table (à son ancien chef) voilà 7 ans.

Passé par la case Senderens, il rame un peu s'évertue depuis à faire sa cuisine, presque dogmatique, très loin des esbroufes à picorer pour hipsters anorexiques et autres trucks à huile pour foodistas aux jeans trop serrés...

Alors forcément, la presse et le microcosme "branchés" n'ont que faire de cette adresse... normale !!

Je retrouve mon collègue de goulot du soir (responsable de ma "débauche éditoriale") que je n'avais pas revu depuis au moins 3-4 ans... 20 kg de moins pour l'un, 8 de plus pour l'autre...

Les Diables au Thym à Paris

Le sommelier étanche rapidement nos soifs avec un savoyard dynamique, à l'acidité diabolique.

Les Diables au Thym à Paris

Je pioche rapidement dans le menu à 38 €, histoire de pouvoir comparer le comparable** !! Un tarif "dans la cible", le soir à Paris, dans les bistrots estampillés chics "(bistro)nomie" !!

D'ailleurs, la déco sobre et les nappes blanches sont raccords avec le "standing" visé par le cuisinier belfortain.

Salade croquante aux supions, quenelle de ricotta / Dos de cabillaud, tian provençal au romarin / Tourte de blettes à la niçoise
Salade croquante aux supions, quenelle de ricotta / Dos de cabillaud, tian provençal au romarin / Tourte de blettes à la niçoise
Salade croquante aux supions, quenelle de ricotta / Dos de cabillaud, tian provençal au romarin / Tourte de blettes à la niçoise

Salade croquante aux supions, quenelle de ricotta / Dos de cabillaud, tian provençal au romarin / Tourte de blettes à la niçoise

  • Une petite salade, tantôt salée, tantôt sucrée, aux multiples textures et épices agréablement juxtaposées. Une pointe finale de clou de girofle, un poil surdosé, gâchera à peine la fraîcheur anisée et la justesse de l'ensemble.
  • L'inévitable cabillaud (je parle pour moi, vu que je prends du poisson 7 fois sur 10) et sa cuisson sur le fil, à coeur, alors que l'extérieur faisat craindre le pire. Le tian passe plutôt pour une ratatouille, tant les légumes sont confits et bons (mention pour la tomate) !!
  • Une première pour moi que de manger des blettes au dessert... en manger tout court devrais-je écrire (ma dernière expérience c'était en 1994 à Lyon) !! Si je ne suis pas fan de la 1ère heure de la fleur d'oranger, elle est assez discrète pour ne pas flinguer la bonne tourte aux blettes qui doit se faire bastonner tous les niçois dont les mères respectives doivent faire la meilleure du monde, la vraie ou je ne sais quoi d'autre !! Par contre pour la glace, c'est bien de la fleur d'oranger... et je ne suis toujours pas fan !!
Les Diables au Thym à Paris
Les Diables au Thym à Paris
Les Diables au Thym à Paris

Sympathiques découvertes bacchiques, animées par un sommelier dont la juste humilité fait honneur à la profession (il a vécu et travaillé 5 ans au Japon, avant de revenir en France).

Je retiens notamment ce pinot noir braucol syrah cabernet franc cabernet sauvignon merlot, syrah La Coquille, rouge aveyronnais produit par Patrick Rols, aux accents naturels et à la digestibilité modèle !!

Une carte des vins serrée, sobre, curieuse, aux tarifs humains, joliment illustrée par une rubrique "C'est dix vins pour enchanter vos palais" mettant en avant les coups de coeur de notre échanson.

A noter, une VRAIE carte des eaux (autre passion de notre sommelier) qui nous change des sempiternelles San-Pé et Badoit !!

Les Diables au Thym à Paris

Puis vint l'heure du digestif, moment propice pour échanger assez longuement avec Eric Lassauce.

Un patron un peu ovni dans ce microcosme gastronomique où la course à la tendance est permanente. Il a décidé de ne pas courir avec les marionnettes des assiettes, en payant cher l'anonymat qui en découle.

Il a l'innocence de croire semble encore croire à la "vraie cuisine", celle qui ne brode pas QUE sur la com', celle qui nourrit, qui apaise, qui gifle, refusant de céder aux sirènes des cuisines éphémères et sans relief du "show-boufness" !!

Si je me plains depuis des mois des copiés-collés sans âme d'un dogme imposé par le Fooding d'une certaine "bistronomie parisienne", voilà assurément l'adresse que je conseillerais à des fourchettes fatiguées des poitrines de cochon cuites 12 jours à 27,86°C et autres céviches péruviens.

Les Diables au Thym
35 Rue Bergère 
75009 Paris
Tél : 01 47 70 77 09

www.lesdiablesauthym.com

*Comme je reproche à pas mal de bloggeurs/bloggeuses de ne pas jouer la transparence lorsqu'ils vont au resto sans payer, pour la 1ère fois dans l'histoire de ce blog, j'ai accepté une invitation à la seule condition d'écrire la "vérité vraie"...

** Vu que je ne prends que des formules ailleurs, pourquoi changer sous prétexte que je ne raque pas suis invité ?!

Voir les commentaires