Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
EscapadeS

Articles avec #pinot noir

Calendrier de l'Avin 2016 #12

12 Décembre 2016, 06:59am

Publié par Docadn

Ça fait longtemps que t'es torchée
Maintenant
Je t'écoute raconter ta vie
En picolant
Si j'avais su qu'un matin
Tu serais là, couchée, cachée, sans élan
Par l'ombre d'un verre
Que j'ai serré si souvent
Comme un impatient

Tu leur dis que ton métier
C'est pas que du vent
Qu'on ne sait pas ce que tu seras
Dans un an
S'ils savaient que pour toi
Avant de tous les oenologues t'étais pas le plus con
Et que c'est pour ça
Que tu voulais faire un vin
Devenu grand

Les joutes et les lois
Ça t'fait pas peur
C'est l'pinot de Pataille
Fallait juste qu'il s'encanaille
Je vais tout avaler
Si vous touchez
Aux fruits de mes victuailles
Fallait juste qu'il se magne

Bien sûr c'est lui qui l'a porté
Et pourtant
C'est moi qui dégoupille son vin
Lentement
Tout ce qu'il peut dire sur soi
N'est rien à côté du sourire qu'il me rend
L'pinot a des ressorts
Que rien ne détend
C'est mon avent

Les jus sont des rois
Ça m'fait pas peur
C'est le Bourgogne de Pataille
Faudrait pas qu'il se taille
Faudrait tout acheter
Si vous trouvez
le fruit de ses entrailles...*

Calendrier de l'Avin 2016 #12

*Librement adapté d'un chanteur peu doué pour le rallye et les baptêmes en hélicoptère !!

Merci à un autre (furieux) Sylvain de m'avoir fait découvrir ce vigneron via un magnifique Clos du Roy 13 !!

C'était le #12 du Calendrier de l'Avent Avin, à vous Oenos !!

 

Domaine Sylvain Pataille

73 Rue de Mazy,

21160 Marsannay-la-Côte

Téléphone : 03 80 51 17 35

Pour accompagner cette douteuse adaptation, vous pouvez toujours essayer de fredonner le texte, ci-dessus, avec la bande instrumentale ci-dessous !!

Voir les commentaires

Balade bourguignonne volume V : Domaine Olivier à Santenay

13 Juillet 2013, 09:51am

Publié par Docadn

Bonjour,

Dernière étape de notre "Tour des Vignerons", avec Antoine (& Rachel) Olivier, installés à Santenay (Côte de Beaune) sur près de 10 ha selon la presse (7,5 selon mon oreille distraite).

C'est Olivier "père" qui nous accueille dans la sympathique cave familiale.

Balade bourguignonne volume V : Domaine Olivier à Santenay

Il nous hydrate rapidement avec :

Santenay 11, à la mise récente, au notes métalliques puissantes, boisées, à l'attaque douce, souple, un poil "fermé" mais très fruité. **/**(*)

Balade bourguignonne volume V : Domaine Olivier à Santenay

Antoine Olivier arrive. Très souriant, volubile, il nous résume rapidement son parcours, avouant, une fois son père parti, que ce dernier a eu un "peu de mal" à lâcher le domaine.

Désormais "seul" aux rênes du domaine, cet ex-ingénieur chimiste a converti le domaine en bio depuis 4 ans, tout en faisant quelques essais en biodynamie...

La dégustation continue avec un Savigny-les-Beaune 1er Cru - Les Peuillets 10, issu de vieilles vignes de 60 ans, aux notes "empyreumatiques" (un adjectif qui fait kiffer les belges enceintes) marquées, à la pointe sucrée, relativement asséchant. **

Balade bourguignonne volume V : Domaine Olivier à Santenay
Balade bourguignonne volume V : Domaine Olivier à Santenay

Santenay 1er Cru -Beaurepaire 11 (vignes de 35 ans, sol argilo-calcaire, zéro pigeage, zéro action mécanique) est boisé au pif, frais au nez, aux fruits rouges intenses (là, je sens l'ombre de la barbe de Pierre de Benoist qui plane au-dessus de mon verre), à la finesse évidente, un poil asséchant. **(*)

Santenay - Les Charmes 08 (vignes de 15 ans) à la réduction tenace, quand la rafle (vendange entière) se fraie un chemin dans une matière serrée, là encore asséchante. **

Il est l'heure d'aller voir les vignes...

La pluie ponctue une sympathique vulgarisation de géologie, mâtinée de pédologie, des terroirs exploités...

Balade bourguignonne volume V : Domaine Olivier à Santenay

C'est au hangar du domaine que nous nous retrouvons pour la dégustation des blancs...

Balade bourguignonne volume V : Domaine Olivier à Santenay

Santenay Clos des Champs Carafe 11 (vignes de 20 ans) "boise et poire" sur une trame monolithique, aux discrets amers. **

Santenay - Les Coteaux Sous la Roche 11(vignes de 18 ans), sous sa réduction marquée, a une acidité un tranchant plus soutenu. **(*)

Santenay - Le Biévaux 11 -L'Air de Rien (vignes de 24 ans) propose réduction et bois, quand la matière fruitée, relativement rondouillarde, s'évanouit sur de jolies amandes en finale. **(*)

Santenay - Le Biévaux 08 - L'Air de Rien a un caractère plus affirmé, de part son opulence, son fruité et l'expression très épicée en finale. ***

Bourgogne - Les 2 Dindes 11, en "hommage" à ses 2 filles, est simple, relativement sudiste, rondouillard. **

Antoine Olivier est assurément un "fou du vin", dont les activités (domaine+ négoce) et les investissements prennent une dimension financièrement vertigineuse pesante quand on observe cela derrière notre carnet de dégust'.

Avec 3,5 ETP* et 100 000 quilles produites, on peut aisément imaginer la fragilité d'un modèle économique domaine pareil avec des conditions climatiques exceptionnellement dramatiques...

Des vins au consensus relatif, sur un millésime 11 apparemment très difficile partout, encore plus discutable après ces 4 jours de dégustation....

Domaine Olivier

3 bis Route de Chassagne,

21590 Santenay

Tél : 03.80.20.61.35

domaineolivier@orange.fr

http://www.domaineolivier.fr/

Caveau : 5, rue Gaudin, 21590 Santenay

*ETP : Equivalent Temps Plein

Voir les commentaires

Balade bourguignonne volume IV : Domaine François Lumpp à Givry

10 Juillet 2013, 06:22am

Publié par Docadn

Bonjour,

Nous sommes toujours en Côte Chalonnaise, du côté de Givry, pour découvrir le Domaine François Lumpp.

L'accueil est aussi chaleureux que la présence d'un anorexique dans un concours de culturisme... assez spécial !!

Madame Lumpp a le "désagrément" de découvrir que c'est son mari qui a fixé le rendez-vous, qu'il vaque à ses occupations, qu'elle va devoir "faire le job" à sa place !!

Balade bourguignonne volume IV : Domaine François Lumpp à Givry

Passé ce flottement, elle embraye sur l'historique et les pratiques culturales du domaine.

Ce dernier est né de la scission d'un domaine géré, au départ, avec son frère Vincent Lumpp.

François Lumpp "redémarre" donc en solo, en 1991, à la tête de 3,5 ha qu'il complète par des achats de friches qu'il plantera avec des sélections massales (notamment du Clos de Tart).

Balade bourguignonne volume IV : Domaine François Lumpp à Givry

Le couple est aujourd'hui à la tête de 9,5 ha (7,5 en rouge, 2 en blanc), mené en "conventionnel", à savoir, traitements, mais pas de désherbants chimiques...

Le domaine emploie 3 ETP*, produit 45 000 bouteilles les bonnes années, autour de 35-38 000 quilles ces dernières années.

Balade bourguignonne volume IV : Domaine François Lumpp à Givry

Madame Lumpp qualifie l'année 2011 de "complexe", quand 2012 est considérée comme "normale".

Elle insiste sur l'évolution de leur clientèle, composée à 30% de particuliers, devant les cavistes (20%), derrière l'export (45%). Une variation qui les a menés au statut (revendiqué) de "domaine le plus cher de Givry"..

Balade bourguignonne volume IV : Domaine François Lumpp à Givry

Givry - Clos Des Vignes Rondes 11 : issu de 50 ares plantés dans les années 80, vendange entière pressée, zou dans la cuve, un peu de levures exogènes, 30% de fûts neufs, on attend 1 an... cela donne un nez "boisé-beurré typé chardo", un jus très fruité, à l'acidité tonique, au joli équilibre, long, épicé, voire pimenté en fin de bouche. ***

Madame Lumpp commente toujours la dégustation, précisant que la chaptalisation est très rarement pratiquée, que la recherche de l'acidité est toujours visée.

Toujours en blanc, Givry 1er Cru - Crausot 11 fait aussi dans la "planche beurrée" au nez, quand la matière délivre des fruits intenses provoquant une bave généreuse de boxer auréolée d'un côté salivant puissant. C'est large, épicé, là encore très pimenté... ***

A la demande de Madame Lumpp, tous les fonds de verre non dégustés sont récupérés pour l'ouillage...

Balade bourguignonne volume IV : Domaine François Lumpp à Givry

Place aux rouges, dont la dernière mise ne date que de 2 mois (après une première en décembre).

Givry 1er Cru - La Brûlée 11 propose son nez forestier additionné de vanille prégnante, pour une attaque immédiatement asséchante, quand la suite est plutôt "gouleyante mais ténue"... **/**(*)

Givry 1er Cru - A Vigne Rouge 11 a le nez de la finesse évidente. Finesse qui se confirme en bouche par une élégance et une fraîcheur salvatrices. L'ensemble est charnu, très finement asséchant. ***

Givry 1er Cru - Crausot 11 signe un nez très frais et aérien, quand la matière se fait "crémeuse", foncièrement trop jeune. **(*)

Balade bourguignonne volume IV : Domaine François Lumpp à Givry

François Lumpp apparaît, jette un borborygme proche du "bonjour", puis disparaît...

Sa femme ne tarit pas d'éloges sur son mari, pointilleux, limite obsessionnel pour tout ce qui touche son travail... à la vigne comme au chai !!

Les 2 photos du chai donnent un aperçu du monomaniaque qui sommeille en François Lumpp, poussant le vice jusqu'à aligner ses barriques... au laser !!

Fin de la dégustation, les acheteurs doivent patienter jusqu'à ce que leurs bouteilles se parent d'une étiquette collée au dernier moment...

Des vins effectivement "soignés", assez hétérogènes en terme d'expression, au boisé forcément généreux vu l'âge des échantillons goûtés, mais à qui ils manquent "l'étincelle potentielle" pour me faire ouvrir le larf portefeuille !!

Une gamme de prix effectivement "ambitieuse" pour le fauché radin prudent qui sommeille en mon conseiller bancaire...

Après, pour l'accueil, si vous aimez les ambiances débridées des défilés militaires soviétiques, ce domaine est pour vous...

J'exagère un poil, mais juste pour avertir les futurs visiteurs de la tonicité un poil austère de la maîtresse du chai, qui après une ou 2 réparties peut s'avérer moins tendue, voire sympa !!

Domaine François Lumpp

Le Pied du Clou

71 640 Givry

Tél : 03 85 44 45 57

domaine@francoislumpp.com

Sur rendez-vous uniquement (déconnez pas, je dis ça pour vous !!!)

Voir les commentaires

Balade bourguignonne volume II : Domaine Aubert & Pamela de Villaine à Bouzeron

5 Juillet 2013, 21:58pm

Publié par Docadn

Bonjour,

Je quitte Nicolas Maillet, pour rejoindre, dans un élan de folie totale, une secte aux allures anodines.

Un groupuscule normand qui, une fois le tire-bouchon en main, s'adonne sans scrupules aux sacrifices en série...

Balade bourguignonne volume II : Domaine Aubert & Pamela de Villaine à Bouzeron

Le Cercle de Maigremont est en pèlerinage annuel dans les vignes.

Cette année, c'est le Mâconnais qu'ils ont choisi comme camp de base, pour des visites "en étoile" qui nous mèneront notamment en Côte Chalonnaise, sur celle de Beaune, voire en Nuits pour les plus alcooliques courageux...

4 jours de régime gros bide généreuses ventrées, assorties de grand n'importe quoi liquide gargantuesques rasades de raisins fermentés sont au programme de ce long week-end de l'Ascension...

Le pot de bienvenue au camp de base N°1

Le pot de bienvenue au camp de base N°1

Je vous épargne les images insoutenables de ces soirées de mormons dépressifs, pour vous détailler le "coeur" de ce "salon d'alcooliques normands (et franciliens) à la campagne" !!

Sachez qu'avec "seulement" 2 mois de décalage entres ces visites et le compte-rendu, vous allez lire ICI, un témoignage "à chaud" comparé à celui du Cercle de Maigremont !! Ce dernier risquant de paraître après la libération de tous les otages français dans le monde...

A l'instar du "carbone 14", le "Gildas 14" est aussi un procédé de datation très fiable !! Prenez n'importe quel article de son blog, soustrayez 14 mois à la date de parution, vous aurez la date réelle de l'évènement résumé...

Balade bourguignonne volume II : Domaine Aubert & Pamela de Villaine à Bouzeron

Nous démarrons par la Côte Chalonnaise, au sud de Beaune, à Bouzeron, au Domaine Aubert & Pamela de Villaine...

De Villaine : un nom qui restera sûrement à jamais associé au mythique Domaine de la Romanée Conti...

Sauf que le couple est plus discrètement à la tête de ce domaine depuis le début des années 70, car Madame "aimait bien Bouzeron"...

A gauche : une normande qui se demande à quelle heure on mange - au centre : Pierre de Benoist au téléphone - à droite : 3 américains (importatrice et clients)

A gauche : une normande qui se demande à quelle heure on mange - au centre : Pierre de Benoist au téléphone - à droite : 3 américains (importatrice et clients)

Depuis une dizaine d'années, c'est Pierre de Benoist (neveu d'Aubert de Villaine) qui tient les rênes dudit domaine.

Très tôt, l'évidence de la culture "bio" s'est manifestée. Certifié "bio" en 97 (depuis 82, en pratique, selon P. de Benoist), en "biodynamie" depuis 8 ans maintenant...

Il faut mentionner des essais de musicothérapie et d'aromathérapie...

Aujourd'hui, le domaine s'étend sur 22 ha, dont 10 d'aligoté...

Ce dernier est la référence du domaine, face à la "dégénérescence" du chardonnay (dixit P. de Benoist).

"L'aligoté doré" (dont un conservatoire a été crée) est, selon son défenseur, un cépage "aromatique" contrairement au chardonnay qui est un cépage "neutre" (ils en cultivent quand même, ainsi que du pinot noir).

Au premier plan à droite, un échantillon flou du "Gildas 14", daté ici de 2 mois...

Au premier plan à droite, un échantillon flou du "Gildas 14", daté ici de 2 mois...

Pierre de Benoist nous détaille rapidement les méthodes de vinification.

Pour les blancs : 1 an de cuve pour tous, depuis l'(d)ébourbage jusqu'à la fermentation malolactique (avec le souhait de les faire toutes, dans la mesure du possible).

Pour les rouges (3 + 1 Santenay en 2012), des cuvaisons de 12-15 jours (30 pour le Santenay, peu éraflé voire pas du tout), puis barriques...

Mais la star, c'est l'aligoté, donc on cause de l'aligoté !! P. de Benoist est très bavard, passionné surtout !! Il faut l'écouter parler des terroirs marneux et d'argile de Digoine comme le "best" pour l'aligoté.

Il faut aussi l'entendre conjuguer des verbes aiguisés à l'encontre de Bettane et de ses "vins de fruits"... "alors que le vin devrait avoir le goût du raisin" selon notre jeune barbu à la diction précise, au discours objectivement pragmatique...

Balade bourguignonne volume II : Domaine Aubert & Pamela de Villaine à Bouzeron

Un vigneron qui serait capable, dans sa plaidoirie, de lever des "troupes de naturistes du pinard", quand il avoue une certaine allergie au soufre !!

Un "gentleman farmer" (dans la gestuelle, le regard, comme dans les vêtements, Tonton Aubert n'est jamais loin) qui ne manie pas la langue de bois (qu'il déteste aussi quand il est massivement présent dans le vin), avouant franchement "goûter plus de vins dégueulasses en bio et biodynamie qu'en traditionnel..."

(Il y aurait 12% de vins en culture "bio" en Bourgogne selon ce dernier)

Balade bourguignonne volume II : Domaine Aubert & Pamela de Villaine à Bouzeron

Pour notre séance, 3 bouzeron, 1 chardonnay et 1 pinot noir sont programmés.

Bouzeron 11 est immédiatement "variétal" au nez, puis gras et très beurré à l'aération !! L'attaque est tendre, "droite avec de l'embonpoint", fruitée (ouf, il ne m'a pas vu écrire ça !!), acidulée, aux jolis amers. L'ensemble développe un crayeux évident, pour de jolies épices finales... un vin plus complexe que prévu **(*)/***

Bouzeron 89 09 a le nez pommadé d'un vin sudiste, "l'anis étoilé d'un pastaga sous la cagna". Une attaque large, ample, un poil lâche "aux 3/4 du milieu de bouche". Ensemble épicé, ethéré, souple, salivant (je vous rappelle que ce sont des notes gribouillées, j'suis pas Albert Camus, ça se voit non ?!). **(*)

Bouzeron 07 a le même nez variétal que 11, le métal en plus !! Une matière très fruitée (je tremblais en écrivant cet adjectif, voyant déjà le barbu devenu fou, m'arracher la langue avec ses dents, comme dans Midnight Express), tranchante, vive, équilibrée, citronnée (merde, j'ai pas trouvé le raisin !!). C'est super bon !! ***(*)

Bourgogne - Côte Chalonnaise - Les Clous 06 "boise", "beurre" et "champignonne" généreusement au nez. Une matière souple, pleine, "tannique", épicée, aux amers longs, mais à la sècheresse en filigrane. **/**(*)

Balade bourguignonne volume II : Domaine Aubert & Pamela de Villaine à Bouzeron

Mercurey - Les Montots 00 donne dans le même registre olfactif que Les Clous précédent, la vanille et le métal en sus. J'ai la "grande honte" de trouver de la framboise, quand le vin caresse délicatement la paroi buccale, lancinant, souple et "sexy wine". ***

Petit bonus, avec ce Mercurey 93 aux parfums puissants de grenade (non, pitié monsieur, laissez-moi ma langue !!), au joli grain tannique, plein, frais, juteux, mais asséchant au possible en fin de bouche. **

Sur chacun des vins, Pierre de Benoist a tenté de nous donner sa vision "globale" de la fleur au vin, dont il est le seul détenteur au moment de la dégustation.

Un personnage très ancré dans la notion de "lumière" et des 5 sens qui nous entourent...

Un discours, une approche du vin et de ses terroirs que j'ai trouvé très "telluriques" (je lui en ai fait part), aux antipodes des discours très, voire trop, calibrés d'autres vignerons... dont on ne peut occulter, à ce stade, la prépondérance de la biodynamie et de ses effets dans cette vision !!

Au-delà de ma perception (toute personnelle) assez ésotérique de cette "conception physiologique de la vigne et du vin", il n'en demeure pas moins que les vins du Domaine de Villaine sont bien plus convaincants que ceux goûtés au début des années 2000 !!

Une visite et une dégustation qui ont attisé derechef ma curiosité grandissante pour l'aligoté, dont jusqu'ici seuls les De Moor m'ont offert les plus belles gorgées !!

Domaine A & P de Villaine

2 rue de la Fontaine

71150 Bouzeron

tél : 03 85 91 20 50

contact@de-villaine.com

www.de-villaine.com

Sur rendez-vous uniquement

Voir les commentaires