Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
EscapadeS

Articles avec #un p'tit resto en bzh

Ce coup ci c'est le mien !!

26 Mai 2008, 07:10am

Publié par Docadn


Petite pause dans mes écrits pour fêter mon anniversaire (je suis arrivé le jour de la fête des mères et 40 printemps plus tard c'est le lendemain de la même fête). après une escale sur l'ile de Batz (que je détaillerai plus tard), je me vois convié à l'une des grandes tables du monde (il a intégré ce prestigieux cercle de 146 adresses cette année) :
Patrick Jeffroy. C'est le 28 Mai 2000 que ce dernier à repris "l'hotel de La falaise". Il y a installé 12 chambres avec vue sur l'océan et un restaurant à la vue tout aussi éblouissante.


Un apercu du panorama de notre chambre (l'ile verte). Cette dernière est classique, agréable, confortable et bien équipée.


Prenons donc le chemin de la salle du restaurant pour nous asseoir et assister au spectacle culinaire maritime. Nous ouvrons le bal par un blanc de blanc de chez Gonet savamment dosé tout en explorant le bottin des vins. La sélection est plutôt intéressante et elle laisse la place aux "dits petits vins" à des prix très intéressants. Je me laisse faire et suis les recommandations du sommelier sur sa proposition face au menu choisi.  Ces derniers portent le nom d'embarcations et s'étalent entre 36 (déjeuner) et 119 euros. J'embarque sur un cormoran (bateau de petite plaisance de 1922) à 87 euros. Et c'est parti pour presque 3h00 de croisière.

Les amuses bouches



L'éclair à la langoustine est délicieux, la crème au citron et oeufs de saumon est délicate, la tomate cerise en pomme d'amour gouteuse et la chantilly de la verrine avocat-betterave au wasabi frais est remarquable de puissance et de juste dosage.

Grosse Langoustine rôtie, asperges verte et crème de mousserons,


Foie Gras de canard rôti et Homard bleu, petit pois, jus beurré de livèche.


Il s'agissait d'une seule entrée "double", la langoustine est cuite au millimètre et les mousserons parfumés et justes fondants. Idem pour le troncon du bleu des océans. Une réserve sur le foie gras parfaitement cuit mais hélas pas dénervé.Les asperges sont croquantes & fondantes.

Filet de bar au beurre d'herbes fraîches, marmelade d'oignons rosés de Roscoff au citron confit, petit violet.


Le filet de bar est extraordinaire (en même temps c'est mon poisson favori donc pas très objectif) de texture et de finesse. Le beurre d'herbes frâiches m'épate. C'est puissant et doux à la fois (je ne veux même pas savoir la dose de beurre pour réaliser une telle texture). La marmelade est classique. Une très belle interprétation d'un prince de la mer.

Terrine de Roquefort aux fruits secs et pain de mie au cacao.


Très joli travail de recherche sur un fromage difficile d'accès. Le pain de mie est excellent.

Noir chocolat barre "Magaro Madagascar" aux gariguettes et fruits rouges, sorbet cassis.



Un des meilleurs desserts gouté a ce jour. Le chocolat est divin, les gariguettes au top, et le sorbet cassis acide et sucré comme je l'aime.

Puis les mignardises et les tisanes maison


Mignardises classiques (une mention pour le macaron aux fruits de la passion). Les tisanes elles sont là aussi exceptionnelles (celle aux fruits rouges notamment).
Ah j'oubliais et avec tout ça nous avons découvert et aimé :



Un nez comme je les déteste, peu expressif, pas avenant du tout, la litière de chat quoi !!. En bouche c'est d'une complexité folle. C'est gras, complet, pas trop boisé et minéral. Il s'est  plié à chacun des plats, sans les écraser ou se faire écraser (comme l'aurait peut être fait un bourgogne destination vers laquelle j'avais fait mon choix au départ).Un bon choix de notre sommelier encore merci.
La soirée parfaite s'il n'y avait pas eu ce mariage (déplacé) dans un tel lieu. La trentaine de convives aux décibels de bal de village de fin de soirée auront gaché ce grand moment gastronomique. La remarque fut faite le lendemain à Me Jeffroy qui pris note de ne plus renouveller cette expérience désagréable pour les autres tables. Patrick Jeffroy était aux manettes (ca nous changent des chefs en "délégation permanente" dans leurs cusines) et avait la lourde charge de ramener tous les plateaux vides de service en cuisine. Si je dois rajouter un petit reproche, c'est peut être la touche un poil trop classique de sa cuisine de haut vol.Les notes de wasabi frais, wakamé et autres algues Nori sont presque trop discrêtes aujourd'hui. Le restau semble être en voie d'agrandissement les travaux sont en cours... La nuit fût très calme et le petit déjeuner en salle avec le soleil enfin de retour fut le final de cette parenthèse enchantée...



Voir les commentaires

Jardins & verger...

19 Juillet 2007, 21:38pm

Publié par Docadn

Petite escale à quelques lieues de chez moi au château de Kerambar'h pour y découvrir dans un premier temps le restaurant de l'Orangerie.

DSCN2524.JPG
Ce resto est réservé "aux amateurs de jardin". La carte propose sobrement une assiette du potager déclinée en 3 versions : Crudité , poisson & volaille.Les légumes étant produit sur place. C'est frais, idéal les jours de canicule (si si ca reviendra vous verrez !!) et très copieux .Service aimable au choix sur la terrasse calme ou à la fraîche dans la jolie salle au murs épais.DSCN2519.JPG
                    DSCN2514.JPGDSCN2518.JPG             DSCN2510.JPG

Le vin Chinon domaine de la Pérrière 2005 est largement oubliable.Tout ce qu'on ne souhaite pas rencontrer dans un vin : trop boisé, trop vert (même sur 2005 ca existe) trop amer...
Puis en guise de digestion, partons à la découverte des jardins remarquables reconstitués selon les plans médiévaux et s'étalant sur près de 3 ha. Je découvre notamment un capitulaire de Charlemagne, mais aussi un verger et un potager magnifique. Ma lubie et ma crainte du soleil me dirigent instinctivement vers une salutaire tonnelle...
DSCN2525.JPG
Mais hélas pas encore de raisin à croquer... Le château (privé et non visitable) quant à lui semble comme le jardin renaître doucement... Un bien bel endroit calme et reposant...

DSCN2532.JPG

Voir les commentaires

Quiberon by Rain & Arrogant Frog

13 Juillet 2007, 17:53pm

Publié par Docadn

On ne sait plus comment s'habiller dit le vieil adage... Surtout ne le dîtes pas à un Breton, il vous ricanerait au nez.
La côte sauvage
toute de bruine vêtue et déserte, puis Quiberon la cité balnéaire toute aussi humide. C'est derrière la thalasso que se cache notre petite adresse du jour. Dans un mini centre commercial moche vous y trouverez Le Verger de la mer . Une déco marine genre "cale de bateau" avec quelques éléments rescapés des 70's. Coté carte c'est la mer qui domine. Une petite soupe délicieuse de pêcheur nous ouvre rapidement l'appétit. Les huîtres y sont encore recommandables malgré la saison fort avancée. Les agapes se poursuivent sous la forme d'une souris d'agneau fondante et cuite au poil. Je goûte en passant une sôle meunière monumentale (et dont on vous propose la levée des filets si on le souhaite) et remarquablement préparée pour finir par une tarte fine aux pommes "minute" à tomber...
C'est de plus très copieux dans l'ensemble. La carte des vins est hélas quelconque...

DSCN2476.JPGDSCN2478.JPGDSCN2480.JPGCe qui fait le charme de cette adresse sans prétention est
en fait la qualité de l'accueil et le sens pointu du client. Cela s'appelle tout simplement le talent. La patronne est un modèle du genre. Le petit mot de réconfort et un sens aiguisé pour capter le client et lui faire oublier le mauvais temps responsable d'une humeur discutable...
C'est d'ailleurs cette bruine énervante qui m'a inspirée la bouteille du soir :

DSCN2485.JPG
La robe est violacée et sombre, un nez peu complexe évoque les confiseries puis quelques effluves poivronnées. une attaque en douceur, En bouche, c'est rond, plein, la matière est moyenne et une amertume légère en fin de bouche. Un bon petit vin de soif après toute cette pluie...

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9