Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
EscapadeS

Articles avec #vendredis du vin

Vendredis du Vin #86 : le débrief !!

12 Juillet 2016, 20:58pm

Publié par Docadn

Bonjour,

Tardif et court résumé d'un VdV aux allures de bide éditorial.

La "faute à l'Euro de foot" (c'était repos pourtant), trop de Jean-Baptiste occupés à célébrer leur fête, ou la simple conséquence des entretiens de Julien Duvivier, diffusés entre 02h00 et 03h00 du matin dans le cadre des "Nuits de France Culture", programmés pour tuer dans l’œuf ma thématique ?!!

Vendredis du Vin #86 : le débrief !!

Au petit matin, un peu plus tard pour d'autres, 6 courageux passionnés ont décidé de relever le défi des "vins racinaires".

C'est la WINEista qui dégaina la première, avec "son Gypse", toute nouvelle cuvée de Borie de Maurel (un des mes domaines chouchous, lors de mes vrais premiers pas dans le vin).

Un "chardonnay du sud" qui semble fort se plaire sur les contreforts de la Montagne Noire.

Une "expression de gypse" qu'Audrey, la glouglouista, dégusta avec des tagliatelles safranées à la lotte, tomate rose et basilic !!

Source La WINEista

Source La WINEista

André Fuster est d'abord resté muet devant ce thème... mais contrairement à d'autres, il a franchi le pas grâce à une autre contributrice de ces VdV.

Un simple tweet mentionnant Roque Sestière suffira à emballer le clavier des Vitinéraires sur son enfance et sa préadolescence !!

Des oiseaux, des coups de 12 (pas des volts, des mm), du rouge, puis comme une révélation, LE blanc des Corbières de Roque Sestière.

Des "putains de vins racinaires"!!!!

Vendredis du Vin #86 : le débrief !!

Puis vint le tour de Catherine, tenancière du blog "Une femme des vins".

Elle me dévoile qu'à 24h00 près, nous aurions pu organiser un jeudi réellement racinaire, lunairement parlant !!

Mais ce vendredi est un jour fleur... et c'est une Marguerite 2012 du Domaine de l'Ecu, qui habillera/habitera le billet de Catherine.

Marguerite est une vraie folle-blanche qui hume l’iode, le varech et le citron vert selon notre contributrice.

Un vin déconcertant, mais pas l'orgasme buccal que j’appelais de tous mes vœux dans mon discours d'investiture...

Source "Une femme des vins"

Source "Une femme des vins"

Place au billet de Nicolas du blog "Le serpent à plumes" (avec Maya), qui nous détaille avec talent la "cause racine" de leur grand saut dans Les Causses !!

La Roque de Fabien Jouves résume l'idéal que nos 2 fous du plateau calcaire vont poursuivre avec bonheur et passion !!

Nous allons "droner" de près l'aventure viticole et humaine de ce duo de reptiles plumés, accros au calcaire et aux vins qui s'y épanouissent.

Source "Le serpent à plumes"

Source "Le serpent à plumes"

En éditant ce billet, j'ai oublié "Ze cream of ze cream liégeoise", "l'ébouriffée du pif et du tweet".

La boulette éditoriale qu'un pays entier peut te faire payer très cher et très longtemps !!

Celle qui n'a pas un gramme d'ADN pifesque de naissance avoue n'aimer que "les vins du moment".

Pas ceux "à la mode", ceux de son moment à elle, de la rencontre humaine ou tire-bouchonnesque !!

Elle croit tout aimer... et elle aime tout, mais pas en même temps !!

Dans son "volet racinaire", il y a du « Clair obscur » ou le rosé de la transition et de l'innovation, quand l'élève perd son maître et continue d'avancer...

En passant, La Miss Sand' va sortir un bouquin, que si tu le sais pas, ben c'est que t'as regardé du foot toute ta vie !!

Ça va s'appeler "Jamais en carafe", c'est même préfacé par un mec qui a un accent presque plus ridicule que celui en vigueur outre-Quiévrain !!

Voilà, pour me faire pardonner de la boulette je lui fais cette pub éhontée qui sera, je l'espère, un peu plus porteuse que ce VdV !!

Vendredis du Vin #86 : le débrief !!Vendredis du Vin #86 : le débrief !!

Pour finir, notre Reine du tableur, la Déesse de la mise à jour, l'ambassadrice des VdV à vie, j'ai nommé Very Wine Maïlys Trip !!

Direction la Corse, patrie du vermentino, pour le Patrimonio d'Yves Leccia.

Pour Maïlys, le terroir d'E Croce est le terreau idéal pour ce vin, à la finale saline "racinairement" plus maritime qu'argilo-calcaire !!

Son billet intégral est visible directement en passant votre flèche sur "Very Wine Trip" écrit en gras !!

Source Very Wine Trip

Source Very Wine Trip

Ainsi s'achève ce débrief des VdV #86, à l'épaisseur d'un MMS compressé.

Un bide inversement proportionnel à celui que je cultive depuis quelques mois !!

Merci aux 6 valeureux contributeurs de leur participation pleine d'empathie involontaire.

Place aux vacances, le Zident est crevé, le prochain peut venir choper le sceptre quand il veut...

Voir les commentaires

Vendredis du Vin #86 : les "vins racinaires"

24 Juin 2016, 07:51am

Publié par Docadn

Bonjour,

Le Zident de cette 86ème édition des VdV souhaite la bienvenue aux contributeurs/lecteurs de ce grand raout mensuel consacré à notre dive passion.... en ce jour de Brexit !!

Avec un "teaser" aussi clair et explicite qu'un débat sur le sens du prequel de Prometheus, votre Zident par intérim a souhaité vous soumettre une réflexion "racinaire" des vins qui vous habitent ou qui vous hantent par leurs typicités !!

Vendredis du Vin #86 : les "vins racinaires"

Nombreux sont ceux qui ont vécu/grandi dans une région viticole !!

Ces chanceux restent souvent attachés aux vins qui ont construit leur amour balbutiant puis farouche pour le vin.

Un "Bordelais biberonné" reste "Bordeaux" dans l'âme... surtout dans sa cave !!

Il en va de même pour le Bourguignon, L'Alsaco, le Ligérien...

Mais la nostalgie suffit-elle pour légitimer le "sens d'un vin" sur son terroir ?!

Nous finissons tous par aimer/préférer un ou deux cépages, souvent emblématiques d'une région, d'un type de vin !!

Personnellement, je suis grenachophile de quasi naissance. J'aurais pu rester scotché à cette stupide exclusivité, comme d'autres ne jurent que par Margaux, si je n'avais eu l'idée saugrenue d'aller voir ce qui se passe ailleurs !!

Vendredis du Vin #86 : les "vins racinaires"

Lors de cette longue "quête", j'ai rapidement catalogué les vins/cépages qui auront toujours du mal à me plaire avaient intérêt à être irréprochables pour me faire frétiller le palais !!

Rapidement, le "cab' franc" a gagné ses galons de "tronche de kebab Turc" dans la mienne !!

J'ai maintes fois dû recracher des piperades fermentées, des jus caricaturaux au possible, m'acharnant à comprendre pourquoi la Loire cultivait avec ténacité ce cépage de prédilection !!

"Le con de base" aurait arrêté de boire la chose au 5ème essai.

Je suis bien plus con Il m'en faut plus pour m'avouer vaincu par un "breton" !!

C'est Sébastien David suivi par La Grange aux Belles qui, les premiers, m'ont convaincu de la belle expression possible de ce dernier !!

Un Soulainois d'un côté, un Saint-Nicolaisien de l'autre... ma cave s'enrichit au gré des rencontres de trop rares "jus mûrs" de cab' franc !!

Pourquoi n'est-il pas aussi répandu ailleurs... que sur le vignoble bordelais ?!

Armé de cette réputation de "cabernophobe patenté", je cherche malgré tout à saisir/comprendre "la symbiose naturelle entre les terroirs et le cépage".

Source Domaine de la Butte

Source Domaine de la Butte

Récemment, j'ai rendu visite à un vigneron tout simplement incroyable (je développerai très prochainement cette journée exceptionnelle) !!

Jacky Blot nous fait goûter, à un moment d'une immense dégustation, un vin rouge en provenance de son second domaine, à Bourgueil (Domaine de la Butte).

Notre moustachu de Montlouis pouvait planter/replanter du cabernet-sauvignon, cépage autorisé sur l'appellation Bourgueil, mais non !!

Il faut le laisser vous conter l'histoire de cette croupe de "Perrières" !!

Quasi identique à celle de Mi-Pente, Perrières est un terroir de calcaire recouvert d'argile.

Alors oui, il y a de l'éraflage, de l'élevage (comme la malolactique) en cuves bois... rien de bien spectaculaire pour "révéler" le visage racinaire d'un vin !!

Et pourtant, une fois en action dans le palais (c'est plus long que d'écrire "une fois dans le cornet", mais je ne suis pas un Gaspard Proust de la prose picologique, dont la moitié du Mondovino s'esbaudit devant un "La rose fanée, voilà quelque chose qui me rend fou dans un vin…"), Perrières 14, c'est le Hellfest de la "craie" !!

Perrières 14, ça suinte le "terroir" !!

J'entends d'ici les pédologues et autres terroirophobes m'insulter sur cette ineptie, mais je vous emmerde le verre bien haut et les sens aussi raides que des majeurs d'honneur !!

Perrières 14, c'est un velours liquide qui danse dans ta cavité buccale, c'est frais, quasi mentholé, une vraie caresse linguale, une ondulation érotico-vinique !!

Le cab' franc est parfaitement mûr, juste corsé, à l'équilibre royal... tu lèches une boite carrière de craie !!

Un cépage à sa place, bien planté, bien exposé, bien ramassé, bien élevé, qui offre un "nectar de pied de vigne" (0,8 ha en vrai, pour les fans de Devos) magistral !!

Le problème, c'est que la cuvée est épuisée au domaine... et que nous avons raflé les 9 dernières sur les caves tourangelles !!

C'était mon vin racinaire des VdV #86, à vous les studios-chais !!

Voir les commentaires

Vendredis du Vin #86 : les vins racinaires !!

8 Juin 2016, 21:01pm

Publié par Docadn

Bonsoir/bonjour,

Voilà des lustres que votre scribouillard ne s'était plus "compromis" dans les VdV !!

Un camion d'excuses, avec sa remorque d'inactivité éditoriale en avocat de la défense, pour justifier cette longue absence... mais c'est du passé, place aux VdV !!

Retour avec la double casquette de contributeur/Zident, que j'ai l'honneur de porter pour cette 86ème édition.

86ème sujet... c'est qu'il se font rares les thèmes pas encore abordés !!

Nous avons fait 20, 44, 85 fois le tour des bouteilles, de leurs géniteurs, des cépages, du sexe, du cinéma, de la musique, de la minéralité, des sulfites... et ils nous restent encore tant à débattre autour du monde passionnant et fascinant du vin !!

Crédit illustration Melchior

Crédit illustration Melchior

Aussi, moi Zident de cette 86ème édtion des VdV, je déclare cette mandature dédiée aux "vins racinaires" !!

J'en appelle à vos sensibilités, à vos savoirs, à vos histoires pour me livrer VOS "vins racinaires" !!

Le vin a des racines (non, ne regardez pas sous la bouteille, y'a rien), tous les vins ont leurs racines !!

Pour ce 86ème rendez-vous, je souhaiterais que toutes les racines s'expriment !!

Que ce soit les racines de la vigne qui vibrent jusque dans vos verres, celles des traditions géographiques et historiques, je veux lire vos orgasmes buccaux liés au métabolisme de vos vins racinaires !!

Pourquoi aimez-vous les vins sur schiste ?!

Pourquoi préférez-vous le pinot du Jura à celui d'Alsace ?!

Vous aimez les bulles ou la craie dans le champagne ?!

Est-ce que vos lieux de naissance et de vie ont influencé vos goûts d'aujourd'hui ?!

Racontez-moi votre vin, ses racines et les vôtres !!

Vous avez jusqu'au vendredi 24 juin à minuit (le 07 aout pour Guillaume Deschamps) pour me conter votre "vin racinaire" !!

A vos claviers, à vos caves, à vos terroirs, à vos souvenirs !!

Voir les commentaires

Vendredis du Vin #74 - Le vin qui désaltère

27 Mars 2015, 09:58am

Publié par Docadn

Bonjour à tous,

Retour aux devoirs du dernier vendredi du mois, avec Fred Truchon en Zident de la session printanière des Vendredis du Vin.

Le Vortex du Gosier nous propose une thématique presque évidente, jamais abordée à ce jour... et pourtant !!

Vendredis du Vin #74 - Le vin qui désaltère

Nous apprenons, dans l'argumentaire du Zident, qu'un de ses aïeuls serait mort de soif au fond d'un puit, terrorisé à l'idée de boire autre chose que du vin n'ayant pas eu le réflexe de boire de l'eau !!

Mais tout le monde le sait, sans eau, pas de vin, pas de vie synonyme d'une existence bien terne en perspective !! La sempiternelle formule "on a soif, on boit quoi !?" résonne régulièrement dans tous les foyers à l'hygrométrie mal maîtrisée...

"Epaulé jeté de soif" by Tolmer

"Epaulé jeté de soif" by Tolmer

Alors oui, quitte à faire chier l'ANPAA (qui ferait mieux de s'occuper des VRAIS problèmes de terrain, plutôt que faire du lobbying à la Monsanto aux effets nuls sur les comptoirs de pochtrons, mais dangereux pour la filière viticole), quitte à piétiner l'antique et inadaptée loi Evin, il existe des vins qui "désoiffent", qui "désaltèrent"...

Source Twitter

Source Twitter

Je sais pertinemment que "l'alcool déshydrate", mais il y a des vins qui vous font oublier cette vertu négative.

Même les néophytes du microcosme que représente le "monde du vin" (amateurs et vignerons) sont étonnés, à son contact, de la proportion "pas si élevée que cela en terme d'alcoolos purs et durs", en comparaison avec d'autres milieux "moins exposés" mais plus "ravagés"...

Combien de vins dont on vante la "torchabilité", la "gourmandise", le côté "glouglou", l'effet "descente incontrôlée" !!

Qui a honte de se "désaltérer" avec un rosé frais sous la tonnelle (à part ceux qui n'aiment pas le rosé) ?!

Donc oui, quand j'ai une "certaine" soif, pas celle d'après une rando, un effort sportif ou je ne sais quelle autre activité corporelle soutenue, j'ai mon "petit vin qui désoiffe" !!

Vin de France - Petit Jo - La Roche Bussière - Pierre et Antoine Joly

Vin de France - Petit Jo - La Roche Bussière - Pierre et Antoine Joly

Quoi ?! Encore La Roche Bussière !! Que voulez-vous !! Ce n'est pas une bouteille foirée qui va me faire changer d'avis sur la dimension des vins de ce domaine !!

Petit Jo, c'est "l'entrée de gamme" du domaine. Ni blanc, ni rosé, c'est un "rouge de soif".

Petit Jo (en 2013), c'est 50% de bon grenache, 30% de pas moins bonne syrah, plus 20% de merlot pour faire 100 % !!

Mais c'est aussi seulement 10 mg de soufre à la mise (zéro avant), pour des réveils anti-Very Bad Trip !!

Petit Jo, c'est aussi 13,7 volts d'alcool qu'on n'oublierait presque qui semblent en faire 2 de moins en bouche.

Alors au départ, Petit Jo, c'est un peu bizarre, pas rassurant du moins. Ca part sur des agrumes, un petit côté terreux, presque du fermentaire sur certains coups de narine.

Puis, le gosier gémit, il a soif, t'aimes ça gros cochon il faut répondre à sa "douleur". Petit Jo débarque entre les badigoinces et il fait le job !!

Une entame fraîche, acidulée, très poivrée, puissante. La bestiole est sauvage !! Normal... des mois qu'elle n'a pas vu la lumière, qu'elle n'a pas respiré !!

Quelques minutes passent...

Voilà, Petit Jo est réveillé !! L'ensemble s'affine, l'olive s'affirme, les épices se font plus douces, la fraîcheur est entière, le liquide glisse. De quoi vous faire oublier le cliché des "rouges sudistes lourdauds".

Petit Jo c'est ça !! Un coefficient "d'hydratation des sens et du reste" des plus efficaces !! Combien ?! Moins de 10 € chez tous les bons dealers de raisins fermentés.

C'était le VdV #74, à vous les gosiers !!

Voir les commentaires

Vendredis du Vin #68 : quel vin "de jeune" ?

29 Août 2014, 14:41pm

Publié par Docadn

Vendredistes, vendredistes, jeunes, vieux, abstinents et picolos bonjour !!

Nous revoilà (enfin) pour le 68 ème numéro des VdV, présidé ce mois-ci par Nathalie Merceron, scribe en chef du blog Saveur Passion.

En cette fin d'été, la toute prochaine rentrée fait de nouveau frémir tous les adultes coupables d'avoir copulé puis enfanté !!

Ces fossoyeurs du trou de la sécu, pourvoyeurs d'enseignants, adeptes des pédiatres, maudissant les programmateurs de tv matinale, ont l'obligation de mener leurs progénitures jusqu'à un âge dépassant allègrement la maturité sexuelle, armés de connaissances basiques ou approfondies sur "les choses de la vie".

Nathalie a décidé de nous faire bosser sur l'une d'entre-elles : l'initiation au vin !!

Quel vin faire déguster, dans quelle circonstances, quelle appellation "facile" ou chouchou, quel type de vin, quelle couleur, chez quel vigneron, et comment... ? Quel vin pour un jeune ? Ou quel "vin de jeune" ? 20 d'jeun en 2.0.

Vendredis du Vin #68 : quel vin "de jeune" ?

Un sujet forcément assez épineux me concernant sur un point : je n'ai pas d'espèce assimilée au jeune vivant sous mon toit !!

Zéro, nada, pas un exemplaire à dresser élever avec l'instinct de transmission qui anime tous les parents consciencieux !!

J'ai bien quelques neveux et nièces dont j'ai eu le bon goût d'ignorer les provocations physiques éloignés géographiquement, affectivement aussi, mais rien qui puisse me mener à être déterré pour reconnaitre une paternité lâchement ignorée !!

Pour autant, au vu de ma passion pour la dive bouteille, je me devrais de transmettre un bout de cette activité à un jeune (à défaut d'une cave de buveur d'étiquettes), comme un Jedi à son Padawan Maître-Picolo à son apprenti-buveur ...

source leon.centerblog.net/

source leon.centerblog.net/

Tout d'abord, bien choisir sa victime !!

Bon, reconnaissons que pour trouver un jeune à la pilosité post-pucelage n'est pas chose aisée dans mon cas !!

Aussi, pour corser la difficulté :

  • Ne pas hésiter à choisir un jeune qui s'en fout... mais alors qui s'en tape comme de sa première couche propre !!
  • Lui faire renifler TOUS les verres qui passent dans votre main !! Il va vous faire des tronches dégoûtées qu'il sera incapable de reproduire même avec Photoshop !!
  • Lui demander d'ouvrir toutes vos bouteilles, jusqu'à ce que la tendinite le guette !! S'il va faire ça en s'amusant les 2-3 premières bouteilles, il va fuir la corvée plus rapidement que "mettre la table" !!
Source : aglaerhimbo.eklablog.com/

Source : aglaerhimbo.eklablog.com/

Si le jeune a des cheveux longs, la voix stridente et parle très vite en tripotant son smartphone : il s'agit d'un modèle sans bite d'une fille !!

Là aussi, peu de règles différentes à appliquer par rapport au modèle à bite qui se branle tout le temps à l'acné difficile et à la moustache de puceau !!

  • Lui apprendre rapidement à ouvrir des bouteilles de champagne, pour lui préciser qu'on ne s'arrose pas avec en ondulant du bassin devant une piscine et un rappeur à fourrure... et que si elle en met une goutte à côté... ben elle boit pas !!
  • Décorer sa chambre avec des posters d'éphèbes humant avec passion le nectar (en précisant qu'on ne tient pas son verre comme la lopette ci-dessus !!)
  • Ne pas l'empêcher de prendre sa première biture au Malibu pur... qu'elle se dégoûte seule de la noix de coco.... et plus tard des vins archi-boisés qui reniflent parfois la même chose !!
Source : legeekcestchic.eu

Source : legeekcestchic.eu

Si le vieux picolo (ça marche aussi pour la vieille Simone Signoret qui s'ignore !!) peste souvent contre "les errances du jeune", il ne doit pas oublier qu'il a sûrement été "le jeune sympa qui boit n'importe quoi" avant de devenir "le vieux con qui a la prétention de ne boire que le meilleur" !!

Laissons les jeunes se perdre... comme nous !!

Je suis issu d'une famille qui a dû arrêter de boire vers 622 après JC !!

Aussi, étant le premier "repenti" de cette longue lignée d'abstinence depuis Omar Khayyam, il me semble naturel de proposer plutôt que d'imposer...

Alors j'ai choisi mon filleul !! Il est très jeune (13 ans), se fout royalement du vin, me sait passionné et ne veut pas me "décevoir"...

J'ai commencé, comme beaucoup, à lui "faire sa cave" !!

A coup de "12 bouteilles par an", il devrait, une fois toutes les bitures "Red Bull accolé à tout ce qui fait plus de 40 volts", s'y intéresser un jour...

Il n'est pas dit qu'il aime ça... mais il aura la possibilité de le dire, de se mesurer à des "petits vins" comme à quelques "grands vins"!!

Il fera des erreurs de jugement, mais il trouvera, peut-être, au détour d'une bouteille "la révélation"... celle qui lui fera comprendre pourquoi j'ai gribouillé la toile, rempli ma cave et la sienne sur le sujet... et que sa première bouteille aura sûrement son âge !!!

A la tienne Mathieu !!

Vendredis du Vin #68 : quel vin "de jeune" ?

Voir les commentaires

Vendredis du Vin#64 : Et le vin devint divin... ou Devil : le bilan !!

2 Avril 2014, 20:03pm

Publié par Docadn

Vendredistes, vendredistes,

Ceci est ma dernière déclaration en tant que Zident des Vendredis du Vins de cette 64ème édition.

J'ai mené ma politique de redressement économique tambour du Burundi battant jusqu'au bout, ne cessant de défendre de toutes mes forces la nécessaire "réforme philosophique du vin et son avenir", à côté de laquelle le Rapport Berthomeau ressemble à un Post-It de rappel de vaccin...

Un sujet vaste, ardu, relevant quasi de l'impossible selon les "spécialistes", qui a "rebuté" soulevé un taux d'abstention chez pas mal d'électeurs-scribouilleurs-fidèles des VdV.

Mais les plus picolos citoyens ont répondu à l'appel, trop contents de pouvoir dégoupiller du cabernet chinois et autres douceurs d'un futur prometteur.

Vendredis du Vin#64 : Et le vin devint divin... ou Devil : le bilan !!

Votre Zident s'était fait un point d'honneur à publier le 1er son point de vue sur le sujet !! C'était sans compter sur ce diable de Michel Smith, renversant le coq pour lancer la machine à remonter le temps.

Aussi, c'est un duo Santana-Mas Amiel millésime 69 qui a ouvert en forme de générique cesVdV #64 !!

Puis, il sont arrivés dans un désordre à la hauteur des angles d'attaque de la problématique posée.

D'abord l'increvable Olif, qui s'inquiète en passant du dentier à venir du Zident alors qu'il n'est même pas dentiste.

Pour lui l'équation est simple : vin de demain = celui d'aujourd'hui qui n'est pas fini (ça doit pas arriver souvent) et donc qui du présent passe au passé, puis devient celui du futur... vous suivez ?! Moi non plus !! On s'en fiche, mais c'est pas mal foutu comme équation temporelle pour faire durer le vin !!

En attendant, c'est Danaé 04 de Pascal Lambert, parce que ça poivronne pas (il paraît), mais surtout pour trinquer au souvenir de la grande absente de ces VdV : Anne Graindorge.

Source Le Blog d'Olif

Source Le Blog d'Olif

Puis, Olivier Lebaron le Showviniste du Languedoc, tance la frousse du Zident, rappelant à juste titre que cela fait 20 siècles que l'on fait du vin et que c'est pas prêt de changer !! Évoquant le vigneron comme le "pèlerin de l'espace", il veut un vin qui ressemble à son paysage...

Et vu que le paysage claque, je le mets (source showviniste)

Et vu que le paysage claque, je le mets (source showviniste)

Au tour de la râleuse de service !! Des jours à geindre sur les affres de la page blanche, quand les 2 innocents mots "clitoris" et "vaginal" lui sont apparus.

Dès lors, l'encre du clavier de Sandrine machinchose Goeyvaerts de la Saoulothèque PinardoteK s'est mis à dégueuler.

Je vous passe le couplet pro-féministe-femen-girly-je-bois-avec-des-couilles-de-caviste-mais-avec-du-rouge-à-lèvres auquel elle nous a habitué pour "jouir avant qu’il ne soit trop tard, avant d’avoir des regrets, ou pire des remords"...

Prête à bouffer son chapeau (j'aurais préféré qu'elle avale ses baskets zèbres) pour ce grenache-carignan d'Anne-Marie Laveysse.

Le "Rouge fruit" du Petit Gimios, un "vin qui te donne envie de rouler des pelles"...

L'auteur du "meilleur blog belge alcoolique 2014 selon la RVF" ayant gratifié le Zident de sa virtuelle et sincère sympathie, je peux à présent mourir en caleçon élimé sur un fauteuil crapaud en regardant "Histoires Naturelles" en vo !!

Source La PochtronoteK

Source La PochtronoteK

Restons outre-Quiévrain, avec le monstrueux, l'inénarrable, le drollissime VdV Brusseleirs de Patrick Böttcher !!

Si l'humeur n'était pas de la partie ce jour-là, l'autoflagellation ne manquait pas à l'appel de cette session très Jackass dans son contenu, ou l'on cite même la singulière maison d'hôtes de la Fistinière (Patrick, je te hais pour cette splendide formule que je te jalouserai jusqu'à la fin du XXème siècle !!).

Un groupuscule capable de goûter du Changyu comme Angélus, pour mieux mettre en exergue la magie de Teroldego Sgarzon 2011 d'Elisabetta Foradori ou celle de l’Altenberg de Bergheim 2007 de Mathieu et Jean-Michel Deiss !!

Une fois de plus, "respect total" dirais-je si j'étais un djeune à casquette !! Un jour aussi,je voudrais être intronisé par les Brusseleirs !!

Source Vins libres

Source Vins libres

Place à Olivier Zavattin, qui, après avoir imaginé se faire des rails de cabernet, voit une forme de manichéisme s'emparer du vin de demain : les vins généralistes côtoieront les vins natures.

Et au bout de la route de la soif, on trouve Calce, où sévit Le Petit Taureau qu'élève avec soin Jean-Philippe Padié...

Source Blogbyoz

Source Blogbyoz

Place aux bigleux de service, avec pour commencer DFA (David Farge Abistodenas) qui ressuscite l'hoverboard et le Doc (le vrai, celui du film) !!

DFA craint la montée en puissance, dans les consciences aveugles, du pouvoir de destruction prescription de l'ANPAA !!

S'il pointe, à juste titre, les inutiles frictions bastons internautiques, il ne sait toujours pas quoi boire le soir venu !!

Alors le vin de demain, c'est beaucoup trop loin et flou pour lui (un peu comme l'astigmatisme en fait).

Vendredis du Vin#64 : Et le vin devint divin... ou Devil : le bilan !!

L'autre célèbre binoclard de ce VdV #64, n'est autre que GD (ouais, on va faire dans les initiales pour les porteurs de loupe), plus connu sous le sobriquet de Guillaume Deschamps.

Vu qu'il n'a pas tout compris et qu'il sait à peine se servir d'une carte IGN (alors une boule de cristal, n'en parlons pas), il s'est juste pointé au Domaine de Pelissols, il a tout bu les vins de Vincent Bonnal, après s'être fait le palais avec du thé, et a décidé que c'était lui le vigneron de demain !!

Un autoportrait de GD (en bas à droite) et le vigneron au milieu de ses grenaches (source découverte-vins)

Un autoportrait de GD (en bas à droite) et le vigneron au milieu de ses grenaches (source découverte-vins)

Mais, comme les choses sont bien faites, voilà Vincent Bonnal (sans entente préalable avec le précédent contributeur),quidouble la mention pour le Domaine de Pellisols.

Texte d'anticipation un poil inquiétant, où 2 mondes vont se côtoyer : les petits à visage humain, et les "gros", monstres hybrides tout droit sortis d'un roman de SF!!

Source D-pellisols

Source D-pellisols

Voilà Marie Limd, de "Drink a beat", qui ne veut pas choisir !! Car "choisir c'est forcément renoncer", n'est-ce pas ?!!

Elle pointe "la décomplexité d'un domaine élitiste" grâce aux réseaux sociaux, pierres angulaires de l’accessibilité du vin de demain...

C'est le Grand Soir pour La Tour du Grand Bruille qui ouvre sa cave à Valenciennes... un bel avenir forcément pour les vins, la boutique et ses nouveaux ambassadeurs !!

Source "Drink a beat"

Source "Drink a beat"

Intermède audio, avec les mots de Boris Politi... devin, "de ville" ?!! Un hommage de plus, pudique, instinctif...

Du côté d'AJL (Antoon Jeantet-Laurent), l'avenir du vin passe par le rosé... un art de vivre dit-il !!

Eric Leblanc, du P'tit blanc sans col, au volant de sa Delorean nous dévoile une synthèse réaliste, teintée de projections forcément inquiétantes... mais point de blues pour Ricounet Ze White : à bas l'élitisme, soyons "élitaires" : du bon, pour tous !

Source le P'tit blanc sans col

Source le P'tit blanc sans col

Une vision ouverte de l'avenir du vin, avec Tom Delanoue.

Si ce dernier lit très mal l'avenir dans les entrailles de poisson, sans y voir les bons numéros du loto, il veut de nouvelles cuvées, de nouvelles tronches, du nouveau, du nouveau, encore du nouveau... voire encore des bastons pour les futures "affaires Giboulot" !!

Source 1098

Source 1098

Nos derniers lapins d'Alice bouclent notre thématique du mois.

Véro du Mas Coris revendique pragmatisme et tolérance, pour que chacun fasse le vin qui lui ressemble.

Si le paysage et l'état d'esprit transpirent dans les vins d'aujourd'hui et de demain, alors l'avenir sera rempli de plaisir selon notre blonde des vignes !!

Vendredis du Vin#64 : Et le vin devint divin... ou Devil : le bilan !!

Dernier gros lapin, bien duveteux, à répondre tardivement à cette dissert' philoenologique improbable : Le Monocéphale !!

Notre Faria national reste un punk pour qui le "No Future" reste aussi vrai pour le vin qui n'a pas le temps de se reposer !!

Pour lui, un vin qui vieillit est soit oublié, soit perdu !!

Au-delà de potentiels frottements avec le Zident, notre derviche-torcheur brame au présent avec "Ze Bulle - Zéro Pointé", car l'impatience est la plus juste des qualités du Bitorcheur !!

Ainsi s"achève cette 64 ème édition des Vendredis du Vin. Un immense merci à tous les participants, à l'heure ou pas, pour avoir relevé le défi du jour, pour mieux boire demain !!

Votre Zident dépose son sceptre et va boire un coup, parce que ça m'a asséché cette synthèse quand même !! Si j'ai oublié quelqu'un, merci de m'engueuler poliment !!

Prochain VdV avec la nouvelle Zidente : l'ébouriffée de Liège !!

Thématique à suivre sur la page FB des VdV.

Voir les commentaires

Vendredis du Vin#64 : Et le vin devint divin... ou Devil !!

28 Mars 2014, 06:07am

Publié par Docadn

Vendredistes, vendredistes bonjour,

Nous voilà à nouveau réunis en ce dernier vendredi du mois de mars, pour nous épancher sur une thématique aussi large que les branchies d'une sardine du port de Marseille ayant une otite (que les vétos, ORL et autres médecins d'organes parallèles ne viennent pas me gaver le steak devant ce non-sens médical, je suis le Zident, donc j'invente toutes les maladies et les organes que je veux sur la sardine !!).

En tant justement que Zident de cette 64ème édition des Vendredis du vin, j'ai lancé un sujet plutôt casse-gueule, mais prompt à réveiller tous les cocktails saoudiens d'anciens alcooliques anonymes et autres apéros débridés, à la roteuse, de kermesses laïques.

Qu'attendez-vous du vin que l'on vous donnera à boire et à voir demain ?!

Assistez-vous à la dégénérescence de ce "pan de la culture française", ou contrairement à tous les cris "péricolégaciens", voyez-vous de vrais signaux de renaissance de ce dernier ?!

Vendredis du Vin#64 : Et le vin devint divin... ou Devil !!

Le vin de demain peut-il venir d'ailleurs ?!

Je m'attache à goûter TOUS les "types de vin" passant à proximité de mon gosier.

Pour cela, je n'hésite pas à payer de ma personne, voire dépasser les certitudes (souvent bien franchouillardes) qui occupent les esprits hexagonaux sur la "supériorité des vins français".

Combien d'entre-nous ont plus de 10% de vins étrangers dans leur cave ?!

Je peux lever le doigt en premier, tout en me cachant derrière les prétextes les plus basiques inacceptables pour justifier cette carence !!

J'ai bien quelques breuvages italiens (ramenés d'un périple dans la botte), quelques spécimens allemands, 1 ou 2 pinots américains oubliés, 2-3 cava et tempranillo espagnols, mais rien de "réellement représentatif" d'une pseudo diversité du vin.

La presse se fait régulièrement l'écho d'une énième "revolution-mondialisation" du vin, nous promettant que le vin de demain sera tantôt chilien, tantôt chinois, tantôt argentin, que des vignerons français s'essaient régulièrement à y faire pousser de la vigne.

Le constat est simple : les rayonnages de GMS sont encore bien garnis de ces vins à 2,90 €, quand nos caves sont, pour le moment, loin de suivre ces "paris sur l'avenir".

Aussi, quand je me pose, une seconde fois, la question de "qu'aurais-je envie de boire demain ?"... je sens surtout que je me suis tiré une bonne grosse dum-dum dans le panard avec un tel sujet !!!

Vendredis du Vin#64 : Et le vin devint divin... ou Devil !!

Alors, dans la panique (je suis aussi de ces imbéciles qui pondent quasi à la dernière minute leurs papelards), je parcours mes carnets de dégustation, pour tenter de retrouver un commentaire enflammé citant "le vin de demain", "le vin en avance sur son temps", "le vin retour vers le futur... tu parles !!

Juste quelques gribouillis signalant de lapidaires "trop jeune", "too much", "à ne pas mettre dans toutes les gueules", "difficile à comprendre", "complexe, trop complexe", "trop trituré, trop travaillé", "encore du cab' franc pas mûr"... un peu comme la cuisine d'un chef qui torture ses plats pendant des années, avant de réaliser que la "simplicité est une évidence tellement compliquée à comprendre et à maîtriser" !!

Aussi, c'est cette "évidence" que je cherche à chaque fois qu'un vin s'offre à mes sens !!

L'évidence de voir mes sens gustatifs comprendre le "message" colporté par cette réaction chimique mise en bouteille.

Je veux que demain le vin soit "sensoriel" et "extatique" !!

Je veux que le vin me révèle ses sens, ses origines, ses racines.

Je veux qu'il livre toute sa complexité naturelle que le sol lui transmet, qu'il ressemble non pas obligatoirement au vigneron, mais au paysage qui l'héberge !!

Mais pour que tout cela soit visible, perceptible, évident, il faut que le vigneron, la vigneronne, le chef de culture, l'ouvrier agricole, le maître de chai, le tonnelier, que toute cette "chaine de vie du vin" comprenne ce que la plante et le fruit dissimulent...

Je veux que le vin de demain soit aujourd'hui en mesure de délivrer son plus bel ADN dans mon verre...

Le Claux 2010 - AOP Côtes-du-Rhône - La Roche Buissière

Le Claux 2010 - AOP Côtes-du-Rhône - La Roche Buissière

Et sinon, par chez nous...

Ces derniers mois, c'est un vin rhodanien (mes racines), composé à majorité de grenache (une autre évidence liée à mes racines), produit par Pierre, Antoine et Laurence Joly à Uchaux .

En agriculture bio depuis la fin de règne de Giscard et ses diamants, voilà un domaine de 18 ha planté de grenache, syrah, cinsault, mourvèdre qui m'offre, avec cette cuvée, des râles de bonheur en balade dans mon gosier.

Je pourrais vous faire une propagande éhontée du secret de cette alchimie, mettant en avant que le domaine masse aux huiles essentielles le dos de toutes les coccinelles présentes dans les vignes, que le déchaussage mécanique se fait après traitement homéopathique et séances d'acupuncture de la herse dont l'acier a été coulé le 3ème jour d'un cycle de 6 jours de Mistral, sur les heures "racine" du premier quartier de la nouvelle lune rouquemoute rousse blonde vénitienne.

Si pour certains, il est important incontournable impensable inimaginable nécessaire de boire ce vin uniquement parce que les rendements sont inférieurs à 50 hl/ha, que le sulfitage à la mise n'est pas systématique, alors je ne peux m'empêcher de penser à une forme de cloisonnement des sens et des goûts face à une dimension plus profonde, mais néanmoins occultée....

Sur ce Claux 2010, c'est l'olive locale qui surgit et envahit vos cloisons nasales.

Quand le breuvage glisse entre vos badigoinces, délicatesse et suavité se bousculent sans violence dans votre palais.

Une fraîcheur immédiate, salvatrice, anime le flot continue des gorgées étonnamment aériennes.

Alors, les épices douces, l'orange sanguine, tour à tour libèrent leurs effluves.

L'ossature orientale, élancée, la "chair" ultra-gourmande, emplie de finesse, à l'équilibre modèle, met à mal tous les poncifs sur les "vins rouges lourdauds du sud" !!

Ce vin est l'évidence de demain !!

Il transpire dans le verre la complexité de ses racines perchées (300-400 mètres), son caractère puissamment élégant, profond, sa gourmandise naturelle, son ADN terrien talentueusement décrypté par des vignerons clairvoyants ...

Voilà, notamment, à quoi je veux que leS vinS de demain ressemblent...

Quant aux vins Devil(s), ils continueront d'exister, surfant inlassablement sur la méconnaissance (parfois entretenue) et les repères-critères économiques et moraux du "client lambda".... même au pays du vin et de la gastronomie !!

LA ROCHE BUISSIÈRE
Route de Vaison

84110 FAUCON

Tél. : 04 90 46 49 14

www.larochebuissière.fr

C'était le point de vue du Zident des 64ème VdV... au plaisir de lire tous vos billets sur le sujet !!

Voir les commentaires

Vendredis du Vin#64 : Et le vin devint divin... ou Devil !!

5 Mars 2014, 07:06am

Publié par Docadn

Vendredistes, vendredistes, alcooliques, alcooliques, assoiffées, assoiffées, soyez les bienvenus pour cette 64ème cérémonie des VdV, alias les Vendredis du Vins !!

Tout d'abord, je suis très honoré de reprendre le sceptre présidentiel 18 éditions après celle menée sur la syrah.

Heureux aussi de succéder à Maïlys, vaillante Zidente des VdV #63 dédiés à la patience, dont la synthèse est consultable ICI.

Vendredis du Vin#64 : Et le vin devint divin... ou Devil !!

Pour ce 64ème rendez-vous liquide, j'ai dû me replonger dans l'historique (conséquent) de cette (désormais) institution pixelisée.

C'est que les thèmes "rassembleurs" se raréfient forcément avec le temps !!

J'avais bien pensé à vous proposer un sujet "technico-pédagogique" comme la FML*, avec l'idée que chaque participant aille faire chier titiller son caviste pour se faire expliquer le principe, puis choisisse une bouteille concernée par cette "réaction chimique" pour nous en donner son ressenti...

*Fermentation malolactique
Source vendredis.wordpress.com (#62)

Source vendredis.wordpress.com (#62)

Puis, j'ai changé d'avis, me disant que ça serait sûrement aussi "sexy" que de proposer une thématique "sur le vin idéal à boire lors de la 7ème journée d'un championnat de district de L'Orne en hockey sur gazon" !!

Alors, j'ai encore réfléchi... puis me suis mis à miroiter (réfléchir-miroiter, t'as vu comment je peux caser un article de salle de bains à un lectorat égaré sur le bas côté...) sur "l'avenir du vin"...

Source www.blogduchampagne.fr (vous noterez bien le lieu dudit débat et la présence du Pdt de l'ANPAA !!)

Source www.blogduchampagne.fr (vous noterez bien le lieu dudit débat et la présence du Pdt de l'ANPAA !!)

Sujet inépuisable, les bastons frictions ne manquent pas sur la toile et ailleurs !!

  • Presque pas un seul trimestre sans voir le combatif Bon Vivant et le pugnace Olif s'embrasser fraternellement sur la bouche après avoir bu un vin naturel conventionnellement pas déviant mettre sur le "ring des débats" leur(s) dogme(s) leur vision personnelle et assumée du vin et de la viticulture !!
  • Quasiment pas une semaine sans lire des saillies des "anti-tout" contre les "pro-rien" et visse le bouchon, non du liège sinon rien vice et versa... le vin !!!

Doit-on revenir en arrière ?!

Faut-il refuser d'aller de l'avant ?!

Le bio est-il la seule alternative pour "sauver le vin et les vignerons" ?

Faut-il "refuser les progrès, même au nom de la santé publique" ?!

Faut-il "revenir aux fondamentaux de la viticulture, parce que c'est justement une question de santé publique et d'avenir" ?!

Qui a raison ?!

La déviance sera-t-elle le seul goût alternatif de demain ?!

Assiste-t-on à l'avènement d'une standardisation des vins dits naturels ?!

Les prescripteurs sont-ils tous à la solde des lobbies de ces affairistes du raisin industriels du vin, de la presse, ou des généraux nord-coréens puristes du pif naturel ?!

La standardisation du goût du vin existe-t-elle réellement ?!

Quel avenir pour les "bons vignerons" qui ne savent pas vendre leurs vins ?!

Doit-on préférer, par éthique pure sans écouter ses sens, un vin "naturellement barré" à un vin chimique "conventionnellement cohérent" ?!

Une vigne labourée par un Percheron d'1,2 tonne donne-t-elle forcément un meilleur vin que celle qui a vu un tracteur de 25 balais dans ses rangs ?!

Est-ce que l'évolution de nos goûts influence réellement les vignerons dans la conduite de leurs vignes ?!

Les chinois feront-ils des vins notés 110+ vendu à 2,99 € avant 2022 ?!

La vigne a-t-elle un thème astral biodynamiquement parlant ?!

Parker peut-il être autre chose qu'une marque has been de stylos ?!

Bettane et Giboulot sont-ils foncièrement différents ?!

Le Qatar produira t-il un liquoreux halal en août 2029, pour le vendre au gobelet (en cuir siglé Coco Ibra) dans les tribunes climatisées du PSG en septembre de la même année ?!

Le vin est-il clitoridien ou vaginal ?!

Tout bois, tout inox, tout béton ?!

100% fûts neufs ou Argus forestier ?!

Source marketing-chine.com

Source marketing-chine.com

Pour vous, que sera le vin de demain ?!

Derrière ces questions, volontairement provocatrices et réductrices pour certaines, débiles pour quelques-unes, sincères pour d'autres, se cachent de vraies interrogations !!

A quoi le vin de demain devra-t-il "ressembler" pour vous convaincre dans votre passion ?!

Y'a t-il à votre connaissance des vignerons qui font déjà le vin de demain ?!

Va-t-on dans le mur, ou passerons-nous à travers ?!

Et le vin devint divin... ou Devil !!

Tel est le thème des Vendredis du Vins #64, dont nous attendons toutes vos copies, saillies, diatribes, théories du genre, discours, thèses, antithèses et autres essais d'anticipation pour le vendredi 28 mars prochain sur vos blogs respectifs et/ou sur la page FB des Vendredis du Vin.

A vos vins, vos claviers, vos inspirations, vos peines, vos joies, vos (dés)espoirs, vos doutes et vos certitudes...

Voir les commentaires

#VdV 59, pif & zique, la version "Zi Artist" de "j'kiffe ton pif"...

27 Septembre 2013, 15:02pm

Publié par Docadn

Bonjour,

Petite pause sur les péripéties nippones, pour revenir sur les fondamentaux : les Vendredis du Vin.

59 ème épisode avec une Zidente de moins de 35 ans, fan de "wine-séries", de rouges à lèvres, des lunettes d'Hubble de Ségolène Royal jeune et de vin.

Lolita Sene est la gourou du blog "j'<3 ton wine".

Pour son VdV, elle nous propose la feuille de route suivante :

pour ce VdV#59 c’est à votre tour de m’annoncer vos accords vin et musique.
Un Saint Joseph avec de la pop ?
Un Pomerol avec une sonate de Chopin ?
Un Champagne avec du bon vieux rock ?
Un Touraine avec de la chanson française ?
Présentez-moi votre cuvée confrontée au morceau de musique qui vous parait
être le plus adéquat, vibrant, intense.

Comme votre serviteur est un "véritable amateur" au sens incompétent noble premier du terme, cette session "expérimentale" m'aura conduit à découvrir les fonctions animées le mode vidéo de mon appareil photo.

Les plus fins connaisseurs observateurs pourront apercevoir une magistrale non-maîtrise de ce dernier, sans parler des nombreuses bourdes coquilles qui parsèment le propos.

Aussi, le flou "artistique" observable sur ladite vidéo, est involontaire, d'où des "images qui ne bougent pas" ci-dessous, pour préciser les éléments "floutés" de la vidéo...

N'y cherchez point d'hommage au Bob nasillard, ni à Alain chante pas trop fort, j'ai juste plus de voix...

Ici Bernardo, à vous les studios...

Coeur de Roche - Vin de France - Emmanuel Chauvin - Domaine du Chardon bleu

Coeur de Roche - Vin de France - Emmanuel Chauvin - Domaine du Chardon bleu

"Le convoi", extrait de l'album "Vers les lueurs" - Dominique A - Cinq7 de Wagram Music - sortie le 26/03/12

"Le convoi", extrait de l'album "Vers les lueurs" - Dominique A - Cinq7 de Wagram Music - sortie le 26/03/12

Voir les commentaires

VDV#58 : les vins super-héroïques

30 Août 2013, 07:42am

Publié par Docadn

Bonjour,

Retour aux bonnes vieilles habitudes avec les VDV, alias les Vendredis du Vins, rendez-vous mensuel incontournable du microcosme alcoolique vinique du oueb.

Ce mois-ci, c'est Tom Delanoue, scribe en chef du blog 1098.fr, qui officie en tant que Zident des 58ème VDV.

Pour ce dernier VDV de l'été 2013, il nous propose de plancher sur les vins super-héroïques...

Est-ce que pour vous une bouteille est un super-héros à part entière ? Ou peut-être un vigneron ? A moins que vous ne soyez convaincu que le héros de votre enfance – fut-il Super Dupont – a une bouteille préférée…

VDV#58 : les vins super-héroïques

Voilà une thématique faussement fastoche, prompte à vous plonger dans l'écueil et le cliché.

Je ne connais pas grand chose aux super-héros de Marvel, en dehors de la vision décalée du roman de Mancassola...

De manière plus "réaliste", je pense que quelques (rares) vignerons de part leur travail, leur acharnement, leur volonté, sont proches du statut de super-héros...

Ils ne sauvent pas le monde, mais contribuent à leur manière à le rendre meilleur, "plus sûr"...

Le statut de super-héros ne passe pas obligatoirement par le fait de voler avec une cape, de mettre un slip rouge par dessus son pantalon en latex sado-maso équitable, ou de rouler des pelles de chauve-souris à Robin quand Gotham n'a pas de soucis !!

Mon "héros" du pif est taillé comme un anchois pygmée, porte souvent une chemise à carreaux à la Charles Ingalls, les lunettes d'Oscar Goldman et le pantalon en velours fatigué d'un Jean Rochefort...

sources Wikipédia - Undefined - yesgaston
sources Wikipédia - Undefined - yesgaston
sources Wikipédia - Undefined - yesgaston

sources Wikipédia - Undefined - yesgaston

Non, il n'a pas de mâchoire anguleuse comme un parpaing, des muscles saillants, un masque flippant, une tablette géante de chocolat en guise de bide, un nom qui commence par "Super", "Bat" ou "Iron" avec un "man" à la fin pour faire comme François Feldman...

c'est un homme, tout simplement... Certes il est chétif, tremblant, sûrement fatigué par des décennies de labeur, mais c'est lui mon super-héros du vin !!

Le super-héros est à gauche, il "ressuscite" un caviste (frisé à droite) en lui offrant du très bon vin... (source FB - JM Imberdis)

Le super-héros est à gauche, il "ressuscite" un caviste (frisé à droite) en lui offrant du très bon vin... (source FB - JM Imberdis)

Jean-Pierre Monier a repris l'exploitation familiale de 5,3 ha à Brunieux (St-Désirat), au milieu des années 70.

Il décide alors de l'exploiter sans pesticides ni herbicides... et ça, à l'époque, c'était déjà un acte de courage, presque de désobéissance que seuls les super-héros pouvaient accomplir !!


En biodynamie depuis 1996, Il s'associe avec Perréol en 2008, lui même en bio depuis 1995.

"Super-Jean-Pierre" est toujours resté loin des "modes", des dogmes et autres vagues successives des tendances, à la vigne comme au chai.

C'est un sage de la vigne, sûrement un des meilleurs décrypteurs des granites, gneiss et micaschistes locaux !!

Ses St-Joseph ne font pas partie des stars de l'appellation, le super-héros anonyme, c'est lui...

VDV#58 : les vins super-héroïques

J'ai découvert ce domaine en 2007, à travers un anonyme "Vin de Pays des Collines Rhodaniennes" acheté sur un marché bio du Morbihan à 7,50 €... un choc !!

A partir de là, je n'ai cessé de suivre de près ou de loin, tout ce que ce super-bonhomme faisait...

Nous sommes quelques-uns à avoir la chance de pouvoir l'approcher tous les ans au salon Renaissance aux Greniers St-Jean à Angers...

Et tous les ans, avec sa petite voix, vêtu de sa tenue de super-vigneron, il nous offre ses supers pinards !!

Et chaque année, le même constat : comment ce mec-là, avec des vins pareils, reste-il à l'ombre des autres "vedettes" du Rhône-nord ?!!

Une injustice ?! Nos goûts de chiottes à vouloir encenser des vins qui ne le méritent pas ?!!

Goûtez n'importe quel St-Jo (bon, y avait bien un 08 qui a un peu trop de gaz !!), c'est trèèèèèèès bon, accessible à des tarifs (propriété) humains, très humains, qui font qu'on ne l'appellera jamais "Jean-Pierre Money"...

Il n'y a pas de bons vins sans bons vignerons...

Le héros n'a ni site oueb, ni compte "touitter", mais il répond aux mails et parfois au téléphone !!

Cessez donc d'encenser les costumes de paillettes et les vins bodybuildés !!

Renoncez aux supers-vigneronshéros de pacotille qui vous aveuglent avec tous leurs gadgets et leurs technologies !!

Ecoutez plutôt ces vignerons qui vous parlent de leurs vignes et pas de leur dernier SUV tracteur...

Regardez enfin ces super-héros ordinaires faire du vin normalement, sans crier, sans gesticuler...

Jean-Pierre Monier

88 route des vignobles Brunieux

07340 St-Désirat

04 75 34 20 64

domainemonierperreol@orange.fr

Voir les commentaires

1 2 > >>