Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

Florilège de dégustation : Part I : Les Blancs

15 Décembre 2007, 16:59pm

Publié par Docadn

Il est vrai que ces derniers mois mes dégustations bacchiques n'ont guère eu de place sur ce carnet virtuel.  Mais je n'ai pour autant pas cesser de tremper mes lèvres dans moult verres et rempli plus ou moins consciencieusement mon carnet d'impression...
Voiçi donc pêle mêle le florilège des mes tribulations buccales (merci de ne pas interpréter au 8 ème degré cette expression certes osée mais juste). Et comme dans une dégust "classique" place tout d'abord aux blancs.Pour la 1ere fois je vais m'oser au délicat exercice de la notation. Je choisi celui du type *, car donner des notes au quart de point près m'a toujours épaté (pour ne pas dire exaspéré) donc voiçi mon barème :

*: bof , t'as rien d'autre dans ta cave...
** : Moyen, c'est bien parce que j'ai soif et que je ne veux pas te laisser boire seul(e)...
*** : Bon, j'aime beaucoup, donne m'en donc encore une goutte pendant qu'il en reste
**** : Excellent, j'adore, que personne d'autre ne touche cette bouteille

Champagne Perrier Jouët : bulles fines,un nez sur la pomme cuite, le jasmin et les fruits jaunes, une pointe végétale. En bouche, une attaque vive, les bulles confirment la finesse observées, c'est relativement gras,un poil levuré . Une fine amertume de fin de bouche pas trop génante. C'est un bon BSA. (***)

Alsace Riesling Fronholz 2001 Ostertag : jolie robe or, etonnant nez de chenin puis les hydrocarbures et le curry (épices indiennes). Une note sucrée. En bouche , c'est la cata, hormis le caractère sec, c'est dilué,sans âme. Un Riesling plus que banal. Ma déception est grande face au beau souvenir que m'avait laissé ce domaine lors des REVEVIN 2006. Donc vraiment pas terros et pas donné.(*)

Champagne Rose de Jeanne
cuvée les Ursules : robe très légèrement saumonée (c'est une cuvée 100% blancs de noir), des notes de melon, pêche et de fleurs blanches et de craie. Et mine de rien ça pinote. Et bouche, c'est droit net, vineux à souhait, gras (le doit on au dosage ??). C'était la dernière de mes 2 bouteilles. Une cuvé confidentielle et rare (sou)tirée à 3500 exemplaires et qui ne l'est pas moins (exemplaire). Un très beau champagne. (****)

Anjou Gains de Maligné 2005  : une robe voilée jaune citron au reflets verts. Un nez sur le miel, la pomme mûre la poire (non on ne fredonne pas du Sacha Distel) et le melon et l'acacia. Des notes très chenin (pour moi) de vernis puis quelques notes boisées. En bouche le vin se montre vif, dynamique, épicé. Un léger perlant, très typé chenin avec un caractère "champenois dégazé" (et dégusté très loin dans le temps du champagne précédent). J'aime toujours. (***)

Allez voilà donc une tite photo pour une étiquette sympathique.

DSCN3203.JPG
Australie - Tisdall Winery - Goulburn Valley - Hoo Roo Creek
: Un chardonnay au nez d'amandes, de fruits jaunes et de pierre à fusil. En bouche la matière se révèle moyenne, perlante avec un caractère hésitant entre le fruit et le végétal. Pas de quoi casser 5 pattes à un kangourou mais voilà. (**)

Espagne Rias Baixas 2001 (Albarino)
: Robe jaune citron, nez sur le bonbon anglais, la pomme, l'amande le silex. Puis des notes pétrolées et un boisé marqué. Cela me semble typé sauvignon puis alsacien... Bref je suis perdu.Mes papilles analysent un vin gras,un peu de sucre résiduel, un léger perlant et des saveurs de pomme verte. 24h00 plus tard il veut se faire passer pour un alsacien. (**)

Saumur Brut - Eclat - Ladubay (chenin + chardonnay) : robe jaune citron sur un nez de pomme cuite, la brioche, le pain grillé (ca fait chardonnay très boisé). La bulle est très fine. Une belle attaque suivie de ... Rien. A l'aveugle il passerai pour un petit champagne la complexité en moins. Pas inoubliable(**)

Allemagne Franken - Sylvaner 2000 : robe jaune dorée intense, le tilleul en fragance puis des notes de miel et l'inévitable pétrole. E bouche un désagréable goût de liège, une matière diluée mais sans sucre résiduel, une amertume dérangeante en fin de bouche et des notes d'agrumes appuyées... (*)

Côtes du Rhône - Les abeilles 2003 -JL Colombo
: notes de beurre rance peu engageantes, puis la violette domine. La matière est fluette, peu de longueur et une finale alcooleuse des plus désagréable.(*)

Champagne Deutz Brut Classic : un nez sur la pomme et un végétal peu rassurant, puis des notes fumées. En bouche une attaque franche avec une très belle acidité, une amertume appuyée. Bulles nerveuse et assez fines. C'est de belle facture (***)

Champagne Jacquart Rosé Mosaïque : robe saumon au nez typé de chardonnay boisé. En bouche le vin se livre avec des bulles dynamiques, une jolie matière mais avec un végétal qui gache le tout. Dommage (**)

Champagne Rosé Dérouillat "Arthémia" : jolie robe framboise. La flute dégage des effluves de fraise puis de pomme. En bouche une matière molle et grasse (lun dosage excessif à mon humble avis) avec des bulles plutôt fines, on retrouve les fruits rouges. En fait un vrai petit champagne de dessert (**)

Voilà pour les blancs,tout prochainement les Rouges...








Commenter cet article