Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
EscapadeS

Greniers St-Jean à Angers, édition 2014 volume II

23 Février 2014, 11:52am

Publié par Docadn

Bonjour,

C'est reparti pour une "revue ussainboltienne" des vins croisés lors des derniers Greniers St-Jean à Angers.

Nous repartons vers quelques rouges, en démarrant par Mélaric et ses Billes de Roche 11, au cab' franc typé, mêlant fourrure au nez et suavité sur la langue.

Cerisaie 12 a un splendide "toucher de bouche", sans occulter le crayeux puissant, assorti d'une astringence évidente à ce stade.

Greniers St-Jean à Angers, édition 2014 volume II

Chez Sébastien David, on a l'habitude de faire la mise quasiment sur le parking des Greniers, pour présenter les vins à temps !!

Hurluberlu 13 (la mise date de 3 jours) est tout simplement déjà très gourmand, quand Amphore Ever 13 semble cacher une petite pointe acétique derrière une matière pleine, charnue.

Sensation vite oubliée grâce à Kézako 12, au fruité net, à l'esprit "bon gros canon sympa".

Vin d'une Oreille 08 pinote allègrement, avec son cortège de lacté-boisé-crémeux.

Greniers St-Jean à Angers, édition 2014 volume II

Direction le Rhône, chez Gramenon, avec pour entame, Poignée de Raisins 13 au nez "sureau-cranberries", à la matière "top fruitée", quand Sierra du Sud 13 se fait suave et cosmétique.

Les Laurentides 12 se signalent par une astringence très marquée, quand Papesse 13, relativement perlant, fait dans l'austérité quasi monacale.

Finale avec Sagesse 13 (pas de Mémé sur le millésime 13), qui est tout simplement TOPISSIME !!

Greniers St-Jean à Angers, édition 2014 volume II

Chez Jean-Pierre Monier, le viognier 11 est d'un "faditude" démoralisante, quand le St-Joseph 12 est plus complexe, largement plus suave.

"L'increvable" Châtelet 08 (St-Joseph) est réduit mais "pur", quand Châtelet 12 est très bon, mais plus "light" en structure.

Pour finir, Les Serves 11 (St-Joseph), au boisé marqué, bien plus charnu que les 12, pourrait-on conclure sur ces gorgées...

Greniers St-Jean à Angers, édition 2014 volume II

Au Mas de Libian, Vin de Pétanque 13 a les mêmes caractéristiques organoleptiques le même pif que Poignée de Raisins de Gramenon.

Khazan 13 est né d'une coulure de grenache qui a empêché l'élaboration de la cuvée Khayyâm. Ainsi, la contraction entre Khayyâm et Bout d'Zan a donné le Khazan.

Bout d'Zan 12 signe fraîcheur et puissance, quand Khayyâm 12 (80% grenache, 10% syrah, 10% mourvèdre) semble plus mûr et charnu.

Calade 12 (90% mourvèdre, 10% grenache), malgré des tannins anguleux, affiche une très belle matière !!

Chez Pierre André, le CDP 11 (lire Châteauneuf-du-Pape) a une acidité marquée, pour un vin plein, très mûr.

La version 10 exhale une pointe de vernis, pour un ensemble suave, dans un registre "Bien +" écriront ceux qui refusent de mettre des étoiles ou des notes à la Parker !!

Greniers St-Jean à Angers, édition 2014 volume II

Clos Fantine propose une Lanterne Rouge 13 tout simplement "très glouglou". Le Faugères 12 poivre allègrement, quand Courtiol 12 "syrahte" à fond.

La nouvelle cuvée Arc-en-Ciel 13 (carignan-mourvèdre-syrah) est une petite tuerie top juteuse !!

Greniers St-Jean à Angers, édition 2014 volume II

Petit passage à vide chez "Les 2 Ânes", quand Le Soula nous propose, pour commencer, Trigone L11 (composé de 4 millésimes) à la mâche et au cousinage étonnant avec un muscadet (pas mal pour un 80% en maccabeu).

Le Soula 10 (sauvignon-maccabeu-grenache blanc) poivre intensément, quand Le Soula 07 donne dans l'oxydatif et la volatile garantis !!

Pour les rouges, Le Soula 10 (à ranger dans la catégorie "top très glouglou") par sa simplicité, son côté très avenant, nous dispense de dissertation interminable à son sujet !!

Le Soula 07 monte d'un cran, par sa caressante matière et sa finesse remarquable.

Pour finir, La Macération du Soula 10 ("vin orange, ou blanc macéré comme un rouge", vermentino-maccabeu), aux saveurs de mandarine, au "nez sucré qui goûte comme un sec".

Greniers St-Jean à Angers, édition 2014 volume II

Petite séquence diabétique de douceurs chez Joël Menard (les Sablonnettes). Fleur d'Erable 13 délivre une très fine poire Williams, sur un squelette équilibré, quand son homonyme, en 10, marque par son botrytis et sa datte charmeuse.

Retour chez Mélanie et Aymeric (Mélaric), pour découvrir leur premier liquoreux (11) après 2 ans d'élevage.

Un délice terrible d'équilibre, au confit splendide, flirtant avec les 300 gr de glucose, saccharose, business pour dentistes !!

Chez les Delesvaux, l'accueil est toujours chaleureux (je suis obligé de le dire, ils gardent gentiment mon sac à dos de touriste, malgré mes vannes sur les sandales de Jésus de Philippe !!).

Feuille d'Or 12 est sec et rond, Authentique 12 fait dans l'aérien et l'iode, quand la Passerillé 12, Les Clos 11 et SGN (pour Sur Grains Nobles) montrent encore toute la maîtrise de "l'homme qui joue au foot avec des socles de charrue" !!

Greniers St-Jean à Angers, édition 2014 volume II

On nous vante depuis 24h00 des vins autrichiens extraordinaires !!

Nous parvenons au stand pour goûter aux breuvages de la maison Nikolaihof.

Nos collègues de goulot ayant omis de préciser le nom du "domaine à goûter à tout prix", vu qu'il y en avait 2, nous avons donc goûté à "l'autre" (de plus "le bon" n'était pas à son stand au moment de la dégust').

Im Weingebirge Grûner Veltliner Federspiel 2012 a une acidité de diable, quand la version Smaragd 2011 (à la place de Ferdespiel, faut suivre un peu !!) dégage une fraîcheur et un petit côté aligoté gourmand, le tout porté par une acidité salvatrice.

Le Vom Stein Riesling Federspiel 2012 détonne par son côté "muscaté", porté par un riesling puissant.

Le Steiner Hund Riesling Reserve 2009 est une démonstration de finesse et de longueur.

Le Vinotek Riesling 1995 (16 ans de foudre) est un ovni "alsaco-riesling-dingo-on-a-les-repères-qu'on-peut" stupéfiant.

Pour finir, le Hollerblüttensyrup 2005 (c'est l'intitulé en bas de l'étiquette) et ses 250 gr de sr sont au top des sucres du week-end !!!

Tous les vins sont commentés avec les notes Parker à l'appui (histoire d'être "impressionnés").

Après ce petit traité autrichien, mes yeux et mes doigts sont fatigués. Ce qui vous condamne à un 3ème et dernier volet de ce marathon alcoolique !!

A SUIVRE...

Voir les commentaires

Greniers St-Jean à Angers, édition 2014 volume I

16 Février 2014, 15:07pm

Publié par Docadn

Bonjour,

Et voilà, comme un marronnier de février, le bulletin de santé (perso) du grand raout viticole "bio-biody-en-conversion" que je ne manque jamais de fréquenter en ce début de mois de février.

Toujours cette impression de "jour sans fin", que chacun s'applique à revivre et faire revivre par une indéfectible présence !!

Aussi, dès le samedi matin, papilles affûtées, nous entamons notre marathon annuel, sans objectif de chiffre ou de record (171 vins en 26h30, c'est juste pour mes stats annuelles).

Juste l'envie de se "régaler", de découvrir, de se faire suspendre, même si les mauvaises surprises sont forcément au rendez-vous !!

Comme un fidèle papy que les rituels rassurent, je démarre, forcément avec les bulles, avec Sim Ifif, puisque l'autre Papy-Limougeaud n'aime toujours pas ça !!

Greniers St-Jean à Angers, édition 2014 volume I

Nous voilà donc en Champagne, avec le fidèle Domaine Marie Courtin en guise de mise en bouche.

Résonnance 11 (100% pinot noir) présente un caractère fermentaire, une bulle fine, aux jolis amers. Il y a pire comme entame !!

Eloquence (assemblage chardo 09-10) est tranchant, vif et acidulé. Concordance 10 pour finir (pinot noir) exhale la brioche, quand le jus est plein de peps, crémeux, frais !!

Greniers St-Jean à Angers, édition 2014 volume I

La Miss Fleury est revenue sur son stand.

Sa Fleur de l'Europe (6 ans sur lattes) est un brut nature, aux bulles serrées, à l'acidité élevée, quand le premier pinot blanc (09) du domaine, propose des bulles nerveuses, accompagnant un crayeux intense.

Le Brut (assemblage 06-07-08-09) a la vivacité affirmée, sur un toasté marqué.

Sonate N°9 (zéro soufre) a la bulle très délicate, pour des amers puissants.

Boléro 04 (pinot noir) est le 1er depuis 90. Il offre tranchant, amplitude et crémeux affirmés.

Le Rosé de saignée (09) est le plus vineux de la série, doté d'une fraîcheur évidente.

Greniers St-Jean à Angers, édition 2014 volume I

Chez Larmandier-Bernier, il n'y a hélas pas le très attendu Les Chemins d'Avise, nouvelle cuvée disponible depuis août 2013 !!

Pour autant, Longitude 10 (blanc de blancs) dégage finesse, vivacité et crémeux délicats.

Terre de Vertus 08 a une belle vinosité derrière ses bulles serrées.

Je me risque à citer les Vieilles Vignes de Cramant (absente du panel proposé), quand Sophie Larmandier me propose de le goûter sur 07 (au frais dans la glacière), pour découvrir un jus complexe, long, à la vinosité évidente !!

Le Rosé 10 (pinot noir, 3 jours de macération) hume la framboise, sur une trame simple et fraîche.

Greniers St-Jean à Angers, édition 2014 volume I

Chez Françoise Bedel, on nous fait l'article. Crouttes-sur-Marne, en biody depuis 98, cultivant majoritairement le pinot meunier.

Originelle (base 04) est un poil brouillon, plein, évolué, simple.

Dis Vin Secret (base 05) est un extra-brut très vif, ample, assez monolithique.

Entre Ciel et Terre 05 semble coincé dans un solide carcan.

Place à L’Âme de la Terre 04 (8 ans sur lattes), au nez finement oxydatif, à la bouche raccord, bourré de finesse, sur les "fruits à coques".

L’Âme de la Terre 03 (8 ans sur lattes aussi) est très évolué, crémeux, plein, aux amers vibrants.

Greniers St-Jean à Angers, édition 2014 volume I

Francis Boulard est de retour, mais pas tout seul !! Delphine, sa fille, est là aussi !!

Le Blanc de Blancs 10 (passage en foudre + malo) déroule sa puissance, son volume et sa finale languissante.

La version Vieilles Vignes 10 est plus tendre, plus vineuse, presque éthérée, aux amers marqués.

Rachais 07 (non dosé) dégage des notes de fumée, de noix, pour une matière acidulée, vive, très puissante, un poil courte, quand Rachais 05 à une jolie mâche !!

Greniers St-Jean à Angers, édition 2014 volume I
Greniers St-Jean à Angers, édition 2014 volume I

Nous attaquons enfin les vins tranquilles, avec les De Moor et les Guillemot (ces derniers semblaient sponsorisés par Napapijri) dont les jus 12 ne m'ont guère fait vibrer (Bel Air et Clardy 12 des De Moor, pas goûté ce jour fut, tout récemment au 6 Paul Bert, convaincant).

Greniers St-Jean à Angers, édition 2014 volume I

Nous bifurquons chez Zind-Humbrecht, avec un a priori peu favorable (au vu des sensations laissées les autres années), pour découvrir Calcaire 11 fruité et frais, un Clos Windsbuhl 11 phénoménal, éclatant, Brand 11 pétrolé, très puissant, juteux, un Rangen de Thann 11 exaltant de fraîcheur, un Pinot gris 11 éthéré, quand le Gewurztraminer 11 maison est fidèle aux clichés de litchi, rose, sur une trame aérienne, manquant un poil de mâche.

Greniers St-Jean à Angers, édition 2014 volume I

Chez Marc Tempé, pas moins de 7 cuvées proposées, avec du 07, des 09, du 10, des 11.

Le Grafenberg 09 (riesling) a une incroyable et juste "sucrosité-acidulée", le Pinot blanc 11 est exotique et frais, quand le Zellenberg 10 marque par son bel équilibre, son fin sucre intégré.

Le Schoenenbourg 07 (pinot gris, 3 ans de barriques) est d'un équilibre modèle avec ses 30 gr de résiduels et sa juste acidité.

Greniers St-Jean à Angers, édition 2014 volume I

Cap à l'ouest, chez Richard Leroy, dont les Rouliers 12 (encore en cuve) annoncent puissance,vernis, poire, et déjà un grand potentiel.

Les Noëls de Montbenault 12 signent un nez "pur", une bouche splendide, pour des amers finaux un poil marqués à ce stade.

Gros passage à vide chez Kenji Hodgson & Maï Sato et son Faia 12, dont j'avais plutôt apprécié le jus l'an dernier...

Chez Mélaric, 4 blancs dont un(e) Cerisaie 11 (pas filtré(e),malo faite) net(te), pur(e), étonnamment anisé(e).

Chez Château Tour Grise, ce sont les Amandiers 02 qui, par leur suavité et l'acidité relevée, retiennent tout notre attention. Sans oublier la bulle sauvage, ample et épicée de la Tradition 02.

Greniers St-Jean à Angers, édition 2014 volume I

Un pas sur le côté pour nous retrouver à la Ferme du Mont Benault de Stéphane Rocher. Son K.Blanc 12 a le crayeux et l'opulence singulières d'un cab' franc vinifié en blanc (avec 10% de chenin).

Grappes de Bulles 11 (cab' franc/gamay) fait presque dans le "frizzante frais".

Mais, comme il y a 2 ans, c'est Strawberry Fields 12, un gamay teinturier (donc pas blanc, faut suivre), qui m'espande totalement, avec sa superbe acidité, soulevant aisément les 70 gr de sucre.

Rapide arrêt chez Fosse-Sèche pour Arcane 11, doté d'un joli nez, à la matière opulente, riche, aux amers marqués.

Virginie Joly nous présente les 3 cuvées de l'emblématique Domaine de la Coulée de Serrant.

Si Bergerie 12 est ample, sur une note finement oxydative, Vieux Clos 12 exulte de richesse, de suavité, pour un caractère dominant un poil tendre pour mon bec.

Quant à la fameuse Coulée de Serrant 12, elle crie, au nez, un chenin puissant, qui s'avèrera un poil lâche, très poivrée, à la dureté en finale un poil marquée.

Greniers St-Jean à Angers, édition 2014 volume I

Au Château Yvonne, le Saumur 11 laisse une bouche compacte, fruitée et fort boisée succéder à un nez puissant !!

Quant à Le Gory 11 (100% bois neuf), il est plus "séveux", concentré, au fin bois, plutôt pas mal...

Revue des troupes chez Albert Mann, avec pour débuter, un Albert 12 au caractère oxy, sec, simple, quand le GC Schlossberg 12 est droit, net, frais, direct, salivant, puissant, malgré ses 8-10 gr de résiduels.

Le Furstentum 12 (riesling) donne dans les agrumes, avec un équilibre acide/sucre cohérent.

La version Pinot Gris 12 Albert est simple, relativement gouleyante, aux amers un peu grossiers.

Le Gewurztraminer 12 est standard, mais peu excitant.

Chez Vincent Fleith, nous entamons la série par un assemblage effervescent (pinot blanc-pinot noir-riesling) au nez évolué, à la bulle puissante.

L'Alsace 12 (composé des 6 cépages alsaciens, allez, on se les remémore, je ramasse les copie à la fin de la lecture) est très sudiste en texture, mais frais au final.

L'Alsace 11 (riesling issu du Steinweg, allez les alsaco-germanophones, deuxième copie à rendre dans l'heure) est standard avec ses effluves pétrolées.

Un Pinot Gris 10 frais et digeste, quand le Furstentum 09 (pinot gris) a une délicate et très très fine sucrosité.

Greniers St-Jean à Angers, édition 2014 volume I

Escale chez les Bret Brothers peu convaincante, sur les 12 proposés. Seul Quartz 06 était un peu la lumière attendue, malgré la "lâcheté" au final de l'ensemble !!

Allez, ça suffit pour le moment, je ramasse les copies pour les 2 questions posées ci-dessus.

La suite, avec du blanc et du rouge mélangés, prochainement...

Voir les commentaires

Intermède

10 Février 2014, 21:01pm

Publié par Docadn

Bonsoir,

En attendant de vous faire le laborieux résumé des Greniers St-Jean 2014, qui se sont déroulés il y a peu à Angers (j'ai oublié mon carnet !!), je me la joue grosse Faria feignasse en vous proposant un petit "quizz-chaîne-inutile-un-peu-égocentrique-mais-récréatif", auquel Tom Delanoue m'a convié.

Ce, afin de participer à un incongru Liebster Award !!

Pour être tagué éligible à ce dernier, il faut :

- Écrire 11 choses sur soi.
- Répondre aux 11 questions de la personne qui vous a nominée.
- Taguer 11 blogs qui comptent moins de 200 abonnés et leur poser 11 questions.
- Mettre le lien vers leurs blogs sur l’article.
- Les tenir au courant de leur nomination.
- Informer la personne qui vous a nominée que vous avez rempli votre tâche.

Je vous laisse découvrir les autres détails de cette "opé" directement chez l'auteur de ce tag...

J'en profite pour placer l'addendum que tous les tatillons de la chose avaient observé, à savoir écrire 11 choses sur soi.

  1. Je suis BEAUCOUP plus âgé que Casimir.
  2. Je suis né dans la Drôme.
  3. Je dors 05 heures par nuit.
  4. Je peux manger 30 chouquettes en moins de 6'30.
  5. Je me brosse les dents tous les midis AU BOULOT.
  6. Je déteste la noix de coco, les navets et les paroles de Jean-Louis Aubert.
  7. Je ne travaille jamais le jour de mon anniversaire (mais c'est pas gagné pour cette année).
  8. J'aime les crèmes brûlées, les aéroports et les montres automatiques.
  9. Je peux rester 01h00 dans les chiottes si ma lecture est passionnante.
  10. Je marche trop vite.
  11. J'aime boire du vin avant ET après manger...

Encore une chaîne, pas forcément interminable, qui se tarira dès que les blogueurs "jeunes de moins de 200 abonnés" auront tous été sollicités !!

Mais au-delà du caractère peu utile de la chose, répondons à l'interview narcissique Alain Delon :

- Quel est ton meilleur souvenir lié au vin ?

Ils sont plusieurs à se disputer cet honneur !! Je dirai qu'un pique-nique printanier au bord du Lez, dans ma natale Drôme provençale, il y a bientôt 2 ans, pour la chaleureuse amitié et la convivialité des vins dégustés, qui me laisseront, pour longtemps, le souvenir indélébile d'un bonheur simple porté par une juste et délicieuse ivresse !!


- Pourquoi ton blog déjà ?

Au départ, juste pour qu'un autre internaute puisse trouver des choses, parfois improbables, que je cherche et trouve moi-même chez d'autres !! Aucune intention d'être le plus lu, le plus prescripteur... ça tombe bien, parce que c'est toujours pas le cas !!


- Fromage ou dessert ?

Dessert sans hésiter !! Même s'ils sont (trop) souvent la conclusion décevante d'un repas de haut vol !!


- Ton blog est top, mais quelle est l’autre passion qui t’anime ?

Heu, t'es gentil Tom, mais c'est pas toujours le cas !! J'aime les patrons de tricots norvégiens d'avant 1982, j'ai une collection de lacets ronds de 65 cm, sans parler de mon herbier composé de poils d'aisselle de roux et rousses de blondes vénitiennes des natifs du second décan du signe du taureau !! Plus sérieusement, courir les restos, les (trop rares) salons des vins, rouler en vtt l'été avec les Momoteurs, marcher le reste de l'année !!


- Si la fin du monde était demain, que ferais-tu ce soir ?

Je dégoupillerais toute ma cave, ne boirais que les choses incrachables, après avoir fait l'amour 11 fois à ma moitié et à toutes les voisines consentantes de moins de 30 ans, c'est à dire déjà mortes !!


- Rolling Stones ou Beatles ?

Beatles sans hésitation !! Apparemment de vraies moules cuites sur scène, mais de vrais compositeurs, eux !!


- La bouteille de tes rêves ?

Franchement, aucune "grande bouteille" ne me fait fantasmer, désolé !! N'étant pas un buveur d'étiquettes né, pas de "nirvana en 75 cl ou en magnum" pour me laisser éveiller une nuit entière !! Mais ce sera pinot noir ou grenache si je dois vraiment choisir !!


- Que rêverais-tu d’apprendre ?

Piloter puis fracasser la Burj Khalifa avec un ULM !! Plus sérieusement, j'aimerais assez apprendre à voler, mais mieux que Mike Brant et quelques roumains !!


- Quel plat me ferais-tu si je venais manger chez toi ?

Un tajine de ce que tu veux dedans, sauf du poussin aveugle et des tripes !!


- Quelle œuvre d’art t’as le plus fait voyager ?

Une mauvaise reproduction d'une peinture aborigène d'Australie, achetée en 1993, lors d'une expo consacrée à cette peinture, au feu Musée des Arts d'Afrique et d'Océanie à Paris.


- Star Wars ou Star Trek ?

L'autre dépressif avec ses oreilles retaillées de boxer m'a toujours fait flipper !! Je préfère encore le Demis Roussos qui beugle à longueur d'épisodes !!

Intermède

Et voilà, mission accomplie !!

A moi donc de désigner 11 autres blogs, pour leur poser des questions existentielles qui risquent de bouleverser leur vie !!

Les gagnants sont :

  1. JC from Livr-esque, parce que j'ai oublié de lui répondre, y'a un bail, à une chaîne, qu'il peut enfin se venger pour l'occasion.
  2. Mix le MC du hard, de la bière, des bistrots + gastros et de l'enseignement sup'.
  3. Le duo gourmand de Toutes Les Bonnes Choses ont une Faim.
  4. L'homonyme de la charcut' lyonnaise alias Bobosse.
  5. Gildas le (faux) maigre... mont, juste pour voir le premier article de l'année 2014 sur le blog !!
  6. Mettons un vigneron, tentons de faire jouer Francis Boulard, le roi des bulles d'art.
  7. Histoire de jouer la parité et la diversité géographique, tendons aussi la perche à Véro du Mas Coris
  8. Retour vers un passé pas si lointain, en relisant les textes bien troussés du Rustre, quitte à le réveiller !!
  9. Un peu de féminité, de voyage et du manger, avec Ptipois.
  10. Tentons aussi la Rive droite avec Isabelle et/ou Daniel.
  11. Pour finir, sollicitons un futur macaron du stationnement à l’œil, FGsuperFred !!

Et maintenant le questionnaire de José Proust :

  1. Si internet n'existait pas, tu ferais quoi actuellement, au lieu de répondre à cette question débile ?
  2. Tu as fais combien de fautes au code ?
  3. Est-ce que la vendange entière t'importe, quand tu goûtes un vin qui sent le cul de poney ?
  4. Le pire vin que tu as dû avaler, sans moufter, car le vigneron, son agent, sa femme, son meilleur client, était largement plus costaud que toi ?
  5. tu as eu combien en anglais au bac ?
  6. Quel est le gros blockbuster, avec les voix françaises de Tom Hanks et Robert de Niro, que tu as vu 5 fois en 3D, dont tu ne te vanteras jamais pour lever charmer une bombasse/un intello plus sexy que BHL en "Master de parcours visuel" qui ne jure que par les films de Theo Angelopoulos ?!
  7. quel est le seul plat que tu peux manger même froid ?
  8. T'es plutôt Godspeed you Black Emperor ou Dédé Verchuren ?
  9. un livre un vin, une chanson pour ta dernière journée avant de devenir sourd, aveugle, perdre l'odorat et le goût ?
  10. Viande ou poisson ?
  11. Et sinon, ça va bien ?!!

Alllez Tom, ça c'est fait !! A vous de jouer !!

Voir les commentaires