Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
EscapadeS

Florilège de dégustations part VII

24 Septembre 2008, 07:20am

Publié par Docadn

Le retour de la revanche de plein de comptes rendus avec plein de mots tous pareil ou presque et des étoiles plus ou moins nombreuses selon l'appréciation du gouteur, en l'occurence moi (arggh je voulais pas la mettre cette virgule).
Vu que c'est la rentrée (bien entamée) et que les devoirs pleuvent comme les feuilles d'automne et d'impots, nous revoilà donc pour ce 7ème volet résumant mon activité bacchique de ces 3 derniers mois.
 Honneur au blancs & rosés :

Via Africa-Lion's Land-Pinotage Rosé 2007- Afrique du Sud : "Made by happy people" précise la contre étiquette. Nez de banane, de bonbon anglais et framboise. Matière plutôt fluette sur la fraise et la poire, leger perlant. Rafraichissant sans plus **.
Vin éthique dont une partie des bénéfices et consacrée à la sauvegarde du léopard du cap.

Guilhem 2005 - VDP de l'Herault - Moulin de Gassac : "le petit blanc" du fameux Mas de Daumas Gassac.Nez "pierreux" accompagné de fleurs blanches, violette intense et barbapapa. Matière assez fine, d'intensité moyenne s'arrêtant net. C'est plutôt aérien, sympa avec un amer de bon aloi au final ***

Casa de la Ermita 2006 - Viognier - Jumilla - Espagne : un vignoble situé dans la chaine montagneuse d'El Carche (dans l'arrière pays entre Murcia & Alicante) à 750 m d'altitude.Un 1er nez  miellé des plus agréables suivi de fruits jaunes et d'agrumes (régression de type gateaux chamonix). C'est un peu typé Loire au nez.En bouche le vin présente un léger boisé, c'est sec avec des saveurs de pêche et d'ananas. L'amer est appuyé, cela manque de profondeur pour un caractère plutôt fade **

Domaine Skouras - Cuvée Rose 2007 - VDP Péloponnese - Grèce : 1er rosé hellénique pour ma part. Flaveurs marquées de fraise, grenadine et pierre chaude. en bouche c'est un petit rosé de provence. C'est court, fluet et à l'amer désagréable *

Domaine de l'Ecu - Expression d'Orthogneiss 2006 - Muscadet Sèvre & Maine : Nez typé "Anjou", sur les fruits blancs & jaunes, le carton mouillé et un boisé marqué. En bouche le vin présente un gras élégant (avec un très fin perlant). C'est long, sans creux avec des notes finales sur le curry de toute beauté. Et pour une fois je vois un potentiel de garde exceptionnel pour ce vin, chapeau Mr Bossard. ***(*)

Canard Duchène - cuvée Charles VII "blanc de blancs" : 1ere rencontre avec cette nouvelle cuvée Charles VII en 100% chardonnay. Un boisé discret anime mes narines et les bulles sont fines. En bouche l'amer appuyé laisse transpirer des notes de pommes végétales. C'est fade et "plat" (le comble pour un vin à bulles). Je préfère la cuvée classique Charles VII... **

Il avait l'R bon, mais...2003 - Alsace - Joseph & F. Binner : Un riesling déclassé par l'INAO pour "manque de typicité dans le cépage, oxydé et manque de soufre". Qu'importe les Binner vignerons depuis 1770 l'ont quand même sorti tel quel et cela donne un nez miellé avec des notes d'acacia et le fameux pétrole si cher de nos jours, quelques notes de fruits jaunes compotés complètent la palette. En bouche un CO2 qui déborde de partout, c'est plutôt aérien, la matière est diluée et la finale épicée courte... Il avait l'air Bon, mais pas tant que ça. **

Au global hormis le coup de coeur pour l'orthogneiss de Bossard pas grand chose d'exceptionnel pour un été qui ne le fut guère non plus... Bientôt les rouges ... Beaucoup de rouges. En fait c'était un été à rouge.

Voir les commentaires

Maison Baron Lefevre

10 Septembre 2008, 20:22pm

Publié par Docadn

Escapade expresse dans la cité  (et son chateau tout récemment restauré)  d'Anne de Bretagne, j'ai nommé Nantes. A la découverte d'une adresse formidable pour nos papilles :


Comme l'enseigne l'indique, un restaurant & épicerie. Le tout installé dans un ancien hangar assez bien aménagé dans un quartier en cours d'aménagement.La déco est plutôt plaisante et l'accueil bien tout comme il faut, même sans réserver. Les proprios n'en sont pas à leur coup d'essai puisqu' ils oeuvraient déjà à Ancenis aux commandes de la toile à Beurre.
Vue sur les fourneaux et une carte plutôt alléchante. A savoir le "menu de l'épicier" à 18 euros qui fut pour moi le meilleur rapport qualité/prix croisé cette année. Pâté de tête + petits (énormes en fait) farcis + tarte au abricots et (excellent) sorbet melon. Difficile à battre et délicieux en tout point. Le menu à 25 ne démérite pas non plus. Délicieuse soupe de tomate crémeuse à souhait suivie d'un dos de cabillaud et un dessert régressif de bon aloi (en faut 2 crèmes, une choco & une vanille fleurant bon les années 60-70) le tout accompagné par une délicieuse et très esthétique bouteille de
St Géron (eh oh je ne bois pas du vin en perfusion tout de même !!). Service toujours impeccable et chef de salle dans le ton. Coté boissons signalons une fort honnête carte des vins et un choix de Champagne remarquable (quasiment toute les cuvées Billecart Salmon). L'Épicerie est aussi alléchante que la table et dans le même esprit.


La Clientèle semble d'affaires (du moins au déjeuner). Une adresse dénichée dans l'édition "bonnes tables à petits prix" du Gault & Millau
(et coup de coeur de la rédac). Après presque 2 décennies de fidélité au guide du pneu, je l'ai troqué en hésitant entre l'omnivore et le GM (comme ils disent les branchés) pour guider mes faims cette année. Plutôt encourageant comme 1ere expérience...
En attendant ce resto-boutique est le "très bon plan nantais du moment"...
Maison Baron Lefevre :
33 rue de Rieux
44000 Nantes
0240892020

Voir les commentaires

Et alors ces vacances ?!!?

2 Septembre 2008, 15:12pm

Publié par Docadn

Ah le pays Basque ses plages désertes et bucoliques :


Son patrimoine sportif


Ses monuments d'avant garde


Nannn je déconne... C'est pas celui là que je suis venu voir...
 Les pays basques devrait on dire. Entre la Navarre, la Soule, la Biscaye, le pays basque est en effet multiple. 3 ème séjour pour ma part dans ce "petit paradis aux plus grandes collines du monde". Mes mollets et cuisses piaffant d'impatience devant les randos en perspectives.Tout d'abord les camps de bases. Le 1er du coté du sympathique et très agréable village d'Irissarry avec une chambre d'hôtes largement oubliable et une autre très recommandable du coté de Pagole (petit village au pied du col d'Osquich au coeur de la Soule). . Et c'est parti pour une semaine de marche à travers cette région fabuleuse en tout point de vue.


Voici une vue en montant sur Jara... Jolie balade partant d'Irouléguy dans le canton de Baigorry. Ca y est le gros mot est laché... L'AOC Irouléguy soit environ 220 ha, 8 producteurs indépendants et une cave coopérative regroupant une quarantaine de viticulteurs. Et certaines randonnées à travers les vignes nous donnent à voir toute la difficulté du terroir (décidément ca pullule de gros mots ici).


D'ailleurs les balades sur les coteaux de la Menta ou sur les flancs de l'Arradoy (au départ d'Ispourre) avec des dénivelés de l'ordre de 300 à 400 m en sont la preuve.
Les très très curieux pousseront jusque dans la vallée des Aldudes (qui de plus est une curiosité administrative comme savent le faire les vallées frontalières) avec notamment 2 très jolies et courtes balades (une église de toute beauté dans le village des Aldudes).
C'est du coté de l'OT de St Etienne de Baigorry que l'on peut se procurer le guide des balades et randonnées édité par la communauté de communes de Garazi - Baigorri.


Prenez même la superbe route menant en Espagne par la montagne et qui propose au col frontalier plusieurs randos au nom basques imprononçables.
Tiens pendant qu'on est de l'autre coté pourquoi ne pas pousser jusqu'à Pampelune et découvrir une superbe ville à l'architecture  des plus charmantes.


De plus c'est d'un calme absolu l'été (en dehors des célèbres fêtes locales bien entendu).


 Un petit tour vers San Sébastian pour un petit bain de pied matinal sur la magnifique plage et se sustenter des fameux monticules de tapas disponibles tous les 3 mètres.


Et surtout ne pas rater sur la route du retour le fabuleux village de Fontarabie et ses maisons remarquables.


D'ailleurs n'hésitez pas à quitter l'enceinte de la ville fortifiée pour découvrir des demeures dignes des petits personnages bleus de Peyo.
Et toujours des randonnées empruntant tantôt  le GR 10 tantôt le chemin de Compostelle avec des rencontres parfois étranges.


ils sont vraiment affamés les pèlerins !! Tiens en parlant nourriture, comment passer sous silence les quelques bonnes adresses testées pendant cette semaine. Dans le désordre :

Mendi Alde à Ossès pour sa terrasse et sa cuisine,
Bista Eder au col d'Osquich pour sa vue et son agneau divin,
Chez Maya le petit Grill Basque pour toute sa cuisine et son exceptionnel soufflé au chocolat.

Et coté glouglou, ben comme notre maitre soixante douze à nous Olif Bettane, j'ai été séduit par le (seul dégusté) vin d' Arretxa et sa cuvée Haïtza version 2001 d'une douceur et d'une finesse rare. Les vins de Brana m'ayant laissé froid et ceux de la coopé indifférent.
Et voilà pour mes 2 3 lecteurs les plus assidus, le résumé d'une semaine de vacances en 1 seul article. J'avais encore de quoi tartiner 10 à 12 pages mais c'est la rentrée alors tout doux...
Allez à plus tard...

Voir les commentaires