Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
EscapadeS

#VdV 59, pif & zique, la version "Zi Artist" de "j'kiffe ton pif"...

27 Septembre 2013, 15:02pm

Publié par Docadn

Bonjour,

Petite pause sur les péripéties nippones, pour revenir sur les fondamentaux : les Vendredis du Vin.

59 ème épisode avec une Zidente de moins de 35 ans, fan de "wine-séries", de rouges à lèvres, des lunettes d'Hubble de Ségolène Royal jeune et de vin.

Lolita Sene est la gourou du blog "j'<3 ton wine".

Pour son VdV, elle nous propose la feuille de route suivante :

pour ce VdV#59 c’est à votre tour de m’annoncer vos accords vin et musique.
Un Saint Joseph avec de la pop ?
Un Pomerol avec une sonate de Chopin ?
Un Champagne avec du bon vieux rock ?
Un Touraine avec de la chanson française ?
Présentez-moi votre cuvée confrontée au morceau de musique qui vous parait
être le plus adéquat, vibrant, intense.

Comme votre serviteur est un "véritable amateur" au sens incompétent noble premier du terme, cette session "expérimentale" m'aura conduit à découvrir les fonctions animées le mode vidéo de mon appareil photo.

Les plus fins connaisseurs observateurs pourront apercevoir une magistrale non-maîtrise de ce dernier, sans parler des nombreuses bourdes coquilles qui parsèment le propos.

Aussi, le flou "artistique" observable sur ladite vidéo, est involontaire, d'où des "images qui ne bougent pas" ci-dessous, pour préciser les éléments "floutés" de la vidéo...

N'y cherchez point d'hommage au Bob nasillard, ni à Alain chante pas trop fort, j'ai juste plus de voix...

Ici Bernardo, à vous les studios...

Coeur de Roche - Vin de France - Emmanuel Chauvin - Domaine du Chardon bleu

Coeur de Roche - Vin de France - Emmanuel Chauvin - Domaine du Chardon bleu

"Le convoi", extrait de l'album "Vers les lueurs" - Dominique A - Cinq7 de Wagram Music - sortie le 26/03/12

"Le convoi", extrait de l'album "Vers les lueurs" - Dominique A - Cinq7 de Wagram Music - sortie le 26/03/12

Voir les commentaires

Où manger à Kyoto...

23 Septembre 2013, 21:08pm

Publié par Docadn

Bonjour,

Voici un titre aussi fin et précis mytho et prétentieux que d'annoncer, sans trembler :

  • "où manger à Paris sans marcher dans croiser une merde de chien déjection canine entre votre hôtel et le restaurant ?"
  • "comment avoir l'air d'une "Léa Seydoux", tout droit sortie d'un magazine, quand on vient de se cogner 15 heures d'avion dans la bétaillère en classe éco ?"
  • "où boire un bon vin sans Oxyboldine le 3ème jeudi de Novembre en Mayenne ?"

Tentons de répondre à toutes ces questions, dont les blaireaux ignorants saturent les call center plateaux téléphoniques, en ce qui concerne cette modeste bourgade japonaise !!

Où manger à Kyoto...
Où manger à Kyoto...

Tout d'abord, il faut savoir que dans tous les Shinkanzen (et autres trains moins rapides), vous pouvez vous restaurer correctement, sans vous faire braquer le porte-monnaie, comme dans les "chères" voitures-bars de notre SNCF chérie !!

Une vendeuse arpente toutes les voitures avec son chariot, chargé de boissons et des fameux "Eki-uri-bento" alias ekiben (signifiant grosso-merdo "bento vendu en gare", mais du coup, aussi dans les trains).

Pour 800 à 1000 yens (6 à 7,50 €, valeur du yen été 2013), vous avez un "plateau-repas" frais, très copieux, assez bien présenté, complet et plus que correct.

N'hésitez pas à les tester (dites juste "ekiben" ou "ekibento" à la vendeuse, elle va vous sortir toutes les variétés encore disponibles), la photo (assez fidèle) sur l'emballage peut vous guider rapidement dans vos choix...

Où manger à Kyoto...

A Kyoto donc, nous avons suivi (première fois que cela m'arrive) les conseils de Tour Club, sympathique "hôtel pour backpackers middle class", dans lequel nous séjournions.

Comme conseillé dans l'article précédent, il vaut mieux photographier les idéogrammes, pour ne pas se tromper de resto (1% de ces derniers affichent des caractères en latin), une fois sur place.

Où manger à Kyoto...
Où manger à Kyoto...

L'okonomiyaki est LA spécialité caractéristique de Kyoto (mais aussi à Ôsaka, ou encore Hiroshima).

Signifiant littéralement (toujours grosso-merdo) "ce que vous aimez" ou "ce que vous voulez", l'okonomiayki est souvent comparé à la pizza ou à la crêpe, alors que pour moi, c'est plus près de la crique (origines méridionales forcément vivaces) !!

A base de chou, on y ajoute tout ce que l'on a sous la main, ou dans le frigo (viande, poisson, crevettes, poulpe, tout le monde a ça dans le frigo, non ?!), on recouvre le tout d'une sauce "okonomi" (souvent composée de vinaigre de saké, miel et purée de légume), plus un oeuf pour finir !!

Où manger à Kyoto...
Où manger à Kyoto...

Le cuistot du Chabana m'a fait pensé à Darry Cowl, c'est à dire aussi incompréhensible, mais physiquement aussi drôle, grâce à la barrière de la langue !!

Devant son teppanyaki chauffé à blanc, il nous a délivré un "gyu-vasai itame" (lamelles de boeuf et légumes), suivi d'un "ebi-yasai-itame" (même chose, version crevettes), délicieux, frais, digestes, peu salés, aux antipodes des pseudos "plaques japonaises" croisées en France !!

le "chabanagonomi" (okonomiyaki à la cuisson très longue) reste lui aussi assez digeste, malgré la généreuse couverture de sauce "okonomi", ainsi que les 400 000 calories des autres ingrédients.

Un vrai plan populaire, pas trop cher (3800 yens à deux, avec 3 bières, soit 14-15 € par tête tarif du yen en 2013).

Tellement conquis qu'on y est retourné à la fin du séjour kyotoïte !!

L'adresse exacte m'est forcément inconnue, sachant qu'il n'y a pas de n° sur les maisons et immeubles japonais, sans parler du fait que c'est souvent l'ancienneté du bâtiment qui régit la numérotation !!

Cela conduit souvent à un Sudoku pour aveugle, un bordel sans nom pour nous, pour eux aussi apparemment !!

On peut tout de même remercier Google Street, sans qui, je n'aurais jamais pu vous communiquer le cliché correspondant à la façade dudit restaurant.

Chabana

113 (à confirmer) Schichijo-dori

Tél : 075 (361) 7138

Kyoto

PS : pour vous repérer, il y a un "Kyo-Chabana" quasiment en face du vrai (où rien n'est écrit en anglais sur la façade), appartenant à une chaine dont les implantations essaiment Kyoto et Osaka, spécialisé aussi dans l'okonyomaki et la cuisine au teppaniaky.

Où manger à Kyoto...
Où manger à Kyoto...
Où manger à Kyoto...
Où manger à Kyoto...
Où manger à Kyoto...
Où manger à Kyoto...

A proximité, toujours sur la Schichijo-dori, Onishi propose des yakitori (littéralement "oiseau grillé"), soit "le barbecue à la japonaise" pour raccourcir le propos !!

Intérieur tout en bois, accueil forcément souriant (là-bas, l'accueil "je te fais la tronche en guise de bonjour" "cliché-français" n'existe pas !!).

Nous avons dégusté 15 brochettes différentes, dont des parties trop peu "valorisées" du poulet, comme le foie, l'estomac, cartilage... mais aussi plus classiquement, aile, cuisse, etc...

D'autres yakitori à la queue de boeuf, oignons, champignons japonais, le tout cuisiné au charbon !!

Nous avons goûté, par la même occasion, le tofu.

C'est une véritable révélation, pour nous autres occidentaux, qui ne connaissons (très souvent) que les ersatz fabriqués par chez nous !!

La texture d'un flan, enfin du goût et des saveurs identifiables !!

En bref, une adresse sympa, assez peu onéreuse (2660 yens, soit moins de 20 € à deux, valeur du yen été 2013), qui souffre juste de l'odeur tenace du traitement du bois du mobilier (genre traverses de rails) !!

Onishi

234 Shichijio-dori

Daikoku-cho

Kyoto

+81 75-371-257

Où manger à Kyoto...
Où manger à Kyoto...
Où manger à Kyoto...
Où manger à Kyoto...

Qui dit Japon, dit (presque) forcément ramen et udon (ou soba)...

Ces plats de pâtes (ou nouilles) sont très consommés au Japon. A chaque échoppe son secret de fabrication... du bouillon !!

Kubota est la petite pépite des ramen, cachée dans une rue non loin de notre hôtel-ryokan (n'hésitez pas à la limite à passer les voir, pour choper les adresses en question).

Une gargotte de moins de 20 places, 2 cuistots, un à la cuisson des "pâtes", l'autre à l'élaboration du bouillon (qu'il goûte très souvent, tout en surveillant les "bouillons" successifs).

Une machine délivre le ticket de la "soupe" choisie (encore un exemple "hygiénique" que bien des vendeurs de kébabs devraient suivre : on ne touche pas l'argent ET la bouffe !!).

Ramen froides pour mézigue, avec un bouillon chaud d'anthologie, qui m'a renvoyé à l'immense nostalgie des soupes du ramadan...

Service non-stop, gars cools et sérieux, le "boui-boui premium" ne désemplit pas !!

Là encore, comptez 700 à 900 yens (entre 5 et 7 euros, valeur yen été 2013) selon la taille et la composition du plat.

Aucune certitude pour l'adresse exacte, comme trop souvent là-bas, où je n'ai parfois jamais trouvé l'adresse (si j'y retourne, je prendrai toutes les positions GPS des restos).

Kubota Ramen

563 Nishiatsuya-cho

Shimogyo-ku,

Kyoto

Où manger à Kyoto...
Où manger à Kyoto...
Où manger à Kyoto...
Où manger à Kyoto...
Où manger à Kyoto...
Où manger à Kyoto...

Autre adresse encore plus "confidentielle" : Minoko.

Une superbe maison de 1912, comptant une dizaine de salles privatives, aménagée dans le style dit "sukya-zukuri".

Souvent présentée comme "une porte d'entrée exemplaire" de la "cuisine cha-kaiseki" (version simplifiée de la "cuisine kaseiki", équivalent de la haute gastronomie kyotoïte), Minoko est une très belle expérience pour les curieux et les contemplateurs...

C'est à l'heure du déjeuner qu'est servie la version "bento-box" de la cuisine du Minoko (un repas en version "kaseiki" peut durer 3 à 4 heures !!).

Une grande et jolie salle traditionnelle rien que pour nous, une vue sur un splendide jardin, avec tortues et bassins.

Des serveuses en tenue traditionnelle, un protocole très codifié, du thé chaud, du froid, un bento sur 3 niveaux.

Une finesse de présentation assez bluffante, une obsession du détail, des saveurs nettes, des cuissons maîtrisées... comme un tableau à manger sur 3 niveaux, avec des genoux en béton !!

Un service époustouflant, un raffinement de tous les instants, un havre de silence et de paix tout près du grouillant quartier de Pagoda Yasaka...

7694 yens pour 2 (58 €, valeur yen été 2013) justifiés !!

Adresse assez bien "géolocalisée".

Minoko

Higashiyama-ku

Kyoto

+81 75-561-0328

Minoko.co.jp

Où manger à Kyoto...

Fautes de place à l'horizontal, beaucoup de restos au Japon se trouvent dans les étages d'immeubles !!

Une tentative au 3ème étage d'un immeuble sur Schichijio-dori (ci-dessus) s'est avérée intéressante (barbecue), mais un peu décevante par le fait de nous avoir "imposé" un menu "in english" à 2000 yens (15 €) par tête !!

Kyoto est une ville splendide, à la cuisine assez excitante, mêlant talentueux mets populaires et culture du raffinement gastronomique...

Trouver une adresse demande beaucoup de chance, vu les indications sur les frontons des restos. Pas de caractères en latin, aucun numéro, pas de plaques non plus pour les rues...

Comme conseillé plus haut, pensez à photographier les idéogrammes des noms des restaurants, montrez-les aux passants, vous aurez peut-être un peu de chance dans votre quête...

A suivre... Tokyo

Voir les commentaires

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

8 Septembre 2013, 16:30pm

Publié par Docadn

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

Bonjour,

C'est la mort dans l'âme que j'ai constaté le crash total de cet article le 06/09 dernier, sans qu'Overblog ne donne la moindre explication sur ce "reset" dépendant de SA volonté.

Premier accident en 428 éditions, mais aucune chance de retrouver la spontanéité de la version originale, perdue dans les méandres de la toile...

Les généralités seront les mêmes, les addendum forcément différents.

Aussi, comme un jour sans fin, voici, à l'instar de mon périple norvégien, 15 généralités forcément caricaturales, sur le Japon et les japonais.

1/ Arigâto gozaimasu

Voilà une expression que l'on entend 50 100 fois par jour !! Les japonais la prononcent plus souvent que leur coeur ne bat, ou qu'ils ne respirent.

Ils passent leur temps à se remercier, à vous remercier... on ne sait de quoi !! D'être venu ?! Sûrement !!

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais
15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais
15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

2/ Les japonais parlent très bien... japonais !!

Ils l'écrivent aussi très bien !! Voilà un peuple tellement fier de sa langue et de son écriture, qu'il n'a pas jugé utile d'en apprendre d'autres !!

C'est la très grande surprise, pour ne pas dire stupéfaction, d'avoir découvert cette culture monolinguiste des japonais.

"Peu" d'entre-eux causent l'anglais, même chez les plus jeunes !! Le niveau croisé dans l'hôtellerie frisait celui d'un premier trimestre de CE2 !!

Aussi, il n'est pas inutile de photographier quelques idéogrammes vitaux, qui vous sortiront de situations délicates, même si les japonais se démènent en permanence pour vous porter de l'aide, en cherchant un gus capable de baragouiner les paroles de Justin Bieber !!

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

3/Le japonais dort et mange par terre... quand toi, tu te niques les genoux et le cul !!

La tradition est effectivement très forte sur l'archipel nippon. Aussi, tous les "restaurants traditionnels" ne proposent que "tables basses et tatamis" en guise de mobilier.

Les tables et les chaises existent, mais "manger local" se fait souvent au ras du sol !! Pour le couchage, c'est un peu pareil, si vous optez pour un ryokan...

Après, n'ayez crainte, les hôtels standards proposent literie et mobilier occidentaux partout !!

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

4/ Faire ses besoins au Japon, requiert un titre de champion du monde de danse des canards et un master en domotique...

Ce n'est pas une légende, les japonais ont une "passion hypocondriaque" pour les latrines.

A gauche, les "chiottes de base japonais" (toujours très propres, où que ce soit), que je n'ai pas eu le courage de tester, alors que le modèle de "cockpit" à droite, m'a beaucoup plus inspiré.

Sans notice, on découvre rapidement :

  • comment actionner le "bruiteur" (imitant souvent une fontaine) couvrant vos décibels aux oreilles du voisinage.
  • le réglage de la pression pour se faire un lavement "karcheriser" efficacement le rectum.
  • que le jet avant ne sert à rien si vous êtes un gars, à moins de vouloir vous arroser les burnes à l'eau chaude expérimenter une forme pressurisée de l'ondinisme.
15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

5/ Les japonais ne transpirent jamais...

Alors que moi, oui !!

L'été au Japon (Tokyo-Kyoto-Osaka) est très chaud (32-35°C) et très humide (80%). Le japonais est un être athermique, capable de supporter veste-chemise-pantalon sans faire couler une seule goutte de sueur !!

Le japonais voue une haine farouche déteste les UV !!

Aussi, ombrelles et manches amovibles sont monnaie courante chez les japonaises (une vraie industrie textile est dédiée à tous ces objets), sans parler de la petite serviette, presque un symbole à lui tout seul, avec laquelle TOUS les japonais s'épongent régulièrement.

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

6/ Un japonais, même équipé d'une Rolex, peut avoir raté sa vie s'il n'a jamais mis les pieds sur le Mont Fuji.

On a du mal à imaginer l'engouement et l'excitation que suscite l'évocation de la montagne sacrée pour les japonais (inscrit à l'Unesco depuis juin 2013, rare pour un "bien naturel") !!

Un dieu vivant, assoupi, que chacun s'emploie à gravir dès qu'il le peut (praticable seulement les 2 mois d'été). C'est un défilé non-stop sur les pentes du volcan (aux parcours presque trop bien superbement aménagés, différents pour la montée et la descente).

Il y a le camp de "ceux qui partent le soir pour voir le soleil se lever", celui de "ceux qui partent l'après-midi pour voir le soleil se coucher", puis "les touristes comme nous qui montent dès qu'ils peuvent, partant comme tous, de la 5ème station".

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

L'ascension est belle, la joie de vaincre le volcan lisible sur tous les visages, le "village" à 3776 m est drôle et pathétique !!

Tous les japonais qui (le peuvent) grimpent sur le Fujisan, sont souvent équipés comme s'ils allaient vaincre le K2 !!

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

7/ L'espace est une denrée très rare, dans les villes au Japon...

Imaginer la France avec 187 millions d'habitants... Ben le Japon, c'est ça !!

Avec une superficie égale aux 2/3 de l'Hexagone, une population de 128 millions d'habitants, le Japon doit "optimiser" en permanence ses espaces* pour :

  • loger (décemment) ses habitants dans 1M3 de petits logements.
  • tracer des voies de circulation "fluides et efficientes".
  • maintenir et développer ses industries pour tenir son rang de 3ème puissance économique mondiale.

Aussi, on peut voir dans les villes japonaises, vélos et piétons circuler ensemble sur les trottoirs, des feux rouges réglés à la seconde près, de nombreux parkings (aux tarifs prohibitifs) verticaux, sans parler des trains... Si, si parlons-en !!

* En même temps, la forêt occupe 75% du territoire
15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

8/Un train en retard au Japon, est aussi fréquent qu'un turc méchant sans moustaches dans une série tv...

L'obsédé de la ponctualité que je suis, a chopé une demie-molle avait presque les larmes aux yeux en découvrant ce dogme typiquement cette 3ème religion typiquement japonaise !!

Le pays possède un réseau ferroviaire étendu, transportant des millions de passagers tous les jours, à des fréquences très élevées, dont les Shinkanzen (trains rapides) sont un modèle de ponctualité et de propreté, à faire passer nos (sales) TGV pour des Corail à la bourre !!

Les Shinkanzen annoncent, tous les ans, un retard cumulé sur 1 an inférieur à la minute (record en 2004 : 6 secondes !!).

J'ai eu la chance de prendre un train (non rapide) qui est arrivé avec 1 minute de retard. Il fallait entendre et voir les (très nombreux) messages diffusés pour s'excuser (english compris) de ce retard, que le pilote a tenté jusqu'au bout de combler.

En arrivant, on l'a éviscéré, puis on l'a jeté en pâture aux familles qui avaient attendu !!

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais
15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

9/ Le japonais dort n'importe où, n'importe quand, n'importe comment...

La sieste nippone est un sport très pratiqué, toléré dans tous les lieux publics. Il est donc très courant de voir des japonais en "écraser une", dès qu'ils le peuvent, n'importe où (centres commerciaux, squares, etc...).

Le salaryman est le plus fervent pratiquant. Des heures de travail adossées à de nombreuses heures de transport, transforment en fin de journée trains et métros en immenses dortoirs climatisés.

9 bis/ Le chauffeur de taxi doit cotiser au moins 200 trimestres avant de pouvoir partir en retraite...

C'est le constat "visuel" que l'on peut faire quand on estime l'âge moyen de ce dernier en activité.

Il porte (normalement) gants blancs et casquette, lustre en permanence son rutilant taxi (équipé de dentelles en plastique ringardes), a des cernes grosses comme des réacteurs d'avion, fume et dort entre 2 courses.

Il talonne de près celles que j'appelle "les mamies des stands", des (quasi) septuagénaires tenant du matin au soir, des "boutiques-stands" dans les galeries des centres commerciaux.

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais
15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais
15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

10/ Bouddhisme et shintoïsme sont pratiqués alternativement, comme un "loisir sérieux et léger à la fois".

Les japonais adorent aller dans les temples !!

Qu'ils soient shintos ou bouddhistes, les japonais passent de l'un à l'autre sans problème. Allumer des encens, faire sonner des cloches, frapper dans ses mains, s'incliner devant des tori ou une statue de Bouddha se fait naturellement... Ou quand une "forme d'oecuménisme" ne dit pas son nom !!

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais
15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

Ce manque de sectarisme les porte même à rendre hommage et prier (dans des temples dédiés) pour les animaux de compagnie défunts*...

* Les japonais sont dingues d'animaux, surtout des chats !! 
Le manque de place empêchant pas mal de japonais d'en posséder, le "neko café" est là pour combler cette frustration !!

On annonce le premier "bar à chats" à Paname pour mi-septembre 2013...
15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

11/ Avoir le choix au Japon s'apparente à un lieu commun...

Si on critique régulièrement les modes de (sur)consommation des américains, les japonais n'ont pas à jaunir rougir non plus sur ce thème.

Les temples de la consommation sur 8-9 étages sont légions dans les grandes villes. Si nous, pauvres européens, sommes coutumiers d'un choix souvent restreint sur les "produits manufacturés", il en est autrement chez nos très lointains voisins japonais.

Là-bas, si vous cherchez une valise, un bracelet de montre, une montre, une boite pour bento, vous pouvez avoir jusqu'à 100 modèles différents !!

Pour une balance pèse-personne (une vraie lubie au Japon), une horloge de cuisine comptez sur pas moins de 30 50 modèles...

Comptez plusieurs heures pour votre journée shopping de fin de séjour..

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

12/ Les japonais emballent tout...

Sur cet item, c'est votre "conscience (naissante ou pas) écologique" qui risque de prendre un coup, quand vous verrez le nombre de sacs en plastique distribués dans tous les commerces.

Sans parler d'un héritage hypocondriaque et hygiénique historique (le Japon a été peu touché par des pandémies dans son histoire, contrairement à celles qui ont ravagé l'Europe !!!), absolument tout est sous plastique (fruits, gâteaux, etc..).

De plus, les cadeaux japonais obéissant à des règles strictes, la culture du paquet cadeau est aussi très répandue.

Si la discipline postule aux J.O (en 2020 why not !), les japonais seront très difficiles a battre imbattables en terme de rapidité, précision, bon goût !!

Quand on voit comment on attend galère ici à Noël avec nos scouts, c'est tous les jours Noël là-bas, mais avec des pros !!

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais
15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

13/ Les japonais ont inventé la 3D pour la gastronomie, bien avant Avatar

99% des restaurateurs, pâtissiers, glaciers sont obligés de présenter une version en plastique (ou en cire) de leurs plats pour attirer la clientèle !!

Encore une facette étonnante d'une peuple qui vit au quotidien avec les technologies, mais qui a besoin d'un "plat de dînette pour enfant" pour arrêter son choix (en passant, très pratique pour nous autres touristes).

Cette particularité a développé toute une industrie du "plat en plastique, en cire ou en résine" qui fournit, en articles factices (plus ou moins réalistes, selon les plats et la matière utilisée), tous les professionnels des métiers de bouche.

On peut acquérir un "fausse bière qui mousse", un "sushi-crevette" ou une fausse pastèque dans la Kappabashi Dori (quartier d'Asakusa), rue ultra-spécialisée dans toutes les fournitures BHR* (enseignes lumineuses, éviers, couteaux, décorations de table, etc...).

* Bar-hôtellerie-restauration
15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

14/ Les japonais sont montés comme des écureuils...

Vous devez cette généralité désobligeante à un groupe de gros cons d'indélicats, qui s'est attaché à reluquer avec insistance mon gros chibre d'occidental sexe !!

Aussi, pour répondre à leur voyeurisme ostentatoire, j'ai fixé aussi discrètement directement leur anatomie enfantine.

Raccourci laborieux pour vous parler de la merveilleuse expérience du onsen.

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

Le onsen est un bain thermal japonais, aux vertus relaxantes indéniables.

Je suis devenu rapidement accroc à ce dernier, délaissant la triste salle de bains de l'hôtel pour jouir (souvent seul) du plaisir intense que procure ce bain chaud.

Ci-dessus, celui de l'hôtel dans lequel je séjournais était une pure merveille !!

Un séjour au Japon sans onsen, est un peu semblable à un séjour au ski sans neige...

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

15/ Le japonais pratique le "safe sex" tous les samedis, quand tout le monde le croit féru d'électronique et de mangas...

Comme tout bon "touriste moyen", j'ai visité le fameux quartier de l'électronique : Akihabara.

Il semble que les Otakus et les boutiques dédiées à l'électronique sont en recul net, pour ne pas dire en danger, face à la montée en puissance des boutiques de "safe sex".

Le japonais affronte donc très régulièrement (le rouge au front), sa fausse pudeur par rapport au sexe avec la bd et les dessins animés pornos !!

De "grands magasins" ont pris le pouvoir dans ce domaine aussi !!

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

Ainsi s'achève (à nouveau) cet inventaire décalé du Japon et des japonais.

Les japonais sont, pour être sérieux 3 lignes, des gens naturellement désintéressés, prêts à se casser en 8 pour vous aider. C'est cet altruisme qui est fascinant !!

Altruisme issu d'une solidarité inaltérable, dont ils font preuve dans toutes les situations, même les plus inquiétantes* !!

Des modèles à suivre en terme d'accueil, de service rendu, de gentillesse naturelle, dont pas mal de professionnels du tourisme "bien chez nous" feraient bien d'imiter à la marge !!

Un pays qui ressemble à la nature qu'il nous donne à voir : torturé pour mieux nous ébahir...

Je reviendrai...

* Entendu sur France Inter de la bouche célèbre de la championne du monde belge de la rentrée littéraire française : "par solidarité avec Fukushima, certains japonais ne mangent plus que des légumes cultivés là-bas !!"

Voir les commentaires