Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
EscapadeS

Leçon de portugais : pedra = pierre

31 Août 2007, 09:54am

Publié par Docadn

Les visiteurs de Pico devront accepter une chose incontournable : C'est le Pico qui décide. Il peut se passer plusieurs jours avant qu'il ne daigne montrer sa tête. Comme par caprice, il s'enveloppe de nuages et boude. Je n'aurais guère attendu plus de 48h00 pour qu'il se montre totalement nu de la tête au pied (ben oui il n'en a qu'un mais taille 1 million !!).

DSCN2661.JPG
Nous empruntons la très belle et très droite route transversale pour gagner le point de départ de la randonnée ou des taxis vont et viennent pour déposer les candidats au toit des Açores et du Portugal. Un pick up des "bombeiros" recueillent l'émargement obligatoire de tous les marcheurs (mais pas au retour !!). Des travaux sont en cours. On y bati ce qui semble être une future "maison de la montagne de Pico".

DSCN2697.JPG
Voilà une randonnée que je qualifierai de difficile. Marcher sur un volcan est très different d'une montagne. Je déconseille fortement les chaussures ouvertes (dont j'ai vu plusieurs propriétaires rebrousser chemin rapidement).
S'il fait chaud (comme ce fut le cas) emporter 2 l d'eau minimum (et même moi qui suis plutôt du signe du chameau, je n'en avais plus une goutte au retour). Les locaux conseillent de prendre des gants pour la descente (la roche volcanique n'est pas des plus douces pour les mains) aussi pentue mais plus glissante que la montée. Un bon marcheur peut espérer faire l'ascension en 02h30,mais comptez plutôt 3h00. Le chemin est très mal balisé, aussi on doit repérer des piquets en béton ou en plastique (type de ce que qu'on trouve sur le bord des routes) pour progresser vers le sommet. La 1ere partie plein nord permet d'observer des dizaines de cratères. En fait l'île en compte pas loin de 300.

DSCN2672.JPG
La montée est lente et plutôt pénible. Mon amie abandonne au bout de 2h00. Je poursuis seul et arrive enfin à la base du "cratère". C'est saisissant et sublime (ah les limites de la photo pour le rendu de la réalité !!)


DSCN2680.JPG
Des marcheurs pique nique à la base du "cône". Pas mal de français assis sur ce qui semble LE "camp de base" du Pico (en fait tous les randonneurs candidats au coucher & lever du soleil sur le Pico campe entre ses murets). Le "cône" doit faire une quarantaine de mètres de haut. Je m'y engage précédé par un groupe.

DSCN2679.JPG
Plus de balisage et un chemin quasi inexistant. Puis j'entends le groupe me devançant s'exclamer "PEDRA, PEDRA".
Peut être un rite montagnard dont je n'avais pas eu vent, quand je vois débouler une roche de la taille d'une boule de bowling face  à moi. J'esquive tardivement le projectile mais ce dernier vient embrasser fraternellement ma jambe gauche.


Plus de peur que de mal. Le groupe responsable de cette "tentative d'assassinat", vient prendre rapidement de mes nouvelles. Je les rassure en anglais puis en français. Il s'agit d'une groupe d'açoriens de Sao Miguel. Je me cale sur leur rythme et poursuis l'ascension. Et je découvre un aspect totalement technologique de la randonnée. L'un d'entre eux dirige le groupe au mètre près avec son GPS... Je pose la question sur les coordonnées données. Il m'indique qu'un ami guide et grand spécialiste du Pico a rentré toutes les coordonnées du chemin le plus pratique jusqu'au sommet.Il est vrai que sur cette partie là cela s'avère utile. Puis il justifie l'utilisation de ce dernier en cas d'ascension dans le brouillard... Nous arrivons enfin au sommet.
DSCN2689.JPG
A part l'altitude tout semble exact. Des centaines de mouches nous accueillent et trouvent assez rapidement ma jambe délectable. Un sympathique randonneur tchèque me dépanne totalement en pansements et autres désinfectants. Puis je me régale enfin de la vue incroyable (sauf sur l'Est ou les nuages squattent). Faial, Sao Jorge et Graciosa (et Terceira un chouia)unique...


Nous ne manquons pas d'aller observer et renifler les fumerolles sur le coté de la borne qui nous rappellent que le Pico est en sommeil. D'ailleurs l'hiver le Pico fume et notre groupe d'açoriens et très coutumiers du ski sur ses pentes...

DSCN2683.JPG
il est temps de redescendre (une véritable torture pour moi et combien difficile ici) et de regagner notre point de départ en près de 2h00.
Mes cuisses mettrons 2 jours à se remettre de cette descente d'enfer parsemée de vues magnifiques sur Faial.

DSCN2691.JPG
A SUIVRE...


Voir les commentaires

Lajido de Santa Luzia & Criaçao Velha

28 Août 2007, 17:41pm

Publié par Docadn

Jusqu'en 2004 , les Açores ne comptaient qu'un seul lieu classé au patrimoine mondial de l'humanité, à savoir la magnifique cité d'Angra Do héroismo sur l'île de Terceira. Désormais elle doit partager cet honneur avec le paysage viticole de Pico.Cette dernière produit l'essentiel des vins des Açores. et cette forte tradition a façonné les paysages de l'île. Cultivée entre des murets de basaltes, la vigne pousse sur une terre d'à peine 50 à 80cm de profondeur, puisque le basalte se trouve au delà.

DSCN2615.JPG
Et ce sont ces paysages magnifiques que nous découvrons à travers 2 randonnées. Les 2 paysages classés se trouvant de part et d'autre de Madalena. Chacun proposant une rando très facile pour découvrir cette "architecture paysanne unique".
1ere promenade au nord de Madalena sur Lajido de Santa Luzia. En fait nous partons de Cabrito puis longeons la route cotière en traversant les hameaux d'Arcos et Lajido de Santa Lucia. La quasi totalité des habitations sont elles aussi en basalte. On peut même y observer la rénovation de certaines d'entre elles dans le respect des matériaux et de l'architecture.

DSCN2608.JPG
Ce qui n'a pas empêché de croiser quelques excentricités inspirées...

DSCN2619.JPG
C'est à Lajido que nous découvrons plusieurs batiments viticoles rénovés dont un chai et une distillerie . La lecture des différents panneaux nous apprend que l'on y distillait du raisin et de la figue.

DSCN2625.JPG
Nous poursuivons notre balade du coté de Lajido Da Criaçao Velha où on y observe les plus beaux panoramas viticoles de l'île. La rando y est plus jolie que sur Santa Lucia (c'est une piste qui déambule entre les murets des vignes).DSCN2651.JPG
Un moulin à vent restauré (avec un mini boutique associative au sommet proposant des t-shirts un poil original) permet de prendre un peu de hauteur pour mieux apprécier l'étendue et la beauté de ce paysage magnifique.

DSCN2646.JPG
Nous terminons notre balade par le musée du vin (gratuit) situé à la sortie de Madalena et qui ne présente aucun interêt hormis des batiments flambants neufs et quasi vides... Seuls les dragonniers (auquels le gouvernement régional à consacré un livre !!) extraordinaires valent cette visite...


Prochain épisode : une leçon de portugais sur le toit de Pico...

Voir les commentaires

Ile de Pico, l'arrivée...

26 Août 2007, 16:19pm

Publié par Docadn

1er épisode du périple atlantique promis. Atterrissage au petit aéroport international de Horta à Faial (petit message aux anxieux de l'aéroplane, la piste est courte et le freinage  est spectaculaire). Petite nuit chez le sympathique  Rébélo & son épouse (un bon plan peu cher et très pratique), un rapide petit déjeuner dans le mythique Peter sport (petit conseil: à 07h30 c'est très agréable, passé 08h00 c'est l'horreur mais on y petit déj pour vraiment pas cher).
DSCN2576.JPG
Puis c'est l'embarquement pour Madalena (3 euros l'aller simple),que nous gagnons en une vingtaine de minutes.. Voiture du location chez le quasi incontournable Ilha Verde.
Et nous voilà parti pour 5 jours sur la plus juvénile des îles açoriennes. En effet Pico du haut de ses 2351m n'a que 300 000 printemps quand Santa Maria en affiche 8 millions. On est immédiatement saisi par l'austérité des paysages. Une ile de basalte, ce n'est guère commun, mais cette rudesse nous dévoilera doucement tous ses charmes...

DSCN2580.JPG
Nous empruntons la route du nord pour rejoindre notre chambre d'hotes basée à la pointe Est de l'île. Cet itinéraire nous permet d'admirer Sao Jorge quasi en face. Contrairement à Sao Miguel très peu de miradouro sur Pico. Nous pique niquons à Prainha dans l'aire aménagée d'un parc forestier (en fait il le sont tous)  comme les fameux miradouro de Sao Miguel (wc, four à barbecue, tables...).Il est desert et très calme, mais doit afficher complet tous les dimanches, les açoriens étant fous de barbecue...

DSCN2589.JPG
Pico est la 2ème plus grande ile de l'archipel avec ses 450 km2, les déplacements sont du coup assez conséquent . Il nous faudra près d'une heure (bon je ne suis pas Loeb non plus, et c'est les vacances) pour gagner Piedade ou  se niche notre résidence. Nous sommes accueilli à  O Zimbrero par le très sympathique François. Cet ex coiffeur de Charleroi est installé depuis une dizaine d'années à Pico ou il s'est reconverti en potier. Il est le père de notre hôte Jérémy.


Nous prenons possession de notre ravissante chambre. et partons à la découverte de notre villégiature. Jérémy y a bati sa maison (la 1ere en bois des Açores) et la piscine (la 1ere de l'ile). Le tout à un charme indiscutable et les petits déjeuners sur sa terrasse face à So Jorge sont de beaux moments.




Nous partons à la découverte des quelques lacs situés à proximité de Piedade. Les nuages jouent à cache cache.

DSCN2598-copie-1.JPG
Nous croisons les incontournables vaches açoriennes ainsi que les très nombreux picks up des producteurs laitiers.

DSCN2600.JPG
Retour à Piedade, dîner chez Jérémy (20 euros/pers. hors boissons) en compagnie d'allemands. Tous,comme nous, en sont à leur deuxième voyage aux Açores et une grande partie de notre discussion tourne autour de cette question : Pourquoi??
Les jours qui suivent vont nous donner des réponses plus que convaincantes...
A SUIVRE

Voir les commentaires

Et les Açores c'était comment alors ??

19 Août 2007, 14:52pm

Publié par Docadn

Ben tout simplement GEANT... En 2004 j'avais découvert 2 des îles de cet archipel : Sao Miguel et Terceira.
Cet été j'ai écumé 3 des 5 îles appartenant au "groupe central" : Pico, Sao Jorge & Faial.
Dans les jours suivants je vous ferai partager mes "carnets de chemin" des 15 jours passés sur ces 3 confettis de l'Atlantique. en attendant quelques clichés pris sur les différentes îles . A très bientôt.

DSCN2840.JPG
Ile de Sao Jorge : faja de Joao Dias

DSCN2939.JPG
Ile de Faial : Caldeira

DSCN3033.JPG
Le Pico vu de Faial

DSCN2979.JPG
 ile de Faial :Volcan de Capelinhos

DSCN2793.JPG
Ile de Sao Jorge : Faja dos Cubres

DSCN2691.JPG
Faial vu du Pico

Voir les commentaires