Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
EscapadeS

Courrier des lecteurs (malgré eux), ou comment Google n'est pas toujours ton ami...

24 Décembre 2011, 15:34pm

Publié par Docadn

Bonjour,

Comme beaucoup de blogueurs, je m'intéresse à mes lecteurs. Surtout les "lecteurs du hasard". Quand on cumule l'audience hebdomadaire d'une seule soirée d'un concert d'Adamo, on se pose la question centrale : "d'où viens-tu, noble étranger ?"

Aussi, j'ai compilé quelques questions, improbables, qui ont mené des lecteurs jusqu'à ce blog guère plus réaliste. Je vais tenter de répondre, avec mes moyens et mes connaissances, à quelques-uns d'entre eux :


NB : Toutes les requêtes citées sont vraies !!


Q : Tomate normale caramélier pour apéro ?? 

R : Cher(e) inconnu(e), le terme Caramélier est déposé par le chocolatier Leroux. Autant il fait des chocos à la menthe fraîche, autant ceux à la tomate me sont inconnus.

 

Q : Gags sur les cavistes ?

R : N'étant pas caviste, adressez-vous directement à ces derniers. Ils ont sûrement des cartons de blagounettes sur leurs clients à vous livrer...

 

Q : Olif Piémont ?

R : Si vous cherchez un Olif dans le Piémont, c'est trop tard. Il rôde le plus souvent dans le Jura ou chez des restaurateurs aux cartes des vins plus alcooliques que catholiques et sans italique !!

 

Q : Oeufs à la huguenotte cuits dans un jus de viande de mouton ?

R : J'ai jamais goûté, mais ça m'a l'air pas très light comme entrée !!

 

Q : Pet d'huître ?

R : Jamais entendu !! Par contre, comme chez les humains, ce sont les pires à sentir...

 

Q : Mauvais vignerons ?

R : Comme dit l'adage consensuel : "y'a que des mauvais vins..." Quoique !!

 

Q : Sexe entre amis consentants ?

R : C'est quand même plus agréable, mais c'est pas sur mon carnet que vous aurez des astuces pour ne pas rater vos parties fines... Tapez "Dominique en peignoir", requête plus à même de vous guider sur ce sujet...

 

Q : Boulimie pains au chocolat ?

R : Je sais ce que vous vivez !! J'ai vécu tout ma scolarité du collège à lutter contre l'achat quotidien du pain au chocolat à 1,50 fr (0,22 € pour les djeunes). Aujourd'hui, je vais super bien, j'ai décroché et je trouve la vie fantastique... Courage, vous y arriverez, surtout si vous êtes bélier du premier décan avec jours favorables du 01 au 12, puis du 18 au 26 entre 12h16 et 17h09...

 

Q : Franc-maçonnerie amusante ?

R : Ça m'a l'air aussi excitant qu'un stage d'humour avec Eric Woerth !! Si vous trouvez un moyen rigolo de faire de la franc-maçonnerie, partagez vite avec nous cette expérience désopilante...

 

Q : Blog des supers trottinettes, explication gratuite pull 3/6 mois ?

R : C'est un peu jeune 3/6 mois pour faire de la trottinette !! Attendez d'avoir trente ans et une cravate pour vous ridiculiser ainsi !! Pour le pull, ça peut compléter la panoplie du trotter...

 

Q : Les suisses aiment les grosses voitures ?

R : Aussi, mais pas que. Ils aiment aussi le parapente, le vin, randonner, dénoncer à la fourrière les voisins mal garés, voter... Bref, comme des français, en plus polis et moins bruyants !!

 

Q : Comment maintenir le style mal rasé ?

R : En vous "mal rasant", par exemple...

 

Q : Humour tronche d'alcoolo ?

R : Je connais bien 2-3 personnes qui ont des tronches d'alcoolos drôles, mais qui ne sont pas rigolotes pour autant... Méfiez-vous des apparences !!

 

Q : Manteau chèvre angora beaujolais ?

R : Demandez à  Lilian Bauchet, ou encore à  Isabelle Perraud s'ils peuvent vous dépanner dans ce domaine, ils en sont capables !!

 

Q : Rasoir pour poil pubien ?

R : La réponse se trouve chez le  Bicéphale Buveur, spécialiste mondial en pilosité post-cuisses et pré-abdominale...

 

Q : is it faudon or fondant that you put on cake on cake boss ?

R : It's fondant. U can put it on what u want !!

 

Q : Le cornichon téléphone ?

R : A ce compte-là, le pâté peut aussi envoyer des mails !!

 

Q : Comment faire un vernis pour fusil Lebel ?

R : J'ai une tronche à avoir un fusil Lebel et passer des heures sur le net pour chercher comment vernir cette péteuse pour pigeons !?

 

Q : Palourdes géantes près des volcans sous-marins ?

R : Quand ce film de série Z sortira, merci de m'en tenir informé...

 

Q : Que faire avec de la mâche flétrie ?

R : Je compte justement ouvrir un forum dédié à la mâche flétrie l'an prochain. Merci de reposer votre question sur ce site.

 

Q : Karim, je t'aime avec un coeur !!

R : Je ne m'appelle pas Karim et j'ai horreur qu'on dessine des coeurs pour le montrer !!

 

coeur-ringard----copie-1.gif

 

Q : Visiter une confiserie avec des élèves en Vendée ?

R : chacun ses fantasmes !!

 

Q : Camping-car joie de vivre ?

R : Si un joujou à 50 000 € peut vous priver d'une cure de Prozac, faites-vous plaisir !!

 

Q : Comment s'habiller fin août à Quiberon ?

R : Comme à Nice début janvier...

 

Q : Touristes beaufs St-Jean de Monts ?

R : Je peux vous donner plein d'autres stations balnéaires aussi peuplées de cette ethnie nombreuse !!

 

Q : Canard nantais appétissant ?

R : Soit, mais l'origine non nantaise dispense-t-elle d'un côté moins appétissant ?

 

Q : Où puis-je trouver la recette de la fine ratatouille aux épices de Patrick Bourgouin ?

R : Pas chez moi !!!

 

Q : Nom de vin sexuel ?

R :  Gama-Sutra, ça ira ??

 

Q : Liqueur crémeuse africaine, bouteille léopard ?

R : Quelqu'un a fait un étui avec le peignoir de DSK !!

 

Voilà amis lecteurs, les réponses à vos questions essentielles. Rendez-vous l'an prochain pour un nouveau courrier des lecteurs. Bonne fêtes à vous tous !!

Voir les commentaires

Les Escapalmes d'Or 2011

21 Décembre 2011, 06:41am

Publié par Docadn

La remise des prix la plus attendue de l'année de la "miamglousphère" est enfin arrivée.

Relégant le Wine Blog Trophy au statut de défilé de majorettes malgaches, les Escapalmes d'Or ® sont les équivalents des Oscar® version "Académie des sets de table, du verre à pied et du poisson trop cuit"

Vins-2011-0680.JPG

 

Un jury indépendant, n'appartenant à aucun lobby industriel ou loge secrète aux rites discutables. On raconte que certains cercles obscurs vous obligent à réciter la carte des vins de Vivant, sur le rythme des transes soufies en tenue de derviche tourneur-fraiseur !!

De longues délibérations, des discussions vives, des consensus rares. Un jury exigeant, impitoyable, objectif.

Tous les critères indispensables à la délivrance de la plus haute distinction du savoir-vivre, à table ou sur un tonneau, sont réunis. 


Aussi, après délibération et vote à l'unanimité de moi-même, je décerne :

 

  • L'Escapalme d'Or de "la meilleure bulle de Champagne qui fait pas dans le Bisounours et ne met pas un kilo de betterave par litre de roteux" :

DSCF4029


Les 7 - Laherte Frères


Un nez maritime, iodé, salin. Une bulle taillée au laser qui met en scène une substance fine, fruitée, très vive, calcaire, aérienne, équilibrée.

Un vin "anti-Bisounours" qui, de part son acidité et sa classe cinglante, porte à débat. Un Champagne atypique contenant  fromenteau, arbanne, pinot noir, blanc et meunier, chardonnay, Petit Meslier ("Les 7 cépages"). Personnellement, j'adore. ***(*)

 

Italie-Suisse-2011-0531.JPG

 

Seule certitude pour ce divin breuvage, exhalant le "sous-bois à l'aube", c'est immense !! Une profondeur inouïe, une suavité, un équilibre hors normes pour ce Barbaresco 89, debout et droit, fruit du travail d'orfèvre de Roagna père ****.


Vins-2011-0144.JPG

 

Le salon Renaissance. La magnifique charpente des greniers St-Jean D'Angers, la crème des vrais vignerons de l'hexagone, des blogueurs barbus et des grizzlys photographes. A faire absolument...

 

Vins-2011-0033.JPG

 

 Un festival très bien organisé, aéré, sans vins"barrés" sentant le cidre ou la pomme blette. Un très beau casting de la viticulture respectueuse et des vigneron(ne)s passionné(e)s et passionnant(e)s.



Vins-2011 0011

Le Rocher Des Violettes - Cuvée Touche-Mitaine 08 - Montlouis/Loire (11€)


Il a tout : de la race, un versatile bluffant et une finesse magistrale !!! ***(*)/****


  • L'Escapalmbeach d'Or (prix spécial du jury) du "meilleur bar à vins pour amateurs de chaussures pointues qui aiment boire 3 cl de vin par verre à des prix dérisoires sans jamais côtoyer des blaireaux qui n'aiment que les vins qui sentent le rectum de dindon et le tabac presque bio Fleur du Pays" :

Ô Château

68, rue Jean-Jacques Rousseau

75001 Paris

tél : 01-44-73-97-80

l'article-souvenir.

 

  • Une Escapalmedeplongée d'honneur à "mon troll le plus fidèle, qui tente vainement de m'apprendre à manger chez Dutournier et qui l'a ramené 66 fois en un seul semestre" Bionaute, cette récompense est pour vous, même si je suis trop con pour comprendre votre démarche, merci de votre fidélité...



Vins-2011 0257


Vin de pétanque 09 - "Bon vin de France" - Mas de Libian


...Les gorgées s'enchaînent sans mal. Le plaisir est là.***



Vins-2011 0630


"Mondeuse/Persan" 09 - Vin de pays des Balmes Dauphinoises (8,70 €)

www.vins-nicolas-gonin.com

Une très belle acidité anime ce très joli vin, à l'équilibre joueur, top gourmand. ***/***(*)

Michaël Nauleau    

www.ampelographe-caviste.com

&   

Julien Boyer

  http://carnetdevins.fr

 

Restos 0576-copie-1


Auberge Grand Maison

 1 rue Léon Le Cerf

22530 Mûr-de-Bretagne

Tél : 02-96-28-51-10

www.auberge-grand-maison.com



DSCF3180

Chez Casimir

 

6, rue de Belzunce

75010 Paris

M° : Gare du Nord ou Poissonnière

tél : 01 48 78 28 80


 


DSCF3964

Le Cornichon

34, rue de Gassendi

75014 Paris

tél : 01 43 20 40 19

www.lecornichon.com

 

Restos-0268.JPG


Restaurant l'Alliance

20, rue Victor Massé

56100  Lorient

Tél. 02 97 35 00 76

Fermé dimanche et lundi

www.restaurant-lalliance-lorient.com


DSCF3631.JPG

 

Ristorante Pizzeria Cavallo Bianco

Corso Manzoni, 3

Montà D'Alba


  • L'Escapalme d'Or du "meilleur chocolat de Dijon qui tue sa race de caniche abricot, que même Michalak dit que c'est le meilleur de France, j'en sais rien je les ai pas tous goûtés, mais c'est le top 3 de ceux que j'ai dévorés"

 

Restos-2011-0670.JPG

Fabrice Gillotte 

21 rue du Bourg

21000 Dijon

 www.fabrice-Gillotte.fr


L'académie de "la ripaille et des gros mots comme Benjamin Biolay" a décidé de créer cette année, une :

  • Escapalme d'Or de "la lecture de l'année quand on peine à ouvrir 10 bouquins par an, alors qu'on se cogne Étonnants Voyageurs pendant trois jours". Ceci afin de donner une caution pseudo-intellectuelle à la cérémonie suivie par une moyenne de 17595 lecteurs par jour.

Restos-2011-0673.JPG

Marco Mancassola - La vie sexuelle des super-héros - Gallimard

Un titre qui intrigue. Un roman qui a choqué les fans de Batman. Une écriture un peu "old school", fluide, soignée, à la thématique drôle et inquiétante à la fois. Une noirceur aboutie, un petit pavé d'impertinence...

Pour finir, L'Escapalme d'Or de "la zique que j'écoute tout le temps depuis la sortie de l'album le 25 janvier 2011, et que le nom est toujours aussi sympa, que c'est achement trop trop bien, même si le dernier Fleet Foxes était pas loin de lui choper la place !"

 

Ainsi s'achève la 2ème cérémonie de remise des Escapalmes D'Or. Bravo à tous les récipiendaires. Rendez-vous l'an prochain pour la 3 ème édition... Ou pas !!

Voir les commentaires

Calendrier de l'Avin #19 : N°6 un 20 Paire noël...

19 Décembre 2011, 06:00am

Publié par Docadn

Bonjour à tous, 

Cette année encore, j'ai réussi à obtenir un des numéros officiels du calendrier le plus alcoolisé du marché.

Le succès est tel qu'il y a, comme lors de la première édition, prolongation jusqu'au 31/12. L'an dernier j'avais tiré le N°18. Un an et un jour plus tard, me voilà à nouveau prêt à ouvrir la petite porte du numéro fétiche de la fragrance créée par Henri Robert. Une tradition respectée par le sacrifice systématique du presque cépage adoré.

Vins-2011-0984.JPG

Domaine des Pothiers - N°6 - Côte Roannaise

Un numéro que la marque "aux C entremêlés" n'a pas (encore ?) exploité.  J'ai vécu 1 an à Roanne. J'étais en moyenne section de maternelle. J'ai juste le souvenir cuisant de cauchemars atroces, peuplés de ce connard de Nounours et son glaçant "bonne nuit les petits". Je me suis promis d'y retourner afin d'exorciser le lieu de mes nuits tourmentées. 

Revenons à notre gamay n°6 du 19 !! Romain Paire exploite (en famille) une petite dizaine d'ha, en culture biologique, sur une propriété séculaire située à Villemontais.

La cuvée N°6 est composée de "gamay Saint-Romain", variante du cépage que l'on ne retrouve que sur la Côte Roannaise.

Un nez qui "gamayte", une acidité évidente, des fragrances de suie, de fer avant d'attaquer "la bête au flanc". Une entame fraîche, très fruitée, dotée d'une mâche étonnamment conséquente. Un côté cendré, une élégance naturelle dans son déroulé en bouche. 

Le soir, le nez louche sur une syrah aromatique. La matière s'est faite sanguine, crémeuse, serrée, aux amers vivants. Un gamay (de St-Romain) versatile, complet, élégant et bon. ***

PS : C'est un 2009, mais je trouvais que la profusion de chiffres était suffisante !!

L-avin-socks.jpg

Ici le N°19 du calendrier, à vous le N°20 !!

Famille Paire

Domaine des Pothiers

42155 Villemontais

www.domainedespothiers.com

Voir les commentaires

Le Saison

14 Décembre 2011, 06:29am

Publié par Docadn

Après avoir expérimenté la table bistrot du duo Etcheverry-Flageul, me voici face à la "grande table de Saint-Grégoire" (c'est juste une table pour deux, mais sur le papier c'est "la grosse table du coin").

Auréolé d'une étoile au Gros Rouge Michelin, 3 toques au Gros Jaune Gault & Millau, Le Saison est aussi l'un des chouchous du "Carnet de Route" de  L'Omnivore.


Restos-2011-0656.JPG


Comme diraient les turfistes : "favori, petite cote, peu de risques, gain assuré" (j'invente totalement, mais je voulais rendre un petit hommage aux parieurs à casquettes).

Aussi, c'est avec confiance et des espérances certaines que nous nous attablons chez Christine & David Etcheverry.


Restos-2011-0615.JPG


Du vert, du blanc. C'est contemporain jusque dans les dessertes, géométrique, épuré, un peu froid, lumineux, à l'assise confortable. 

Des grignotages mêlant "rillettes de lapin/pistache", "feuilleté de tomates séchées", "sablé mousse de cocos de Paimpol"... C'est juste bon.

J'avale ces bouchées à l'aide d'un verre de Hautes-Côtes-de-Nuits 07 de chez Méo-Camuzet (Clos St-Philibert), boisé et "tendre comme un 06" !!


Restos-2011-0618.JPG


Crème de cocos de Paimpol


j'ai oublié l'intitulé exact et les autres composants de la crème ci-dessus. Juste le souvenir "rassurant" d'un mets relativement riche, chaud, crémeux, bien assaisonné.


Restos-2011-0621.JPG


Un bouillon d'araignée de mer, radis paysans et poireaux au citron


Une 1ère entrée très parfumée, au bouillon épatant. Une araignée évidente, que l'on retrouve dans une sorte de sushi renfermant entre autre la chair délicate du crustacé. C'est divin !! Le citron donne un côté aérien à l'ensemble. Un croquant végétal addictif. Très belle entrée. Décollage quasi spatial !!


Restos-2011-0625.JPG


Épaisses St-Jacques aux châtaignes, corail d'oursin et risotto de panais


Deux St-Jacques à la cuisson parfaite, se déclinant pour l'une sur un acidulé, une vivacité, un cinglant, douce, molle et quasi endormie pour l'autre. Une seconde entrée aux allures de Dr Jekyll & Mister Hyde. Une très jolie mise en scène de "l'acide qui boxe contre le doux-moelleux déstabilisant d'un même produit". Un plat déroutant, où le panais peine à trouver sa juste place et déséquilibre certaines bouchées.


Restos-2011-0619.JPG


Ormeaux sauvages rôtis, un lait fumé, ravioles de courges et citron combawa (32 €)


L'entrée de La Miss. De beaux ormeaux, à la juste cuisson, au combawa précis.


Restos-2011-0634.JPG


Bar de ligne, chou d'hiver, émulsion coco persil


J'ai l'impression de tester un menu "le coco dans tous ses états". Le vol stationnaire se termine, la chute s'amorce. Le bar souffre d'une sur-cuisson absolue, quand les légumes et les morceaux de cèpes frisent la perfection. Toujours ce "fil acide-signature", qui donne un énergie salvatrice au plat. Il est quand même très frustrant d'observer autant de maîtrise côtoyer cette approximation de cuisson...


Restos-2011-0629.JPG


Turbot sauvage en vapeur de foin, chou de Shanghai, cèpe et oreille de cochon grillé (32 €)


Pour La Miss, un poisson à la cuisson largement moins discutable, expressif, à la complétude évidente.


Restos-2011-0636.JPG


Kouign-amann et girolle de brebis pour une glace au pain brûlé


Un mariage, à mes yeux improbable, qui fonctionne à merveille !! Kouign-amann miniature excellent, brebis détaillé "comme une Tête de Moine", glace aux saveurs de pain d'épices. Pas mal du tout.


Restos-2011-0639.JPG


La mandarine dans tous ses états (15 €)


Le dessert de La Miss. Esthétique fort plaisante, au fruité régressif réjouissant (ça m'a rappelé les Chamonix de Belin).  Goûts et textures justes, équilibrés. 


Restos-2011-0642.JPG


Choco-caramel crémeux, poivron confit et feuilles de cacao


Là encore, une esthétique indiscutable. C'est épuré, précis, salivant. "La basquitude" résumée. Très belle alliance entre le puissant chocolat et le doux poivron. Un équilibre, une dissociation des goûts subtils. Sûrement le mets qui aurait presque pu me faire oublier le "ratage du plat"...


Restos-2011-0645.JPG


Mignardises


Service de "grande maison" qui ne souffre aucune critique.

Un sommelier plaisant, léger, à la tête d'une carte des vins impressionnante, aux coefficients très variables.

C'est un St-Romain 08 de chez A.Gras, qui a eu la difficile tâche de se plier à cette salve de plats. Un chardonnay que j'attendais tendu, vibrant comme ce millésime sait l'être dans la région. Il s'est avéré rondouillard, au gras pesant, à la gangue de bois massive.


Une impression générale en demi-teinte (alors que seul le poisson était médiocre).

Une cuisine qui transpire d'inventivité, de recherche, qui ne bénéficie pas de la rigueur permanente attendue.

J'ai adoré le fil "haut" de l'expression acidulée des plats. Mais je ne peux m'empêcher de comparer l'expérience avec celle vécue à L'Auberge Grand Maison, 6 mois avant.

Avec le recul, je n'y retrouve pas la même excitation à vous conter les plats.

Le menu "Sur les Rives" dégusté est à 58 €. Les plats de La Miss sont à la carte.


Le Saison

1 impasse du Vieux Bourg

35760 Saint-Grégoire

tél : 02 99 68 79 35

www.le-saison.com

Voir les commentaires

Tables en Wrac'h !!

9 Décembre 2011, 10:42am

Publié par Docadn

Retour sur un petit week-end dans le nord-Finistère fin octobre dernier, où "l'été indien" jouait les prolongations comme partout en France.

 

DSCF4071.JPG

 

Nous sommes au Pays des Abers. Je n'y avais plus foutu les ongles des pieds depuis l'été 2003 !!En dehors de très jolies randos, je n'y avais pas non plus fait des repas inoubliables.


Ma boîte noire (une vulgaire boîte en carton renfermant mes notes de restos) révèle juste le "Trouz Ar Mor" (encore chroniqué par Pudlo il y a peu, devenu depuis Le Carré).

Le souvenir d'un service "vieille France", de nappes trouées, mais de parfaites langoustines !! Pour cette escapade, j'avais pris le soin de noter quelques adresses, en cas de besoin après quelques balades improvisées.


Une arrivée tardive nous oblige à nous sustenter sans réfléchir (et surtout sans grand choix) à la Scuderia de Plouguerneau. Un nom à tirer les larmes, une déco à ouvrir le gaz. Petit plongeon dans les années 90, une seule table occupée, le boss lit son Ouest-France, madame glandouille derrière la caisse, ça sent la grosse soirée...


DSCF4037.JPGDSCF4038.JPG


Plouguernéenne (11,50 €) & végétarienne (9,80 €)


Vous l'aurez deviné, La Scuderia n'est pas un restaurant népalais !! Les photos ci-dessus attestent de l'absence flagrante de  "Dal Bath" dans les suggestions du soir.

Des pizzas à la pâte très fine, à la garniture honnête. Nos sucres lents avalés, nous rentrons vite nous coucher...

 

DSCF4083

Le lendemain midi, ce fut casse-croûte face à "La Baie des Anges". Une délicieuse baguette bio de chez Michel Izard (Ze boulanger of Lannilis), qui fit office de support à la bonne "terrine poulet-poivron", ainsi qu'à la non moins excellente "terrine de joue de boeuf à la bière" de chez Pierre Kerbrat.   


  DSCF4082.JPGDSCF4108.JPG

 

Toujours chez Izard, une tartelette noix-CBS démoniaque, quand d'autres pâtisseries furent moins convaincantes au fil du séjour (soulignons un kouign-amann au sommet, ainsi qu'un gâteau fruits rouges - rhubarbe, à la garniture moyenne mais à la pâte brisée remarquable). Au global, un excellent boulanger, des "gâteaux de boulanger" recommandables.


Restos-2011 0954

C'est à Lesneven que nous découvrons la cuisine de Yann Kermarrec. Cette maison centenaire offre une déco classique, une belle cuisine tournée vers le client, une femme de cuisinier qui pète un câble en plein service...


Restos-2011-0939.JPG


Mousse de chèvre de Prat-Ar-Coum - confit d'oignon


Restos-2011-0942.JPG


Petit gâteau de sardines et saumon relevé au curry et céleri


Restos-2011-0945.JPG


Colin poché doucement et mousseline de poireau


Restos-2011-0951.JPG


Tarte des Demoiselles Tatin


Pour commencer, j'étais content d'apprendre que Prat-Ar-Coum n'est pas qu'un sanctuaire réservé aux légendaires huîtres éponymes, puisque des chèvres y ont "droit de cité". Une mise en bouche pas mal.

Une entrée à la fraîcheur cinglante. Bel équilibre du gâteau entre les poissons.

Un plat dans l'esprit "pot au feu", mais version croquant pour les légumes. Un juste point d'équilibre avec la surprenante et délicieuse pomme de terre bouillie.

Un dessert diablement bien caramélisé, à l'acidulé juste, à la pomme agréable.

Tout cela pour 24 € !!


Une cuisine tout en douceur, juste, dotée d'une carte des vins étudiée où l'on croisera Delechenau, Rapet, Graillot, Morey-Coffinet, Hugel, etc...


L'adresse dissimule au dos de la bâtisse un snack, ouvert uniquement le midi, qui propose de la fraîcheur végétale et animale entre 2 tranches de pain et des salades...


Au Coq en pâte

Yann & Moeata Kermarrec

34 place du château

29260 Lesneven

tél : 02 98 83 02 94


DSCF4139.JPG

Dernière soirée dans la péninsule. Un samedi soir hors-saison.

Nous n'imaginions pas une telle affluence dans L'Aber-Wrac'h et ses environs. Après plusieurs rebonds pour cause de "c'est complet", nous atterrissons à "L'Auberge du Pont".


Jolie bâtisse coincée entre Lannilis et Plouguerneau, avec sa déco maritime fatigante, la carte plastifiée des suggestions, ses serveuses au look de saisonniers en prolongation.


DSCF4134.JPG


Retour de la marée (14,50 €)


DSCF4138.JPG


Poêlée de coquillages des Abers à la crème d'algues (18 €)


"Le genre d'adresse que l'on doit se refiler à l'apéro après la partie de pétanque au camping".

Le service de la poêlée est suffisamment "spectaculaire" pour faire tourner les têtes et déclencher les envies des nouveaux arrivants, encore indécis sur la carte.

Le retour de la marée est à l'attendu. C'est frais, iodé, varié, bien garni.

La poêlée est surprenante de justesse. Pas un coquillage trop cuit, crème d'algues honnête.  


L'Auberge du Pont fait partie d'un trio composé de  "La Crèperie du Pont" (à 800 m environ) et "L'Auberge de Meneham" à Kerlouan, ravissante longère du  célèbre village de pêcheurs.

 

Un week-end qui nous aura aussi permis de découvrir, sur le chemin du retour à la casa,  le marché aux vins de Milizac.

Une petite manifestation rassemblant une dizaine de vignerons, ainsi qu'une poignée d'artisans (fromagers, éleveur d'ormeaux...).

Un vrai salon de poche qui propose des dégustations comparatives, organisées par les vignerons eux-mêmes, des accords avec les produits du terroir.

Un organisateur dynamique qui souhaite déplacer l'évènement plus près de Brest, pour les prochaines éditions.

J'ai ainsi pu apprécier les vins de Claire Naudin, échanger avec cette dernière sur la vendange entière versus l'égrappage sur le pinot. Découverte aussi des puissants 10 du domaine  Saumaize-Michelin, quand La Miss emportait les bulles (consensuelles) de  Chauvet. 

Voir les commentaires

Les Rhums à nains

6 Décembre 2011, 12:37pm

Publié par Docadn

Espérant sincèrement que ce type de produit ne voie jamais le jour...

C'est vrai, imaginez deux secondes un monde où l'on pourrait acheter du Cognac pour tétraplégiques, du Calvados pour les heureux propriétaires d'une blennorragie, ou encore du Porto pour imberbes !! Juste un énième pathétique jeu de mots, pour narrer la rencontre avec l'une des cuvées de ce domaine rhodanien au succès toujours grandissant.


Guy Jullien distille son talent depuis 1979 à Suzette, sur 23 ha éparpillés entre Côtes-du- Ventoux, Côtes du Rhône et Beaumes de Venise...

Thomas, le fils, semble vouloir assurer la relève, dans un esprit pas moins "naturel" que celle que son père s'est attaché à perpétuer.


C'est à Hédé, sous le grand chapiteau de  Vini Circus, que j'ai eu le bon plaisir de découvrir ce discret domaine.

J'y avais goûté en compagnie d'Alain T (qui est un peu le "DSK limousin de la finance", toujours prêt à optimiser vos liquidités), "La Gérine 10" de toute beauté, "Les Terres Jaunes 10" d'une suavité redoutable et "Clos des Estaillades 10" taillé pour la garde, à la fraîcheur absolue... Le tout à des tarifs frisant l'indécence. 

Un de mes dealers a la bonne idée de proposer, depuis quelques temps, quelques cuvées de ce domaine. L'occasion d'approcher une nouveauté pour mon palais :

 

Vins-2011-0611.JPG


Côtes du Rhône - "Les Romanins 10" - Domaine de la Ferme Saint-Martin

 

Un nez de boucherie, qui fleure bon la grenache de pays. L'olive, fugace, semble vouloir indiquer que la syrah ne veut pas faire que de la figuration dans le tableau.

Une attaque immédiatement fraîche, caressante, qui "syrahte" intensément.

Une fine astringence veut jouer les trouble-fête. Elle est vite dépassée par le soyeux, l'équilibre et la gourmandise irrésistibles de ce délicieux breuvage.***

7,50 €, indécent je vous dis !!

Domaine Ferme Saint Martin
Earl Guy JULLIEN 84190 SUZETTE – France
Tél : 0490629640

contact@fermesaintmartin.com

www.fermesaintmartin.com

Voir les commentaires

Le Princé du remblai...

4 Décembre 2011, 15:34pm

Publié par Docadn

Pendant que notre facteur ligérien aux hauts talons distribue son délicieux calendrier de l'avin, nous continuons notre quête en maintenant une veille technologique informative sur les vins d'ici et d'ailleurs...


Internet et le vin permettent des rencontres proches de l'improbable. Celle-ci a eu lieu en terre chinonaise, chez le chantre du poivron, de la tarte aux pois chiches et du guéridon malawite (position kamasutresque pointue, importée de Picardie, très en vogue dans le canton, selon la rumeur locale que je n'ai évidemment pas vérifiée).

La veille de ma seule édition (glaciale) de La Dive, le généreux Chinbourg et sa moitié nous conviaient autour d'une belle table garnie d'alcooliques d'amateurs notoires.

C'est ce soir-là que j'ai (enfin) fait la connaissance de JC et de sa moitié. Lecteur fidèle de leur blog qui mêle les livres et l'ivresse, j'imaginais le responsable de la partie liquide en sportif aguerri, une sorte de Roger Federer à l'échelle humaine, un hédoniste accompli doublé d'une hygiène de vie exemplaire.


Ce soir-là, j'ai découvert un sportif sur le déclin. Un champion du monde (de sa rue) blessé, rongé par les affres de la déprime d'une inéluctable descente au classement ATP des Deux-Sèvres.

Un homme à genoux, qui ne parle plus qu'en taille américaine pour ne pas sombrer dans une overdose de Xanax, un rasage très négligé (alors que Roger lui,  toujours impeccable !!), une coupe de cheveux à la Hollande (pas le pays, François), un teint blafard à faire passer les héros de Twilight pour des camerounais.


On l'aurait vu rôder autour du Louvre, pendant le Grand Tasting, dealant du soufre sous le manteau.

D'autres racontent l'avoir vu errer au "Salon du livre des enfants d'auteurs sans talent" en quête d'une dédicace de Justine Levy et de Mazarine Pingeot.


Le vin est devenu son refuge, une seconde carrière après avoir remporté 8 fois le grand chelem de Charentes-Poitou (qui je le rappelle est composé de l'Open Jean-Pierre Raffarin,  du tournoi indoor Marie-Ségolène Royal, s'achevant avec les Masters Charles Martel,     remportés cette année par William Fèvre).

Malgré une barbe fatiguée, un physique qui le lâche,  JC se bat.

Le vin, son nouveau combat. Il se bat pour promouvoir des livres pas électroniques, des vins pas plus technologiques.

Pour l'orthographe par contre, il a juste la sale manie de mettre des ki, koi et autres kouilles orthographiques discutables dont raffolent les fans de SMS.

Aussi, connaissant mon aversion naturelle pour le breton (l'autre sobriquet usuellement donné au cab'franc), ce dernier, dans un quart d'heure de sobriété, m'a gentiment offert via La Poste :

 

Vins-2011-0612.JPG

 

Anjou - Princé 07 - La Grange aux Belles

 

Voilà un des rares Anjou à trouver grâce à mes yeux, en rouge !!

J'avais découvert les vins de Marc Houtin aux REVEVIN de St-Jean de Monts, avec un Princé 05 d'anthologie !! Un cab'franc qui avait touché le sommet de mon barème de notation (moins de 5 cab' franc ont obtenu à ce jour le "degré suprême" de 4 *).

Notre Roger du comptoir m'offre l'occasion de sonder cette cuvée, sur le décrié discutable millésime 07.

 

Un nez de fourrure intense, qui s'assagit après quelques rotations. Le fruit passe devant, se retire pour laisser les épices crâner un peu sur le devant de la scène. Pas pour longtemps, car le menthol et des notes animales se disputent désormais les faveurs du nez. Un fin sous-bois clôt la ritournelle olfactive. C'est pas le tout, mais va falloir y goûter...

Une attaque demi-corps, qui propose au palais une matière fluide, relativement fruitée, nette. Les gorgées suivantes dévoilent des notes kirschées, un caractère aérien, un acidulé plaisant, des amers longs, une "carbernisation" lente qui végétalise l'ensemble à l'aération.

Le soir, le vin offre toujours des notes d'épices, un côté viandé, un cabernet enfin en place. Une buvabilité limitée, une extase compromise. C'est le surlendemain que le vin va enfin montrer ce qu'il a dans le calbut'.

48h00 après son décalotage, Le Princé 07 sort enfin de sa carapace. Toujours pas de poivron au nez, mais un jus qui développe enfin l'équilibre, l'amplitude, la droiture attendus. Le charme retrouvé d'un Princé capricieux...***

Un grand merci à toi JC, pour ce cab' franc d'abord tortueux, finalement plus authentique que la faune du remblai des Sables d'Olonnes !!

"L'ivresse des livres et des litres" est consultable sous l'adresse suivante :

www.livr-esse.com

PS : C'était le 300 ème article d'Escapades !!!

Voir les commentaires