750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EscapadeS

voyage

10 généralités subjectives sur Copenhague et ses habitants

12 Avril 2014, 06:48am

Publié par Docadn

Bonjour,

La série des articles "croisons les clichés et les vérités sur une ville, un pays et/ou ses habitants", continue...

Après la Norvège et le Japon, au tour de la capitale danoise de passer au scanner de mon œil torve et presbyte.

Une vision toujours parcellaire, accentuée par les ridicules 54 heures passées sur place, lors d'une fraîche escapade dans la ville abritant la Petite Sirène.

1/ Si t'as pas de vélo, t'es un zéro !!

Les premiers pas dans la ville vous font prendre conscience que le 2 roues est non pas roi, mais partout !!

"En jeans à 35 à l'heure, avec un laptop tout neuf accroché au guidon", ou "à la cool avec panier à chien fixé sur l'avant", le "köbenhavn boende" (habitant de Copenhague, j'ai pas vérifié 3 fois, mais normalement c'est comme ça qu'on dit) pédale par tout temps !! On peut même observer des bouchons de vélos par endroits !!

Pourtant, malgré cela, un seul vainqueur danois du Tour de France en 110 ans !!

Ou ce peuple n'est pas doué pour la petite Reine, ou la filière du dopage la fédération locale de cyclisme est très mal organisée !!

10 généralités subjectives sur Copenhague et ses habitants

2/ Un köbenhavn boende sur 2 est barbu !!

Ce qui te fait dire que si tu n'aimes pas te raser, que tu es un peu typé, tu es forcément un islamiste en puissance qui fomente des attentats, entre 2 prêches sur internet et une raclée bien méritée contre une de tes 11 femmes...

Par contre, si ton physique a des caractéristiques d'une ligne géographique située (bien) au-dessus de Béziers tu es blond, barbu, que tu habites Copenhague, tu es forcément un hipster (ou gay) local, respectueux de la nature, des femmes, partisan de la paix sur Terre, qui promène ses enfants blonds comme Rahan, (tous casqués) sur son grand vélo, contrairement à tous ses barbus bruns, moches, qui égorgent tout, sauf les cochons (même les bios) !!

3/ Si tu trouves que Paris est une ville propre, alors Copenhague est une ville propre aussi !!

Toi qui pense que les pays nordiques ont inventé l'esprit et le geste écolo, en roulant en vélo, ou en vendant des kits de toilettes sèches, sache que Copenhague est une ville aussi sale que Paris, voire même plus selon les quartiers !!

Assez étonné par le haut niveau de crasse et de déchets jonchant le sol de la cité !! Je ne vous parle même pas de l'état des rues le dimanche matin, après les beuveries du week-end. Des centaines de canettes, bouteilles, verres de bière même pas terminés, traînent sur les trottoirs et autour des poubelles (quasi vides).

Forcément "choqué" par le manque de propreté d'une ville, qui jouit (de loin) d'un statut de ville "verte" !!

Je vous épargne les carcasses de vélos pouvant, pour certaines, être datées au carbone 14 !!

NB : une curieuse coutume locale consiste à parsemer les déjections canines, "oubliées" sur les parvis, de petits drapeaux danois, soit pour ne pas marcher dessus, soit pour "réveiller les consciences citoyennes, normalement vexées de voir le drapeau national sur une merde de chien..."

10 généralités subjectives sur Copenhague et ses habitants

4/ Si t'as pas un café à la main, c'est que t'as pas de mains !!

Copenhague est au café ce que le "joint de beuh" est à Amsterdam !!

Cette ville est un extraordinaire parc d'attractions pour amateurs de café !!

Il existe une multitude de torréfacteurs-cafés, permettant à tous les "caféïnomen" d'assouvir leur soif de crus rares, bios, préparés de la manière la plus rigoureuse pour préserver les qualités organoleptiques caractéristiques de ces derniers !!

Aussi, tout le monde en boit, n'hésitant pas à se pavaner avec, dans toute la ville...

10 généralités subjectives sur Copenhague et ses habitants10 généralités subjectives sur Copenhague et ses habitants

5/ Dès que le soleil apparaît, le köbenhavn boende se transforme en tournesol...

Il suffit de voir le soleil se pointer pour observer des hordes de barbus et de blondes (équipés de pare-brises géants en guise de lunettes), sortir des cafés sombres, avec leurs sièges, pour s'exposer aux timides ou généreux rayons de soleil, puis suivre la course de ce dernier.

Aussi, pour les (rares) rues les mieux exposées, on peut voir une effervescence différée d'un côté à l'autre d'une rue, selon son éclairage.

10 généralités subjectives sur Copenhague et ses habitants

6/ Les danois possèdent des poussettes 2 fois plus larges que les trottoirs !!

J'ignore les dimensions standards locales des poussettes, mais force est de reconnaître que ces dernières affichent des largeurs records !!

Aussi, il n'est pas rare de voir des poussettes occuper l'intégralité des trottoirs (et quand c'est un modèle double, il ne manque que le C15 et son gyrophare orange pour annoncer un convoi exceptionnel !!), vous obligeant à jouer à frotti-frotta avec... les vélos !!

Il m'est bien venu à l'esprit que c'était les trottoirs qui n'étaient pas assez larges... que nenni, ces derniers affichent une largeur moyenne double à triple de la majorité des ridicules trottoirs de certains quartiers de la Rive-droite de Paris.

Si on se targue de la fécondité record des françaises, le parc de poussettes de Copenhague est "visiblement" très encourageant pour l'avenir des maternités et, dans une moindre mesure, celui du planning familial...

7/ Quand tu visites Christiania, tu peux légitimement t'interroger sur le concept de village alternatif !!

Attraction touristique de 1er plan lorsque l'on visite Copenhague, Christiania est situé à proximité d'une charmante partie de la ville.

Autoproclamée "ville libre de Christiania", ce quartier "dit alternatif" est en fait un ensemble de cabanes plantées dans un parc aussi crade que le reste de la ville.

Ailleurs, un ex-ministre de l'intérieur (récemment promu) aurait déjà lancé ses compagnies de CRS pour démonter ce gourbi, visiblement géré par des artistes picolos et autres junkies libertaires.

En dehors de la zone de découpe du bois pour chauffer des cabanons dont l'indice d'isolation thermique doit frôler le Z, le reste du "village" ressemble à un camp rom, avec canettes vides dans tous les fourrés et seringues usagées en sus.

Bref, si vous êtes à Copenhague, gagnez du temps, n'y allez pas !!

10 généralités subjectives sur Copenhague et ses habitants
10 généralités subjectives sur Copenhague et ses habitants

8/ Le bon goût règne aussi sur la téloche danoise.

Tout petit soit-il, la Danemark n'échappe pas au trash de la tv réalité !! Au-delà d'une langue assez inbouffable à entendre, il suffit de zapper sur le PAD (Paysage Audiovisuel Danois), pour tomber rapidement sur des beaufs à bouc mal tatoués, aux physiques imposants de beaufs raccords, s'enfilant des bières cul sec sous les vivas d'autres beaufs à bouc et de leurs moitiés au look de bimbo discount coiffées comme des caissières alternatives.

Ca doit ressembler aux émissions de notre TNT consistant à envoyer des Jacky et des Cindy sous le soleil, sauf qu'ici, on les laisse hurler comme des Playmobil punks et gras dans une boîte de nuit locale à moitié vide.

9/ La couronne est une devise chère d'où qu'elle vienne !!

Après avoir dépensé m'être fait tondre financièrement en Norvège, j'ai découvert la couronne danoise, qui n'a guère à rougir en terme de valeur.

Vous payez tout au tarif local, ce qui peut signifier de 4 à 7 € pour un (vrai) café, une trentaine d'euros à 2 dans un salon de thé (un peu chic, soit), une vingtaine d'euros par tête pour manger dans un indien "bon marché" (qui est souvent le low cost de référence un peu partout).

Bref, si le billet d'avion n'est pas cher, préparez-vous à cramer cette économie dans la capitale...

10/ La gare ferroviaire de Copenhague est plus petite que celle du Mans, quand l'aéroport est 2 fois plus grand qu'Orly-Sud et Ouest réunis...

Un décalage très conséquent entre l'immensité de l'aéroport de la capitale, aux couloirs quasi infinis, face la gare ferroviaire centrale de Playmobil, située à juste 15 minutes de l'aérogare !!

Copenhague, avec un peu plus de 500 000 habitants, semble avoir tout misé sur l'aérien, donnant le sentiment de délaisser le rail et sa gare en briques aux tagueurs et autres junkies...

10 généralités subjectives sur Copenhague et ses habitants

10bis/ L'ours de Copenhague est le symbole le plus connu de la ville... après cette connasse de Sirène...

Le plantigrade (version polaire) fut le symbole de la conférence de l'ONU sur le réchauffement climatique, dont la 15ème édition eut lieu à Copenhague en 2009. A cette occasion, une manifestation monstre anima les rues de la ville.

Depuis peu, il est possible d'en voir de vrais au zoo...

Mais n'ayant vu ni la connasse le premier symbole, ni le second (très récent) de la cité, je vous livre 2 versions imagées, dont une (très peu polaire) spécialement pour mon "correcteur orthographique", grâce à qui vous avez, normalement, les yeux qui piquent moins dans les 03 heures qui suivent l'édition brute de mes articles...

Crédit photo : Docadn / Michel Hasson
Crédit photo : Docadn / Michel Hasson

Crédit photo : Docadn / Michel Hasson

Conclusion : Copenhague n'est pas une ville super sexy au premier abord. Des bâtisses rappelant tantôt Chimay, tantôt Bergues, tantôt Londres, vous font passer de l'admiration à l'étonnement !!

Quelques jolies places, d'autres coins plus glauques, des jardins sans âmes, quand les canaux et autres quais révèlent un charme certain... surtout quand le soleil s'en mêle !!

A suivre, quelques adresses...

10 généralités subjectives sur Copenhague et ses habitants
10 généralités subjectives sur Copenhague et ses habitants
10 généralités subjectives sur Copenhague et ses habitants

Voir les commentaires

Les 9 lieux incontournables de Tokyo

6 Octobre 2013, 16:17pm

Publié par Docadn

Bonjour,

Encore un titre un poil mensonger racoleur donc forcément faux à sensation pour s'attirer les faveurs d'un lectorat qui ne cherche que "le meilleur de", "le top du", ou encore "ze spot tou bi" où qu'il aille !!

Aussi, vous pouvez immédiatement fermer cet onglet, vaquer vers des sites encore plus performants bidons, pour vous garantir "la totale éclate pour vos vacances", surtout si vous êtes habitué à chercher les "10 meilleurs lieux", alors que je n'en propose que 9 !!

Après Kyoto, Kawaguchiko (avec le musée Itchiku Kubota, absolument stupéfiant, même si comme moi, vous vous tapez l'oignon n'êtes pas porté sur la peinture sur kimono en soie le Tsujigahana) me voilà donc à Tokyo, ville la plus peuplée du monde, avec près de 38 millions d'habitants, (60 millions dit-on avec "sa très grande banlieue") !!

6 jours sur place ne suffisent guère pour en palper l'essentiel... Un peu comme si on vous demandait d'écrire un guide, après avoir visité la Pologne et avoir observé tous les polonais, en moins d'une semaine !!

6 jours, cela permet aussi de poser un certain regard (forcément réducteur) juste prompt à qualifier cette ville d'insaisissable (et surtout gigantesque) !!

Aussi, voilà en quelques lignes, forcément objectives, les lieux incontournables "visités et à mon humble avis plus intéressants que d'autres" qu'il faut avoir vus, si "vous passez par Tokyo".

Vous y retrouverez la majorité des "inévitables classiques", détaillés dans tous les guides. N'étant guère plus intelligent au fait que d'autres voyageurs, je dois parfois au hasard certaines rares "découvertes".

Le Parc de Shinjuku-Gyoen
Le Parc de Shinjuku-Gyoen
Le Parc de Shinjuku-Gyoen
Le Parc de Shinjuku-Gyoen

Le Parc de Shinjuku-Gyoen

A quelques hectomètres du quartier d'affaires de Shinjuku, le plus grand parc de la ville propose sur près de 59 ha, 20 000 arbres (dont 1500 cerisiers célébrés dans tout le pays au printemps !!) et un résultat paysager abouti !!

L'accès est payant, mais il vaut plus qu'un coup d'oeil !! D'immenses espaces superbement aménagés soit à la française, à l'anglaise ou à la japonaise.

La serre vaut aussi le détour. Une maison de thé est planquée près de la portion japonaise (fermée lors de ma visite).

La cafétéria est fréquentable, les wc dans le parc très propres, des insectes particulièrement voraces profitent allègrement de votre posture pour vous croquer le cul les mollets...

Shibuya
Shibuya
Shibuya
Shibuya

Shibuya

Le carrefour et les passages cloutés les plus célèbres du monde se trouvent dans ce quartier archi-fréquenté, plutôt cheap en dehors de nombreux grands magasins.

On n'y perd pas non plus une journée entière, vu le peu de centres d'intérêts disponibles sur place.

Juste le temps de mater la statue du célèbre Hachikō, point de rendez-vous classique de la ville (l'équivalent de la fontaine St-Michel des parigots), de déambuler dans les rayons de Mandarake (mêmes pour les non-fans, dont je suis), sans rater le fascinant ballet des cohortes de centaines de piétons se croisant sans cesse, faisant passer New-York pour un sympathique village quasi dépeuplé...

Ginza
Ginza
Ginza
Ginza
Ginza
Ginza
Ginza

Ginza

Si vous êtes adepte de luxe et d'architecture, Ginza est votre quartier !!

Toutes les grandes marques ont leur boutique, nichée dans leur immeuble, forcément dessiné par un archi sous MDMA !!

Il y a franchement plus horrible comme quartier, mais il faut reconnaitre que l'audace visuelle de certains immeubles est souvent réussie.

Je n'ai aucune notion d'architecture, mais j'ai rapidement repéré la scintillante boutique Annex Wako, qui propose, à l'étage (2F), des "sandwichs aux fruits" et autres pâtisseries de très bon niveau, accompagnés d'un délicieux chocolat chaud. Ca coûte une petite blinde Tarifs en phase avec le standing du quartier.

Ne pas manquer, non plus, de visiter la splendide et séculaire papeterie Haibara Kyukyodo à proximité de l'immeuble Wako.

Kappabashi-dori
Kappabashi-dori
Kappabashi-dori
Kappabashi-dori

Kappabashi-dori

Déjà signalée lors du premier article consacré à l'archipel, la Kappabashi-dori est plus communément appelée "quartier des ustensiles".

Cette longue avenue (ainsi que ses petites rues perpendiculaires) est un peu "le Sentier des restaurateurs", version équipement professionnel de cuisine.

Si vous cherchez une signalétique de wc en japonais, une inutile enseigne lumineuse, des couteaux hors de prix, une crevette ou une bière en plastique, vous trouverez assurément votre "bonheur" sur cette artère et ses canaux latéraux.

N"hésitez pas à faire une pause au "Bridge - Sturdy Style".

Partageant l'espace avec un bureau d'architectes (qui en est peut-être une émanation ?!), on se croirait dans un "loft concept béton brut" new-yorkais ou berlinois, avec son caribou à l'étage.

Musique costienne, café pas si mal pour le coin, muffins honnêtes, calme et désert... le matin.

Bridge by Sturdy Style

Matsugaya 3-1-12, Taito-ku, Tokyo
Tel: (03) 62
31-6781

Marché de Tsukiji
Marché de Tsukiji
Marché de Tsukiji
Marché de Tsukiji
Marché de Tsukiji
Marché de Tsukiji
Marché de Tsukiji
Marché de Tsukiji
Marché de Tsukiji
Marché de Tsukiji

Marché de Tsukiji

Si vous voulez voir des japonais ne pas vous dire spontanément bonjour, faire la gueule, cloper en dehors des zones autorisées (à Tokyo, comme dans d'autres grandes villes, fumer dans la rue est interdit, des zones sont aménagées et signalées pour cette activité), le marché de Tsukiji est le lieu idéal pour observer "le côté sombre du japonais énervé, qui bosse au milieu des hordes de touristes" !!

Le plus grand marché de poissons au monde, dont on annonce depuis des années le déménagement pour un site plus "adapté", n'en finit pas fasciner les légions de curieux.

Si la perspective de voir des carcasses gigantesques de thons rouges débitées à la meuleuse, d'observer des bizarreries, crustacés ou autres céphalopodes vivants vous excite, alors vous passerez un bon moment dans cette immense halle décatie, dont les déambulations demandent une vigilance de tous les instants (risque de percussion très élevé avec les Fenwick locaux).

Les rues adjacentes sont blindées de gargottes qui proposent le petit-déjeuner pour pigeons amateurs et clientèle locale.

Si à 09h00 du mat' vous êtes plus enclin à boire un bon café, nos errances nous ont guidés au Yonemoto Coffee, aux excellentes moutures torréfiées, dont La Miss a flashé sur le Blue Mountain ("origin" seulement, vu le tarif accessible).

Yonemoto Coffee

Chuo-ku Tokyo 104-0041

4-11-1 Tsukiji
Ph
one: 03-3541-6473

Cimetière de Yanaka et son quartier
Cimetière de Yanaka et son quartier
Cimetière de Yanaka et son quartier
Cimetière de Yanaka et son quartier
Cimetière de Yanaka et son quartier

Cimetière de Yanaka et son quartier

A l'instar du Père-Lachaise (cette maladie typiquement française qui consiste toujours à comparer les endroits par rapport à chez soi !!), le cimetière de Yanaka est un lieu de promenade bucolique, vous projetant pour une paire d'heures en dehors de la grouillante mégapole, abritant les mausolées de quelques légendaires personnalités (dont le dernier shōgun) et autres héros endémiques, ainsi qu'une forte communauté féline très vivante...

Le quartier environnant est esthétiquement plaisant, donnant l'impression de déambuler dans un grand village dissimulant une multitude de temples aussi déserts qu'apaisants...

Omotesandō
Omotesandō
Omotesandō
Omotesandō
Omotesandō
Omotesandō

Omotesandō

Considéré comme les "Champs-Elysées de Tokyo" (ce qui n'est pas un argument pour me donner envie de visiter le lieu), Omotesandō est le quartier concurrent le plus frontal de Ginza, en terme de boutiques de luxe et d'architecture.

Les grandes marques ont pour le coup investi dans ces 2 quartiers !! C'est là encore une débauche de bâtiments "dizaïgneu" et de luxe ostentatoires.

Largement moins intimidants et selectifs que les boutiques de la place Vendôme, on peut entrer dans ces dernières, en "pauvres curieux", sans se faire jeter comme un Rom toiser par le personnel.

C'est d'ailleurs au "4F" de la "Tour Gyre" qu'on peut déjeuner local sans trop se ruiner, au 丸角 (quasiment en face de la version tokyoïte du Pré-Verre), en version je me pète les genoux posture traditionnelle, avec sympathique vue urbaine depuis la mezzanine, pour déguster soupes, tempuras de légumes et de crustacés...

丸角

Omotesando 4F Gyre Building
5-10-1 Jingumae Shibuya-ku
Tokyo 150 0001
- Japan

Le parc de Zōjō-ji
Le parc de Zōjō-ji
Le parc de Zōjō-ji

Le parc de Zōjō-ji

Si la "Tokyo Tower" n'a qu'un intérêt très limité pour le français moyen (copie discutable de notre horreur nationale), le parc voisin bouddhiste de Zōjō-ji est assez intrigant pour s'y attarder.

Le béotien qui sommeille en moi s'est arrêté à l'excentricité visuelle des statuettes, pour ne pas cramer de précieuses synapses à tenter de comprendre le sens et les symboles mis en scène.

Asakusa Hotel Sky Bar & Asahi Sky Room
Asakusa Hotel Sky Bar & Asahi Sky Room
Asakusa Hotel Sky Bar & Asahi Sky Room
Asakusa Hotel Sky Bar & Asahi Sky Room

Asakusa Hotel Sky Bar & Asahi Sky Room

Tokyo est une ville vertigineuse certes, mais n'est pas une mégapole gavée de gratte-ciel (sûrement grâce à la tectonique des plaques).

Aussi, on peut facilement "embrasser" du regard des panoramas impressionnants de la ville, sans devoir grimper à des centaines de mètres de hauteur (même si la Tokyo Sky Tree avec ses 634 mètres de verticalité est une exception très notable visible) !!

Les "sky bars" sont le moyen idéal de voir la ville d'un autre oeil.

La Asahi Sky Tower trône aux côtés du "Super Dry Hall" de "l'étron d'or", sobriquet vachard donné par les tokyoïtes à l'oeuvre de Philippe Starck (photo de jour du diaporama ci-dessus). L'ensemble appartient aux brasseries Asahi.

Au 26 ème étage de la tour, l'Asahi Sky Room (un autre "Asahi bar" trône sur le parvis du "Super Dry Hall") propose des bières qui se boivent et qui se pissent légères, désaltérantes, ainsi que des doses accessibles (massacrées en les noyant dans de la glace) de Taketsuru 19 ans (by Nikka, ne sachant pas à ce jour qui, de Asahi ou de Nikka possède l'autre).

Le panorama est spectaculaire, surtout en ce dimanche soir, ou pas moins de 5 feux d'artifice se tiraient la bourre dans le ciel de la ville...

Quant au sky bar de "l'Asakusa Hotel"(27F), son accès n'est possible qu'en prenant une formule "grignotages + une boisson au choix" à 2300 yens (environ 17 €, valeur du yen été 2013).

Une offre disponible au "Grill bar" (l'hôtel doit compter 6 ou 7 restos, plus un bar exclusif privé un étage au-dessus).

L'endroit est plus cosy qu'à l'Asahi Sky Room, plus excentré aussi !!

Mais là encore, le panorama doit (sûrement ?!) valoir celui du célèbre et (plus) dispendieux Park Hyatt de Shinjuku.

Les 9 lieux incontournables de Tokyo
Les 9 lieux incontournables de Tokyo
Les 9 lieux incontournables de Tokyo
Les 9 lieux incontournables de Tokyo
Les 9 lieux incontournables de Tokyo

J'aurais pu vous parler du marché d'Ameyoko (sorte de bordel criard entre les puces off de St-Ouen et le souk de Tétouan), du parc de Ueno, ou du sanctuaire de Meiji-jingu, mais cela aurait fait 12 lieux incontournables, m'obligeant à changer mon titre !!

Aussi, voilà quelques miettes de cette ville, difficile impossible à résumer de part ses dimensions, sa diversité, sa complexité...

J'y ai globalement moins bien mangé qu'à Kyoto...

Y retourner 20 fois, pendant 1 mois, doit être à peine suffisant pour en effleurer les contours.

Le licencié-volontaire François Simon est sûrement, à ce jour, le français qui en connait le mieux les intestins...

Une ville que je n'ai pas agrippée aussi intensément que Kyoto !! Ma faute est entière, l'espoir d'effacer "ce rendez-vous raté" est faible à ce jour... mais qui sait !!

Voir les commentaires

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

8 Septembre 2013, 16:30pm

Publié par Docadn

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

Bonjour,

C'est la mort dans l'âme que j'ai constaté le crash total de cet article le 06/09 dernier, sans qu'Overblog ne donne la moindre explication sur ce "reset" dépendant de SA volonté.

Premier accident en 428 éditions, mais aucune chance de retrouver la spontanéité de la version originale, perdue dans les méandres de la toile...

Les généralités seront les mêmes, les addendum forcément différents.

Aussi, comme un jour sans fin, voici, à l'instar de mon périple norvégien, 15 généralités forcément caricaturales, sur le Japon et les japonais.

1/ Arigâto gozaimasu

Voilà une expression que l'on entend 50 100 fois par jour !! Les japonais la prononcent plus souvent que leur coeur ne bat, ou qu'ils ne respirent.

Ils passent leur temps à se remercier, à vous remercier... on ne sait de quoi !! D'être venu ?! Sûrement !!

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais
15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais
15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

2/ Les japonais parlent très bien... japonais !!

Ils l'écrivent aussi très bien !! Voilà un peuple tellement fier de sa langue et de son écriture, qu'il n'a pas jugé utile d'en apprendre d'autres !!

C'est la très grande surprise, pour ne pas dire stupéfaction, d'avoir découvert cette culture monolinguiste des japonais.

"Peu" d'entre-eux causent l'anglais, même chez les plus jeunes !! Le niveau croisé dans l'hôtellerie frisait celui d'un premier trimestre de CE2 !!

Aussi, il n'est pas inutile de photographier quelques idéogrammes vitaux, qui vous sortiront de situations délicates, même si les japonais se démènent en permanence pour vous porter de l'aide, en cherchant un gus capable de baragouiner les paroles de Justin Bieber !!

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

3/Le japonais dort et mange par terre... quand toi, tu te niques les genoux et le cul !!

La tradition est effectivement très forte sur l'archipel nippon. Aussi, tous les "restaurants traditionnels" ne proposent que "tables basses et tatamis" en guise de mobilier.

Les tables et les chaises existent, mais "manger local" se fait souvent au ras du sol !! Pour le couchage, c'est un peu pareil, si vous optez pour un ryokan...

Après, n'ayez crainte, les hôtels standards proposent literie et mobilier occidentaux partout !!

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

4/ Faire ses besoins au Japon, requiert un titre de champion du monde de danse des canards et un master en domotique...

Ce n'est pas une légende, les japonais ont une "passion hypocondriaque" pour les latrines.

A gauche, les "chiottes de base japonais" (toujours très propres, où que ce soit), que je n'ai pas eu le courage de tester, alors que le modèle de "cockpit" à droite, m'a beaucoup plus inspiré.

Sans notice, on découvre rapidement :

  • comment actionner le "bruiteur" (imitant souvent une fontaine) couvrant vos décibels aux oreilles du voisinage.
  • le réglage de la pression pour se faire un lavement "karcheriser" efficacement le rectum.
  • que le jet avant ne sert à rien si vous êtes un gars, à moins de vouloir vous arroser les burnes à l'eau chaude expérimenter une forme pressurisée de l'ondinisme.
15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

5/ Les japonais ne transpirent jamais...

Alors que moi, oui !!

L'été au Japon (Tokyo-Kyoto-Osaka) est très chaud (32-35°C) et très humide (80%). Le japonais est un être athermique, capable de supporter veste-chemise-pantalon sans faire couler une seule goutte de sueur !!

Le japonais voue une haine farouche déteste les UV !!

Aussi, ombrelles et manches amovibles sont monnaie courante chez les japonaises (une vraie industrie textile est dédiée à tous ces objets), sans parler de la petite serviette, presque un symbole à lui tout seul, avec laquelle TOUS les japonais s'épongent régulièrement.

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

6/ Un japonais, même équipé d'une Rolex, peut avoir raté sa vie s'il n'a jamais mis les pieds sur le Mont Fuji.

On a du mal à imaginer l'engouement et l'excitation que suscite l'évocation de la montagne sacrée pour les japonais (inscrit à l'Unesco depuis juin 2013, rare pour un "bien naturel") !!

Un dieu vivant, assoupi, que chacun s'emploie à gravir dès qu'il le peut (praticable seulement les 2 mois d'été). C'est un défilé non-stop sur les pentes du volcan (aux parcours presque trop bien superbement aménagés, différents pour la montée et la descente).

Il y a le camp de "ceux qui partent le soir pour voir le soleil se lever", celui de "ceux qui partent l'après-midi pour voir le soleil se coucher", puis "les touristes comme nous qui montent dès qu'ils peuvent, partant comme tous, de la 5ème station".

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

L'ascension est belle, la joie de vaincre le volcan lisible sur tous les visages, le "village" à 3776 m est drôle et pathétique !!

Tous les japonais qui (le peuvent) grimpent sur le Fujisan, sont souvent équipés comme s'ils allaient vaincre le K2 !!

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

7/ L'espace est une denrée très rare, dans les villes au Japon...

Imaginer la France avec 187 millions d'habitants... Ben le Japon, c'est ça !!

Avec une superficie égale aux 2/3 de l'Hexagone, une population de 128 millions d'habitants, le Japon doit "optimiser" en permanence ses espaces* pour :

  • loger (décemment) ses habitants dans 1M3 de petits logements.
  • tracer des voies de circulation "fluides et efficientes".
  • maintenir et développer ses industries pour tenir son rang de 3ème puissance économique mondiale.

Aussi, on peut voir dans les villes japonaises, vélos et piétons circuler ensemble sur les trottoirs, des feux rouges réglés à la seconde près, de nombreux parkings (aux tarifs prohibitifs) verticaux, sans parler des trains... Si, si parlons-en !!

* En même temps, la forêt occupe 75% du territoire
15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

8/Un train en retard au Japon, est aussi fréquent qu'un turc méchant sans moustaches dans une série tv...

L'obsédé de la ponctualité que je suis, a chopé une demie-molle avait presque les larmes aux yeux en découvrant ce dogme typiquement cette 3ème religion typiquement japonaise !!

Le pays possède un réseau ferroviaire étendu, transportant des millions de passagers tous les jours, à des fréquences très élevées, dont les Shinkanzen (trains rapides) sont un modèle de ponctualité et de propreté, à faire passer nos (sales) TGV pour des Corail à la bourre !!

Les Shinkanzen annoncent, tous les ans, un retard cumulé sur 1 an inférieur à la minute (record en 2004 : 6 secondes !!).

J'ai eu la chance de prendre un train (non rapide) qui est arrivé avec 1 minute de retard. Il fallait entendre et voir les (très nombreux) messages diffusés pour s'excuser (english compris) de ce retard, que le pilote a tenté jusqu'au bout de combler.

En arrivant, on l'a éviscéré, puis on l'a jeté en pâture aux familles qui avaient attendu !!

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais
15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

9/ Le japonais dort n'importe où, n'importe quand, n'importe comment...

La sieste nippone est un sport très pratiqué, toléré dans tous les lieux publics. Il est donc très courant de voir des japonais en "écraser une", dès qu'ils le peuvent, n'importe où (centres commerciaux, squares, etc...).

Le salaryman est le plus fervent pratiquant. Des heures de travail adossées à de nombreuses heures de transport, transforment en fin de journée trains et métros en immenses dortoirs climatisés.

9 bis/ Le chauffeur de taxi doit cotiser au moins 200 trimestres avant de pouvoir partir en retraite...

C'est le constat "visuel" que l'on peut faire quand on estime l'âge moyen de ce dernier en activité.

Il porte (normalement) gants blancs et casquette, lustre en permanence son rutilant taxi (équipé de dentelles en plastique ringardes), a des cernes grosses comme des réacteurs d'avion, fume et dort entre 2 courses.

Il talonne de près celles que j'appelle "les mamies des stands", des (quasi) septuagénaires tenant du matin au soir, des "boutiques-stands" dans les galeries des centres commerciaux.

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais
15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais
15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

10/ Bouddhisme et shintoïsme sont pratiqués alternativement, comme un "loisir sérieux et léger à la fois".

Les japonais adorent aller dans les temples !!

Qu'ils soient shintos ou bouddhistes, les japonais passent de l'un à l'autre sans problème. Allumer des encens, faire sonner des cloches, frapper dans ses mains, s'incliner devant des tori ou une statue de Bouddha se fait naturellement... Ou quand une "forme d'oecuménisme" ne dit pas son nom !!

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais
15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

Ce manque de sectarisme les porte même à rendre hommage et prier (dans des temples dédiés) pour les animaux de compagnie défunts*...

* Les japonais sont dingues d'animaux, surtout des chats !! 
Le manque de place empêchant pas mal de japonais d'en posséder, le "neko café" est là pour combler cette frustration !!

On annonce le premier "bar à chats" à Paname pour mi-septembre 2013...
15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

11/ Avoir le choix au Japon s'apparente à un lieu commun...

Si on critique régulièrement les modes de (sur)consommation des américains, les japonais n'ont pas à jaunir rougir non plus sur ce thème.

Les temples de la consommation sur 8-9 étages sont légions dans les grandes villes. Si nous, pauvres européens, sommes coutumiers d'un choix souvent restreint sur les "produits manufacturés", il en est autrement chez nos très lointains voisins japonais.

Là-bas, si vous cherchez une valise, un bracelet de montre, une montre, une boite pour bento, vous pouvez avoir jusqu'à 100 modèles différents !!

Pour une balance pèse-personne (une vraie lubie au Japon), une horloge de cuisine comptez sur pas moins de 30 50 modèles...

Comptez plusieurs heures pour votre journée shopping de fin de séjour..

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

12/ Les japonais emballent tout...

Sur cet item, c'est votre "conscience (naissante ou pas) écologique" qui risque de prendre un coup, quand vous verrez le nombre de sacs en plastique distribués dans tous les commerces.

Sans parler d'un héritage hypocondriaque et hygiénique historique (le Japon a été peu touché par des pandémies dans son histoire, contrairement à celles qui ont ravagé l'Europe !!!), absolument tout est sous plastique (fruits, gâteaux, etc..).

De plus, les cadeaux japonais obéissant à des règles strictes, la culture du paquet cadeau est aussi très répandue.

Si la discipline postule aux J.O (en 2020 why not !), les japonais seront très difficiles a battre imbattables en terme de rapidité, précision, bon goût !!

Quand on voit comment on attend galère ici à Noël avec nos scouts, c'est tous les jours Noël là-bas, mais avec des pros !!

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais
15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

13/ Les japonais ont inventé la 3D pour la gastronomie, bien avant Avatar

99% des restaurateurs, pâtissiers, glaciers sont obligés de présenter une version en plastique (ou en cire) de leurs plats pour attirer la clientèle !!

Encore une facette étonnante d'une peuple qui vit au quotidien avec les technologies, mais qui a besoin d'un "plat de dînette pour enfant" pour arrêter son choix (en passant, très pratique pour nous autres touristes).

Cette particularité a développé toute une industrie du "plat en plastique, en cire ou en résine" qui fournit, en articles factices (plus ou moins réalistes, selon les plats et la matière utilisée), tous les professionnels des métiers de bouche.

On peut acquérir un "fausse bière qui mousse", un "sushi-crevette" ou une fausse pastèque dans la Kappabashi Dori (quartier d'Asakusa), rue ultra-spécialisée dans toutes les fournitures BHR* (enseignes lumineuses, éviers, couteaux, décorations de table, etc...).

* Bar-hôtellerie-restauration
15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

14/ Les japonais sont montés comme des écureuils...

Vous devez cette généralité désobligeante à un groupe de gros cons d'indélicats, qui s'est attaché à reluquer avec insistance mon gros chibre d'occidental sexe !!

Aussi, pour répondre à leur voyeurisme ostentatoire, j'ai fixé aussi discrètement directement leur anatomie enfantine.

Raccourci laborieux pour vous parler de la merveilleuse expérience du onsen.

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

Le onsen est un bain thermal japonais, aux vertus relaxantes indéniables.

Je suis devenu rapidement accroc à ce dernier, délaissant la triste salle de bains de l'hôtel pour jouir (souvent seul) du plaisir intense que procure ce bain chaud.

Ci-dessus, celui de l'hôtel dans lequel je séjournais était une pure merveille !!

Un séjour au Japon sans onsen, est un peu semblable à un séjour au ski sans neige...

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

15/ Le japonais pratique le "safe sex" tous les samedis, quand tout le monde le croit féru d'électronique et de mangas...

Comme tout bon "touriste moyen", j'ai visité le fameux quartier de l'électronique : Akihabara.

Il semble que les Otakus et les boutiques dédiées à l'électronique sont en recul net, pour ne pas dire en danger, face à la montée en puissance des boutiques de "safe sex".

Le japonais affronte donc très régulièrement (le rouge au front), sa fausse pudeur par rapport au sexe avec la bd et les dessins animés pornos !!

De "grands magasins" ont pris le pouvoir dans ce domaine aussi !!

15 généralités subjectives sur le Japon et les japonais

Ainsi s'achève (à nouveau) cet inventaire décalé du Japon et des japonais.

Les japonais sont, pour être sérieux 3 lignes, des gens naturellement désintéressés, prêts à se casser en 8 pour vous aider. C'est cet altruisme qui est fascinant !!

Altruisme issu d'une solidarité inaltérable, dont ils font preuve dans toutes les situations, même les plus inquiétantes* !!

Des modèles à suivre en terme d'accueil, de service rendu, de gentillesse naturelle, dont pas mal de professionnels du tourisme "bien chez nous" feraient bien d'imiter à la marge !!

Un pays qui ressemble à la nature qu'il nous donne à voir : torturé pour mieux nous ébahir...

Je reviendrai...

* Entendu sur France Inter de la bouche célèbre de la championne du monde belge de la rentrée littéraire française : "par solidarité avec Fukushima, certains japonais ne mangent plus que des légumes cultivés là-bas !!"

Voir les commentaires