Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

Le Tire Bouchon

20 Mars 2009, 17:21pm

Publié par Docadn

Mes errements sur la toile avait "révélé" le nom de cet établissement et mon orgueil ne fit qu'un tour lorsque je vis que je n'avais point posé mon séant dans ce lieu (à quelques pizzerias et un Amphitryon près, j'ai écumé à peu tout ce que Lorient compte de restos).
Mon orgueil fit un nouveau tour sur lui même quand au sobriquet du-dit restaurant : "Tire Bouchon" comment ai je pu raté un nom pareil, moi le buveur à la petite semaine, le cancre assidu de la dégust à l'aveugle, l'obnubilé des miscellanées bachiques...
Aussi en cette journée d'action nationale, je décidais de récupérer de ma randonnée contestative en rendant visite à cette table...
Dans une rue un peu excentrée et guère passante, le tire bouchon offre sa façade triste des pizzerias des années 80.Je pousse la porte et recule encore d'une décennie en découvrant le décor d'où pourrait surgir un Horst Tapper au sommet de son art...
Accueil chaleureux de Karine Mahé la maîtresse de maison qui assure à elle seule le service de la petite trentaine de couverts disponibles.
Il  y a encore quelques places de disponibles. La table est sobre et élégante. La carte arrive rapidement et propose viandes et poissons à la carte ainsi qu'un menu déjeuner à l'attractif tarif de moins de 10 sacs 15,50 euros :


Je jette mon dévolu sur ce dernier et commence à consulter la carte des vins... Bonne nouvelle : France Boissons n'est pas de la partie et je rebondis de nom en nom pour me dire : "Hé c'est achement pertinent comme carte.. Au hasard Gallety, Fonsalette... Miam... Menu marin : L'appel du blanc et direction :


Vin de pays de la haute vallée de l'Aude - Chardonnay 2007 - Domaine Antugnac.
Ce vin est l'histoire de 2 maçonnais,
Jean-Luc Terrier et Christian Collovray (Domaine des 2 roches) qui ont voulu planter leurs 2 cépages favoris (et bourguignons) près de Limoux pour voir ce que cela pourrait donner. Et bien le résultat est plus que convainquant : Fraîcheur, belle acidité, et une certaine minéralité composent les principales qualités d'un véritable vin de "table".
L'entrée arrive déjà : Les pétoncles sont cuites au micromètre, la tarte est fine et tiède et le poireau poireaute. Simplement bon et gourmand. Le chardonnay s'est légèrement réchauffé et commence à dévoiler sa complexité. Cette entrée tout aussi classique soit elle me scotche par sa finesse.
Karine assure un service délicat et glisse entre les tables.
Le plat du jour à été légèrement modifié : la mousseline de céleri et pommes cocotte a été remplacée par un écrasé de pomme de terre (purée c'est quand même plus court même si cela fait plus cantoche) et son cabillaud :


La purée est crémeuse et relevée d'une juste mesure d'ail. Le cabillaud trahit par sa brillance une fraîcheur sans appel. Il est là aussi juste cuit, fondant et puissant. Deuxième stupeur du repas devant la belle maîtrise des cuissons et des goûts. Là encore, nous ne sommes pas dans des innovations mais dans une éxécution et une maîtrise technique remarquable.Le chardonnay "se pacse" superbement au plat.
Le dessert :


Ma plus grande joie fut de découvrir un crumble sans cannelle. Dessert à la texture et au goût attendus et final en douceur avec le jus de goyave.
La salle s'est vidée. Je traîne un peu pour pouvoir enfin assouvir tout ma curiosité sur ce couple inconnu dans une rue anonyme à la table sautillante. C'est Karine qui me dévoilera un bout de leur histoire avec l'arrivée dans ces lieux il y a 2 ans.
N'ayant pas voulu s'alourdir d'une cave dont ils ne connaissaient pas l'inventaire exact, ils sont repartis de zéro de ce coté et on construit une carte à l'aide de 3 cavistes régionaux.
Il ont aussi sympathisé avec un client fidèle qui n'est autre que le sommelier du plus brillant des établissements lorientais.
 Anthony semble apprécier la table des Mahé et leur fait régulièrement découvrir des vins dans ces occasions. D'autres clients ont repéré rapidement cette adresse pour y manger mais aussi pour y boire des quilles peu ou pas disponibles ailleurs.
Les Mahé refusant toutes dépenses publicitaires, c'est le buzz local qui en fait l'actuel repère d'épicuriens et de rabelaisiens du déjeuner et du dîner.
Un menu par mois anime leur carte.
Il y a fort longtemps que je n'avais pas aussi bien mangé pour aussi peu. Certainement un des meilleurs plans déjeuner de la ville aujourd'hui (et le pain de la boulangerie larmorienne est bon en plus)...Une des plus pertinentes carte des vins croisée là aussi... Courrez y c'est une pépite.
Le Tire Bouchon
45, rue Jules Legrand
56100 Lorient
0297847192
Ouvert le dimanche midi et soir
fermé le mercredi & samedi midi
www.letirebouchon.net
letirebouchon22@orange.fr


PS : mille excuses auprès de mes lecteurs occasionnels et les plus fidèles pour la piètre qualité des clichés (réalisés avec un vulgaire téléphone japonais). Je ne suis déjà pas un "natural born photographer" mais l'oubli de l'APN de service expliquant cela...

Commenter cet article