Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

Bang! Restaurant, à Paris

14 Février 2012, 18:50pm

Publié par Docadn

C'est à Chrisos que l'on doit cette 2ème biennale "Les blogueurs prescripteurs rencontrent les padawans gourmands de la toile ". Ce dernier a réuni la crème de lait entier des mangeurs parisiens, pour guider le petit provincial que je suis (condamné, il y a 2 décennies, à une peine de 52 mois de séjour dans les entrailles de Lutèce), à travers la jungle urbaine des tables recommandables. 


De longues tractations en coulisses ont débouché sur cette adresse créée par François Di Giugno et Imina Nial. Notre ami Google nous apprend que l'adresse s'appelait "Le Poisson Rouge". Les commentaires étaient majoritairement dithyrambiques pour sa terrasse et sa vue sur le canal. Depuis, place à ce "bar à viandes" ouvert depuis début novembre 2011, quai de Jemmapes.


Il fait -1327 °C en cette fin de mois de janvier 2012, quand Mix et moi nous faisons poliment jeter du Verre Volé, après avoir eu l'idée saugrenue d'y boire un coup. Il va falloir d'ailleurs penser à rebaptiser le rade en "Verre Volé, tu y bois, si tu manges seulement", puis dire à Mr Lung d'arrêter de filer des rencards dans des lieux où il n'a pas mis les pieds depuis son premier rasoir jetable !!


Le groupe se forme à l'approche de Bang! Très rapidement nous pénétrons à l'intérieur de l'onomatopée, pour découvrir une déco sobre, nette, un poil froide à mon humble goût.

Je fais la connaissance d'Isabelle, bloggeuse linguale au clavier sautillant et prescripteur. Mais aussi Louise, alias "la Tomb Raider des pâtissiers". Pour compléter la tablée, Fabrice le retardataire de la soirée, auteur de l'influent "Coup de Fourchette".

 

DSCF4283.JPG


En attendant ce dernier, nous avons fureté sur la carte des vins (hésitante, forcément jeune, relativement curieuse), puis humecter nos lèvres gercées avec le Riesling 08 du  Domaine de la Sinne (Frédéric Geschickt). Un pétrole évident, une acidité "tardive" pour ce 08 au fin résiduel inattendu.

 

DSCF4284.JPG


La carte des mets confirme, en dehors des entrées, les desseins peu végétariens de l'endroit. Une sélection étudiée des références carnées. Desnoyer pour le plus médiatique (il doit avoir un abattoir automatisé pour fournir tout le monde !!), Les Boucheries Nivernaises pour le côté "roots à la source".

 

DSCF4287.JPG

 

Encornet grillé, huile d'aubergine et pequillo

 

Une entrée qui manque d'emblée de quelques degrés de chaleur (assiette froide). L'encornet est indiscutablement très bien cuit, l'huile expressive. Une bonne entrée qui m'aurait totalement conquis, avec une chaleur plus évidente que celle du piment énervé.

 

DSCF4289.JPG

 

Os à moelle, pain grillé et fleur de sel

 

L'entrée de mon voisin de gauche. Dans les règles attendues selon ce dernier.

 

 DSCF4293.JPG

 

Boeuf Black Angus (Kansas) sauce au cacao et à la sarriette - Frites maison

 

Un joli morceau, prompt à faire saliver tout carnivore qui se respecte. A l'arrivée de l'assiette, les nasaux s'affairent,  s'imprégnant avec avidité de toutes les fragrances empyreumatiques délivréesLe couteau (évidemment aveyronnais) et la fourchette s'activent, naturellement, autour de la pièce moelleuse. La chair (saignante) se découpe sans forcer. La mâchoire entre en action. Les molaires déchiquètent sereinement une viande onctueuse, saisie avec maîtrise, goûteuse, manquant juste d'un brin de vibration. Je n'avais plus mangé d'Angus depuis des lustres. J'avais le souvenir d'une viande un peu plus "forte" (maturation ?!). La sauce est pas mal, les frites honnêtes, sans plus.

 

DSCF4296.JPG

 

Tiramisu au caramel et au pralin


Le "creux" du repas. Une overdose de sucre habille et habite ce tiramisu, capable de plonger dans le coma un diabétique italien... Dommage !!

 

DSCF4298.JPG

 

Cheesecake


Une bouchée volée à ma voisine, dont on peut voir le flou étudié de ses doigts velus (comme son nez). Bonne texture, bonne garniture, "base croquante" de bon aloi, mais un poil trop "cannelisé" pour mon palais de chieur-né...

Le tout arrosé de :


DSCF4291DSCF4290DSCF4294DSCF4295


Un sauvignon 10 de Villemade assez variétal au nez, cinglant en bouche, mais pas transcendant. Un "Mon P'tit Barriot 10" (Côtes Catalanes), fidèle à ma première rencontre avec cette cuvée : gourmand & juteux. Moins convaincu par "Les Narys 10" (St-Chinian) de Bordes. Déception anticipée sur l'Amalaya (Argentine), aux accents "vin du monde et son cortège de clichés boisés".

Un service effacé, tout en douceur. Imina manque encore un peu d'assurance pour animer efficacement sa salle, ainsi que sa pertinente et éclectique carte des vins (fournie notamment par "Le Vin en Tête" et "La Contre-Étiquette" à Paname, ou encore "Le Grain de Folie" aux Lilas).

Au global, en dehors du ratage du dessert, un repas fort appréciable de part le soin apporté aux plats dégustés, ainsi que la bonne, la bruyante et joyeuse compagnie de la tablée...

 

PS : Avec quelques heures d'avance sur le mien, le point de vue de Chrisos lisible  ICI.

 

Bang!
112, quai de Jemmapes
75010 Paris
Tél : 01 40 40 07 11
Fermé le dimanche

Commenter cet article

md 18/04/2012 21:24

Eh bien, quelle histoire ! Il s'en passe des choses lorsque je m'absente en province souabe ;-))
Madame Imina a bien choisi le nom de son resto :
Bang Bang, she shot you down
Bang Bang, you hit the ground,
Bang bang, you won't come back !

( Nancy Sinatra ou BO de Kill Bill pour les incultes provinciaux ;)) )

Docadn 19/04/2012 07:59



Md fait de d'humour !!!!! Que ce message ne s'efface jamais,Overblog, je t'en supplie !! Courage, plus que 1200 commentaires à lire...



Chrisos 08/04/2012 21:08

j'avais raté ces échanges, finalement assez tristes. L'endroit était sympathique, la soirée agréable, même si imparfaite, mais là ça ote toute envie d'y retourner...

Docadn 08/04/2012 21:20



En effet Chrisos, j'avais aussi trouvé l'endroit et la cuisine relativement sympas, mais la susceptibilité tenace de notre "amie", doublée d'une interdiction de séjour ferme à mon encontre m'a
vacciné aussi d'une quelconque envie d'y remettre les pieds !!



mixlamalice 29/02/2012 11:41

C'est que le sieur Moore, dans le landerneau gastronomique parisien, a une certaine influence (surtout dans la communauté anglophone, qui, on le sait, n'est pour rien dans le CA des restos
parisiens...). C'est peut-être pas du B. Verjus ou du F.Simon, mais ça compte je pense plus que du Doc ou du Mix...

Docadn 29/02/2012 13:18



Totalement en phase avec le début et surtout la fin de ton commentaire... Ah, ces anglophones, j'vous jure !!



mixlamalice 29/02/2012 10:02

Salut Doc,

Tu vois, A. Moore qui envoie à ses 1000 abonnées Twitter "Adrian ‏ @majormoore
#bang meat restaurant #paris really sucks" et "it's just an amateur operation with no hope of survival but clueless passersby"

Ca c'est une critique constructive. Je ne sais pas si ça manque autant de justesse ou de fondement que ton article, mais ça risque d'avoir plus de retentissement...

Docadn 29/02/2012 11:20



Salut Mix,


Ben voilà, j'aurais dû l'écrire in english ;-)) y'a un ton et un degré de liberté de lecture tellement plus vaste !! Effectivement d'accord sur le REEL retentissement que ce tweet aura...



jull 25/02/2012 11:31

Arfffffff moi aussi je deconnais ca ne s'est pas senti??? 'tain va falloir mettre des panneaux avant chaque phrase "attention humour", comme d'hab quoi, rare qu'on soit si vraiment serieux!

Allez bises à tout le monde, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, meme Imina

ps: à lire avec plein de smileys

Docadn 25/02/2012 21:01



c'est vrai qu'avec un fil comme celui-là "tendu comme un string", on ne sait plus qui est léger ou pas...


Paix et amour pour tous... Surtout amour !!