Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

LPV BzH acte III : Le debriefing

26 Novembre 2009, 20:25pm

Publié par Docadn

C'est chez le régional de l'étape que la majorité des participants de la dégustation se retrouvèrent pour un debriefing d'anthologie et auquel personne ne s'était préparé.
Et de commencer par "les charcutailles vouvrillonnes" alias Hardouin, et du chorizo maison et de pétales de betteraves confites au vin rouge et de découvrir au fil du repas :

Domaine Fellot - Beaujolais Villages - VV 2009 :
Nez de confiserie, et d'une jolie "profondeur"
en gueule c'est immédiatement gourmand
sur des fruits rouges intenses et à la finale épicée
c'est achement bon ***/***(*)




Jean Foillard - Morgon - Côte de Py 2007 :
nez épicé et acidulé sur l'olive (ça "syrate" terrible pour moi !!)
et là aussi d'une profondeur vertigineuse.
Attaque en pointe finement sucrée et du fruit qui pète à la tronche
d'une gourmandise à "démoraliser les boulimiques", la matière
est un exemple d'ossature ; ramassé,plein, suave, soyeux, dynamique
long, savoureux... J'arrête, mais c'est top ****

Domaine Pavelot - Pernand Vergelesses 2007 :
boisé intense, violette et très aromatique.
D'emblée c'est droit net, ciselé, de facture classique
avec un amer un poil marqué à l'évolution. ***/ ***(*)



Mazet de Crozes - Vin de pays d'Oc - L'ange et L'Hic 2005 :
fruits rouges intenses (framboises) rafle, solaire et boisé marqué
au tarin. L'attaque est très épicée, doté d'une belle matière et
finement astringente ce vin me paraît too much coté alcool.
dommage car y'a de la structure et de l'expression et une très belle
étiquette (quasi 360°) indiquant que " le vin peut provoquer des effets désirables"...**(*)

Guillemot - Michel - Macon Villages - Quintaine 2006 :
pommes blettes et fruits jaunes et datte puis un "flash"
me fait partir sur du chenin attaque sucrée sur le miel et
la poire mûre, c'est rond, un poil "mou",pour une finale
"très poivre" **(*)/***

Domaine Monier - Saint Joseph 2006 :
olive, fruits noirs, solaire, rafle et là encore un nez vertigineux.
D'emblée la fraîcheur s'impose. C'est soyeux, épicé un amer un poil saillant mais ça glisse, ça surf dans le palais, j'adore toujours et là je savais puisque je l'ai amené... ***(*)


En parallèle, la tablée se régale de la cuisine de Ludovic qui nous propose tour à tour, un délicieux "
Wok de palourdes, couteaux et chorizo frais" et enchaîne quelques vins plus tard avec une non moins appétissante "Potée de légumes du jardin et saucisse parfumée aux épices douces".
Et les filles n'en laissent pas une miette aux gars...


Saumur Champigny - Amatéüs - Bobi 2006 :
Gros lobbying et pression du donateur pour que je ne prononce pas le mot interdit qui commence par "Poiv" et se termine par "ron"..
Trop tard, un furtif de végétal tape mes narines (que Cécile ressentira elle aussi de manière furtive à mon grand soulagement), ce qui provoque l'ire de notre vigneron à forte poitrine et le stoppe net dans toute
tentative d'absorption solide...
vite effacé par des notes de confiserie et petits fruits rouges acidulés. Attaque finement sucrée puis dominée par un acidulé qui donne du peps à la matière, finale poivrée et longue pour un vin joliment structuré. ***

Saumur Champigny - Clos Rougeard - Les Poyeux 2004 : nez très solaire, typé bordelais et profond.
Attaque très fruitée, finement sucrée qui laisse place aux épices.
c'est typé bordelais et d'une belle finesse. demie déception de ne pas retrouver la finesse bourguignonne qui caractérise tant les vins de ce domaine. **(*)

Château Pradeaux - Bandol 1989 :
solaire, sanguin et des notes d'olive et de poivre typé Rhône
Là encore une matière très bordelaise en bouche qui fait vaciller mes orientations. La encore une attaque un poil sucrée pour une matière volumineuse, un petit coté strict et au potentiel remarquable. Surprise et une bonne en découvrant l'étiquette
qui à morflée en sortant de la chaussette !!. ***/***(*)

Delas - François de Tournon - St Joseph 1999 :
boisé, sanguin et une pointe végétale pour une attaque tout en rondeur mais qui souffre de l'empreinte du Bandol précédent. j'aimais bien ce domaine à mes débuts. **


C'est le moment d'attaquer les sucreries ave un
kouign amann version familiale extrèmement décevant de la maison Loysance (alors que l'individuel est un petite tuerie à chaque dégustation) et les millefeuilles (au feuilleté délicat) de la même boutique.

Domaine de Juchepie - La Quintessence 2002- Coteaux du Layon : Ananas, pommes cuites au pif. Fraîcheur et "very hot spicy" ou l'abricot sort la tête de temps en temps. Y'a du volume et c'est ciselé. j'aime bien ***



Château Bouscassé - Pacherenc du Vic Bilh Moelleux - Brumaire 2006 :
nez éthéré et miellé pour une matière un poil diluée et manquant de relief. Dommage. **



Et ça fatigue sec puisque nous avons allègrement dépassé l'heure de Cendrillon...



Domaine Huet - Haut Lieu Sec - Vouvray 1990 :
Boisé bourguignon et violette. Un coté sudiste en bouche avec un volume extraordinaire et une jolie finale sur l'amande amère, et qui en a encore "grave" sous la semelle. ***/***(*)


Nous parvenons à retenir pour la 1ere fois Ludo qui ne cesse de nous ravitailler en quilles en "direct live de sa cave" dont la pertinence laisse pas mal d'entre nous admiratifs.
Il est 01h00 du mat (pour un périple démarré quelques 14h00 plus tôt) quand nous prenons enfin congés de notre hote à la l'extraordinaire générosité.
Y'a pas à dire en Bretagne on sait recevoir !!!

Commenter cet article

docadn 30/11/2009 12:40


Salut Philippe,
il est vrai que les Toulousains avaient leur équipe 1ere et la seconde et la logique à été respectée...
Salut Laurent,
j'ai pas été soft avec les filles, mais je suis sur le coup l'auteur des photos... ;-))
La "responsable de vos trognes" se trouve d'ailleurs parmi elles !!;-)
Et je vois que ça porte ses fruits sur la performance du champion du monde local...;-)))


Laurent L 30/11/2009 09:32


Dis donc Adnane, c'est vrai que ces dames se tiennent à table, mais je trouve qu'il y a une différence du traitement de l'image... ;-)))
Tu as été très soft avec elles...

Sinon, encore félicitation à Julien pour cette brillante 6°place, nous en avons longuement entendu parler le samedi soir. ;-)))))
Bravo, CHAMPION DU MONDE d'Indre et Loire.


PhilR 29/11/2009 19:32


Un CR??!!... Alain, tu as créé ton blog?... ;-)

Dis-moi Jullien, jouer à domicile et râter la finale, ça fait un peu comme les Bleus balayés par les Blacks!... Mais bon, c'était les Blacks!... Fussent-ils de Toulouse!... Ben oui, to
loose!...

;-) pas sur la tête...


AlainT 29/11/2009 10:05


Salut Julien,
Point de félicitations par SMS, mais un grand BRAVO public ! Effectivement, il est bien dommage de rater la finale d'une place. Quant à notre participation avec la miss, elle a été très fortement
envisagée étant donné la proximité de Vouvray, mais "malheureusement", c'était ce week-end la salon annuel chez notre caviste. Quand tu liras le cr, tu comprendras qu'il était difficile de passer à
côté d'un plateau aussi relevé, avec pas moins de 29 vignerons présents !
Au fait,avec qui faisais-tu équipe, car j'ai cru comprendre que Laurent allait à St Aubin ?
C'est fou ce que certains "debriefent" en ce moment !..
Alain


jull 28/11/2009 19:24


j'oubliais, pour les sms de congratulations, 06-var-cote d'or-pastis+1(il est 19h15!!)-marseille
jull


Docadn 29/11/2009 15:54


Un grand Bravo à toi Jull qui au delà de ton respectable tour de poitrine prouve que les débriefing ça sert à quelque chose !!!
La prochaine sera le bonne !!!