Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

Où dormir en Norvège...

18 Août 2012, 05:25am

Publié par Docadn

Bonjour,

Allons droit au but: je déteste le camping !!

Je ne veux même pas imaginer faire un quelconque effort, pour tenter de comprendre ce concept qui surfe, pour ma logique, aux limites de la stupidité. Traitez-moi de snobinard, de précieux ou de gros con footballeur, j'assume totalement cette aversion.


ete-2010-0053.jpg


Comment a-t-on pu inoculer dans l'esprit des gens qu'il était normal de payer pour dormir sur un bout de pelouse détrempée ou grillée, tout en se contentant d'un confort plus limité que chez l'homo erectus ?!

Comment le travailleur harassé par 11 mois de labeur peut-il s'épanouir, se ressourcer pendant deux semaines en chiant à 14 dans un lieu aussi intime qu'un open space, où les flatulences chargées de Ricard et de Curly remplacent les sonneries de téléphone et les musiques d'attente ?!

Comment peut-on trouver convivial de faire la queue pour se laver à l'eau tiédasse, dans une douche maculée de sable et de mousse, avec en bruit de fond des moustachus rougeauds qui s'engueulent à 2,21 mètres de votre bonde (souvent bouchée) pour un point litigieux à la pétanque ?!

 

ete-2010-0051.JPG

 

Comment avoir l'air naturel quand, le pq à la main, les claquettes humides et le séant endolori par la lunette cassée, nous croisons nos "voisins de tente" ?!

Aussi, quand j'ai la chance de pouvoir éviter ces densités hongkongaises de toiles et de caravanes, je le fais. Il est aussi vrai qu'avoir travaillé une saison dans un grand camping de L'Hérault, peut expliquer à cette aversion tenace...


Comme je m'en plaignais dans l'article précédent, la Norvège à un défaut majeur pour le touriste n'étant ni CSP+++, ni proxénète, ni héritier bien né : les tarifs.

Les hôtels n'échappent évidemment pas à cette règle. Proposant des nuitées aux tarifs flirtant avec ceux d'un Relais & Châteaux en promotion, ils font paraît-il des efforts l'été. Les tarifs stratosphériques pratiqués le reste de l'année, sont principalement supportés par les hommes d'affaires.

Aussi, il a fallu rapidement trouver une solution raisonnable pour éviter une éventuelle inscription au fichier national de la Banque de France.

Étant farouchement opposé au principe de dormir sous une toile humide (la rare pluie croisée a suffi à me donner raison sur ce point), la hytte s'est avérée être le compromis "acceptable" pour le "dandy discount" qui sommeille en moi.


 ete-2010-0041.JPG

 

Hytte n°3

La hytte (prononcez "Huteu") est un cabanon à la nordique. Intégralement en bois, nous avons testé une "palette" de modèles qui va de la construction en massif jusqu'à la cabane de jardin version Leroy Merlin.

Certaines ont l'eau courante (uniquement froide), toutes ont l'électricité, le chauffage (parfois utile l'été). Composées d'une ou deux pièces, on peut y dormir à deux ou quatre selon la taille choisie (6 max). Elles sont toutes dotées d'un coin cuisine et de l'équipement associé (casseroles, assiettes, couverts, frigo). La couette est fournie, les draps non (un "sac à viande" est suffisant).

Seul hic : la hytte est très souvent située dans un camping. J'ai dû donc me faire violence, surmonter ma phobie campinesque en fréquentant les sanitaires pour m'y laver et m'y soulager. 

ete-2010-0136.jpg

 

Hytte n°5

J'ai rapidement été surpris par la différence notable entre le camping à la française et ceux de Norvège. Nos choix se sont tournés vers de petits campings (moins de 50 emplacements en général) avec une dizaine de Hytter au maximum. Tous ces lieux étaient d'un calme inouï, à faire vaciller mes solides préjugés. Petit tour d'horizon des lieux fréquentés. Tous les prix ont été convertis sur la base de 100 Nok = 13,50 € et sont valables pour 2 personnes.

Les 3 premières photos ont été prises au Camping de Birkelund (près de Geilo). 11 hytter disponibles pouvant accueillir 4 à 6 personnes.

Les + : café fourni, grande terrasse, hytte bien équipée, wifi disponible, calme absolu.

Les - :  un environnement pas très spectaculaire, douche payante (5 Nok les 3 minutes).

Le prix : 49 € la nuitée. 


La 4ème photo correspond à la Hytte louée au B&B Gjestgiveri à Øvre-Eidfjord. Peu de charme pour la hytte elle-même, quand la bâtisse du B&B n'en manque pas.

Les + : douche gratuite, chauffée, propre, eau courante dans la hytte.

Les - : petite hytte assez sombre, route (très) voisine un peu bruyante, pas de wifi.

Le prix : 49 € la nuitée. 

 

ete-2010-0257.JPG

 

Retour momentané à la "civilisation". Notre 3ème logement se situait dans une des "auberges de jeunesse" de Bergen. Un concert de Springsteen ce soir-là ! Les offres étaient très limitées. Nous étions "chanceux" d'avoir trouvé quelque chose en centre-ville. 

Les + : très bien située dans la ville, chambre spacieuse, wifi, check-in électronique, draps fournis.

Les - : parking payant obligatoire pour la nuit, tarif prohibitif pour une auberge de jeunesse avec wc et douches en commun.

Le prix : 91 € la nuitée pour la chambre, 25 € pour le parking. 

 

ete-2010-0323.jpg

 

Hytte n°15

 

4ème location au Vang-Camping de Gudvangen. 

Les + : cadre splendide (parois rocheuses superbes, cascades type "voile de la mariée" nombreuses), charmante hytte avec son toit enherbé, coin-cuisine, calme remarquable. 

Les - : douches payantes (5 Nok les 4 minutes), route assez fréquentée et bruyante, détecteur de fumée très sensible, pas de wifi. 

Le prix : 41 €, mais nous avons été "surclassé". Le modèle testé coûtait 54 € la nuitée !!

 

ete-2010-0399-copie-1.JPG

 

Hytte n°1

 

5ème location au camping Lyngmo. 7 hytter (modèle "abri de jardin") "les pieds dans le lac"

Les + : bel environnement, camping "aéré", check-in possible dès 14h00, douches gratuites, encore un calme salvateur. 

Les - : le clapot de l'eau du lac qui vous fait croire qu'il pleut toute la nuit, le pq très efficace pour un gommage rectal intégral, des douches aux bondes saturées (bottes recommandées), pas de wifi. 

Le prix : 53 €.

 

ete-2010-0465.jpg

 

Hytte n°5

 

Nuitée suivante au camping Melkvoll au pied du Briksdalsbreen (spectaculaire et populaire glacier à 45' de marche du camping).

Les + : environnement extraordinaire avec vue sur le glacier, chutes d'eau, torrents, grande hytte, toit enherbé, grande terrasse, paisible, wifi gratuit d'01h00.

Les - : douches payantes (10 Nok les 4 minutes), torrent un poil bruyant la nuit, pas de commerces alentour.

Le prix : 61 €.

 

ete-2010-0568.JPG

 

Chambre au 6ème étage

 

"Grand lâchage" pour la 6ème location (et pas le choix surtout !!). C'est au Grand Fjord Hotel, que je redeviens le temps d'une nuit un "homo sapiens précieux". Un bel hôtel à 2 kms de Geiranger. 

Les + : Toutes les chambres ont vue sur le fjord classé au patrimoine mondial de l'Unesco, le petit-déjeuner (compris) est monstrueux, la literie divine, le wifi est celui du camping juste en dessous, la meilleure salle de bains du séjour !!

Les - : c'est vraiment nul d'être "pauvre au pays des émirs aux yeux bleus*" !!

Le prix : 143 €, ben oui ça pique !!

 

Pas d'illustration pour cette 7ème location à Ålesund. Annecy Sommerpensjonat loue pendant l'été les chambres désertées par les étudiants.

Les + : très bien située dans le centre, chambre assez vaste.

Les - : c'est spartiate comme une chambre de cité U, le frigo est commun, les wc-douches (à partager) sont mal éclairés et froids comme une morgue. L'insonorisation des fenêtres vous permet d'apprendre à parler le "norvégien bourré" à 03h00 du mat'. 

Le prix : 59 € la chambre seule, 73 € si on veut se laver et faire caca en paix dans sa chambre. 

 

ete-2010-0728.JPG

 

Hytte n°10

 

Atlanten Turistsenter est le cliché même de tout ce que je déteste dans les campings.

Les + : la hytte est correcte, les douches crades sont gratuites.

Les - : la seule "barrière douanière" (avec code) qui nous a été donnée de voir en action de tous les campings fréquentés. Un environnement déprimant, des sanitaires délabrés (alors que le site parle de rénovation récente), une vmc très bruyante sur les sanitaires.

Le prix : 53 €.

 

hytte16m2.jpeg

 

(source Åndalsnes camping)

 

Cliché piqué sur le site d'Åndalsnes camping pour cause de loupé. Cette ultime hytte trône dans un camping bien plus grand que ceux précédemment fréquentés.

Les + : check-in early, calme, environnement à priori agréable (du brouillard lors de notre passage).

Les - : douches payantes (15 Nok les 5 minutes !!), le wifi ne marche pas (aveu même de la proprio), intérieur sombre, les nombreux proprios de caravanes tondant leur pelouse entre deux averses.

Le prix : 51 €.

 

Une constance commune à toutes les hytter, est le ronronnement nocturne conséquent des frigos (boules Quies recommandées pour les sensibles). Une dernière précaution consistant à mettre un masque de nuit, pour ne pas être dérangé par la lueur du jour pointant entre 04 et 05h00 du matin l'été (en Norvège, les rideaux sont rarement plus épais qu'un mannequin Élite). 


comptoir.jpeg

 

(source comptoir.fr)


Pour finir, 3 nuits au Comfort Hotel d'Oslo à un tarif presque "indécent" pour le pays. 

Les + : très bien situé, chambre propre, grande, bien isolée, boissons chaudes et froides et Imac en libre-service, très bons rideaux occultants, belle vue sur l'opéra au 8ème étage.

Les - : petit-déjeuner achalandé vraiment pas terrible (évitez l'omelette immonde).

Le prix  : 74 € la nuitée (en promo)

 

best.jpeg

 

(source Best Western)

 

Arrivés très tard le tout premier jour, nous avons aussi séjourné, pour des raisons très pratiques, au Best Western de Gardemoen, à 3 kms de l'aéroport. 

Les + : arrivées tardives assurées (00h30 pour notre part), bonnes prestations générales, petit-déjeuner parfait.

Les - : ça ampute direct le budget.

Le prix : 90 €.

 

Vous l'aurez compris, derrière cette litanie de jugements se cache une réalité indéniable : même en formule dite "économique", le couchage en Norvège pèse assez lourdement dans le budget. De part la grande liberté de stationnement dans le pays, hors agglomérations, nous y avons croisé beaucoup des camions aménagés. 

En conclusion, je n'ai pas soigné mon allergie contre les campings, mais dois avouer que la formule hytte n'est pas désagréable quand le camping qui l'abrite est de taille raisonnable, avec des sanitaires décents.

 

ete-2010-0686.JPG

 

Il existe aussi des rorbu (surtout du côté des Lofoten) qui sont la version maritime des hytter. J'espère pouvoir vous en parler la prochaine fois que je retourne là-bas...

* sobriquet que l'on colle souvent aux norvégiens, source Oliv'.

Commenter cet article

md 29/08/2012 11:51

Bonjour,
Personnellement, je préfère largement passer une nuit en Hytte en pleine nature au pied d'une cascade, prendre le temps de siroter un cidre sur la terrasse face au glacier...en dégustant un saumon
fumé... tellement plus agréable que la chambre d'un bestwestern impersonnel...
Vive les Hytte !
Vivement la découverte des rorbuer

Docadn 03/09/2012 21:04



Bonsoir,


Hytter au pluriel, hytter !! Alors que vous avez parfaitement écrit rorbuer !!


 


Cordialement



mixlamalice 19/08/2012 19:13

Rigolo, un article du Monde de ce jour: http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/08/19/airbnb-petite-start-up-deviendra-grande_1742148_3234.html

Docadn 19/08/2012 19:22



Oui, j'ai vu ça il y a une petite heure, juste après avoir farfouillé sur le site airbnb (le site de laposte.net s'en fait l'écho aussi !!) C'est encore les tarifs qui vont avoir la fièvre si le
buzz est efficace (il semble qu'ils aient mis le paquet pour cette fin d'été, du moins pour la France ou l'Europe ?!). Celà me rappelle les premières heures de Homelidays. On était tout content
des tarifs "déloyaux" en notre faveur, puis le succès aidant, les tarifs ont rapidement rattrapé ceux des conccurents, les arnaques aussi... J'avais chopé une bonne location dans l'upper east
side à NYC quand une copine se faisait bananer de 1000 $ et un appart fantôme sur le même site !!



mixlamalice 19/08/2012 14:47

En jetant un coup d'oeil rapide à airbnb: dans les région peu touristiques (genre Almaty, KZ), l'offre est faible et moyennement avantageuse (prix similaires voire plus chers que des hôtels, mais
pour de grandes chambres ou petits apparts, ce qui permet potentiellement de faire la cuisine soi-même, par exemple). C'est cependant une source pour trouver des logements chez l'habitant, ce qui
peut être plus sympa que l'hôtel.
Le même genre de raisonnement a l'air de s'appliquer pour la Norvège, si je comprends bien (tarifs similaires à ceux dont tu parles, mais peut être potentiel plus élevé des offres...)

Pour une destination ultra-touristique testée récemment (Venise) ou l'offre hotelière frise l'arnaque, ça vaut plus le coup: pas mal d'offres qui semblent de bonne qualité (situation géo, apparts
chics etc) pour environ 80 euros pour 2 alors qu'il est dur de trouver des trucs médiocres en dessous de 120 dans les circuits classiques.
On tentera peut-être pour la prochaine destination (encore inconnue).

Par contre, il n'y a d'offres que dans les "grandes" villes (pour le KZ, Almaty et Astana. Pour la Norvège il me semble que pas mal des bleds par lesquels tu es passé ne proposent rien).

Docadn 19/08/2012 16:36



Merci pour ce complément, c'est vrai que pour le KZ, comme tu le dis sur ton blog suite au commentaire
 (http://laviedemix.over-blog.com/article-introduction-109203756-comments.html#anchorComment) de Catherine (aux chouettes photos islandaises !!
http://unefemmedesvins.typepad.com/histoire_dune_reconversio/2012/08/de-feu-et-de-glace.html#more), ça douille un peu pour les frileux aux formules alternatives et indépendantes... A voir donc
pour airbnb, si en effet pour les endroits un peu isolés et surtout si l'offre s'agrandie ou non d'ici là (il ne faut pas rêver non plus, me semble-t-il !!)...



mixlamalice 19/08/2012 12:57

Salut Doc,
Moi aussi je déteste le camping. Un peu mon côté snob sans doute, même si c'est surtout une histoire de promiscuité: techniquement, dormir sous la tente en camping sauvage ne me dérange pas... j'ai
beaucoup de mal avec les stations balnéaires ou les club med en août, et les stations de ski en février, j'ai l'impression que ceux qui se tapent les embouteillages ou le métro tous les matins se
détendent en faisant la queue pour les tire-fesses ou pour un panier de frites.

Bref, un copain m'a parlé de ce site: https://www.airbnb.fr/
Je n'ai pas testé mais c'est un peu à la frontière entre couchsurfing et du vrai bnb: ça se passe chez des particuliers qui n'en font donc pas un métier, mais tu payes (donc pas cher du tout) et tu
peux avoir une chambre indépendante voire un petit appart' (et pas un clic-clac gratos au milieu du salon comme couchsurfing chez un mec que t'as jamais vu, concept qui ne m'excite pas plus que
ça). Il parait que c'est pas mal, en tout cas ça vaut le coup de regarder.

Docadn 19/08/2012 13:18



Salut Mix,


C'est évidemment l'aspect promiscuité qui m'emmerde profondément dans les campings, après le marcheur que je suis sait se contenter d'un minimum de confort, ne pas se laver 2 jours durant, chier
dans les bois, mais préfère le faire seul avec les fourmis et les mouches qu'avec des motards allemands moustachus... Comme toi, lorsque j'étais parisien, j'étais fasciné par l'abnégation des
urbains à ne pas faire de rupture, en vacances, avec leur enfer quotidien...


Pour airbnb, j'ai reçu une sollication d'un ami canadien sur cette formule pendant les vacances, je n'ai pas encore creusé la chose, il faut que je m'y penche. Le CS, j'ai testé une fois et
c'était vraiment top, après il faut aussi une certaine "disposition à" en effet (que je n'ai pas non plus en permanence)et j'imagine que les rencontres ne sont pas toujours aussi "géniales" que
les témoignages le laissent croire...



bionaute 18/08/2012 21:03

Bonsoir Docadn,
l'année prochaine, j'envisage de vous conseiller le Portugal, qu'en pensez vous?

Docadn 19/08/2012 13:46



Déjà testé par deux fois, côté insulaire... Faites prolonger la prescription !!