EscapadeS

EscapadeS

Petit foutoir d'un goinfre assoiffé et d'un marcheur à ses heures...


VdV #52 : en 2013, soyez coopératifs !

Publié par Docadn sur 25 Janvier 2013, 05:16am

Catégories : #Dégustations

Bonjour,

 

C'est reparti pour une nouvelle année de VdV avec, pour ouvrir le bal, Eric Leblanc (alias le concierge du blog Le p'tit blanc sans col)  qui, fatigué des vannes à 2 balles sur son nom, nous propose une thématique multicolore et collective... 

Les blancs, les rouges, peu importe la couleur, pourvu que le vin soit coopératif...

 

Quand le vin est d'abord raconté par un barbu...

 

Parlez-nous des vins produits à plusieurs mains...

 

Ça tombe bien, car le domaine en question a été longtemps mené "seul", avant de l'être en duo. C'est grâce à un barbu que j'ai fait connaissance des vins du Domaine de la Pépière.

Une future "tronche de vin", barrant les REVEVIN de St-Jean-de-Monts depuis bientôt une décennie, qui lors d'un fameux warm-up, nous avait scotchés avec des muscadets historiques (quelques bouteilles des années 80, qui "meursaultaient" furieusement). Depuis, je voue quasiment une forme de culte pour le barbu de Maisdon-sur-Sèvre : Marc Ollivier.


Je suis prêt à mettre mon zguègue aux piranhas parier que beaucoup d'ennemis du Muscadet pourraient changer d'avis, après avoir goûté les nectars du sorcier de Loire-Atlantique !! Les américains l'ont compris bien avant nous. Aussi, on raconte que 80% des vins de Marc Ollivier filent directement là-bas.

Notre barbu de vigneron n'est pas non plus né en 1972 !! Aussi, les amateurs se sont déjà posés maintes fois la question : et après ?!

 

Quand le vin est fait par des barbus... et des vignerons glabres aussi !!

 

http://louisdressner.com/lib/images/Marc%20and%20Remi.jpeg

 

(source David Mcduff)

 

C'est la question qui brûlait les lèvres de tous les fans du domaine. Que va devenir ce "monument du granitique", quand notre barbu, fatigué, voudra prendre le repos mérité du guerrier ?!

Est-ce que les vins garderont ce "racé", cette "classe", ce "caractère", cette "identité", ou seront-ils à même de disparaître comme les dinosaures ou Alain Madelin ?!

Au départ, juste des rumeurs du type : "y a un petit jeune qui bosse avec lui, selon ses méthodes". Puis un nom, comme ça, qu'on se filait entre deux godets. Puis un jour enfin, la consécration, "le droit" de signer aussi les vins : Rémi Branger !!

 

http://img4.hostingpics.net/pics/302689DSCF5058.jpg

 

Le duo perpétue "la tradition", mais innove aussi !! Preuve avec cette nouvelle cuvée nommée tout simplement "3"

 

http://img4.hostingpics.net/pics/525566DSCF5059.jpg

 

3 - Muscadet de Sèvre-et-Maine 09 - La Pépière - Marc Ollivier & Rémi Branger

 

Une cuvée composée par 2/3 de Château-Thébaud (granitique), pour 1/3 de Clisson. Élevé 3 ans sur lie !!

Un nez "saumurois" de poire, poivre, menthe, anis, sucre candy, finement métallique, qui "prétrolera" même un peu le lendemain.

Une attaque perlante, immédiatement grasse (merci les lies !), très fruitée, ronde & tendre, un peu coincée sur le volume attendu.

Puis, lentement, mais sûrement, l'acidité se pointe, amenant la tonicité espérée. Il se "melonnise" enfin, avec une expression presque "guillemotaise" (eh oui, encore un barbu !! Là encore, nous aurions pu faire un chapitre entier sur la famille Guillemot). 

Les gorgées suivantes font la remarquable démonstration de "l'équilibre du gras et de la tension". Le tout porté par des amers vibrants comme une cymbale de Mark Guiliana, à la longueur d'une Grande Muraille de Chine des remparts de Saint-Malo...

"C'est goulûment sympatoche" (private joke belge) !! ***/***(*)


Voilà un vin fait à 4 mains, perpétuant la passion et l'expression de terroirs complexes, mystérieux, magiques, comme on veut les voir "chanter" dans nos verres. 

Une transition, faite avec patience, rigueur et soin. Quoi de mieux que de transmettre et voir l'élève dépasser la toile... 

 

Domaine de La Pépière

La Pépière

44690 Maisdon-Sur-Sèvre

tél : 02 40 03 81 19

contact@domainedelapepiere.com

Commenter cet article

AlainT 25/01/2013

Chacun ses références : moi, c'est "bite aux requins". A vrai dire, je ne sais pas si l'un est préférable à l'autre, mais dans les deux cas, ça doit faire mal !
Désolé pour ce hors-sujet d'un très haut niveau...
Sinon, faudra qu'on cause de Madelin, parce que j'ai l'impression qu'il exerce sur toi comme une sorte de fascination. Depuis que tu l'as aperçu à la gare de Redon ?!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog