Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

Week end chez Les Vikings... Off 1-Part I : les Blancs

23 Mars 2010, 21:31pm

Publié par Docadn

A l'invitation du cercle LPV-Haute Normandie, je me suis rendu dans un des bastions de dégustation les plus actifs du forum.
Et c'est Gildas (Ze grand scribe du Cercle de Maigremont) qui est le grand ordonnateur de cette dégustation consacrée à la Côte de Beaune.
Nous nous sommes croisés la première fois pendant environ 38 secondes lors de la Dive. Son épouse et lui m'accueillent très chaleureusement chez eux pour le week end, comme une connaissance de toujours.

La dégustation est prévue pour le lendemain matin. Ce soir, un off est organisé par un fidèle intervenant du forum vert & prune : Franck alias le Cro-vignon, rapport à ses pulsions à dézinguer les quilles remplies de sauvignon...

photos-2010-0002.JPG
Et derrière cette posture bucolique et innocente, se cache un véritable furieux du raisin fermenté, un sérial quilleur, un viking assoiffé accompagné d'une horde non moins déshydratée.

Étaient présents ce soir, Gildgdarr, Pierrothor et sa douce Hilda (bon c'est Séverine mais ça le fait moins pour le texte), et Xthor venu de Lutèce et qui a garé son drakkar en double voie navigable.

Franckthor et Mechtild (c'est Marie dans le civil) avaient concocté une version soft de Súrsaðir hrútspungar (officiellement c'était un excellent boeuf "à la bourguignonne" et des carottes top de chez top alors que j'aime pas ça en temps normal) afin d'assouvir les affres stomacales de Pierrothor.

Chacun ayant amené une ou plusieurs bouteilles pour étancher la soif, avant, pendant et après les agapes.
Les cornes à boire Riedel de rigueur, ainsi que des modèles de carafes dont le tintement a fait frémir moult fois notre hôte.

Le pauvre Gildgarr se fait vertement huer par la guilde, pour avoir oublié le pain. Pour payer sa grande faute, il se voit infliger un combat à mains nues contre un taureau de Bazas en rut. Ce sera du coup biscottes suédoises pour tous...

photos-2010-0001-copie-2.JPG
Sancerre Chêne Marchand 2006 - Christian Salmon

Une fine pointe variétale me dirige vers un sauvignon (on est chez Cro-vignon pour rappel). Touches de fruits blancs, agrumes et miel. L'attaque est très fruitée, finement sucrée. L'ensemble est gras, dense avec cette petite mollesse qui me fait penser à 06. Cela fait une fort jolie entrée en la matière ***

photos-2010-0004-copie-1.JPG
Sancerre d'Antan - Silex - H. Bourgeois

Très forte réduction, eau de puit et soufre intense (oeuf pourri d'autruche minimum). Bouche large, déviante et finalement bouchonnée. Dommage !! NN

photos-2010-0006-copie-2.JPG

Clos de Beaujeu 2008 - Gérard Boulay

Nez d'agrume, berlingot là encore assez sauvignonesque. L'attaque sur le pomélo est nette, droite et aérienne. Les amers sont magnifiques et nobles. Tout en largeur et en longueur, ce Sancerre carafé 36h00 est superbe. Si 08 est comme ça dans tout le Sancerre, alors là attention : Gros millésime !!! ***(*)

photos-2010-0027.JPG
Puligny Montrachet 2006 - Louis Carillon

Nez de bois neuf, toasté et de noix verte. Attaque révélant de fins sr, très fruitée (poire), un poil tendre qui me fait là encore dire que c'est du 06. C'est relativement dissocié et pas gégé à ce stade. **

photos-2010-0008-copie-2.JPG
Puligny Montrachet 1er Cru "Folatières" 2006 - Bachelet-Monnot

Nez boisé "jeune". Attaque finement perlante, très fruitée (poire again) tout en largeur. C'est plein, doté d'une jolie fraîcheur, droit, sans creux et sans la mollesse du millésime. Bien fait. ***

photos-2010-0009-copie-2.JPG
Auxey Duresse 1er Cru "En Reugne" 2005 - Pierre Boisson

Nez de sous bois, réduit, noix, pas très expressif et laissant échapper quelques notes de sucre résiduel. La matière ne cause guère plus, puis s'allonge timidement. Personnellement trop timide à ce stade, pour apprécier pleinement  la patte d'un Coche Dury junior qui doit interagir de plus ou moins loin sur les vins de son pote Boisson. **

photos-2010-0010-copie-2.JPG
Chassagne Montrachet 1er Cru "Chenevottes" 2007 - Pierre-Yves Colin-Morey

Nez là encore peu disert, relativement boisé. Attaque finement sucrée sur les fruits blancs mûrs. Allonge poivrée, large, sur de très beaux amers. Finale à la rétro épicée, faisant écho à la très jolie structure et au "gras" juste nécessaire pour cette cuvée carafée 24h00 pour l'occasion. ***/***(*)


photos-2010-0011-copie-1.JPG
Alsace Cuvée K (Kirchberg) Riesling Grand Cru "Brand" - Albert Boxler

Étonnant nez de "chenin pharma" (tiens salut Laurent ça va bien !!) qui vire sur la poire très mûre et qui pétrole tardivement à mon tarin. L'attaque confirme la poire, un fin perlant accompagne la jolie matière tout en rondeur, avec le "bon sr qui sert". La parfaite antithèse des clichés alsaciens. ***/***(*)

Mais la barbe de
Pierrothor frémit depuis trop longtemps au doux fumet ambiant du boeuf et ses carottes qui torture son estomac...
L'heure des rouges a sonné...
A SUIVRE

Commenter cet article

AlainT 26/03/2010 17:41


Salut Olif,
Je suis ok pour des notes anisées sur les sauvignons, j'ai déjà eu cette sensation. Mon "problème" est plus le berlingot, je n'arrive pas à retrouver ça dans le verre !
Pas bien grave...
Alain


olif 26/03/2010 08:36


Le sauvignon fait pourtant bien partie des anisés en terme d'arômes. Ce n'est pas moi qui le dit, mais François Chartier, le pape de la sommellerie moléculaire:
http://www.leblogdolif.com/archive/2009/06/26/vdv-24-papilles-et-molecules.html


AlainT 25/03/2010 06:48


Moyennement convaincu par la thèse de la sous-maturité chez Cotat et/ou Boulay...mais tout comme toi, pas assez expert !
Alain


AlainT 24/03/2010 23:07


Salut Jull,

Pas sympa de me griller à cette heure : j'ai trop rarement l'occasion d'être premier, merci d'en tenir compte à l'avenir !
Par ailleurs, j'ai oublié de souligner que j'entends systématiquement évoquer le berlingot par ma compagne de goulot à chaque dégust de Cotat, alors que mon pauvre pif ne le remarque jamais. Et
v'la qu'à ta première quille de Boulay, tu me sors également ce bonbec tétraédrique que j'apprécie modérément ! Complot ?
Alain


Docadn 25/03/2010 06:25


Salut Jull,
j'ai apporté du rouge donc, CR à suivre...
Salut Alain,
merci pour le commentage, pour le berlingot,il n'y a que sur le sauvignon et quelques aligotés que je retrouve ce parfum, qui part parfois sur l'anisé... Un débat s'en est suivi à la dégust
officielle, et certains pensent que c'est un défaut de maturité... Pas assez expert pour en dire plus, mais pas de complot assurément...C'est comme la pharmacie :-)))


AlainT 24/03/2010 22:54


Eh ben, ils t'ont sacrément inspiré, les Normands !
Bravo pour ce cr ciselé, j'ai vraiment eu l'impression d'avoir les vins en bouche.
Sinon, je confirme la grande qualité des 2008 goûtés chez François Cotat et chez Gérard Boulay : des grands vins qui iront loin.
Alain