Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

Randonnée rennaise

15 Avril 2007, 09:44am

Publié par Docadn

L'ouest étant pauvre en évenement de ce type, c'était une occasion a ne pas rater.
Comme beaucoup de salons les conditions ne sont pas optimales. Un énorme hangar surchauffé, des vins qui ne sont pas dans toujours à leur avantage...
Ce sont des allées calmes et desertes qui nous accueillent. Ce qui n'est pas pour arranger les vignerons présents qui déboursent près de 1100 euros pour louer leur emplacement pour 3 jours.
Un vigneron avait la veille fait une journée cauchemardesque avec la vente de ... 9 bouteilles.
Avec un passionné rencontré ici, nous nous attaquions donc à ce que je nomme la randonnée rennaise ou les chances de mourir de soif sont réduites a néant.

nous découvrîmes pêle mêle :

*champagne Boulard-Macaire et un très honnête BSA (brut sans année) tradition à la bulle fine sur des notes de pomme et de brioche, dosé au poil pour moins de 15 euros.
*Un champagne Axonnais Biard-loyaux avec un étonnant rosé aux accents fruités et acidulé comme un bonbon et d'un vineux charmeur à 13,80 euros. De plus j'y ai appris que l'appellation champagne s'étendait jusque dans la seine et marne...
*Les chablis du domaine Barat avec une jolie démonstration des terroirs et des minéralités qui en découlent dont les "Vaillons" (10,80 euros) et les "Mont du milieu" (12,30 euros) sur l'excellent millésime 2005 ont retenus toute mon attention.
*Une très belle étape bourguignonne chez Michel Magnien (et dont le fils Frédéric est très présent chez Carrouf avec des vins à la collerette couleur milka) et des pinots noirs de grande classe(et dont le crachoir était étonnament vide) notamment son Gevrey Chambertin 1er cru "les Goulots" et son clos de la roche. Ici nous sommes dans le monde exclusif des grands bourgognes en terme de prix puisqu'il faut débourser une moyenne de 40 euros pour les 1ers crus et plus de 50 euros pour le clos de la roche.
*Une énorme dégustation au domaine de la pinte (en bio) avec en point d'orgue "un rêve d'automne"("une expérience" du plus célèbre des moustachus d'Arbois, un vin de paille "oublié" de plus de 15 ans) inouï se troquant contre la modique somme de 130 euros les 37,5 cl.
*Un domaine fort sympathique et au rapport qualité prix probant : Brulesécaille.
*Une halte rapide pour un joli blanc sec (sauvignon 2006) à la Tour blanche. Un domaine au destin étonnant et au sauternes réputé.
*Un arrêt chez le très dynamique gendre de O.& H. Bour pour le domaine de Grangeneuve (coteaux du tricastin) avec l'incroyable "cuvée tradition 2005" (pour à peine 5 euros une affaire tellement en or qu'il n'y en avait plus à notre passage).
*Et pour finir le Clos Roca (coteaux du languedoc) un jeune couple installé à Nizas depuis 2003 et et dont la maîtrise est déja affirmée a travers la signature de chacune des cuvées.
C'est que nous repartîmes fort dépourvus en euros mais lestés de quelques dizaines de flacons dont le sort semblent scellés  et qui patientent dans la pénombre en attendant leur funestes destins...
Vous comprendrez aisement que je n'ai pas daigné faire de photo de l'affreux hangar.

Commenter cet article