Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

Florilège de dégustations part VIII

2 Octobre 2008, 17:56pm

Publié par Docadn

Enfin la suite de la dégust estivale coté rouge :

Rully 2003 - Vion & Fontaine : nez discret sur le sous bois, réglisse et une pointe de grenadine et rhubarbe. Un fin boisé et une infime dose de poivron !! relativement solaire, la matière est ramassée & compotée, sur une acidité vive, poivrée. L'ensemble se révèle lourd à la buvabilité limitée. *(*)

Rioja-Monte Réal-Reserva 1999 (Bodegas Riojanas)Espagne : boisé soutenu de prime abord, notes fumées et grillées au caractère sanguin (me fait penser à une syrah). matière acide, dense & épicée. C'est plutôt court en gueule malgré la concentration. Jolie rétro épicée. Flatteur mais... **

Domaine Lattard - VDP des collines rhodaniennes-Gamay 2005
(bio) : des notes de réductions ouvrent le bal, puis les fruits rouges et du 225/45/R18 en uniroyal (ca faisait longtemps). La bouche est neutre avec une toute petite expression de fruits rouges.Fin de bouche un poil poivrée. Sans plus **

Domaine Champion - Givry 2003 : fin boisé et caractère sanguin pour démarrer. Puis un peu de champignon mélangé avec du bigorneau dans une terre humide de fraise & de gingembre (et c'était mon 1er verre de la soirée si si !!).L'ensemble est acidulé, poivré, vif et linéaire. Un joli soyeux juste gaché par une pointe métallique pour une jolie finale sur la cerise. Pas mal **(*)

Domaine Monier - Saint Joseph 2006
(bio) : nez profond sur l'olive intense, les fruits noirs et un soupçon de végétal.La matière se révèle compacte, poivrée avec une trame acide remarquable.
C'est soyeux, suave et tout simplement bon. ***(*)

Domaine Tortochot - Gevrey Chambertin vieilles vignes 2002
:. Nez peu dissert vanillé et végétal. attaque amère, matière volatile, finale sur l'amande amère et la cerise. Ah les belles conneries des FAV (foire aux vins) de ma jeunesse *

Domaine Mas conscience -Le Cas 2004-VDP de l'hérault
: Olive intense(y'aurait pas un peu de syrah !!),noyau de prune, caractère sudiste, poivré & mentholé. Matière délicate, suavité et fraîcheur. Bouche compacte et pleine. Le lendemain, c'est plus sobre mais toujours aussi délicieux, j'adore ****

Domaine vieux Garrouilh - Saint Emilion 1996 : Nez avancé, poussière, sous bois, solaire. Matière fluette et fort boisée. Sans caractère *

Domaine de la Butte -Bourgueil - Perrieres 2005 (Jacky Blot ): à l'ouverture notes de réductions. le nez révèle une matière compotée, épicée et un poil végétale.La matière est fraîche avec une acidité relevée. C'est un poil végétal et austère pour une matière de densité moyenne. Le lendemain le vin révèle un joli fruit et un amer appuyé par contre il est devenu un poil asséchant **

Argentine - Clos de los siete 2006 : au nez un mini bombe de fruits noirs intenses, un soupçon de bois, de terre humide et de sous bois. L'attaque est acide mais révèle une jolie structure. Le boisé se confirme et un amer dérangeant en milieu de bouche gache le plaisir naissant... Dommage **

Cloof - Bosstok -Darling- Afrique du Sud 2006 : une cuvée composée de cabernet sauvignon & shiraz (55-45) aux accents sanguin,boisé,cèdre, groseille et confiture de fraise.La bouche s'avère dure et rapeuse sur la prune. C'est bizarrement très tannique pour une matière fluette et sans longueur.Par contre les 14,5 volts sont bien là. *

 Rioja-Coto de Imaz-Reserva 2000-Espagne :Nez typé Rhône, sanguin, fumé. Bouche fruitée, matière evanescente & discrète, boisé marqué,finale épicée. Le caractère de type syrah (Crozes) est agréable, finesse pour une longueur discutable. C'est bien bon ***

domaine Sol Payré-Côtes du Roussillon-Ivresse des sens 2005
: boisé ostensible, fruits noirs intense, typé bordeaux et alcooleux. En bouche le boisé est confirmé, c'est lourd, amer. un gros cliché du bois mal utilisé, la matière est de densité moyenne. Le lendemain, le vin tire sur la syrah, mais ce n'est toujours pas ennivrant *

Pasitéo 2003-Vino Nobile de Montepulciano-Italie
: nez alcooleux sur la cerise et le ras el hanout. En bouche c'est du même acabit : épicé, fruit à l'eau de vie. Sans charme *

Domaine de la Soumade- Rasteau 2005 : nez "noble" et profond, sudiste,solaire, camphre, fruits rouges, pâte brisée. en bouche une très fine astringeance pour une matière pleine sur la cerise. Je fait même un saut coté sud ouest en bouche pour un nez sud est... Derenoncourt off course ***

Chateauneuf du pape-Vieux chemin 2003
: nez de Bandol (quid du mourvèdre), alcooleux, solaire assez profond et terreux. Matière sucrée, amertume désagréable et légère astringeance... Pas le bon chemin *

Domaine du Clos Roca -Vin du pays de l'Herault- A propos 2004
: nez sudiste (avec une jolie pointe de cabernet), sur le thym, le camphre et le menthol.Matière légèrement sucrée en attaque mais ramassée, linéaire avec un acidulé bienvenu en fin de bouche. J'aime toujours ***

Reserve cabernet merlot 2000-Niagara peninsula (vineland estates)-Ontario-Canada
: bombe de fruits noirs olfactive accompagnée d'un boisé soutenu, solaire,profond, alcooleux et végétal. La matière est dense, sucrailleuse sur les fruits noirs. C'est un véritable jus de fruits avec une finale très cabernesque en crescendo. Ce vin me laisse me impression bizarre, ni bonne ni mauvaise. Au bout de 2h00, c'est un cabernet boisé qui s'exprime. Dans le doute...**

Domaine Charvin-Chateauneuf du Pape 2002
: nez de prune, pierre humide, épices, et violette (pour de la fraise le lendemain). Le vin est ramassé, concentré, tout en longueur. L'amer est fugace, la longueur moyenne et toujours ce coté aérien très caractéristique des vins de Laurent Charvin avec une finale sur les épices douces. Le lendemain le vin se fait plus fugace avec un amer plus appuyé et emporté... **(*)

Eric Texier-Saint Joseph 2005 : plein de doutes en abordant ce vin d'un négociant réputé mais dont je ne connais pas le travail. boisé intense à l'ouverture, sucre, sanguin, solaire et confiserie. L'attaque se révèle sucrée mais dynamique. L'acidité est marquée, la matière est étroite mais très jolie et dotée d'une belle fraîcheur. C'est soyeux, aérien et bien typé St jo. C'est plus que bien et ca doit se trouver en FAV ***(*)

L'été fût donc plutôt rouge, pour une fois. Seulement 6 vins du Rhône sur la vingtaine de boutanches commentées, vous voyez ca s'arrange !!
A très bientôt pour un rendez vous très gourmand

Commenter cet article

docadn 03/10/2008 23:35

Sol Payré, je me faisais une joie de découvrir ce domaine ayant plutôt bonne presse auprès des amateurs et ma déception fût grande. Je veux bien croire que la bouteille goutée n'est pas représentative mais comme Olif, j'ai été vraiment gêné par le stère de bois présent... Je tenterai bien de le regouter sur tes impressions mais le constat est bien là sur cet échantillon. Sinon comme toi je préfère la cuvée l'AS que je qualifie moi aussi de grand vin mais cette cuvée Le Cas est très loin de démériter...

AlainT 03/10/2008 23:29

Merci pour la réponse Olif ! Je suis ok avec toi sur les 04 que tu cites, j'avais beaucoup apprécié Ater 04, tout en notant un élevage un peu plus présent que sur Ivresse des Sens 05 !!
Mais en fait, ce sont les 2003 qui m'avaient vraiment étonnés en 2007, notamment Ater et Imo Pectore, d'une grande fraîcheur compte tenu du millésime.
Je te souhaite par avance de bonnes dégusts au salon de Besançon qui doit ressembler peu ou prou à celui de Limoges (ah ces salons dans les mégalopoles régionales !)
Alain

Olif 03/10/2008 21:21

Pas goûté Sol-Payré récemment, Alain. Ivresse des sens ne m'avait pas emballé plus que cela, trop boisé si je me rappelle bien, préférant de loin Ater, Imo pectore et Scelerata, millésimés 2004. Si j'ai le temps d'aller faire un tour au salon de Besançon (en principe courant novembre), je devrais pouvoir tremper mes lèvres dans les 2005.

AlainT 02/10/2008 22:57

Alors là pour Sol Payré, les bras m'en tombent ! Au printemps, le vin (60 syrah, 20 grenache, 20 carignan) se goûtait sur de beaux arômes de fruits rouges, c'était gourmand, les tanins étaient fondus, l'équilibre remarquable. Rien de caricatural, je te l'assure.
Je te rejoins sur "Le Cas" (100 % carignan, mais il me semble me souvenir que Laurent Vidal avait évoqué un soupçon de...grenache certaines années), mais au Mas Conscience, ma cuvée préférée est incontestablement l'As (syrah, grenache et un poil de carignan je crois), tout simplement un grand vin.
Pour le caoutchouc du gamay du domaine Lattard (pfff, ça vient de la Drôme), t'es balèze de "sentir" la taille du pneu, mais perso, j'aimerais pas les payer tes 225/45/R18 (ça sent la sportive, non ?!)
Non, vraiment pour Sol Payré, j'en reviens pas (Olif, si t'as goûté récemment, t'en penses quoi ?)...
Alain