750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EscapadeS

Château de Locguénolé à Kervignac

16 Décembre 2012, 11:11am

Publié par Docadn

Bonjour,

 

2012 restera, de manière relativement marginale, l'année du "revival culinaire local" en ce qui concerne les tables côtoyées. Après Le Gavrinis à Baden, L'Astéroïde à Lorient, me voilà de retour 11 ans et 6 mois (jour pour jour) au Château de Locguénolé à kervignac (56). 

 

http://img15.hostingpics.net/pics/855413DSCF4972.jpg

 

Pour preuve, cette facture, en francs, datée du 02/06/01. Le souvenir (financièrement cuisant pour La Miss) culinaire qui en faisait une table dispendieuse, soignée, classique, au protocole rigide comme des bottes bordelaises au milieu des années 90.

 

http://img15.hostingpics.net/pics/247216DSCF4916.jpg

 

11 ans et demi après, pas de changement notable dans la déco surannée pour certains, authentique pour d'autres.

Le plancher craque, les fauteuils aussi. Un dimanche frais de décembre. Un accueil digne d'un Relais & Châteaux (dont fait parti l'établissement), proposant instinctivement de prendre l'apéritif dans un des 3 plaisants salons en enfilade avec vue sur le parc et le Blavet (plus 1 privatif à la demande). 

 

http://img15.hostingpics.net/pics/257987DSCF4919.jpg

 

grignotages : consommé de crevettes-petits légumes / Céleri Chantilly / Guacamole potimaron

 

Tout en feuilletant les propositions, nous découvrons quelques "échantillons" de la cuisine d'Olivier Beurné dans les grignotages servis.

Un consommé puissant aux crevettes parfaitement saisies, aux légumes idoines, une Chantilly amusante, une tartine nette dans le croisement des saveurs proposées. 

Olivier Beurné, 43 ans, est arrivé courant 2009 au Château de Locguénolé. Succédant à Bernard Pautrat, ce natif de la Haute-Marne a écumé des "maisons cotées" comme Devos en Belgique, L'Espérance à Vezelay (Marc Meneau), ou encore Lasserre à Paris (Marc Daniel).  

Nous terminons nos vins (moyens) pour nous diriger vers la salle à manger située en-dessous des salons.

La Miss a jeté son dévolu sur  "L'éveil de vos sens", le grand menu de la carte (92 €)...

Je me sens obligé Je n'ai pas d'autre choix que de la suivre sur cette randonnée gastronomique en 7 étapes (sans compter la mise en bouche ni les mignardises). 

Embarquement pour 02h00 de spectacle...

 

http://img15.hostingpics.net/pics/728311DSCF4925.jpg

 

Mise en bouche : sot-l'y-laisse & pomme de terre vitelotte


http://img15.hostingpics.net/pics/868538DSCF4927.jpg

 

Crevettes bouquet "vapeur d'orange et thym", Granny Smith, crème de citron vert et tuile de pomme verte

 

http://img15.hostingpics.net/pics/431462DSCF4931.jpg

 

Noix de St-Jacques betterave au vinaigre de framboise, écume de corolle

 

http://img15.hostingpics.net/pics/305293DSCF4933.jpg

 

Cube de Charlotte et Trappe de Timadeuc, émulsion d'oignon, lard de Colonnata et poudre de jambon fumé

 

http://img15.hostingpics.net/pics/342507DSCF4936.jpg

 

Homard bleu rôti, pâtes noires et poireau caramélisé

 

http://img15.hostingpics.net/pics/462844DSCF4941.jpg

 

Joue de boeuf braisée, "tartine" de foie gras, échalotes croustillantes, câpres à queue

 

http://img15.hostingpics.net/pics/173872DSCF4943.jpg

 

Notre sélection de fromages de France

 

http://img15.hostingpics.net/pics/894460DSCF4944.jpg

 

Coteaux varois-en-provence - Clara Luna 11 - Château Miraval

 

http://img15.hostingpics.net/pics/168674DSCF4947.jpg

 

Saveur d'agrumes : sphère de citron jaune, crémeux de citron vert, coeur de Yuzu

 

http://img15.hostingpics.net/pics/766045DSCF4949.jpg

 

 

http://img15.hostingpics.net/pics/985490DSCF4951.jpg

 

Mignardises

 

Grand moment que ce déjeuner dominical !! Passée la gentille mise en bouche, le ballet des "virgules gastronomiques" n'a pas molli un seul instant.

 

Premier choc avec les Crevettes bouquet "vapeur d'orange et thym", Granny Smith, crème de citron vert et tuile pomme verte, terribles de précision, de puissance et de goût. Moi qui rechigne à croquer les têtes de crevettes, j'ai découvert de véritables bonbons caramélisés !! Fabuleux en somme !!

 

La suite fut au diapason de cette surprise. Avec en filigrane, une touche sucrée toujours perceptible dans les différents plats délivrés, comme une référence à l'Asie et sa cuisine.

L'allergique au mélange "sucré-salé" que je suis, n'a rien trouvé à redire sur cette touche omniprésente de douceur sucrée, équilibrée, n'ôtant en rien la force des jus et réductions proposés par ailleurs.

 

Des cuissons magistrales, des portions adaptées, un sans faute pour Olivier Beurné et toute son équipe. 

Sans parler du service : impeccable, courtois, détendu comme on aimerait le rencontrer plus souvent (le "prestige" d'un lieu ne doit pas faire obligatoirement appel à un service ampoulé qui effraie tant de monde...). 

Seule la carte des vins, désuète et onéreuse comme celle d'un resto des années 90, souffre la comparaison avec cette cuisine "lumineuse"...

Un serveur souriant, échangeant naturellement, nous apprenant au passage qu'Olivier Beurné est végétarien... 


Un esthète qui nous a conté, à travers ce menu (qui s'ouvre et se ferme avec le Yuzu), une très belle histoire de cuisine, où nos sens endormis ont croisé des alliances risquées, pour nous gifler les certitudes et les réveiller avec bonheur...

 

Château de Locguénolé

Locguénolé

56700 Kervignac

Tél : 02 97 76 76 76

www.chateau-de-locguenole.com

locguenole@relaischateaux.com

fermé le lundi et mardi midi

 

EDIT : à la demande générale d'Olif, la note 2012 pour clore cet article comme il a débuté... 

 

http://img15.hostingpics.net/pics/339457DSCF4973.jpg

 

Commenter cet article
B
reBonsoir Docadn;
à ma grande stupéfaction je m'aperçois que sous le post précédent j'ai omis de vous saluer donc je vous remets tout cela ci-dessous avec mes excuses:
Bonsoir Docadn


Bien à vous
Répondre
D


Bonsoir,


Ma grande stupéfaction est de vous lire encore ici après m'avoir traité de "Pire looser de la gastronomie",  titre dont
vous m'affubliez juste avant ces 2 derniers articles et dont je vous remercie encore une fois...


Alors s'il vous plaît, merci de laisser ce blog vaquer à sa crasse médiocrité dont il est coutumier vous priant d'aller vous
recueillir ailleurs, c'est à dire devant tous les autres blogs ne vantant que les étoilés si chers à votre "bon goût", juste bon à apprécier la cuisine à la seule valeur que le Gros Rouge veut
bien lui donner...


Vos 2 derniers messages, polis comme la bonne renommée des 2 derniers restaurants commentés, transpirent comme une
escort-girl qui toise le moustachu mal sapé jusqu'à deviner un portefeuille bien dissimulé...  


Vous n'êtes qu'un "Audouze de la table" ne frémissant que devant le prestige des récompenses et des mythes de la cuisine
française... Vous n'aimez pas manger, vous aimez juste dire "où" vous avez mangé...


Merci à l'avenir de ne plus venir polluer cet espace "minable"...


Cordialement



B
Bonsoir Docadn,
vraiment j'ai bien fait de pousser jusqu'à Saint Jacques de Compostelle, ce ne fut pas évident mais la récompense est là!! deux miracles en moins de 15 jours!

Non, Non me me remerciez pas, c'est normal; même les cas désespérés méritent mon attention;
Bien à vous!
Répondre
M
Salut Doc,
Gros saut vers les hautes sphères en ce moment. Sans vouloir faire mon Bionaute, je me languis presque des restos bofs du sud parisien (ou de l'ouest français)...
Répondre
D


Salut Mix,


Oui, une passade haut niveau, mais t'inquiète, comme je te disais sur Twitter (en plus court), la médiocrité va reprendre sa place majoritaire sur ce blog (j'en ai déjà un, datant d'hier, plus
les "à venir" à Paname). 



O
Il manque l'addition du jour en €, à titre comparatif. 450 francs le menu gourmet de 2001, ça parait cher, comparé au Dagueneau à 120 francs. Le même, sur table aujourd'hui, ça doit avoisiner les
120€, non? Tandis que le grand menu est resté à 90€...
Répondre
D


Salut Olif, tu as raison, j'aurais dû la mettre !! Le repas m'a coûté 261 €, soit 54 € de plus qu'il y a 11 ans (enfin la 1ère fois je n'avais pas payé !!).


Comme toi, j'avais trouvé très cher le menu gourmet (qui n'était que le second en terme de tarif, soit aujourd'hui à titre de comparaison, ce serait celui à 46 €). Pour les vins, c'était juste
une 1/2 bouteille. comparativement, on peut presque avancer que les prix des 1ers menus ont baissé, celui du grand, je ne pense pas...


PS : à ta demande, copie à venir...