Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
EscapadeS

L'Astéroïde à Lorient

28 Novembre 2010, 15:13pm

Publié par Docadn

Un peu de nouveauté dans le morne paysage culinaire lorientais !!

J'avais quitté la table de  l'Amphitryon les yeux et le palais pleins d'étoiles, sous le charme d'un service épatant.

Je retrouve 6 mois plus tard (jour pour jour), le jeune et dynamique Anthony Rault, à la tête de son propre bistrot "L'Astéroïde".

 

DSCN5172.JPG

 

L'ex-sommelier des Abadie s'est en effet lancé dans cette courageuse aventure à la mi-octobre 2010.

Il s'est pour cela adjoint les services de Mathias Carnot.

Ce dernier a notamment affûté ses couteaux dans les cuisines de "Sur le Pont" à Pont-Aven (version bistrot du Moulin de Rosmadec), ainsi qu'au "Pressoir" à St Avé (tout récemment repris par  Vincent David, suite au départ à la retraite de Bernard Rambaud).

 

Déco sobre et tendance, une petite dizaine de tables et un passe-plat de souris, visible de tous.

La conversation s'engage rapidement avec Anthony, assurant seul le service en salle. Il souhaite proposer une cuisine de bistrot simple et authentique.

Un fonctionnement clair et optimisé du rythme de la carte : elle change tous les 8-10 jours.

Les entrées sont à 8 € , les plats à 16 €  et les desserts à 6.

La formule E,P,D à 28 € et le plateau de fromage à 9.

Pour rester dans l'esprit bistrot, un plat "Bistrot" (11 €) différent tous les jours. Anthony confie avoir déjà proposé dans cet esprit, choucroute, tête de veau, etc...

 

Peu de renseignements lisibles sur l'ardoise mentionnant les vins au verre proposés.

Il faut engager un "interrogatoire" avec Anthony pour obtenir, facilement, l'exact pedigree des propositions.

J'opte, sans trop de conviction, pour un verre de la Bergerie de l'Hortus 2009 (80% de viognier, roussanne, marsanne et une pointe de bourboulenc selon le patron-sommelier. Mes recherches donnent plutôt du chardonnay et du sauvignon à égales proportions avec le viognier complété de roussanne, allez savoir !!).

L'ensemble est gras, le "cépage de coiffeur" prégnant, mais ne plonge pas dans le cliché du viognier mou, qui se vautre avant d'avoir atteint la glotte, bref ça tient pas si mal la route.

 

DSCN5168.JPG

 

Filet de julienne sur sa purée de céleri, courgettes, tomates et sauce ??

 

Le plat "Bistrot" était précédé d'un petit velouté de St Jacques délicieux. Présentation bistrotière, portions généreuses. Filet très bien cuit, purée de juste goût, pointe citronnée bienvenue dans la sauce. Simple, efficace et nourrissant.

 

J'ai le loisir de parcourir la carte des vins oubliée sur ma table.

Cette dernière est un pont jeté sur le Grand Canyon !! Elle voyage de Latour (comptez 550 € de mémoire) à Bonetto-Fabrol (découvert en supermarché), en passant par Raveneau, Dauvissat, Coche-Dury, Dagueneau (des promesses d'Astéroïde d'ici quelques temps !!), Château des Tours, etc...

Près de 150 vins disponibles (il propose le rare Bordeaux ayant trouvé grâce à mes yeux depuis des lustres : Château Grand Tayac 07).

 

La clientèle croisée est majoritairement celle qu'affectionne, vestimentairement parlant, Mix (un passionné d'ethnographie du XI ème arrondissement de la capitale). Sauf qu'ici elle porte des cabans bleus marine et des chaussures pas très pointues.

Elle annexe sans complexe le comptoir, boit un coup, parle fort et fume dehors. On y retrouve aussi une clientèle d'affaires qui fait honneur à la carte des mets et des vins...

 

Anthony est le premier surpris du démarrage de son affaire.

Une cuisine simple et juste, une carte en construction, promise à une évolution au gré des découvertes à venir.

 

L'Astéroïde

3 rue de Liège,

56100 Lorient

Tél. 02.97.84.38.11.

Fermé le lundi, et le dimanche midi

 

Et depuis, j'y suis même retourné !! La suite ICI

 

EDIT janvier 2013 : le restaurant a changé "d'orientation culinaire". 

Il s'agit toujours d'un bar à vins, mais servant désormais des tapas !!

 

EDIT novembre 2013 : établissement fermé !!

Commenter cet article

malatou 26/01/2011 09:53


en plein centre de Lorient,dans une petite rue,ce petit "bistrot" à la façade bleue,ambiance cosy,très bonne cuisine mais le plus !!! la carte des vins. le patron sommelier est un passionné et
grand connaisseur,il nous a fait voyager,a prit le temps de connaître nos goût,nous avons quitté l'ASTEROIDE en ayant qu'une envie,revenir pour prendre l'apéritif en dégustant un vin auprès d'un
sommelier"passionné".


Docadn 26/01/2011 11:39



Un converti de plus !! Merci pour votre visite Malatou...



Anne-Laurence 10/12/2010 14:40


Et même pas de rubans rouges et noirs, comme les hommards? Les traditions se perdent... :)
Pas de marsanne et bourboulenc en effet dans la Bergerie de l'Hortus, mais bien sauvignon, viognier, chardonnay et roussanne.
Merci pour cette bonne adresse dans mon pays natal, je ne manquerai pas d'en informer famille et amis. Raveneau, Dauvissat, Château des Tours, ... Je me dis que ça doit bien mériter un détour!


Docadn 11/12/2010 14:03



Hélas Anne-Laurence point de signes ostentatoires visibles  !! Merci pour la" véritable recette" de la Bergerie.
Votre entourage gourmand et l'ex-breizhou que vous êtes devriez en effet faire honneur à la jolie carte proposée par Anthony... Au plaisir de vous lire...



mixlamalice 30/11/2010 16:53


Ah il y a quand même le caban (traduction du peacot, mais j'aime bien me la raconter en parlant inglish depuis Boston)... les chaussures pointues, ça sera peut-être pour la saison prochaine.

Je savais pas qu'on trouvait des influences du 11ème jusqu'à Lorient... De ma province à moi, le Sud-Est, il me semble qu'on a les chaussures à bouts pointus et les lunettes aviator, mais pas trop
les cabans (probablement trop "sobre" pour notre côté bling-bling).

D'ailleurs, 28 euros, c'est dans les normes lorientaises ou c'est déjà un peu "haut de gamme" pour un bistrot (autre influence parisienne peut-être)?


Docadn 30/11/2010 18:59



Aïe Mix,


Ben oui, le caban pour la "Sea Touch" hommage perpétuel à Tabarly grand navigateur mais piètre nageur...


Le 11 ème s'exporte bien partout !! Etant aussi originaire du Sud-Est, la dernière mode croisée là-bas était plutôt la tongue 70's (ultra fine qui te fait profiter de tous les cailloux de ton
parcours), le Marcel Bill Tornade et les fausses Ray-Ban en direct de Vintimille...


Sinon pour 28 euros, tu touches en effet, tarifairement parlant, au haut du panier du bistrot du coin. Peut-être un vieux réflexe  du proprio qui, il y a peu, servait le vin sur des menus
démarrant à 50 euros ou bien la volonté de s'attirer la clientèle nécessaire pour donner une chance à sa carte des vins de vivre ??